Banner du 20 mai [Keystone]
Publié Modifié

La population de Moutier invitée à se faire dépister du Covid

- La population de Moutier est appelée à se faire dépister du Covid-19. Cet appel du Service du médecin cantonal bernois est motivé par les flambées de coronavirus qui se succèdent dans la cité prévôtoise depuis deux semaines. Ce phénomène n'est pas lié aux célébrations du 28 mars.

- Un peu moins de 20% des enfants et adolescents de 7 à 17 ans ont formé des anticorps contre le Covid-19, ce qui signifie qu'ils ont été infectés. Deux tiers des infectés restent asymptomatiques, selon une étude de l'Université de Zurich.

-  Alain Berset a reconnu jeudi soir avoir commis des erreurs dans la lutte contre la pandémie. "Je n'ai pas assez remis en question la science au début", a-t-il déclaré sur les ondes de la SRF, lors de l'émission "Gredig direkt". "Cela nous a amenés à prétendre que les masques pouvaient même être nuisibles", a-t-il indiqué.

- La Suisse compte vendredi 1201 cas supplémentaires de Covid-19 en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique. On déplore 10 décès supplémentaires et 49 malades ont été hospitalisés. Le nombre d'infections a diminué d'un quart en une semaine. Les hospitalisations et les décès déclarés sont également en recul: on déplore désormais moins de 5 décès par jour (4,14 en moyenne journalière sur deux semaines) et moins de 30 hospitalisations (29,79).

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par RTSinfo

19h55

La population de Moutier invitée à se faire dépister

L'ensemble de la population de la ville de Moutier est appelée à faire un test de dépistage du Covid-19. Cet appel du Service du médecin cantonal bernois est motivé par une flambée de nouveaux cas dans la cité prévôtoise depuis environ deux semaines. La ville de Moutier affiche actuellement une incidence à 14 jours de 820 cas pour 100'000 habitants, alors que la moyenne cantonale se situe autour de 145 cas. Quelques classes ont dû passer à l'enseignement à distance.

Les foyers d'infection se déclarent dans différents lieux, sans lien direct les uns avec les autres. Des personnes extérieures à la ville ont aussi été contaminées, a indiqué vendredi la Direction de la santé, des affaires sociales et de l'intégration du canton de Berne.

Sans lien avec les célébrations du 28 mars

"On a de plus en plus de cas qui surviennent et on ne connaît pas l’origine du virus. Il faut maintenant tester à large échelle", a indiqué le responsable de la communication de la Direction de la santé Gundekar Giebel au micro du 19h30 de la RTS vendredi. Le phénomène n'est pas lié aux célébrations du transfert de Moutier du canton de Berne vers celui du Jura, a-t-il tenu à préciser. Celles-ci ont eu lieu il y a sept semaines en arrière, le 28 mars.

D'importantes capacités de tests vont être déployées pour enrayer cette hausse des cas. Un centre de dépistage ouvert sans inscription durant les trois jours du week-end prolongé de Pentecôte (de samedi à lundi) va être installé au centre-ville. L'organisation de l'opération est assurée par l'Hôpital de Moutier.

>> Voir le sujet du 19h30:

Flambées de coronavirus à Moutier: la population appelée à se faire tester [RTS]
Flambées de coronavirus à Moutier: la population appelée à se faire tester / 19h30 / 2 min. / le 21 mai 2021

19h20

Pénurie de vaccins frôlée le 18 mai dernier

Le stock de vaccins anti-Covid-19 disponible dans les cantons s'est rapproché de zéro mardi dernier, indiquent les chiffres publiés tous les jours par l'Office fédéral de la santé publique.

Le 18 mai, alors que les cantons avaient reçu 3'908'500 doses depuis le début de la campagne de vaccination, ils en avaient administré 3'871'009. Autrement dit, sur la base de ces chiffres, il restait moins de 38'000 doses à disposition dans l'ensemble du pays. C'est la première fois que ce nombre tombe sous les 90'000, indiquent les chiffres de l'OFSP.

Une demi-journée de marge seulement

Au rythme de vaccination actuel, cette réserve correspondait à une marge d'un peu plus d'une demi-journée d'injections seulement. La situation s'est résorbée le lendemain, 19 mai, car une livraison de près de 750'000 doses aux cantons apparaît sur le graphique des livraisons de l'OFSP (voir ci-dessous).

Cette situation est la conséquence de la quasi-absence d'arrivée de nouvelles doses en Suisse durant la première quinzaine de mai. Entre le 2 et le 15, la Confédération n'a ainsi reçu qu'un peu plus de 200'000 vaccins, de quoi assurer 3 à 4 jours de vaccination au rythme actuel.

Genève forcée de ralentir le rythme

"Nous avons ralenti la vaccination les 17 et 18 mai. Nous n'avons ouvert les agendas pour les vaccinations dès le 19 mai qu'après avoir reçu la confirmation de l'OFSP de l'arrivée de nouvelles doses en Suisse", a confirmé à la RTS le porte-parole du canton de Genève Laurent Paoliello. En date du 18 mai, il restait au canton de quoi vacciner pendant un jour et demi seulement, a-t-il précisé.

Cette baisse des stocks semble avoir eu des conséquences sur le rythme des vaccinations dans l'ensemble de la Suisse: durant la période concernée (13 au 19 mai), le nombre d'injections a ainsi ralenti d'environ 5%.

Le nombre de personnes entièrement vaccinées (deux doses de vaccin) atteint désormais 15,9% de la population suisse, soit 1,37 million de personnes.

OFSP [RTSinfo]OFSP [RTSinfo]

18h00

Sites d'expositions et organisateurs de foires ont fortement souffert en 2020

Le chiffre d'affaires réalisé par les sites d'expositions et les organisateurs de foires a baissé d'un peu moins de deux tiers en 2020 par rapport à 2019. Seules 38 foires ont pu être mises sur pied avant le semi-confinement du printemps 2020, contre 166 en 2019. Le nombre de visiteurs a également chuté de manière significative, de 5,1 millions à 600'000 personnes, a indiqué l'association sectorielle EXPO EVENT Swiss LiveCom vendredi.

Le chiffre d'affaires s'élève en 2020 à 263,7 millions de francs, en recul de 61,5% par rapport à 2019. Les résultats cumulés des différents sites et organisateurs soulignent pour la première fois à quel point la crise du Covid-19 a durement frappé le secteur, relève l'association. Elle espère que les mesures d'assouplissement promises par le Conseil fédéral amélioreront la situation, bien qu'elle estime qu'elles ne vont pas assez loin.

17h15

Genève veut un nouveau délai de grâce pour les loyers

Les locataires devraient bénéficier d'une nouvelle prolongation de 30 à 90 jours dans le délai de paiement de leurs loyers. Par 57 voix contre 24, le Grand Conseil genevois a demandé vendredi à l'Assemblée fédérale de légiférer dans ce sens.

Genève veut un nouvau délai de grâce pour les loyers. [Gaetan Bally - KEYSTONE]Genève veut un nouvau délai de grâce pour les loyers. [Gaetan Bally - KEYSTONE]

Exerçant son droit d'initiative cantonale, Genève entend ainsi permettre aux locataires qui ont du retard dans l'acquittement de leur loyer ou de frais échus durant la pandémie de Covid-19 de bénéficier d'un délai de 90 jours. L'objectif est de diminuer ou de retarder les évacuations.

Au printemps 2020, le Conseil fédéral avait mis en place cette mesure, dont l'effet avait cessé le 31 mai de la même année. "Etonnamment, cette mesure n'a pas été prise lors de la seconde vague, bien plus longue", a relevé la députée socialiste Caroline Marti. "La perte du logement est le début d'une spirale infernale vers la pauvreté", a mis en garde Pierre Bayenet, d'Ensemble à Gauche.

A droite, le PLR a refusé une résolution qu'il considère inutile, tout comme l'UDC. En revanche, le PDC l'a acceptée, jugeant que la demande "est équilibrée, proportionnelle et ne représente pas une ingérence importante de l'Etat", a estimé Sébastien Desfayes.

17h10

Une commission veut un assouplissement plus rapide

Les manifestations dans les locaux fermés doivent à nouveau pouvoir accueillir un public jusqu'à 100 personnes et celles en plein air jusqu'à 1000 personnes. Par 14 voix contre 5, la commission de la santé publique du National recommande au Conseil fédéral d'alléger les mesures en conséquence.

Actuellement, les espaces fermés peuvent accueillir jusqu'à 50 personnes et les manifestations en plein air jusqu'à 100, mais la taille du public ne doit pas dépasser un tiers de la capacité des lieux.

Ces mesures devraient être assouplies au vu de la progression de la campagne de vaccination et de l'amélioration de la situation épidémiologique malgré les derniers assouplissements, estime la commission dans un communiqué publié vendredi.

Elle recommande en outre au gouvernement de permettre l'enregistrement décentralisé sur les appareils des participants des données utilisées pour le traçage des contacts. L'enregistrement centralisé pratiqué actuellement dans les cantons n'est pas satisfaisant pour la protection des données.

16h55

La Confédération signe un contrat pour l'acquisition de médicaments

La Confédération a conclu un contrat avec l’entreprise suisse Eli Lilly pour l'achat de médicaments "prometteurs" contre le Covid-19. Il s’agit de combinaisons d'anticorps monoclonaux. Les premières livraisons sont prévues pour la mi-juin.

Sur les conseils de la task force Covid, l’Office fédéral de la santé publique a acheté ces produits pour le traitement des patients présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie, précise-t-il vendredi. Il s’agit de 4300 doses de combinaisons Bamlanivimab/Etesevimab, développées par Eli Lilly et Compagnie en partenariat avec les entreprises AbCellera et Junshi Biosciences. Le montant du contrat est confidentiel.

Les anticorps monoclonaux sont des anticorps clonés en culture qui sont injectés par voie intraveineuse au patient afin de neutraliser le virus. Les essais cliniques développés par Eli Lilly montrent qu'ils offrent une protection efficace contre les formes graves de la maladie.

Traitements payés par la Confédération

La Confédération prendra en charge le coût de ces traitements en attendant qu’ils soient remboursés par l'assurance maladie obligatoire. Les premiers seront disponibles dès la mi-juin pour certains groupes de patients vulnérables.

16h35

Plus de 2200 annonces de réactions aux vaccins

Swissmedic a enregistré au total 2269 déclarations de réactions liées aux vaccins contre le Covid-19 entre le 1er janvier et le 18 mai. Quelque 60% concernaient le produit de Moderna (60,6%) et environ 40% celui de Pfizer (38,4%).

Le vaccin de Moderna recueille 60% des annonces de réactions. [Jessica Hill - AP]Le vaccin de Moderna recueille 60% des annonces de réactions. [Jessica Hill - AP]

Au total, 36,2% des réactions recensées ont été qualifiées de sérieuses, a précisé vendredi Swissmedic. La plupart des déclarations concernaient des individus de plus de 75 ans (815). On trouve aussi une majorité de femmes (68,4% contre 28,2% d'hommes, le sexe n'étant pas précisé dans 3,4% des cas).

Pour le vaccin de Pfizer/BioNtech, les maux de tête et la fièvre figurent parmi les réactions les plus fréquentes. Pour celui de Moderna, les réactions cutanées figurent en tête, suivi de la fièvre.

Toutes les réactions rapportées sont des suspicions, souligne Swissmedic. Il est impossible d’affirmer avec certitude si, dans un cas donné, la réaction déclarée observée présente seulement un lien temporel avec le vaccin ou a réellement été provoquée par ce dernier.

16h00

La Suisse envoie 30 tonnes de matériel humanitaire au Népal

La Suisse vient au secours du Népal, dans une situation sanitaire très difficile en lien avec la pandémie. Son aide humanitaire a envoyé vendredi 1,1 million de tests antigéniques, 40 respirateurs, 10 concentrateurs d’oxygène et du matériel de protection à Katmandou.

Le coût total de cette aide avoisine les 7,5 millions de francs, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Suite à l’appel à l’assistance internationale des autorités népalaises, une cellule de crise a été mise en place. Elle réunit l’ambassade de Suisse à Katmandou, le Centre de gestion des crises et le Secrétariat d'Etat du DFAE.

En contact avec le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports et celui de l’intérieur, une liste de biens humanitaires a été définie en fonction des besoins signalés sur le terrain. Un avion-cargo devait décoller vendredi soir de Zurich avec 30 tonnes de matériel.

Outre les 40 respirateurs, mis à disposition gratuitement par la Pharmacie de l'Armée, et les 10 concentrateurs d’oxygène achetés sur le marché privé, 1,1 million de tests antigéniques, offerts par l’Office fédéral de la santé publique ainsi que du matériel de protection (combinaisons, gants) font également partie de la cargaison.

13h40

1200 nouveaux cas répertoriés

La Suisse compte vendredi 1201 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore dix décès supplémentaires et 49 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 39'230 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,06%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 16'141, soit 186,71 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,90. Les patients Covid-19 occupent 18,20% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 73,10%.

Au total 3'984'596 doses de vaccin ont été administrées et 1'373'566 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 4'830'975 doses de vaccins.

Quant aux variants du coronavirus, 17'663 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 247 au variant sud-africain (B.1.351) et 19 au variant brésilien (P.1).

Depuis le début de la pandémie, 687'353 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'460'843 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'226 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'410.

13h35

Les futurs mariés de cet été ne savent pas sur quel pied danser

Qu'en sera-t-il des mariages cet été? Alors que le Conseil fédéral procède par étapes en matière d'assouplissements, il est difficile de savoir quelles seront les règles en vigueur. Certains couples vivent donc avec une bonne dose d'incertitude.

Selon les mesures qui ont été mises en consultation la semaine dernière par le Conseil fédéral, dès la fin mai, des cérémonies religieuses pourraient accueillir jusqu'à 100 personnes à l'intérieur, alors que la limite serait de 30 personnes pour les cérémonies laïques. Trente personnes au maximum aussi pour les festivités qui suivent.

Si vous souhaitez être plus nombreux: un restaurant, où vous pourriez aller jusqu'à 100 personnes à l’intérieur, mais assises, par tables de quatre, et sans animation ou danse possibles. Ces règles pourraient bien sûr encore évoluer d'ici juillet. HotellerieSuisse, de son côté, demande des exceptions, en misant sur la vaccination et la possibilité de se faire tester.

>> Le sujet du 12h30:

Le mariage dans "L'amour du disque". [Yanyko  - Fotolia]Yanyko - Fotolia
Coronavirus : comment les mariages se passeront cet été ? / Le 12h30 / 2 min. / le 21 mai 2021

12h10

Le risque de 3e vague s'éloigne à Genève

A Genève, la situation épidémiologique continue à se détendre, ont indiqué vendredi les autorités sanitaires. Le risque d'une troisième vague de Covid-19 s'éloigne alors le rythme des vaccinations s'accélère.

Entre 60 et 110 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour, a relevé Adrien Bron directeur général de la santé. Le nombre d'hospitalisations liées au Covid-19 est en baisse avec 137 patients aux Hôpitaux universitaires de Genève, dont 11 en soins de réanimation. De tels chiffres n'ont plus été atteints depuis longtemps, selon Aglaé Tardin, médecin cantonale.

La situation est donc rassurante, d'autant plus que la vaccination s'intensifie. Jeudi, 7600 personnes ont reçu une dose, ce qui est un record à Genève. Les 51'000 personnes en attente d'un rendez-vous devraient en obtenir un rapidement étant donné que 63'000 doses de Moderna seront livrées la semaine prochaine. D'importantes livraisons devraient suivre. L'objectif de vacciner 50% de la population d'ici fin juin devrait être atteint, selon les autorités sanitaires.

11h55

Les entreprises vaudoises commencent à vacciner

Le canton de Vaud passe à la vaccination en entreprise pour lutter contre le coronavirus. Sept sociétés se sont déjà annoncées partantes, notamment chez Bobst à Mex, où une phase pilote est en cours.

A la suite d'un sondage mené par les faîtières, 59 autres entreprises ont demandé à bénéficier d'un accès facilité aux centres de Beaulieu et Montreux, où des plages horaires peuvent être réservées, annonce vendredi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Pour pouvoir vacciner dans leurs locaux, les entreprises doivent être situées et domiciliées sur le territoire vaudois. Il leur est également demandé de pouvoir assurer la vaccination d'au moins 300 personnes. Un service de santé au travail ou une collaboration avec un médecin extérieur est aussi exigé. Autre impératif: bénéficier d'un réfrigérateur à médicaments.

Si l'entreprise doit être située en terre vaudoise, les employés peuvent eux habiter dans d'autres cantons ou être frontaliers. L'offre s'adresse aussi aux collaborateurs retraités. Les membres de la famille résidant sous le même toit, avec domicile légal dans le canton, peuvent également en bénéficier.

11h15

Neuchâtel va aussi vacciner le samedi en juin

Le canton de Neuchâtel a reçu une importante livraison de vaccins Moderna. La population pourra se faire vacciner aussi les samedis au mois de juin dans le centre de La Maladière à Neuchâtel.

Neuchâtel a reçu suffisamment de vaccins pour étendre ses plages de vaccination.  [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]Neuchâtel a reçu suffisamment de vaccins pour étendre ses plages de vaccination. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - KEYSTONE]

"Grâce à cette livraison, le centre cantonal de Polyexpo à La Chaux-de-Fonds voit lui aussi ses capacités de vaccination augmenter. Dès lundi, le vaccin Moderna y sera également administré, en plus du vaccin Pfizer. Une ouverture du centre chaux-de-fonnier le samedi n’est pas envisagée à ce stade en raison d’un nombre de doses limitées de ce dernier vaccin", ont indiqué vendredi la cellule de crise ORCCAN et le canton.

A ce jour, près de 86'000 doses ont été administrées dans le canton de Neuchâtel. Dans le détail, 30,3% (51’500 personnes) de la population a reçu une première injection et 20,3% (34’500 personnes) est complètement vaccinée.

Outre les centres de vaccination et des équipes mobiles, le dispositif cantonal de vaccination comprendra, dès mercredi, 35 pharmacies ainsi que 14 cabinets médicaux et cliniques privées sur l’ensemble du canton. Ce dispositif doit permettra de vacciner complètement 90'000 personnes d’ici à fin juillet.

10h20

Les recettes des foires et salons ont fondu des deux tiers en 2020

Les foires et salons suisses, lourdement affectés par les restrictions liées à la pandémie de coronavirus, ont vu leur chiffre d'affaires plonger en 2020. Près de 300 employés ont perdu leur travail. Alors que le nombre de visiteurs des foires a été réduit l'année dernière à 600'000 personnes, après 5,1 millions l'année précédente, les recettes ont suivi la même tendance.

Les chiffres d'affaires de ce secteur ont plongé de 62% à 263,7 millions de francs, selon le communiqué d'Expo Event Swiss Livecom Association publié vendredi. En 2019, 166 événements avaient pu être organisés, contre seulement 38 avant le confinement printanier de l'an dernier.

Il en a résulté une perte d'exploitation cumulée de 137,7 millions de francs. Le nombre de salariés a chuté de 20% à 1135 personnes. En 2020, le secteur suisse des salons et de l'événementiel a vécu une année noire, avec une chute de 57% du chiffre d'affaires à 2,37 milliards de francs.

09h45

Réservations d'hôtels à la hausse pour cet été

Les réservations des nuitées hôtelières sont en hausse de 14,5% en moyenne par rapport au niveau très bas de l'année dernière, selon une enquête de Suisse Tourisme (ST). Les professionnels du secteur espèrent que les voyageurs européens seront plus nombreux qu'à l'été 2020.

Les touristes étrangers devraient être plus nombreux cet été en Suisse.  [Davide Agosta - Ti-Press/Keystone]Les touristes étrangers devraient être plus nombreux cet été en Suisse. [Davide Agosta - Ti-Press/Keystone]

Plus de la moitié des entreprises interrogées par Suisse Tourisme s'attendent à une nouvelle augmentation des réservations à court terme. Les séjours et excursions de courte durée devraient à nouveau séduire, avec une croissance de 21% attendue, selon le communiqué de Suisse Tourisme publié vendredi.

"Les étapes d'ouverture esquissées par le Conseil fédéral à partir de juin, ainsi que le certificat Covid, rencontrent généralement l'approbation des participants à cette enquête". Mais de nouveaux assouplissements, du même ordre qu'en été 2020, sont aussi réclamés.

Les Suisses au pays

Près de 55% professionnels de la branche s'attendent à un bis repetita de l'été 2020, avec des Suisses restant au pays pour découvrir une autre région que la leur. La demande en matière de cyclotourisme devrait augmenter de manière significative (53%) et une majorité des participants à l'enquête (63%) s'attend à une clientèle plus importante pour les campings et les camping-cars.

Près de la moitié des prestataires interrogés pensent que les hôtes européens seront plus nombreux qu'à l'été 2020, où les restrictions liées au coronavirus étaient encore fortes. Ils devraient venir principalement d'Allemagne, de France, du Benelux et de Grande-Bretagne.

09h00

Un écolier sur cinq a été infecté

Un peu moins de 20% des enfants ont formé des anticorps contre le coronavirus, ce qui signifie qu'ils ont été infectés. Deux tiers des enfants et adolescents infectés restent asymptomatiques, selon une étude de l'Université de Zurich.

Pour la troisième fois après l'été, puis l'automne 2020, l'Université de Zurich a testé ce printemps 2500 écoliers zurichois de 275 classes dans 55 écoles dans le cadre de l'étude "Ciao Corona". La présence d'anticorps dans le sang est la preuve qu'un enfant a été infecté.

Depuis juin 2020, la proportion d'enfants ayant subi une infection et développé des anticorps est passée de 2% à 19%, a indiqué l'Université de Zurich. Le taux d'infection est comparable à celui des parents et du personnel scolaire. Aucune différence significative d'âge ou de sexe n'apparaît, si ce n'est que les enfants des écoles secondaires sont légèrement moins infectés.

Depuis l'automne 2020, 4% des enfants dont les tests d'anticorps étaient positifs ont présenté des symptômes compatibles avec le Covid long, c'est-à-dire que les symptômes ont duré trois mois ou plus. Mais aucun des enfants examinés n'a été hospitalisé au cours de la maladie.

08h00

"Je n'ai pas assez remis en question la science au début", indique Alain Berset

Alain Berset a reconnu jeudi soir avoir commis des erreurs dans la lutte contre le coronavirus. "Je n'ai pas assez remis en question la science au début", a-t-il déclaré sur les ondes de la SRF, lors de l'émission "Gredig direkt".

C'"était très confortable" pour le Conseil fédéral de simplement écouter l'avis de la science au début de la pandémie et de le mettre en oeuvre, a ajouté le chef du Département fédéral de la santé. "Cela nous a amenés à prétendre que les masques pouvaient même être nuisibles".

L'exemple des masques

De nombreux experts scientifiques estimaient que l'on ne pouvait pas attendre de la population qu'elle utilise correctement les masques sanitaires et que leur maniement incorrect pouvait être nuisible, poursuit le conseiller fédéral. "Avec le recul, je dois dire que j'aurais dû me poser davantage de questions".

Il rejette cependant l'affirmation soutenant que le port du masque a été déconseillé, car il y en avait trop peu de disponibles. "Si le gouvernement avait été convaincu à l'époque que les masques seraient utiles, on aurait simplement dû faire avec le matériel disponible".

"Déclarations manifestement fausses"

Christian Althaus, qui a quitté le groupe de travail scientifique fédéral en signe de protestation en janvier 2021, a critiqué vendredi dans une série de tweets les "déclarations manifestement fausses" d'Alain Berset. Il estime que le ministre de la santé continue d'arguer qu'il a été averti tardivement par la task force des développements épidémiologiques.

Or la science a été ignorée notamment sur la question du port du masque en mai/juin 2020. Selon le procès-verbal de la réunion de crise de mai 2020, l'ancien président du groupe de travail a déclaré: "Le bon sens veut que les masques protègent. Cela doit être communiqué ainsi."

Selon Christian Althaus, l'avantage du port du masque pour la population générale a été principalement contesté par les autorités sanitaires et par l'ancien chef de la division des maladies transmissibles. Ceux-ci ont même contredit leurs propres recommandations, affirme le Bernois.

07h30

Le certificat Covid va-t-il créer des discriminations?

Le Conseil fédéral a esquissé mercredi les grandes lignes du passeport sanitaire. Les grandes manifestations, les discothèques et les clubs devraient de nouveau être accessibles avec un certificat Covid. Le précieux sésame pourrait aussi permettre les voyages et les restaurants pourraient choisir d'en faire usage.

Ces annonces font craindre des discriminations et l'arrivée d'une société à deux vitesses. Mais en réalité, il sera plutôt facile à obtenir.

En effet, le fameux sésame sera disponible pour les personnes vaccinées ou guéries, mais aussi pour celles qui prouvent, via un test PCR, que la probabilité qu'elles soient contagieuses est très faible.

>> Toutes les précisions dans le sujet de La Matinale:

Mise au point: le passeport vaccinal. [RTS]RTS
Le certificat Covid va-t-il vraiment engendrer des discriminations? / La Matinale / 2 min. / le 21 mai 2021

07h15

Tout ce qu'il faut savoir avant les vacances d'été

Les vacances d'été approchent à grands pas. Mais quelles destinations sont envisageables aujourd'hui? Que permettra le passeport vaccinal attendu pour fin juin?

>> Lire aussi: Le certificat Covid sera le sésame indispensable pour voyager, danser ou courir les festivals

Entre les tests PCR coûteux, les frais d'annulation et les assurances à prendre lors de la réservation, ces vacances estivales 2021 pourraient vites se transformer en véritable casse-tête.

Jeudi, Malika Pessard, juriste à la Fédération romande des consommateurs, Gaël Poget, responsable des affaires extérieures à l’aéroport de Genève, et Sacha Léchot, spécialiste de la ligne d'aide aux voyageurs de Checkport Suisse, étaient les invités de l'émission de la RTS On en parle pour répondre aux questions des auditrices et des auditeurs.

>> Ecouter le guichet de On en parle:

Gros plan sur une main tenant un masque sanitaire avec en arrière-plan la mer. [nito103 - Depositphotos]nito103 - Depositphotos
Guichet: l'organisation des vacances d'été / On en parle / 43 min. / le 20 mai 2021

07h00

De nouveaux cas positifs dans un collège de Fleurier (NE)

Onze cas positifs supplémentaires ont été détectés dans un des trois collèges primaires de Fleurier (NE) après un second dépistage effectué mardi au sein des élèves et de leurs familles. Cela porte le total à 53 cas positifs, avec le premier dépistage organisé le 12 mai.

Une majorité des personnes conviées à ce dépistage y ont participé, a indiqué le canton de Neuchâtel dans un communiqué. Le dépistage, par tests PCR salivaires, a été réalisé avec l'accord des représentants légaux. La quarantaine a pu être levée pour les élèves et les adultes dont le test s'est révélé négatif.

En outre, en raison de plusieurs cas positifs, la structure d'accueil préscolaire de Boveresse et deux classes du collège des Verrières sont en quarantaine depuis jeudi, ajoute le canton.

06h45

De nombreuses dénonciations en lien avec les aides aux entreprises

Le Contrôle fédéral des finances (CDF) a enregistré une forte hausse des annonces faites par des lanceurs d'alerte l'an dernier (484 contre seulement 187 en 2019).

Cette situation, révélée par le rapport annuel publié jeudi, s'explique principalement par la crise liée au coronavirus puisque plus de 300 cas ont concerné les mesures d'aides fédérales aux entreprises. Sur ces annonces, 90% portaient sur des abus aux indemnités pour chômage partiel.

Interrogé dans l'émission Forum, le directeur du CDF Michel Huissoud a précisé que ces lanceurs d'alerte étaient en grande majorité des employés d'entreprises privées trouvant incorrect de profiter des indemnités alors que l'entreprise travaillait à temps plein. "C'est une réaction tout à fait normale de venir l'annoncer au Contrôle fédéral des finances", a-t-il relevé.

Plaintes pénales et argent récupéré

Les cas sont ensuite transmis au Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), qui va vérifier sur place. "Ils ont déjà fait des plaintes pénales, ils ont déjà récupéré de l'argent, ça marche", a souligné Michel Huissoud. Mais ces contrôles prennent du temps et ils devraient atteindre leur plein régime d'ici le mois de juin.

D'autres annonces concernent des cas suspects en lien avec des crédits Covid. "Les cas les plus simples et les plus flagrants sont les entreprises qui versent des dividendes (…) alors qu'elles se sont engagées à ne pas le faire", a précisé le directeur du CDF.

>> L'interview de Michel Huissoud dans Forum:

Nombreuses dénonciations d'abus en lien avec les aides fédérales aux entreprises [RTS]
Nombreuses dénonciations d'abus en lien avec les aides fédérales aux entreprises / Forum / 4 min. / le 20 mai 2021

06h30

Recul d'un quart des nouvelles infections

Le nombre de cas d'infections au coronavirus a diminué d'un quart en une semaine, selon le rapport hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique publié jeudi. Les hospitalisations et les décès déclarés sont également en recul.

Un total de 7809 cas confirmés en laboratoire a été déclaré dans la semaine du 10 au 16 mai, marquant une diminution par rapport aux 10'320 cas déclarés de la semaine précédente (-24%).

Une personne dans la zone d'attente post-vaccination Covid-19, lors de l'inauguration du centre de vaccination de Montreux.   [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]Une personne dans la zone d'attente post-vaccination Covid-19, lors de l'inauguration du centre de vaccination de Montreux. [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]

Durant la semaine en revue, 195 hospitalisations en lien avec un Covid-19 ont été déclarées, contre 280 la semaine précédente. Le nombre moyen de patients hospitalisés pour cette maladie dans une unité de soins intensifs était de 198, contre 220.

Vingt-sept décès en lien avec un Covid-19 confirmé en laboratoire ont été enregistrés. La semaine précédente au même moment, leur nombre était de 35.

Au cours de la semaine sous revue, 183'486 tests (72% de tests PCR et 28% de tests rapides antigéniques) ont été déclarés. Par rapport à la semaine précédente, le nombre de tests est resté stable (+3,6%).

La proportion de résultats positifs a diminué pour les tests PCR (de 7,2% à 5,4%) et pour les tests rapides antigéniques (de 4,1% à 3%). Plusieurs tests positifs ou négatifs sont possibles chez la même personne.

06h15

Retour sur la journée de jeudi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état jeudi de 1198 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore 16 décès supplémentaires et 54 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 31'198 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,84%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 16'432, soit 190,08 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 19,70% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 74,10%.

Au total, 3'689'909 doses de vaccin ont été administrées et 1'242'631 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a obtenu jusqu'à présent 4'712'025 doses de vaccins

Le pays dénombre par ailleurs 10'515 personnes en isolement et 17'799 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3602 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

>> Retour sur la journée de jeudi: Plus de 50 cas positifs dans un collège de Fleurier (NE)

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus