Le suivi du 27 septembre. [Keystone]
Publié Modifié

La Suisse est le pays d'Europe où le taux d'incidence est le plus élevé après la Grande-Bretagne

- La Suisse est le pays d'Europe où le taux d'incidence est le plus élevé, derrière la Grande-Bretagne. Le nombre de nouveaux cas stagne, mais à un haut niveau. La situation reste tendue, a indiqué Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP, mardi devant les médias.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état de 2835 cas supplémentaires en 24 heures. On déplore neuf décès supplémentaires et 80 malades ont été hospitalisés.

- La pression s'accroît aussi sur les soins intensifs, dont l'occupation continue d'augmenter, notamment dans les cantons de Genève, Berne et Zurich, a indiqué la task force de la Confédération devant la presse, ajoutant que la seule solution était d'accélérer le rythme de la vaccination.

- Depuis la rentrée scolaire du 16 août, 34 classes du canton de Neuchâtel, sur un total de plus de 1000, ont été mises en quarantaine. Plus de 600 élèves sont aussi en quarantaine à Lenzburg (AG).

- Près d’un millier d’alertes concernant des perceptions indues d’indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) sont parvenues au SECO jusqu'à fin août. Toutes ces alertes sont poursuivies d'office. Sur les 187 contrôles d'employeurs déjà effectués, l'abus a pu être prouvé dans 20 cas.

- Le pass sanitaire sera-t-il étendu aux restaurants et au cinémas? La question est sur toutes les lèvres cette semaine, alors que le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset l'a laissé entendre vendredi passé. La réponse sera donnée par le Conseil fédéral ce mercredi.

Suivi assuré par RTSinfo

21h00

Des élèves en quarantaine par centaines depuis la rentrée

Depuis la rentrée scolaire, des centaines d'élèves ont déjà été placés en quarantaine en Suisse pour freiner l'avancée du Covid-19. Plus de 1000 élèves zurichois, 600 en Argovie ou encore 34 classes à Neuchâtel ont été priés de rester à la maison.

Pour l’instant et sans surprise, ce sont les cantons qui ont recommencé l'école le plus tôt, depuis le 16 août, comme Neuchâtel et le Jura, qui ont eu le plus recours à la mise en quarantaine. Des chiffres à relativiser toutefois car les mesures varient considérablement d’un canton à l’autre.

Dans le Jura par exemple, où le masque a été abandonné, seule cinq classes ont été fermées. Dans ce canton, on mise tout sur des tests hebdomadaires systématiques, une solution que permet la taille du canton.

>> Le reportage du 19h30 :

Quelques semaines après la rentrée, des centaines d'élèves sont en quarantaine. À Neuchâtel, 34 classes ont été fermées [RTS]
Quelques semaines après la rentrée, des centaines d'élèves sont en quarantaine. À Neuchâtel, 34 classes ont été fermées / 19h30 / 2 min. / le 7 septembre 2021

>> Lire l'article en entier : Les quarantaines se multiplient dans les écoles depuis la rentrée

20h30

La situation dans les soins intensifs est tendue à Berne, Zurich et en Thurgovie

L'augmentation des foyers infectieux dans les écoles et le taux d'occupation des soins intensifs inquiètent particulièrement l'OFSP, qui présentait aujourd'hui les dernières statistiques de la pandémie.

Ces chiffres  sont scrutés de près, à la veille de la conférence de presse du Conseil fédéral, où il pourrait annoncer l'extension du certificat Covid. La situation est particulièrement tendue à Berne, Zurich, Genève et en Thurgovie. Ces cantons pâtissent notamment du manque de personnel spécialisé.

>> Les précisions du 19h30 :

Selon l'OFSP, la situation dans les soins intensifs est tendue à Berne, Zurich et en Thurgovie [RTS]
Selon l'OFSP, la situation dans les soins intensifs est tendue à Berne, Zurich et en Thurgovie / 19h30 / 2 min. / le 7 septembre 2021

19h15

Le programme Covax attend toujours les vaccins de la Suisse

Plus de deux mois après l'annonce des dons, les vaccins anti-Covid promis par la Suisse au programme Covax n'ont toujours pas été distribués à des pays pauvres.

Le système mis en place par l'OMS peine pour l'heure à supprimer les inégalités d'accès aux vaccins.

>> Les précisions du 19h30:

L'initiative Covax veut garantir un accès aux vaccins partout dans le monde. Les dons de vaccins de la Suisse tardent à partir [RTS]
L'initiative Covax veut garantir un accès aux vaccins partout dans le monde. Les dons de vaccins de la Suisse tardent à partir / 19h30 / 2 min. / le 7 septembre 2021

Aurélia Nguyen, la directrice du système Covax, explique dans le 19h30 que la structure multilatérale est efficace, mais qu'elle souffre du manque de solidarité internationale: "On a un modèle en place qui marche, mais on a besoin de plus de doses."

Avec 9 milliards de francs à disposition, Covax peut compter sur d'importantes ressources financières. Mais Aurélia Nguyen explique que le problème vient du manque de doses disponibles.

"Au début de la pandémie, en 2020, les pays riches ont pu faire des paris très conséquents en achetant des doses pour plusieurs vaccins sans savoir lesquels marcheraient. Ils ont donc acheté 4 à 5 fois le nombre de doses dont ils avaient besoin pour couvrir leur population. Pendant ce temps-là, Covax, qui est financé par des dons, avait d'abord besoin de lever de l'argent, et a donc pris du retard."

>> L'interview d'Aurélia Nguyen, la directrice du système Covax:

Les précisions de la directrice générale de Covax, Aurélia Nguyen [RTS]
Les précisions de la directrice générale de Covax, Aurélia Nguyen / 19h30 / 3 min. / le 7 septembre 2021

>> Lire l'article en entier : Les dons de vaccins de la Suisse au programme Covax ne sont toujours pas distribués

18h40

Que faire des Suisses hospitalisés à l'étranger qui doivent être rapatriés?

Actuellement, 80 ressortissants suisses sont hospitalisés à l'étranger à cause du coronavirus. La moitié d'entre eux se trouvent dans les Balkans, où ils passaient leurs vacances. Ces patients qui doivent être rapatriés, parce qu'ils y ont droit et parce que les hôpitaux sur place sont surchargés.

Le Service Sanitaire Coordonné est chargé d'orchestrer les rapatriements en fonction des transports disponibles et de la priorité médicale, établie par des médecins. Les patients iront en priorité dans leur canton de résidence. Si celui-ci n'a plus de place, ils seront redirigés dans d'autres cantons qui les acceptent.

>> Les précisions de Forum:

Quelle répartition pour les patients Covid dans les hôpitaux suisses ? [RTS]
Quelle répartition pour les patients Covid dans les hôpitaux suisses ? / Forum / 2 min. / le 7 septembre 2021

18h15

Un des grands opposants aux mesures anti-Covid quitte le PLR

Nicolas Rimoldi, l'une des principales figures du front contre les mesures anti-pandémiques en Suisse alémanique, quitte le PLR. Le Lucernois réagit ainsi au soutien du parti à l'extension du certificat Covid.

"Le PLR n'est plus un parti libéral", dénonce Nicolas Rimoldi mardi sur Twitter. Ce dernier a donc décidé de démissionner du parti et de se retirer de son mandat de délégué du PLR Suisse, annonce-t-il. Agé de 26 ans, le Lucernois a été, dans le passé, vice-président des Jeunes libéraux-radicaux de son canton.

16h30

Un quart de la population pâtirait de l'extension du certificat

Actuellement, les personnes ayant reçu au moins une première dose du vaccin et les jeunes de moins de 16 ans représentent trois quarts de la population, a indiqué Marius Brülhart de la task force scientifique. L'extension du certificat Covid serait donc un obstacle pour un quart de la population.

L'extension du passe sanitaire pour les salles des restaurants et les loisirs d'intérieur a été mise en consultation. Mais le Conseil fédéral n'a pas encore décidé d'une date d'entrer en vigueur.

Selon Marius Brülhart, il faut une bonne pesée d'intérêt entre les effets positifs et négatifs d'une telle extension. Certaines personnes devront affronter des obstacles supplémentaires pour accéder à leurs loisirs, alors que d'autres se sentiront plus en sécurité.

16h15

La pandémie attise les discriminations raciales en Suisse

Depuis deux ans, les discriminations sont en augmentation en Suisse, selon le dernier rapport du Service de lutte contre le racisme, ajoutant que la pandémie de Covid-19 a pu avoir comme conséquence d’attiser ce phénomène.

Les théories conspirationnistes, notamment antisémites, prolifèrent depuis le début de la pandémie surtout à travers internet et les médias sociaux, note le Service de lutte contre le racisme. La crise actuelle a fait ressurgir, en Suisse aussi, des fractures sociales et les inégalités révélées par le mouvement "Black Lives Matter".

>> Lire l’article complet : En hausse en Suisse, les discriminations raciales touchent de plus en plus de jeunes

15h00

La pression s'accroît sur les soins intensifs

En Suisse, 84% des lits en soins intensifs sont occupés et 42% de ces lits le sont par des patients Covid. Certaines régions sont plus surchargées que d'autres, a indiqué Andreas Stettbacher, délégué du Conseil fédéral pour le Service sanitaire coordonné. La situation est critique à Berne, Zurich, Genève et en Thurgovie.

Ces cinq derniers jours, le nombre de patients Covid-19 aux soins intensifs a augmenté de 2%. Sur les 857 patients hospitalisés à cause du virus, 291 se trouvent aux soins intensifs. Il reste à disposition 130 lits certifiés dans 55 hôpitaux et 39 lits non certifiés dans 14 hôpitaux.

Un tiers des lits des soins intensifs sont donc occupés par des cas Covid-19, alors que la part était de 15% à 20% lors des précédentes vagues. Si leur nombre augmente encore, la situation sera difficile à gérer, a constaté Virginie Masserey, de l'OFSP.

14h40

La task force presse pour accélérer la vaccination

La Suisse affiche l'un des taux de vaccination les plus bas d'Europe. Le tempo de la vaccination doit être accéléré, a indiqué la présidente de la task force scientifique Tanja Stadler devant les médias.

Si la Suisse continue à vacciner sa population à la vitesse actuelle, elle n'atteindra le taux de vaccination de la France, de l'Italie ou de la Grande-Bretagne qu'à Noël, a complété la scientifique. Le taux de vaccination du Portugal ne serait lui atteint qu'au début du printemps.

Les mesures sanitaires, comme le port du masque, le respect de la distance, l'aération des locaux ou encore le dépistage, permettent de freiner l'épidémie. Mais aucune n'est aussi efficace que la vaccination, a conclu Tanja Stadler.

14h25

Le taux d'incidence le plus élevé après la Grande-Bretagne

La Suisse est le pays d'Europe où le taux d'incidence est le plus élevé, derrière la Grande-Bretagne. Le nombre de nouveaux cas stagne, mais à un haut niveau. La situation reste tendue, a indiqué Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP, mardi devant les médias.

Le taux d'incidence se situe à 400 pour 100'000 habitants sur 14 jours. Le nombre de nouvelles hospitalisations diminue, avec une moyenne sur une semaine de 65 par jour. L'incidence en fonction de l'âge augmente chez les jeunes de moins de 19 ans, mais tend à diminuer chez les adultes les plus âgés. Cela pourrait expliquer la baisse des nouvelles hospitalisations, selon Virginie Masserey.

Neuf personnes hospitalisées à cause du coronavirus sur dix ne sont pas vaccinées. La moitié de ces personnes n'ont pas de facteurs à risque et ont moins de 44 ans. Parallèlement à cette évolution, l'OFSP constate une augmentation des vaccinations chez les 30 à 50 ans et chez les jeunes de 12 à 15 ans.

Quant à l'éventualité d'une troisième dose, elle n'est pas encore à l'ordre du jour. La protection contre les hospitalisations avec les vaccins dont dispose la Suisse est très élevée, a noté Virginie Masserey. Et ceci même avec le variant Delta.

14h10

Le marché de St-Martin de Porrentruy (JU) annulé

Le marché de St-Martin de Porrentruy (JU) est annulé pour la deuxième année consécutive en raison de la pandémie de Covid-19. L'événement attire traditionnellement des milliers de personnes en novembre qui déambulent en vieille ville.

L'instauration des contrôles apparaît extrêmement contraignante, tant pour filtrer les visiteurs que pour faire respecter les gestes barrières, a indiqué le comité de la manifestation dans un communiqué. Le Conseil municipal essaie pour sa part d'organiser une forme alternative du marché compatible avec les mesures anti-Covid.

13h45

Plus de 2800 nouveaux cas et neuf décès en 24 heures

L'Office fédéral de la santé publique a fait état mardi de 2835 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore neuf décès supplémentaires et 80 malades ont été hospitalisés.

Pour 100'000 habitants, 402,44 infections confirmées en laboratoire ont été signalées au cours des deux dernières semaines. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, était de 1,10.

Le taux d'occupation des unités de soins intensifs dans les hôpitaux est actuellement de 76,10 %, 33,70 % des lits disponibles étant occupés par des patients Covid.

Dimanche soir, 9'243'350 doses de vaccin avaient été livrées aux cantons et au Liechtenstein. 9'788'093 doses ont été administrées jusqu'à présent. 52,25% des personnes ont déjà été entièrement vaccinées. 5'677'641 certificats ont été délivrés aux personnes entièrement vaccinées jusqu'à présent.

Au cours des dernières 24 heures, 29'407 nouveaux tests ont été annoncés à l'OFSP. Depuis le début de la pandémie, 9'994'716 tests ont été effectués en Suisse et au Liechtenstein pour le Sars-CoV-2, l'agent responsable du Covid-19, a ajouté l'OFSP. Au total, 798'491 cas d'infection par le virus ont été confirmés en laboratoire.

Jusqu'à présent, 31'639 personnes ont dû être traitées à l'hôpital en raison d'une maladie liée au Covid-19. Le nombre de décès s'élève à 10'550.

Selon l'OFSP, 18'427 personnes étaient en isolement et 20'988 personnes faisant partie de leurs contacts étaient en quarantaine. En outre, 17 personnes étaient en quarantaine après être rentrées d'un pays à risque.

12h40

Plus de 600 élèves en quarantaine à Lenzburg (AG)

Plus de 600 élèves d'école primaire et enfantine se retrouvent en quarantaine à Lenzburg (AG). Le service de médecine cantonale argovien a pris cette décision suite à une accumulation de cas de coronavirus.

Les 607 élèves de 29 classes d'un établissement scolaire - dont trois classes d'école enfantine - sont concernés par la mesure décidée lundi soir, indique le département cantonal de la santé et des affaires sociales. Tous les élèves présentant des symptômes doivent se faire tester.

La période de quarantaine doit durer jusqu'au 16 septembre. D'ici là, les élèves concernés suivront les cours à distance.

Depuis le 1er septembre, douze cas de Covid-19 ont été constatés dans différentes classes. On ne déplorait que trois cas une semaine plus tôt, ce qui avait déjà entraîné la mise en quarantaine de 21 élèves.

Un autre établissement scolaire argovien est actuellement touché par une mise en quarantaine de ses élèves, à Uerkheim. Cette mesure doit durer jusqu'à la fin de la semaine.

11h50

Centre de vaccination des HUG ouvert le week-end

Le centre de vaccination des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sera désormais ouvert les samedis et les dimanches, de 09h00 à 18h00, aux personnes qui veulent recevoir, sans rendez-vous, leur première dose de vaccin contre le Covid-19. Cette possibilité horaire sera en vigueur au moins durant quatre week-ends, et sera prolongée en fonction du succès de la formule, ont indiqué mardi les HUG.

Toutes les personnes, à partir de 12 ans, sont les bienvenues, ont ajouté les HUG. Le vaccin Moderna sera proposé le samedi, alors que le vaccin Pfizer sera proposé le dimanche, gratuitement. Les personnes ayant reçu leur première dose repartiront avec un rendez-vous pour leur deuxième dose.

Cette ouverture les week-ends vise notamment à répondre à la hausse de la demande de vaccination de la part la population genevoise. Les HUG ont rappelé que le vaccin est "aujourd'hui la meilleure solution pour se prémunir contre les risques d'infection grave du Covid-19" et éviter une surcharge des soins intensifs dans les hôpitaux.

10h30

NE: 34 classes en quarantaine depuis la rentrée

Depuis la rentrée scolaire du 16 août, 34 classes du canton de Neuchâtel, sur un total de plus de 1000, ont été mises en quarantaine. Après trois semaines, 267 enfants d'âge préscolaire ou en scolarité obligatoire ont été testés positifs, soit 1,5% de l'effectif total.

"Deux dépistages massifs ciblés ont été réalisés suite à une augmentation des cas dans des collèges avec plusieurs classes mises en quarantaine", a indiqué mardi le canton de Neuchâtel. Dans le premier cas, six classes ont été testées et un seul nouveau cas a été détecté.

Dans le second cas, 14 élèves supplémentaires ont été détectés positifs, portant le total d’élèves positifs à 32 pour cet établissement, basé au Locle. Cela a conduit à la fermeture de sept classes supplémentaires par les autorités scolaires. Actuellement, 22 classes du canton et une structure d'accueil sont encore en quarantaine.

Trois structures d’accueil ont été touchées par une quarantaine depuis la rentrée. Une n’a pas pu être testée et a été mise en quarantaine stricte. Les deux autres ont été entièrement dépistées. Pour l’une de ces deux structures, aucun nouveau cas n’a été détecté et l’entité a pu être rouverte. Dans l’autre cas, cinq nouveaux enfants et deux adultes ont été testés positifs, portant le total à huit, respectivement cinq cas positifs.

10h15

Recul du recours au chômage partiel

Le chômage partiel qui a permis de limiter la casse sur le travail du travail, en pleine pandémie, est beaucoup moins répandu. Il a fortement diminué en juillet et août, après avoir concerné 162'000 personnes en juin. Boris Zürcher, chef de la direction du travail du Seco, n'exclut pas que ce nombre pourrait passer sous la barre des 100'000 personnes en août.

A titre de comparaison, au printemps 2020, 1,1 million de personnes étaient concernées par les RHT, puis plus de 400'000 employés en février 2021, quand de nouvelles restrictions pour lutter contre la pandémie de coronavirus étaient en place.

10h00

Abus liés aux RHT: hausse des contrôles

Près d’un millier d’alertes concernant des perceptions indues d’indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) sont parvenues au SECO jusqu'à fin août. Toutes ces alertes sont poursuivies d'office. Sur les 187 contrôles d'employeurs déjà effectués, l'abus a pu être prouvé dans 20 cas, soit 10,7%.

Depuis août, 40 à 60 entreprises par mois sont contrôlées, contre une dizaine en moyenne avant la pandémie, précise mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Vingt-et-un postes équivalent temps plein sont mis à disposition pour ce faire.

A ce jour, le SECO a lancé plus de 200 contrôles d’entreprises qui ont perçu ou continuent de percevoir des indemnités en cas de RHT pendant la pandémie. Il dépose systématiquement plainte en cas d’infraction tombant sous le coup du droit pénal.

Dans les 20 cas où l’abus a pu être prouvé, des plaintes pénales ont donc été déposées. Dans 130 cas (69,5%), les employeurs ont dû corriger les décomptes RHT fautifs. Dans 37 contrôles (19,8%), le SECO a pu confirmer que les décomptes étaient corrects.

Il n’y a pas toujours une intention consciente derrière un cas éventuel d’abus, souligne le secrétariat. Jusqu’ici, ce dernier a exigé le remboursement d’environ 17,4 millions de francs indûment perçus.

>> Ecouter le sujet de La Matinale

Le Secrétariat d'État à l'économie (SECO).  [GIAN EHRENZELLER - KEYSTONE]GIAN EHRENZELLER - KEYSTONE
Près de quatre entreprises contrôlées sur cinq ne sont pas en règle avec le chômage partiel / La Matinale / 1 min. / le 8 septembre 2021

>> Ecouter aussi la réaction de Fabio Regazzi, président de l'union suisse des arts et métiers (Usam)

Fabio Regazzi, président de l'union suisse des arts et métiers (Usam). [RTS]RTS
Près de quatre entreprises contrôlées sur cinq ne sont pas en règle avec le chômage partiel / Interview de Fabio Regazzi / La Matinale / 1 min. / le 8 septembre 2021

08h00

Stratégies différente selon les cantons après la rentrée scolaire

Tous les cantons, et de loin, n'ont pas encore fait le bilan de la rentrée scolaire et leur stratégie face au Covid-19 n'est pas la même.

Mardi, par exemple, un millier d'élèves se retrouvent en quarantaine en Ville de Zurich. Dans le canton d'Uri, le masque redevient obligatoire pour les enseignants avec une extension des test de masse.

Dans le canton de Berne, le masque à l'école n'est plus obligatoire. Et malgré une augmentation des cas de Covid-19 depuis la rentrée, les tests de masse ont été abandonnés. "Ces tests étaient effectués par 50% à 70% des élèves, indique Gundekar Giebel, porte-parole de la direction bernoise de la Santé, mardi dans La Matinale. Cela ne donnait donc pas une image complète de la situation dans le canton." Seules des mesures ciblées seront donc appliquées en cas d'infection.

A Neuchâtel, le masque est toujours obligatoire. Lundi, par exemple, un établissement du Locle a été fermé, une dizaine de classes placées en quarantaine. Le canton communiquera mardi ses chiffres.

Le Jura, quant à lui, continue les dépistages répétés. Les élèves ne portent plus de masque et les enseignants peuvent l'enlever après un test négatif. Depuis la rentrée, 138 cas de Covid-19 ont été dépistés.

>> Les explications dans La Matinale:

Une vue du Collège de Riant-Pré lors d'une conférence de presse sur la rentrée scolaire lausannoise 2021-2022 le jeudi 19 août 2021 à Lausanne.  [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE
Tous les cantons romands n'ont pas encore fait le bilan de la rentrée scolaire, une nouvelle fois marquée par le Covid / La Matinale / 2 min. / le 7 septembre 2021

07h30

Des dividendes versés malgré les prêts Covid

Deux cent dix-neuf entreprises ayant demandé un cautionnement solidaire dans le cadre de la pandémie de Covid-19 ont versé un dividende. Leurs actionnaires ont touché 43,12 millions de francs, malgré l'interdiction, selon un rapport du Contrôle des finances (CDF) publié lundi.

A fin mars 2021, 125'479 entreprises ont eu recours à un cautionnement solidaire pour un total de 14,55 milliards de francs. Les entreprises ayant versé un dividende avaient obtenu des crédits à hauteur de 50,12 millions.

07h20

Des besoins énormes en personnel de la santé

Autant exposé que mis en valeur par la pandémie de coronavirus, le personnel hospitalier risque de bientôt faire défaut en Suisse. D'ici 2029, le pays a besoin de 43'400 nouveaux infirmiers et infirmières et de plus de 27'000 recrues pour le personnel de soins.

Ce sont les chiffres présentés lundi dans le dernier rapport de l'Observatoire de la santé.

Et d'après les projections, la relève disponible ne permettra pas de couvrir ces besoins. Seuls 67% des manques en personnel infirmier sera couvert, 80% dans les soins.

>> Les précisions du 19h30:

Le manque de relève dans le personnel de santé est moins important que prévu mais des efforts restent à faire [RTS]
Le manque de relève dans le personnel de santé est moins important que prévu mais des efforts restent à faire / 19h30 / 2 min. / le 6 septembre 2021

>> Lire: Les besoins en personnel de santé seront énormes d'ici la fin de la décennie

07h00

Alain Berset évoque le programme Covax avec le G20

Les ministres de la Santé des pays du G20 sont réunis depuis dimanche à Rome pour un sommet de deux jours consacré prioritairement à la lutte contre le Covid et à la prévention contre les épidémies. Un sommet auquel participe le conseiller fédéral Alain Berset.

"Il était important de pouvoir se retrouver en présentiel à Rome, il n'y a pas d'alternative à la collaboration sur le plan international" pour lutter contre cette pandémie, a déclaré le conseiller fédéral dans l'émission Forum de lundi.

Concernant la distribution des vaccins, "la Suisse soutient depuis le début le programme Covax", a a rappelé le ministre de la Santé. "Il y a encore des améliorations à faire, ce n'est pas si simple, mais cela reste une des plus grandes entreprises logistiques qu'on ait jamais eues en matière de santé publique."

Interrogé sur la situation en Suisse, Alain Berset a évoqué une situation "assez préoccupante: 95% des gens qui sont aux soins intensifs pour le Covid ne sont pas vaccinés". Pour lui, "il faut vraiment se vacciner pour éviter de surcharger les hôpitaux alors qu'on a la solution: le vaccin. Le produit est sûr, de très haute qualité et extrêmement efficace. Nous sommes très en retard par rapport à d'autres pays sur la vaccination", a encore rappelé le Fribourgeois.

>> Son interview complète dans Forum:

Alain Berset à Rome au G20 de la Santé consacré au Covid-19: son interview [RTS]
Alain Berset à Rome au G20 de la Santé consacré au Covid-19: son interview / Forum / 5 min. / le 6 septembre 2021

06h40

Vaud lance une opération de vaccination pour les jeunes

Le canton de Vaud veut accélérer la vaccination des jeunes, qui ne sont pour l'heure que 54% à avoir reçu leurs doses. Les autorités ont lancé lundi une nouvelle opération inédite à Lausanne: les jeunes des écoles professionnelles ou des gymnases peuvent venir sans rendez-vous sur leurs heures d'école pour recevoir une première dose.

L'objectif est de vacciner un maximum de jeunes d'ici les vacances d'octobre. Ce matin, une quarantaine de jeunes en formation ont profité de cette action pour se faire vacciner.

>> Voir le reportage du 12h45:

Le canton de Vaud lance une offensive vaccinale auprès des jeunes des écoles professionnelles et des gymnases [RTS]
Le canton de Vaud lance une offensive vaccinale auprès des jeunes des écoles professionnelles et des gymnases / 12h45 / 2 min. / le 6 septembre 2021

Le canton ne compte pas s'arrêter là: lundi prochain, le centre de Beaulieu ouvrira à nouveau ses portes et une vaccination mobile sera organisée dans les autres lieux de formation du canton.

06h20

Retour sur la journée de lundi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 6832 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. On déplore 19 décès supplémentaires et 117 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 100'028 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 6,83%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 35'825, soit 414,41 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,02. Les patients Covid-19 occupent 33,60% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 77,70%.

Au total, 9'764'700 doses de vaccin ont été administrées et 52,16% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 11'179'200 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 5'659'519 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 795'650 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 9'965'331 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'541 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 31'561.

>> Retour sur la journée de lundi: Vaud lance une opération de vaccination pour les jeunes, sur les heures d'école

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au Covid-19.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus