Le suivi de la situation le 12 avril [Keystone]
Publié Modifié

Stabilité des infections et des hospitalisations, une situation "plutôt rassurante" selon l'OFSP

- La "situation épidémiologique est plutôt rassurante" en Suisse, a relevé la représentante de l'OFSP Virginie Masserey mardi devant la presse. "On assiste à une certaine stabilisation des nouvelles infections et des hospitalisations", a-t-elle souligné.

- "Nous pouvons nous permettre un certain optimisme (…), avancer de manière stable et aussi prometteuse que possible", a déclaré Alain Berset lors d'une visite dans le canton de Fribourg, en notant qu'il fallait cependant contenir les cas d'infection.

- A ce jour, 868'621 personnes ont reçu deux doses de vaccin en Suisse, ce qui signifie que 10,1% de la population est complètement vaccinée. En outre, 705'924 personnes ont reçu la première piqûre. Près de 50'000 vaccinations sont désormais effectuées chaque jour, un chiffre en hausse de 20% la semaine dernière.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état mardi de 2135 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Onze décès supplémentaires ont été annoncés et 65 malades ont été hospitalisés.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

18h00

Financement complémentaire pour les médecins valaisans

Le Valais rallonge son aide financière aux cabinets médicaux qui ont effectué la grande partie de la première phase de vaccination contre le Covid-19 en vaccinant les personnes vulnérables. Une prise en charge qui a généré du travail supplémentaire pour les médecins.

Les cabinets médicaux ont entre autres "dû s'adapter à de nombreux changements, notamment dans les recommandations de vaccination. Ils ont aussi dû faire face aux difficultés d'approvisionnement en vaccins qui ont complexifié la planification des rendez-vous", détaille le canton pour expliquer ce financement complémentaire.

Or, selon le canton, le forfait défini dans la convention tarifaire nationale s'avère insuffisant pour compenser entièrement les charges liées à cette première phase. Par ce geste, le canton veut reconnaître l'engagement des médecins installés.

Le canton a décidé de compléter au dispositif fédéral qui prévoit une rémunération forfaitaire de 24,50 francs par injection effectuée en cabinet: il allouera 10 francs supplémentaires par vaccination des plus de 75 ans et 5 francs pour les injections des personnes de plus de 65 ans.

17h25

Ruée sur les vaccins dans le canton de Vaud

Depuis l'annonce de l'ouverture de la vaccination à toute la population de plus de 18 ans, le canton de Vaud fait face à une ruée sur les inscriptions. Mardi en fin d'après-midi, les 110'000 rendez-vous disponibles pour le mois de mai avaient déjà tous été pris. Il faut donc désormais patienter jusqu'à juin pour une première dose.

Pour le mois de juin, ce sont un peu plus de 100'000 rendez-vous supplémentaires qui sont aussi proposés, y compris les deuxièmes doses à injecter à tous ceux inscrits pour la première, a indiqué Denis Froidevaux, chef de l'Etat-major cantonal de conduite. "Hier, c'était le tsunami, aujourd'hui le rythme a un petit peu baissé", dit-il, "très satisfait" de cet engouement.

500'000 vaccinés d'ici juillet

Selon lui, le rythme sera encore plus soutenu en juillet. Le canton espère atteindre le seuil de 500'000 Vaudois et Vaudoises de plus de 18 ans vaccinés d'ici la fin juillet au plus tard.

Depuis lundi, le dernier groupe (250'000 personnes), soit toutes les personnes nées avant 2003 et habitant dans le canton de Vaud, peuvent prendre rendez-vous de préférence via le site www.coronavax.ch. Elles peuvent aussi appeler le 058 715 11 00 si l'inscription par internet n'est pas possible.

17h00

Une commission du National veut soutenir les entreprises de transports

La Confédération doit également soutenir les entreprises de transports en 2021. La commission des transports du National a déposé deux motions en ce sens.

Une première motion exige une révision de la loi sur le transport de voyageurs, afin que la Confédération puisse verser des subventions aux entreprises de transports publics. Et ce aussi bien pour le trafic local et touristique que de grandes lignes, en principe indépendant sur le plan financier.

Pour le trafic local et touristique, les règles définies pour l'année 2020 dans la loi urgente sur le soutien des transports publics durant la crise du Covid-19 doivent être étendues à toute l'année 2021.

Transport de marchandises

La deuxième motion demande un soutien financier pour les entreprises actives dans le transport ferroviaire de marchandises. Malgré la baisse de la demande, le secteur continue de fournir des prestations qui revêtent une importance systémique pour le transport intérieur, estime la commission.

16h15

Les participants aux JO pourraient être vaccinés en priorité

Les Suisses qui participeront aux Jeux olympiques de Tokyo dès le 23 juillet pourraient être vaccinés de manière prioritaire. Matthias Remund, directeur de l'Office fédéral du sport, a indiqué que cette hypothèse était actuellement examinée.

Swiss Olympic est ainsi en contact avec les cantons, notamment celui de Berne dans lequel de nombreuses Fédérations sportives ont leur siège.

15h25

Un service de recyclage pour les masques chirurgicaux

Depuis début avril, lʹentreprise suisse Transvoirie propose un service de collecte et de recyclage de masques FFP2 et chirurgicaux. Une grosse boîte peut être installée à la sortie des bâtiments publics, des administrations ou des entreprises.

Les masques sont ensuite envoyés en France où lʹusine partenaire Versoo se charge de les recycler. Ce service était attendu alors que les masques jonchent les trottoirs, mais le recyclage a cependant un coût non négligeable.

>> L'interview de Jean-Philippe Beaufrere (Transvoirie) dans On en parle:

Exemple de boîte de récupération de masques chirurgicaux proposée par Transvoirie.      [Xavier Bloch - RTS]Xavier Bloch - RTS
L'entreprise suisse Transvoirie met en place un service de recyclage des masques chirurgicaux / On en parle / 11 min. / le 27 avril 2021

14h55

Les vertus du sport pour atténuer les formes graves du Covid-19

Une étude américaine montre que le sport permet d'atténuer les formes graves du Covid-19, a relevé Matthias Remund, directeur de l'Office fédéral du sport.

Les personnes qui pratiquent régulièrement du sport ont moins de risque de mourir à cause du coronavirus, selon les auteurs de l'étude. L'importance de faire du sport et de bouger se manifeste tant au niveau physique que mental, a ajouté Matthias Remund lors du point de presse des experts de la Confédération.

Les Suisses sont privilégiés par rapport à l'étranger et peuvent exercer certaines disciplines plus librement que dans les pays voisins, une liberté à apprécier, selon le spécialiste.

Depuis les dernières mesures d'assouplissement, le sport est l'un des secteurs gagnants, a-t-il relevé. Il est à nouveau possible de pratiquer du sport dans des groupes jusqu'à 15 personnes à l'intérieur et à l'extérieur, en prenant en compte les règles de distanciation et les concepts de protection.

14h40

Décision technique sur le certificat Covid d'ici mi-mai

L'Office fédéral de la santé publique continue ses travaux sur le certificat Covid, a indiqué Virginie Masserey devant la presse à Berne. "Il ne s'agit pas seulement d'un certificat de vaccination, mais il doit aussi permettre de confirmer les personnes guéries (après avoir été testées positives par un test PCR) et les personnes qui ont eu un test négatif récent", a rappelé la cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP.

L'office poursuit son approche avec deux solutions techniques, une solution proposée par l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication et une autre de la société Sicpa. "Ces deux solutions seront développées de manière intensive en parallèle pour pouvoir faire un choix à la mi-mai", a précisé Virginie Masserey.

Partenaires concernés impliqués

L'OFSP va également impliquer progressivement les partenaires concernés, puisqu'il s'agit d'inclure dans les réflexions les centres de vaccination, les médecins généralistes et les pharmaciens afin qu'ils puissent donner leur avis sur les aspects pratiques de ce certificat.

"Une fois que la solution sera prise sur la solution technique, on discutera aussi de la question des certificats pour les personnes testées, et on discutera avec les structures qui devront ensuite vérifier ces certificats", a encore relevé la représentante de l'office. "Nous travaillons aussi avec l'Union européenne, a-t-elle encore rappelé, dans le but d'une harmonisation internationale avant l'été.

14h15

"Une situation épidémiologique plutôt rassurante"

Commentant en conférence de presse les derniers chiffres de la pandémie en Suisse, Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'Office fédéral de la santé publique, a parlé d'une "situation épidémiologique plutôt rassurante".

Au cours des deux dernières semaines, on assiste à une certaine stabilisation des nouvelles infections et des hospitalisations, "ce qui ne vient pas contredire la décision qui a été prise le 14 avril de permettre des ouvertures prudentes", a-t-elle souligné.

En réponse à la question d'un journaliste, Virginie Masserey a expliqué que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour expliquer cette situation, comme la vaccination, le fait qu'on est plus à l'extérieur avec le printemps, que l'on fait plus de tests et que l'on contrôle mieux la propagation du virus. "Mais ce n'est pas une garantie que cela va continuer comme ça", a-t-elle averti.

Les ouvertures de la semaine dernière n'ont pas encore eu de conséquences parce qu'elles sont très récentes, a-t-elle ajouté. "Et donc il est vraiment nécessaire de poursuivre le respect de toutes ces mesures, tout en profitant des nouvelles possibilités qui nous sont offertes."

ofsp [RTS]
Virginie Masserey: "La situation épidémiologique est plutôt rassurante" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 27 avril 2021

13h50

Plus de 10% de la population a déjà reçu deux doses de vaccin

A ce jour, 868'621 personnes ont reçu deux doses de vaccin contre le coronavirus. Cela signifie que 10,1% de la population est complètement vaccinée, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique.

En outre, 705'924 personnes ont reçu la première piqûre. Au total, 2'443'166 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche.

Du 19 avril au 25 avril, 342'497 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. En moyenne, 48'928 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections s'est accéléré de 20%.

Quelque 458'709 doses de vaccin ont été livrées aux cantons, mais n'ont pas encore été employées. Par ailleurs, 156'925 doses sont stockées par la Confédération.

13h40

Un peu plus de 2100 nouveaux cas en 24 heures

La Suisse compte mardi 2135 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 11 décès supplémentaires et 65 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 24'272 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 8,80%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 27'506, soit 318,18 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,04. Les patients Covid-19 occupent 27,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 74,60%.

Quant aux variants du coronavirus, 42'669 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 17'053 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 14 au variant brésilien (P.1). Dans 25'356 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 653'957 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 6'818'583 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 9982 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 27'110.

Le pays dénombre par ailleurs 26'071 personnes en isolement et 29'899 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 4971 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Au total 2'443'166 doses de vaccin ont été administrées et 868'621 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 3'058'800 doses de vaccins

13h10

Neuchâtel recommande de faire un autotest tous les mardis

Depuis début avril, tout le monde en Suisse reçoit cinq autotests gratuits mensuels qui peuvent être retirés en pharmacie sur présentation de la carte d'assurance maladie. Sur cette base, les autorités sanitaires du canton de Neuchâtel recommandent à toute la population adulte de faire un autotest contre le Covid-19 chaque mardi.

Claude-François Robert, médecin cantonal neuchâtelois, s'est expliqué dans l'émission On en parle sur la nécessité de faire un tel autotest chaque semaine, même si la vaccination est en progression.

>> Ecouter le sujet de l'émission On en parle:

Gros plan sur un test rapide du Covid-19. [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Neuchâtel recommande de faire un autotest contre le Covid-19 tous les mardis / On en parle / 8 min. / le 27 avril 2021

12h45

Le FNS a financé 73 projets de recherche en lien avec le Covid-19

Nous vivons avec le Covid-19 depuis plus d'un an et les chercheurs, chercheuses, scientifiques s'intéressent évidemment aux enjeux liés à cette pandémie.

Le Fonds national suisse a publié ses chiffres ce mardi. L'an dernier, la principale institution d'encouragement à la recherche scientifique dans notre pays a investi plus de 900 millions de francs dans environ 3000 projets.

Parmi ceux-ci, 73 projets en lien avec cette pandémie ont été sélectionnés "en accéléré" par le Fonds national suisse l'an dernier. Il y a un an, sur mandat de la Confédération, le FNS a lancé un programme spécial Covid-19. Selon l'institution, ces projets permettent d'acquérir des connaissances sur la maladie, la pandémie et ses conséquences, pour finalement freiner le virus.

>> Les précisions de Pauline Rappaz dans le 12h30:

Un laboratoire bernois planche sur les effets du Covid [Peter Klaunzer - eystonKeystone]Peter Klaunzer - eystonKeystone
Le Fonds national suisse a financé 73 projets liés à la pandémie de Covid-19 en un an / Le 12h30 / 1 min. / le 27 avril 2021

12h35

Un an avec sursis pour arnaque aux prêts d'urgence

Un homme âgé de 30 ans a été condamné mardi à un an de prison avec sursis et à une amende de 2000 francs pour arnaque aux prêts d'urgence Covid-19. Le tribunal de district de Dietikon (ZH) l'a reconnu coupable d'escroquerie et de faux dans les titres.

Le prévenu a déclaré que son entreprise réalisait un chiffre d'affaires de 800'000 francs. Il a ainsi obtenu un prêt de 80'000 francs, quatre jours seulement après avoir déposé sa demande d'aide d'urgence. Son bureau de planification avait en réalité dégagé un chiffre d'affaires de 15'000 francs. Il n'aurait donc eu le droit de recevoir que 1500 francs.

L'accusé, qui a reconnu les faits, a utilisé l'argent pour rembourser des dettes privées et payer des primes d'assurance maladie. Durant l'audience, l'homme a déclaré qu'il ne se considérait pas comme un escroc et qu'il avait toujours eu l'intention de rembourser l'argent.

12h05

Alain Berset: "Nous pouvons nous permettre un certain optimisme"

En visite dans le canton de Fribourg mardi matin pour faire le point de la situation sur la vaccination et les tests, Alain Berset a évoqué l'entrée dans une phase de normalisation avec la vaccination et la perspective d'un certificat Covid.

"Nous pouvons nous permettre un certain optimisme (…), avancer de manière stable et aussi prometteuse que possible", a dit le conseiller fédéral en notant qu'il fallait cependant contenir les cas d'infection.

Compliqué d'imaginer le futur

Plus loin, déterminer la situation future demeure "terriblement compliqué", a averti Alain Berset. "Des vaccins vont continuer à se développer, avec des campagnes de rappel et une normalisation", a-t-il souligné en évoquant une évolution à cinq ans.

"La disparition du virus ne constitue pas une option", a poursuivi le ministre de la Santé. "Actuellement, nous ne sommes pas dans une situation où l'on peut ouvrir trop vite". Le contexte devrait évoluer cet été avec les assouplissements sur lesquels le Conseil fédéral travaille, notamment pour les manifestations.

11h50

Des subventions pour prendre le relais des prêts Covid en Valais

Le Valais va subventionner les entreprises dont le chiffre d’affaires a souffert de la pandémie. Cette nouvelle mesure, détaillée mardi dans un communiqué du Département de l’économie et de la formation, prend le relais des prêts Covid cautionnés par le canton et mis en place en février dernier.

Les firmes ayant perdu au moins 30% de leur chiffre d'affaires moyen durant douze mois consécutifs, sur la période allant du 1er janvier 2020 au 30 juin 2021, pourront demander ce soutien dès le 3 mai sur une plateforme dédiée. Elles auront jusqu'au 31 juillet au plus tard pour le faire.

Afin d’être reconnues comme cas de rigueur, les entreprises doivent avoir leur siège social ainsi que la majorité de leurs emplois en Valais. Si la majorité de leurs emplois sont hors du canton du Valais, le seuil est fixé à 40% comme le prévoit la loi fédérale, ajoute le département.

Les entreprises dont l’activité principale est soumise à une obligation de fermeture depuis le 27 décembre continuent de bénéficier d’une aide dédiée, précise le canton.

09h55

La Loterie romande au secours des bistrots qui proposent ses jeux

La Loterie Romande vient en aide à plus de 800 cafés et restaurants touchés par la crise sanitaire. Elle a décidé d'accorder une aide exceptionnelle à ceux qui proposent ses jeux en Suisse romande, pour un montant total de 3,5 millions de francs.

"Avec cette action solidaire, la Loterie Romande exprime tout son soutien au secteur de la restauration, en particulier dans la perspective de la reprise des activités", relève son président Jean-René Fournier, cité mardi dans un communiqué.

07h40

Espoir de pouvoir vacciner bientôt toutes les femmes enceintes

Population à risque face au Covid, les femmes enceintes sont dans l'incertitude face à la vaccination. Pour l'instant, l'Office fédéral de la santé publique préconise de vacciner celles qui souffrent de certaines maladies chroniques ou qui ont un risque élevé d'infection, comme les infirmières notamment.

Mais une très sérieuse étude américaine a montré récemment que le vaccin contre le Covid-19 n'était risqué ni pour la future maman ni pour son bébé.

Pour le chef du service d'obstétrique du CHUV à Lausanne, la Suisse n'est pourtant pas forcément en retard sur cette question. "C'est toujours la balance entre la prudence et le fait d'être en avance par rapport aux autres", dit David Baud. Ce spécialiste espère toutefois que dans un prochain avenir on puisse proposer la vaccination à toutes les femmes enceintes en Suisse.

>> L'interview de David Baud dans La Matinale:

David Baud, chef de clinique du service d'obstétrique au CHUV. [Simon Corthay - RTS]Simon Corthay - RTS
Femmes enceintes et vaccination: interview de David Baud / La Matinale / 1 min. / le 27 avril 2021

07h30

Assez de doses pour vacciner les jeunes après l'été, selon Anne Lévy

La Suisse dispose de suffisamment de doses de vaccin pour pouvoir immuniser les jeunes contre le Covid-19 après l'été, selon la directrice de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Anne Lévy rappelle toutefois que l'approbation du vaccin dépend de Swissmedic.

"Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que la vaccination soit également accessible pour les enfants et les adolescents dès que possible", indique Anne Lévy dans une interview publiée mardi dans les journaux de CH-Media.

Anne Lévy, directrice de l'OFSP. [Christian Beutler - Keystone]Anne Lévy, directrice de l'OFSP. [Christian Beutler - Keystone]Elle précise que, outre une éventuelle autorisation de Swissmedic, l'Institut des produits thérapeutiques, une recommandation de la Commission fédérale pour les vaccinations est également nécessaire pour qu'un vaccin puisse être utilisé chez les enfants et les adolescents. "Swissmedic décide de manière indépendante de l'homologation de vaccins pour les enfants et les adolescents", ajoute-t-elle.

"Optimiste" sur le calendrier

La Task Force scientifique de la Confédération recommande que les enfants et adolescents soient vaccinés dès que les produits seront autorisés pour eux. La planification devrait se concentrer sur la vaccination des enfants de 12 à 16 ans à partir de juillet et sur celle des enfants de moins de 12 ans à partir de la fin de l'année.

Anne Lévy se dit "optimiste quant au respect de notre calendrier, même si nous avons toujours dit que cela dépendait des livraisons et de la vaccination par les cantons."

Jusqu'à présent l'OFSP a signé des contrats pour 35 millions de doses de vaccin, qui seront livrées durant le courant de l'année, selon sa directrice. Elle précise qu'en cas de besoin, une partie des livraisons pourrait être reportée à l'année prochaine.

07h15

Vaud ouvre la vaccination à tous les adultes

Premier canton romand à prendre cette décision, Vaud a décidé d'ouvrir la vaccination contre le Covid-19 à toutes les personnes de plus de 18 ans. Les conseillères d'Etat Béatrice Métraux et Rebecca Ruiz l'ont annoncé à l'occasion de l'inauguration du centre de vaccination de Montreux.

Dès la mi-journée lundi, tout adulte résidant dans le canton et né avant 2003 peut prendre rendez-vous, selon les disponibilités. L'inscription doit se faire de préférence via le site coronavax.ch, précise le communiqué du canton. Les personnes intéressées peuvent aussi appeler le 058 715 11 00 si l'inscription par Internet n'est pas possible.

La décision a été rendue possible grâce aux livraisons plus importantes des vaccins de Moderna et de Pfizer, au renforcement du dispositif cantonal ainsi qu'à l'état d'avancement de la vaccination dans les groupes précédents.

A ce jour, plus de 83% des malades chroniques vaudois sont vaccinés, deux tiers des plus de 75 ans et plus de la moitié des 65-74 ans. Et environ la moitié des 50-64 ans a déjà pris rendez-vous depuis l'élargissement à cette classe d'âge.

>> Les précisions dans le 12h30:

Rebecca Ruiz (gauche) et Béatrice Métraux à Montreux, 26.04.2021. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Le canton de Vaud ouvre la vaccination contre le Covid-19 à toutes les personnes de plus de 18 ans / Le 12h30 / 1 min. / le 26 avril 2021

Quatorze lieux de vaccination

Le centre de vaccination de Montreux, situé dans le complexe du 2M2C, vient renforcer encore le dispositif vaudois de vaccination. Dès lundi, il est également possible de se faire vacciner au centre d'Unisanté à Lausanne, ainsi que dans les cliniques privées Bois-Cerf et Genolier. Avec ces nouvelles ouvertures, le dispositif vaudois compte désormais 14 centres et lieux de vaccination répartis dans tout le canton.

>> Le sujet du 19h30:

Le canton de Vaud ouvre la vaccination anti-COVID à tous les adultes sans distinction d'âge [RTS]
Le canton de Vaud ouvre la vaccination anti-Covid à tous les adultes sans distinction d'âge / 19h30 / 2 min. / le 26 avril 2021

07h00

Rebecca Ruiz: "L'engouement généré par l'ouverture de la vaccination aux plus de 18 ans est une excellente nouvelle"

L'annonce, ce lundi après-midi, de l'ouverture de la vaccination aux plus de 18 ans dans le canton de Vaud a généré un véritable engouement. Plus de 40'000 connexions ont été observées simultanément sur le site CoronaVax, où il est possible de prendre rendez-vous.

Cette nouvelle réjouit tout particulièrement la ministre en charge de la santé, Rebecca Ruiz. "Cet engouement est une excellente nouvelle qui présage un bon remplissage des plages à disposition."

Quoi qu'il en soit, il devenait urgent, selon elle, d'ouvrir la possibilité de se faire vacciner aux plus jeunes qui "ont subi de plein fouet les contraintes liées à la pandémie". "Par ailleurs, on avait pour la première fois des plages à disposition, donc il nous paraissait logique d'ouvrir la vaccination aux jeunes", souligne-t-elle au micro de Forum, ajoutant que les personnes plus âgées ou vulnérables qui n'auraient pas pu encore se faire vacciner peuvent également continuer à s'inscrire.

Si des retards de livraisons ne sont pas à exclure, Rebecca Ruiz reste toutefois confiante. "Dans le canton de Vaud, pour l'instant, on a toujours réussi à éviter d'annuler des rendez-vous. Si les livraisons se déroulent comme elles ont été planifiées et annoncées par les entreprises pharmaceutiques et la Confédération, on pourra évidemment honorer tous les rendez-vous pris."

>> L'interview complète de Rebecca Ruiz dans Forum:

Vaccination Covid-19 possible dès 18 ans dans le canton de Vaud: interview de Rebecca Ruiz [RTS]
Vaccination Covid-19 possible dès 18 ans dans le canton de Vaud: interview de Rebecca Ruiz / Forum / 4 min. / le 26 avril 2021

06h45

Laurent Kurth: "A Neuchâtel, on a les mêmes réflexions que dans le canton de Vaud"

Si le canton de Vaud vient d'ouvrir la vaccination aux plus de 18 ans, le canton de Neuchâtel n'exclut pas de faire pareil tout prochainement. "A Neuchâtel, on a les mêmes réflexions que dans le canton de Vaud", confirme dans le 19h30 le conseiller d'Etat en charge de la santé, Laurent Kurth. Des annonces en ce sens sont attendues lundi prochain.

Il faut dire que dans le canton de Neuchâtel, comme partout ailleurs, la jeunesse semble pressée de voir le bout du tunnel. "On sent depuis quelque temps une attente très forte de la jeunesse qui a payé un lourd tribut des mesures anti-Covid", souligne-t-il. "Maintenant que les personnes les plus à risque ont été vaccinées, il semble juste d'ouvrir la vaccination à l'ensemble de la population."

Selon le conseiller d'Etat neuchâtelois, si le canton de Vaud a pu prendre quelques jours d'avance sur les autres, c'est qu'il compte un nombre moins important de personnes à risque. "Pour cette raison, il a reçu jusqu'à présent un peu moins de doses que les autres. Mais il en recevra désormais un peu plus car il y a un effet de rattrapage qui a été décidé de concert entre les cantons et l'OFSP", révèle-t-il.

>> Voir son interview dans le 19h30:

Vaccination: les précisions de Laurent Kurth, conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de la santé [RTS]
Vaccination: les précisions de Laurent Kurth, conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de la santé / 19h30 / 2 min. / le 26 avril 2021

06h30

L'apparent laxisme de la police lors de certaines manifestations anti-mesures sanitaires dérange

Les mesures sanitaires contre le Covid-19 ont fait l'objet de plusieurs manifestations ces dernières semaines, comme à Rapperswil (SG) le week-end dernier où quelque 4000 personnes se sont rassemblées.

Comme à Altdorf (UR) ou à Schaffhouse quelques jours plus tôt, la police tente le dialogue, mais ne semble prendre aucune mesure pour disperser la foule. Ce qui lui vaut quelques critiques.

"Dès que vous avez des vieux qui marchent avec vous, des enfants, des bébés dans des chariots, on vous laisse passer. Pour les manifestations, le signal est: allez-y", déplore par exemple dans le 19h30 Christine Loriol qui fait partie d'un groupe de citoyens qui dénonce ces rassemblements non-autorisés.

Pour le président de la Conférence des Commandants des Polices Cantonales de Suisse (CCPS), il n'est cependant pas du tout question de faire preuve de complaisance à l'égard des coronasceptiques. "Je ne crois pas qu'il y ait de facteur politique qui joue un rôle. La police est politiquement neutre", insiste Mark Burkhard.

>> Regarder le sujet du 19h30:

Rapperwil (SG): 4000 personnes rassemblées pour protester contre les mesures sanitaires [RTS]
Rapperswil (SG): 4000 personnes rassemblées pour protester contre les mesures sanitaires / 19h30 / 2 min. / le 26 avril 2021

06h15

Retour sur la journée de lundi

La Suisse compte lundi 5313 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 16 décès supplémentaires et 132 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 70'617 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 7,52%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 28'165, soit 325,8 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,04. Les patients Covid-19 occupent 27,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 70,70%.

>> Lire: Rebecca Ruiz: "Il devenait urgent de vacciner les plus jeunes qui ont subi de plein fouet la crise"

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus