Bannière du 10 juin [Keystone]
Publié Modifié

Le nombre de cas de Covid-19 en recul de 31% en une semaine en Suisse

- La Suisse compte jeudi 358 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore six décès supplémentaires et 18 malades ont été hospitalisés. Durant les dernières 24 heures, les résultats de 21'952 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 1,63%.

- Le nombre de cas d'infections au coronavirus a diminué de 31% en une semaine, selon le rapport hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) publié jeudi. Les hospitalisations sont également en recul et le nombre de décès s'est maintenu à un faible niveau.

- La pandémie de coronavirus a mis en avant la fragilité du système de santé suisse, selon le moniteur de la santé 2021 d'Interpharma publié jeudi. Plus de la moitié des Suissesses et Suisses veulent des investissements pour faire face à de futures crises.

- Focalisés sur le Covid, certains voyageurs ont tendance à négliger les mesures qui existent contre les maladies tropicales, avertissent mercredi les HUG. Ils constatent l'apparition de nouveaux cas de paludisme.

- Plusieurs entreprises ont déposé des actions en responsabilité contre la Confédération, pour sa politique contre le Covid.

Suivi assuré par RTSinfo

20h30

Les fans zones se font rares cette année en raison de la pandémie

Véritables institutions lors des précédentes éditions de l'Eurofoot, les fans zones seront plutôt rares cette année en raison des restrictions sanitaires.

Et on en profitera plutôt en dehors des grandes villes où elles ont trouvé refuge, comme à Bulle où elle est presque prête à recevoir ses premiers supporters. Ceux-ci ne pourront par contre consommer qu'assis à une table, devront porter le masque et garder les distances. Atteignant la capacité maximale de 300 spectateurs, la fans zone de Bulle sera une des plus grandes de Suisse.

>> Regarder le reportage du 19h30:

Véritables institutions lors des précédentes éditions de l'Eurofoot, les Fanzones ont trouvé refuge hors des grandes villes [RTS]
Véritables institutions lors des précédentes éditions de l'Eurofoot, les Fanzones ont trouvé refuge hors des grandes villes / 19h30 / 1 min. / le 10 juin 2021

15h15

La task force scientifique se réorganise

Afin de s’adapter aux nouvelles circonstances et aux besoins, La task force scientifique (TFS) de la Confédération verra sa taille réduite d'ici l'été et changera de responsable. Martin Ackermann transmettra la direction à Tanja Stadler, de l'EPF Zurich sur son site de Bâle.

Le passage de témoin entre Martin Ackermann et Tanja Stadler aura lieu dès lors que le Conseil fédéral annoncera la "phase de normalisation", laquelle entrera en vigueur, selon le modèle en trois phases de la Confédération, lorsque tous les adultes qui souhaitent le faire auront été entièrement vaccinés.

Rester vigilants

"La Suisse est en bonne voie pour surmonter la pandémie. Mais nous devons toutes et tous rester vigilants", affirme-t-il. "Nous ne savons pas par exemple comment les nouvelles mutations du virus affecteront l’efficacité de la vaccination".

Tanja Stadler est professeure au département de sciences et d’ingénierie des biosystèmes de l’EPF Zurich sur son site de Bâle. Elle est membre de la task force depuis sa création.

Le professeur Martin Ackermann continuera à soutenir le comité, mais dans une moindre mesure, afin de se consacrer à nouveau pleinement à son travail à l’EPF Zurich et à l’Institut fédéral des sciences et technologies de l'eau (Eawag).

14h00

En une semaine, 31% d'infections en moins

Le nombre de cas d'infections au coronavirus a diminué de 31% en une semaine, selon le rapport hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) publié jeudi. Les hospitalisations sont également en recul et le nombre de décès s'est maintenu à un faible niveau.

Un total de 3520 cas confirmés en laboratoire a été déclaré dans la semaine du 31 mai au 6 juin, marquant une diminution par rapport aux 5113 cas déclarés de la semaine précédente (-31%).

Durant la semaine en revue, 93 hospitalisations en lien avec le Covid-19 ont été déclarées, contre 115 la semaine précédente. Le nombre moyen de patients hospitalisés pour cette maladie dans une unité de soins intensifs était de 128, contre 144.

Vingt-deux décès en lien avec un Covid-19 confirmé en laboratoire ont été enregistrés. La semaine précédente au même moment, leur nombre était de 17. Le nombre de décès déclarés se maintient à un faible niveau malgré une légère augmentation, souligne l'OFSP.

Résultats positifs en baisse

Au cours de la semaine sous revue, 163'216 tests (68% de tests PCR et 32% de tests rapides antigéniques) ont été déclarés. Par rapport à la semaine précédente, le nombre de tests a légèrement augmenté (+ 4,6%).

La proportion de résultats positifs a diminué pour les tests PCR (de 4,3% à 3%) et pour les tests rapides antigéniques (2,1% à 1,3%). Plusieurs tests positifs ou négatifs sont possibles chez la même personne.

L’incidence des cas confirmés en laboratoire dans les cantons était comprise entre 21 cas pour 100'000 habitants par semaine au Tessin et 229 dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures. Dans la majorité des cantons, ce taux a eu tendance à diminuer ces quatre dernières semaines.

Le groupe d'âge de 10 à 19 ans a été le plus touché avec 78 cas pour 100'000 habitants et par semaine. Par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence des cas déclarés a diminué de plus de 25% dans toutes les classes d'âge.

Avec un taux d’incidence de 9,4 cas pour 100'000 habitants et par semaine, le groupe de 70 à 79 ans a été le moins affecté. L'âge médian de tous les cas de Covid-19 confirmés en laboratoire était de 34 ans pendant la semaine sous revue.

13h35

Un peu plus de 350 nouveaux cas

La Suisse compte jeudi 358 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore six décès supplémentaires et 18 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 21'952 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 1,63%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 7205, soit 83,35 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,75.

Au total 5'491'240 doses de vaccin ont été administrées et 2'066'994 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 6'065'475 doses de vaccins.

Quant aux variants du coronavirus, 18'025 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 248 au variant sud-africain (B.1.351) et 20 au variant brésilien (P.1).

Depuis le début de la pandémie, 699'697 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'919'475 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'301 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'851.

Le pays dénombre par ailleurs 4049 personnes en isolement et 7160 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3728 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

12h50

Zurich vaccine les sans-papiers et les sans-abris

La ville de Zurich ouvre la vaccination contre le Covid-19 aux sans-papiers, aux sans-abris, aux prostituées et prostitués ainsi qu'aux autres personnes privées d'accès régulier aux soins. Le vaccin y est offert sans bureaucratie.

Le service médical municipal vaccinera les personnes concernées dès la mi-juin dans ses locaux ambulatoires du centre-ville, indique la municipalité jeudi. Le canton mettra les doses nécessaires à sa disposition.

Dans ce cadre, aucune assurance maladie ni papiers d'identité ne seront nécessaires. "Il est important que des personnes qui vivent en marge de notre société aient également un accès aux soins médicaux durant la pandémie qui leur soit adapté. Le vaccin contre le coronavirus en fait partie" souligne le chef du dicastère municipal de la santé Andreas Hauri (PVL), cité dans le communiqué.

La vaccination des individus ne disposant pas de papiers ou d'assurance maladie occupe aussi d'autres villes. A Genève par exemple, la Croix-Rouge aide les personnes vulnérables dans leurs démarches d'inscription pour se faire vacciner dans les lieux habituels. Elles doivent avoir séjourné dans le canton depuis au moins trois mois, précise à Keystone-ATS, le département de la cohésion sociale.

12h40

Journée de deuil cantonal en Valais

Le Grand Conseil valaisan a invité jeudi le Conseil d'Etat à étudier la possibilité d'organiser une journée de deuil cantonal en mémoire des victimes du Covid-19. La proposition PDC a été soutenue par une courte majorité.

De nombreuses personnes ont perdu un proche lors de la pandémie et ont dû s'en séparer en comité restreint. Nous demandons la mise sur pied d'une journée, d'une minute de silence ou d'un autre geste, a expliqué Vincent Roten (PDC) qui s'exprimait à la place de l'ex-députée Fanny Darbellay, porteuse du postulat.

"Cette idée doit être débattue sur le plan national, elle n'a pas de sens au niveau cantonal", a estimé François Quennoz (UDC). S'il déplore les nombreux décès, Konstantin Bumann (PDC), n'est, quant à lui, pas favorable à une journée de deuil.

Le postulat n'a pas provoqué plus de discussion en plénum avant d'être accepté par 63 voix contre 56 et six abstentions. Il sera transmis au gouvernement pour examen.

>> Les précisions de Romain Carrupt dans le 12h30:

Un patient atteint du Covid-19 soigné à l'Hôpital Riviera-Chablais le 8 avril 2020. [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
Le Valais envisage une journée de deuil cantonal en mémoire des personnes décédées durant le Covid / Le 12h30 / 1 min. / le 10 juin 2021

12h15

Le canton de Berne délivre des certificats Covid

Le canton de Berne délivre depuis jeudi des certificats Covid aux personnes vaccinées. Les essais-pilote se sont déroulés "avec succès", selon le canton.

"Quelque 550'000 personnes inscrites à la vaccination ont déjà donné leur accord dans l’application VacMe pour recevoir un certificat après la seconde injection. Environ 250'000 d’entre elles ont été entièrement vaccinées entretemps. Elles recevront automatiquement leur certificat à partir de jeudi", a indiqué la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration.

Un SMS est envoyé aux personnes vaccinées. Il contient un lien leur permettant de s’identifier sur l’application VacMe. Les personnes qui se décident ultérieurement pour le certificat passent par VacMe pour s'inscrire et suivent la même procédure.

Le canton de St-Gall, qui a développé son propre outil numérique, délivre des certificats depuis mercredi. Pour les personnes guéries ou testées, la Confédération et les cantons sont en train de finaliser la procédure d’établissement des certificats.

12h00

Moins d'inscriptions pour la vaccination dans le canton du Jura

Le Gouvernement jurassien s'inquiète du ralentissement des inscriptions pour la vaccination contre le Covid-19. Le bilan est jusqu'ici qualifié de "satisfaisant" et dans la moyenne suisse (42% de la population jurassienne a reçu au moins une dose, 23% en a reçu deux), mais l'immunité collective est encore loin.

"Les prévisions des nouvelles inscriptions laissent entrevoir un ralentissement manifeste de la vaccination", écrivent jeudi les autorités jurassiennes dans un communiqué. L'intérêt semble rester particulièrement limité auprès des 16-35 ans.

En tenant compte des personnes vaccinées, contaminées durant les six derniers mois et des prévisions au niveau des rendez-vous, l'immunité cantonale est estimée à environ 41%, alors qu'il faudrait atteindre plus de 70%.

"Bien que la situation épidémiologique connaisse une embellie, le Jura a une incidence deux fois plus élevée que la moyenne suisse", préviennent les autorités, insistant sur la nécessité de la vaccination pour vaincre la pandémie.

11h45

Concert-test de l'OSR à Genève

L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) a retrouvé son public au Victoria Hall. [Martial Trezzini - Keystone]L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) a retrouvé son public au Victoria Hall. [Martial Trezzini - Keystone]L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) a retrouvé mercredi soir son public au Victoria Hall à Genève pour un premier concert-test avec à la baguette le grand chef sud-coréen Myung-Whun Chung. Le plaisir de la musique l'a nettement emporté sur les contraintes sanitaires.

Myung-Whun Chung était invité pour la première fois par l'OSR. Il fallait se plier à des règles sanitaires strictes pour accéder au Victoria Hall. Trois plans de protection distincts ont été appliqués: pour le public, pour le personnel de la salle et pour l'OSR, explique Guillaume Bachellier, délégué de production de l'OSR.

Le public devait soit être complètement vacciné, soit guéri, soit avoir été testé négatif. Des justificatifs étaient exigés pour ces différentes catégories. Contrairement au premier concert-test de l'Orchestre de Chambre de Genève (OCG) qui a eu lieu vendredi soir, il n'était pas possible de se faire tester sur place.

Le personnel du Victoria Hall a contrôlé les billets, justificatifs et cartes d'identité et dirigé le public afin d'éviter les attroupements. Les mélomanes se sont volontiers pliés à ces nouvelles exigences qui préfigurent l'utilisation du passeport Covid-19. Dans la salle, seul un rang sur deux était occupé. Des sièges étaient gardés libres entre les groupes familiaux.

Au total, 373 personnes ont assisté au concert alors que la jauge maximale du Victoria Hall était fixée à 600, personnel compris.

11h30

Bases légales pour le télétravail souhaitées

Avec la pandémie de coronavirus, le télétravail s'est imposé dans quasi toutes les branches, en particulier dans celles des services et de la connaissance. Afin que le télétravail devienne viable pour la majorité des employés à long terme au-delà de la situation de crise actuelle, La plateforme, une alliance politique d'associations professionnelles, préconise de créer les bases légales correspondantes.

La plateforme demande une modernisation de l'actuelle loi sur le travail, jugée "dépassée", et des amendements au Code des obligations (CO), fait-elle savoir dans un communiqué jeudi. Il faut clairement définir le travail, non seulement à l'intérieur mais aussi à l'extérieur de l'entreprise, selon elle.

Des amendements au CO sont nécessaires pour définir les éléments essentiels d'un accord relatif au télétravail. Cela comprend, par exemple, l'étendue des tâches à effectuer en télétravail, la joignabilité, la prise en charge éventuelle des dépenses liées à l'exécution du télétravail, la mise à disposition de matériel ou de logiciels ainsi que les assurances et la sécurité des données.

Il convient notamment de réglementer et de délimiter les heures de travail et de repos. Jürg Eggenberger, directeur de l'Association suisse des cadres (ASC), explique: "Dans le cadre du télétravail, l'application de la loi sur le travail est particulièrement difficile. Il ne suffit donc pas de se référer à une loi datant de l'ère industrielle, qui a été créée dans des conditions complètement différentes, et d'espérer qu'elle sera respectée."

11h15

Impact durable sur la sécurité

Le Covid-19 a marqué l'environnement sécuritaire suisse en 2020. La pandémie et les mesures de protection ont généré une forte pression vers la numérisation, élargissant la surface d'attaque pour les cyberattaques. Et la menace terroriste reste élevée, selon le SRC.

Le Covid-19 va influer durablement sur notre politique de sécurité, note la ministre de la défense Viola Amherd en préambule du rapport "La Sécurité de la Suisse 2021" du Service de renseignement de la Confédération (SRC), publié jeudi. Selon elle, l’une des principales leçons tirées de la pandémie est qu’il faut un approvisionnement en biens et services essentiels et vitaux résistant aux crises.

Le rapport souligne que c'est précisément lors de crises prolongées ou qui s'aggravent, comme la pandémie de Covid-19, que les extrémistes violents de droite et de gauche tentent d'exploiter le potentiel de protestation de la société à leurs propres fins. Les protestations s'exacerbent et deviennent en partie violentes.

10h45

Les Suisses voudraient renforcer le système de santé

La pandémie de coronavirus a mis en avant la fragilité du système de santé suisse, selon le moniteur de la santé 2021 d'Interpharma publié jeudi. Plus de la moitié des Suissesses et Suisses veulent des investissements pour faire face à de futures crises.

Selon cette enquête, près de deux tiers des personnes interrogées évaluent la qualité du système de santé comme très bonne ou plutôt bonne. "La pandémie n'a pas fondamentalement remis en cause la structure du système de santé, mais elle a révélé ses fragilités", souligne Interpharma. Elle a ainsi eu une influence négative sur la vision du système de santé pour 55% des sondés.

Ils sont 59% à estimer qu'il faut investir dans le développement de l'infrastructure publique, de manière à pouvoir mieux maîtriser de futures crises. Et 70% souhaiteraient accroître le financement en matière de médicaments et de vaccins.

Presque la totalité des sondés (95%) pensent par ailleurs que le traitement d’une maladie rare doit être prioritaire, même s’il entraîne des coûts élevés. Et ils sont à peine moins (93%) à vouloir disposer d'accès aux nouveaux médicaments dès le jour de leur autorisation de mise sur le marché.

Les résultats de ce moniteur reposent sur une enquête représentative conduite par gfs.bern sur mandat d'Interpharma auprès de 1200 citoyens de toute la Suisse. L'enquête a été réalisée entre le 29 janvier et le 4 mars 2021.

10h30

Crédit supplémentaire en faveur de l'apprentissage à Neuchâtel

Le canton de Neuchâtel veut débloquer un crédit supplémentaire urgent de 2,5 millions de francs pour aider les entreprises dans l'engagement d'apprentis de 1ère année pour l'année scolaire 2021-2022. Le Conseil d'Etat a adopté ce projet de décret le 21 avril. Le rapport, validé par la commission des finances, doit encore obtenir l'aval du Grand Conseil.

"La situation sanitaire ne permet pas aux entreprises neuchâteloises d'avoir une vision encore suffisante des perspectives économiques à moyen terme et les force à être sur la retenue dans bien des domaines, dont l'engagement de futurs apprentis. Celles respectant les conditions d'octroi de cette aide devront en faire la demande pour pouvoir en bénéficier", a indiqué jeudi le Conseil d'Etat neuchâtelois.

10h00

Des entreprises attaquent la Confédération pour ses mesures anti-Covid

La pandémie ralentit en Suisse, les indicateurs s'améliorent, et les mesures s'allègent. Mais plusieurs entreprises ont déposé des actions en responsabilité contre la Confédération, pour sa politique contre le Covid.

Par exemple, deux restaurants, un genevois et un vaudois, ont porté plainte la semaine passée contre le Conseil fédéral. Il s'agit de deux établissements qui ont souffert des fermetures successives, mais qui n'ont reçu aucune indemnisation.

>> Plus d'informations dans notre article: Des entreprises attaquent la Confédération pour ses mesures anti-Covid

C’est l’avocat Gilles Robert Nicoud, basé à Lausanne, qui les représente. "Jusqu'à aujourd'hui je pense que la plupart des établissements ont cru dans la bonne foi des autorités. Tout s'est fait un peu en escalier: on a obtenu une chose après l'autre. Maintenant, on est arrivé au point où plus rien ne viendra", a-t-il expliqué jeudi dans La Matinale.

Et de poursuivre: "Les plafonds sont très difficiles à faire évoluer. Les jeunes entreprises sont très mal indemnisées. On est arrivé aux limites de ce que permet le processus politique. Donc ça ouvre la voie à des contestations juridiques".

Le Département fédéral des finances indique à la RTS avoir reçu à ce jour environ quinze demandes. Si elles sont rejetées, les entreprises peuvent saisir le Tribunal fédéral à Lausanne. Pour l’instant, une seule d’entre elles a reçu une réponse définitive, qui est négative. Le gouvernement a pris des mesures disproportionnées sans base légale suffisante, selon son avocat.

>> Le sujet de La Matinale:

La task force Covid de la Confédération en séance le 28 février 2020 à Berne. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
Des entreprises portent plainte contre la Confédération pour sa gestion de la crise sanitaire / La Matinale / 3 min. / le 10 juin 2021

09h00

Maladies tropicales négligées à cause du Covid

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) constatent une résurgence des maladies tropicales à Genève, notamment l'apparition de nouveaux cas de paludisme. Le phénomène s'observe depuis les vacances de Pâques.

Focalisés sur le Covid, certains voyageurs ont tendance à négliger les mesures qui existent contre ces maladies tropicales, avertissent mercredi les HUG. Ils soulignent l'importance de consulter son médecin ou un centre de médecine des voyages avant tout départ dans un pays à risques.

Les HUG indiquent que l'incidence du paludisme augmente dans certains pays en raison de la paralysie des programmes nationaux de lutte contre ce fléau dans le cadre de la pandémie de Covid. La prévention du paludisme est vitale en Afrique sub-saharienne et dans quelques régions d'Asie, d'Amérique et d'Océanie.

>> Les précisions dans La Matinale:

Les salaires des dirigeants des grandes régies genevoises pourraient être plafonnés. [Martial Trezzini - KEYSTONE]Martial Trezzini - KEYSTONE
Les HUG constatent une résurgence des cas de maladies tropicales / La Matinale / 58 sec. / le 10 juin 2021

08h00

La Suisse toujours opposée à une levée des brevets sur les vaccins anti-Covid

Après des mois de divisions, les membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont avancé d'une étape sur une possible levée des brevets sur le vaccin contre le Covid-19. Ils ont accepté mercredi à Genève de négocier un texte. La Suisse est quant à elle toujours opposée à la levée de la propriété intellectuelle pour les vaccins et toutes autres technologies contre le coronavirus.

Selon la Confédération, ce dispositif menace de ne pas protéger du tout l'avenir des fabricants de technologies contre le coronavirus, et de réduire la capacité des Etats à préparer la prochaine pandémie. Elle estime également que la levée de la propriété intellectuelle ne suffirait pas à fabriquer une dose supplémentaire de vaccin.

>> Plus de détails: Accord trouvé à l'OMC pour une potentielle levée des brevets sur les vaccins Covid

07h30

La vaccination des enfants pose de nombreuses questions légales

Les enfants dès 16 ans peuvent se faire vacciner contre le Covid-19 dans quasiment tous les cantons de Suisse romande. Dès la mi-juillet 2021, la vaccination devrait même s'ouvrir aux enfants dès 12 ans, soit près de 330'000 nouvelles personnes éligibles. Vacciner les mineurs est une étape importante selon la task force de la Confédération, car cela permettrait de renforcer l'immunité collective.

Mais cet accès à la vaccination chez les plus jeunes pose aussi plusieurs questions, notamment sur le plan légal. Il interroge aussi plus largement sur le rôle des parents dans la vaccination de leurs enfants.

Quelles conditions les enfants doivent-ils remplir exactement? Comment peut-on mesurer la capacité de discernement et qui peut le faire? Si un parent est opposé à la vaccination, peut-il empêcher son enfant de se faire vacciner?

Réponses dans l'émission On en parle qui s'est penchée sur ces questions en compagnie de l'avocate spécialiste en droit de la famille Micaela Vaerini.

>> Ecouter le sujet d'On en parle:

Gros plan sur le bras d'un enfant en train de se faire vacciner. [Barabasa - Depositphotos]Barabasa - Depositphotos
Vaccination: quels droits ont les enfants et à partir de quel âge? / On en parle / 8 min. / le 9 juin 2021

07h00

Quel est l'impact du vaccin de Pfizer/BioNTech sur les adolescents?

Alors que Swissmedic a autorisé le vaccin de Pfizer/BioNTech pour les adolescentes et adolescents de 12 à 15 ans, la question des effets secondaires du vaccin préoccupe certains pédiatres.

>> Relire: Le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé pour les jeunes de 12 à 15 ans

Les études cliniques effectuées par Pfizer/BioNTech sur quelque 2000 adolescents montrent que cette tranche d'âge réagit parfois plus fortement que le reste de la population: des maux de tête accrus, des frissons, de la fièvre et, dans des cas très rares, des inflammations cardiaques surtout parmi les garçons.

"Je suis rassurée par ce vaccin. On a maintenant beaucoup de données chez les adultes. Mais il ne faut pas aller trop vite. On voudrait avoir un peu plus de données pour être rassurés", explique Géraldine Blanchard Rohner, médecin adjointe à l'Unité d’immunologie vaccinologie pédiatrique aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), mercredi dans La Matinale.

Les données ont été examinées par Swissmedic. Et Swissmedic a pris une décision d'autorisation

Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP. [Anthony Anex - Keystone]
Virginie Masserey

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) se veut rassurant. "Les données ont été examinées par Swissmedic. Et Swissmedic a pris une décision d'autorisation. Nous partons donc du principe que les données sont suffisantes pour qu'on puisse garantir la sécurité et l'efficacité de ces vaccins", estime Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP.

La commission de la vaccination donnera ses directives ces prochains jours pour les jeunes de 12 à 15 ans.

>> Les explications dans La Matinale:

Une petite fiole contenant cinq doses du vaccin développé par Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. [Robert Michael - Keystone/dpa]Robert Michael - Keystone/dpa
Les adolescents réagissent parfois plus fortement aux vaccins que le reste de la population / La Matinale / 1 min. / le 9 juin 2021

06h30

Retour sur la journée de mercredi

La Suisse comptait mercredi 541 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore sept décès supplémentaires et 32 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22'200 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,44%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 7777, soit 89,96 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,75.

Au total 5'491'240 doses de vaccin ont été administrées et 2'066'994 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 6'065'475 doses de vaccins.

>> Retour sur la journée de mercredi: Quelque 540 nouveaux cas répertoriés dans les dernières 24 heures

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus