Banner du 19 avril. [Keystone]
Publié Modifié

Les terrasses ont accueilli leurs premiers clients depuis quatre mois

- Les terrasses des restaurants ont repris vie ce lundi en Suisse. Sans qu'une ruée ne soit constatée, les clients ont tout de même été au rendez-vous sous le soleil. Les mesures imposées sont strictes: quatre à table, masque, séparation d'un mètre et demi. Certains ont oeuvré tout le week-end pour que tout soit prêt, alors que d'autres ont choisi de rester fermés, jugeant que l'opération n'était pas rentable ou trop incertaine.

- A part les restaurants, c'est également la reprise pour les cinémas, les théâtres, les concerts, les fitness, les rencontres sportives ou les centres de loisirs, certes là aussi avec de strictes mesures concernant les distances ou le nombre de personnes présentes.

- La campagne de vaccination a pris de la vitesse lundi avec l’ouverture de deux centres de grande envergure à Palexpo (Genève) et à Beaulieu (Lausanne). A Lausanne, le méga-centre ouvert 7 jours sur 7 mobilise une centaine de personnes, et permettra d'administrer 2000 vaccins chaque jour d’ici à la fin du mois. A Genève, 4000 personnes pourront être prises en charge quotidiennement.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 4905 nouveaux cas de Covid-19 en 72 heures, ainsi que de 16 décès supplémentaires et 148 hospitalisations. Le taux de positivité s'élève à 6,83% et le taux de reproduction à 1,1.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

21h00

Ouverture de deux "vaccinodromes" dans les cantons de Vaud et Genève

La réouverture est fragile, le Conseil fédéral l'a rappelé. Et c'est toujours la vaccination qui doit permettre de sortir de la crise. Cette dernière a pris de la vitesse lundi, avec l’ouverture de deux centres de vaccination de masse à Palexpo (Genève) et à Beaulieu (Lausanne).

A Lausanne, le méga-centre ouvert 7 jours sur 7 mobilise une centaine de personnes, et permettra d'administrer 2000 vaccins chaque jour d’ici à la fin du mois.

A Genève, une structure identique a également ouvert à Palexpo. A terme, elle devrait permettre de doubler les capacités dans le canton, pour atteindre 8000 vaccinations quotidiennes.

>> Les précisions dans le 19h30:

C'est toujours la vaccination qui doit permettre de sortir de la crise. À Vaud et Genève, c'est parti. [RTS]
C'est toujours la vaccination qui doit permettre de sortir de la crise. À Vaud et Genève, c'est parti. / 19h30 / 2 min. / le 19 avril 2021

20h50

Les cinémas rouvrent en ordre dispersé

Comme les terrasses ou les salles de sport, les cinémas avaient aussi le feu vert pour une réouverture lundi. Mais avis aux cinéphiles, il faut bien se renseigner avant d'aller se faire une toile. Les salles obscures rouvrent en ordre dispersé, et faute de temps pour les préparatifs, la plupart resteront portes closes pour quelques jours encore.

La très grande majorité des cinémas romands attendent en effet mercredi ou la fin de semaine pour retrouver leur public. Et pour de nombreux exploitants, malgré le bonheur de retrouver les cinéphiles, les restrictions sanitaires rendent l'exercice périlleux financièrement.

>> Le reportage du 19h30:

La très grande majorité des cinémas romands attendront mercredi ou la fin de semaine pour retrouver leur public [RTS]
La très grande majorité des cinémas romands attendront mercredi ou la fin de semaine pour retrouver leur public / 19h30 / 2 min. / le 19 avril 2021

20h40

Moment très attendu, les terrasses ont retrouvé leurs premiers clients

C’est un moment à la fois futile et important: les Suisses et les Suissesses ont pu se retrouver lundi au café et au restaurant, du moins sur les terrasses.

Pour le Conseil fédéral, c'est un risque sanitaire que la Suisse peut se permettre. Et pour les clients, la journée avait un parfum de libération.

>> Les images dans le 19h30:

Terrasses: les retrouvailles pour le meilleur et pour le pire [RTS]
Terrasses: les retrouvailles pour le meilleur et pour le pire / 19h30 / 2 min. / le 19 avril 2021

20h15

Roche a fourni 14 millions d'autotests à ce jour

Le groupe pharmaceutique Roche a indiqué avoir livré à ce jour 14 millions d'autotests de dépistage du coronavirus aux pharmacies en Suisse. Toutes les commandes peuvent actuellement être honorées, a-t-il précisé lundi.

Roche peut fournir plus de cinq millions de tests par semaine, a indiqué une porte-parole de la société lundi soir, interrogée par l'agence de presse Keystone-ATS.

Les autotests sont disponibles depuis le 7 avril. Cinq tests gratuits par personne peuvent être obtenus chaque mois dans une pharmacie sur présentation d'une carte d'assurance maladie. Ils ont pour but de contribuer à briser les chaînes de contamination.

18h30

Le "Böögg" zurichois a brûlé dans les montagnes uranaises

Le bonhomme hiver zurichois, le "Böögg", a été brûlé lundi dans le canton d'Uri en raison de la pandémie. Sa tête a explosé après 12 minutes et 57 secondes, ce qui devrait augurer d'un bel été.

Comme en 2020, la traditionnelle fête du Sechseläuten a dû être annulée à Zurich cette année à cause du coronavirus. La manifestation a été déplacée sur le Pont du diable, dans les gorges de Schöllenen, sur l'ancienne route du Gothard menant à Andermatt (UR).

La cérémonie s'est déroulée en respectant les restrictions liées à la pandémie. Le bûcher du "Böögg" occupant presque toute la place sur le Pont du diable, il n'y avait pas de public. La route menant au pont a été fermée. La célébration a été diffusée en direct sur plusieurs chaînes de télévision.

17h30

La réouverture des terrasses ne suffit pas, selon GastroSuisse

La simple réouverture des terrasses n'est pas une solution pour la branche de la restauration, estime la faîtière GastroSuisse. Une ouverture partielle représente en effet un risque financier important pour de nombreuses entreprises. Cela n'en vaut souvent pas la peine.

"Il est difficile de prévoir si et dans quelle mesure les clients utiliseront cette offre, d'autant plus que cela dépend aussi de la météo", indique lundi GastroSuisse à Keystone-ATS. Les entreprises peuvent réaliser des ventes supplémentaires lorsque le temps est clément, mais si le temps redevient soudainement froid et pluvieux, elles doivent jeter les marchandises qu'elles ont achetées.

Souvent, l'espace extérieur ne représente qu'une petite partie de la capacité totale, souligne en outre la faîtière. GastroSuisse, qui salue tout de même un "pas dans la bonne direction", exige donc la levée du confinement de branche.

17h20

Centre de vaccination XXL à Palexpo

Un centre de vaccination taille XXL a ouvert ses portes lundi à Palexpo à Genève. Fruit d'un partenariat public-privé, cette infrastructure permettra de vacciner 4000 personnes par jour, pour autant que les doses de vaccin prévues soient livrées à temps.

Au total, 140 personnes ont été engagées pour faire tourner ce centre, dont des chômeurs et des personnes en RHT qui s'occuperont de la sécurité, de l'administratif et du nettoyage. Mais le plus gros de l'effectif est fourni par l'Association des Médecins du canton de Genève et l'Association des Pharmaciens (pharmaGenève), qui ont déjà recensé plus de 1200 bénévoles dans leurs rangs.

Vue du centre où les personnes se font vacciner contre le coronavirus, lors du premier jour d'ouverture du Centre de vaccination de Palexpo, ce lundi 19 avril 2021 a Genève. [Salvatore Di Nolfi) - Keystone]Vue du centre où les personnes se font vacciner contre le coronavirus, lors du premier jour d'ouverture du Centre de vaccination de Palexpo, ce lundi 19 avril 2021 a Genève. [Salvatore Di Nolfi) - Keystone]

Montée en puissance

Ces professionnels de la santé volontaires procèdent aux injections. Lundi, 1000 personnes ont été vaccinées à Palexpo. Une montée en puissance est prévue ces prochains jours avec 1500 rendez-vous agendés mardi et mercredi et 2000 jeudi. Le centre devrait tourner à plein régime, soit 4000 vaccins par jour, d'ici mi-mai à mi-juin. "Tout dépend des confirmations de livraison par la Confédération", a indiqué Adrien Bron, directeur général de la santé à l'Etat.

Genève a élargi la semaine dernière la vaccination aux plus de 45 ans en plus des autres catégories de personnes prioritaires. Cette annonce a dopé les inscriptions, se réjouit Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale. Le dispositif cantonal complet, soit sept centres et celui de Palexpo, permettra de vacciner 8000 à 9000 personnes par jour.

Une demi-heure

Le centre de Palexpo, qui comprend 157 cabines de vaccination, se déploie sur près de 2000 m2. Convoqués uniquement sur rendez-vous, les patients sont pris en charge par du personnel administratif et dirigé vers une cabine. Les personnes vaccinées restent ensuite une quinzaine de minutes sous surveillance médicale.

Au final, il faut compter moins de trente minutes entre le moment où l'on entre dans la Halle 3 de Palexpo et le moment ou l'on sort vacciné avec un certificat en mains. Le centre, divisé en deux blocs distincts, pourra administrer des vaccins Pfizer ou Moderna, en fonction des livraisons. Actuellement, ce sont les vaccins Moderna qui sont utilisés.

17h15

Le vaccinodrome de Beaulieu a ouvert ses portes à Lausanne

Le canton de Vaud a ouvert lundi son plus grand centre de vaccination sur le site de Beaulieu à Lausanne. Il doit permettre de vacciner 16'000 personnes par semaine lorsqu'il tournera à plein régime.

Des membres du gouvernement vaudois, en l'occurence Nuria Gorrite, Béatrice Métraux et Philippe Leuba, ont été parmi les premiers lundi à se faire piquer à Beaulieu. Les autres conseillers d'Etat suivront dès qu'ils le pourront, a expliqué devant la presse Rebecca Ruiz qui, en ce qui la concerne, n'a pas encore atteint l'âge requis, la vaccination étant ouverte pour l'instant aux 50 ans et plus dans le canton.

Des membres de la Protection civile accueillent les personnes à l'entrée du centre de vaccination de Beaulieu à Lausanne, le 19 avril 2021. [Keystone]Des membres de la Protection civile accueillent les personnes à l'entrée du centre de vaccination de Beaulieu à Lausanne, le 19 avril 2021. [Keystone]

Pour la ministre vaudoise de la santé, l'ouverture du vaccinodrome de Beaulieu constitue "une étape très importante" dans la lutte contre le coronavirus. "C'est le signe que les doses de vaccins sont enfin disponibles", a-t-elle dit, rappelant que ce centre était prêt à fonctionner dès décembre.

Les récentes annonces du retard de livraison du vaccin Moderna n'ont pour le moment pas eu d'impact sur la planification du nouveau centre, a affirmé Rebecca Ruiz. "Nous attendons encore des confirmations de l'Office fédéral de la santé publique pour savoir quand nous recevrons les livraisons prévues", a-t-elle dit.

17h00

Les Rencontres du 7e Art de Lausanne se tiendront en digital et en salles

Les Rencontres du 7e Art se tiendront du 26 avril au 2 mai prochain à Lausanne. Cette 4e édition se déclinera en digital et en salles. Avec des invités comme Bertrand Blier, Jean Dujardin, Marthe Keller, Irène Jacob et Doria Tillier.

Le festival créé par Vincent Perez propose au public de voir ou revoir une dizaine de chefs-d'oeuvre en salles, ce qui constitue l'ADN de la manifestation. "The Party" de Blake Edwards ouvrira les feux le 26 avril, précédé d'une présentation de Vincent Perez.

D'autres monuments de l'histoire du cinéma suivront, comme "Raging Bull" de Martin Scorsese, "Profession: Reporter" de Michelangelo Antonioni ou encore "Citizen Kane" d'Orson Welles. Le film de clôture "Buffet froid" sera présenté par son réalisateur Bertrand Blier, accompagné par Jean Dujardin, annoncent lundi les Rencontres.

Marthe Keller présentera "Fedora" de Billy Wilder ainsi que "Petite soeur", film suisse de Véronique Reymond et Stéphanie Chuat. Plusieurs invités, dont Doria Tillier et Jean Dujardin, donneront des masterclasses à l'ECAL. Marthe Keller et Vincent Perez se retrouveront à la Fondation Jan Michalski pour une "conversation" sur le 7e art et les influences littéraires.

16h30

Glaris porte plainte pour masques défectueux et falsifiés

Le canton de Glaris et l'hôpital cantonal ont déposé une plainte pénale contre une entreprise qui leur a livré des masques FFP2 défectueux. Elle a été transmise au Ministère public du canton de Zurich.

La plainte a été déposée le 14 avril, ont indiqué lundi le canton et l'hôpital cantonal dans un communiqué commun. Elle est dirigée contre une entreprise commerciale et contre inconnu pour escroquerie, usure, mise en danger de la vie d'autrui et violation de la loi fédérale sur les produits thérapeutiques.

Au début de la pandémie en 2020, le canton de Glaris a commandé 25'000 masques FFP2 pour 250'000 francs. Environ 5000 de ces masques ont été distribués à des médecins, des EMS et au service d'aide et de soins à domicile. De son côté, l'hôpital cantonal en a commandé 10'000. Il se trouve qu'ils sont défectueux et que les certificats ont été falsifiés, comme l'a révélé la télévision alémanique SRF.

Le canton a demandé un examen juridique de la situation. L'hôpital cantonal s'est joint à la procédure. Sur la base des enquêtes menées, il n'a pas été possible d'exclure que des infractions ont été commises. Le canton, en vertu du droit cantonal, est donc obligé de déposer une plainte pénale. Le Ministère public zurichois est désormais en charge du dossier.

14h05

Les chorales peuvent enfin reprendre leurs activités

Ce lundi marque aussi le retour des répétitions pour les formations chorales de Suisse. On n'avait plus le droit de chanter en choeur depuis octobre dernier, suite entre autres à un foyer d'infection dû à une fête de jodel à Schwyz. Cette période a été longue pour les adeptes.

"C'est un grand soulagement de pouvoir reprendre le chemin des répétitions après six mois d'arrêt total", s'est réjoui Nicolas Reymond, président de l'Association vaudoise des directeurs et directrices de choeurs, dans le 12h45. Pour que tout se passe au mieux lors de la reprise, les associations professionnelles ont fixé des recommandations en plus des règles fédérales. 

Celles-ci sont très strictes: 15 personnes au maximum et masquées, 25 m2 par choriste et pas de concert en public. D'autres recommandations s'y ajoutent comme les auto-tests avant les répétitions ou l'aération toutes les 20 minutes, entre autres.

>> L'interview de Nicolas Reymond dans le 12h45:

Reliefs: Nicolas Reymond, Prés. de l'Association vaudoise des directeurs de chœurs, revient sur la reprise des répétitions [RTS]
Reliefs: Nicolas Reymond, Prés. de l'Association vaudoise des directeurs de chœurs, revient sur la reprise des répétitions / 12h45 / 2 min. / le 19 avril 2021

13h50

CureVac a demandé une autorisation en Suisse pour son vaccin

La société CureVac Swiss AG a soumis à Swissmedic une demande d'autorisation pour son vaccin CVCoV contre le Covid-19. Il s’agit de la cinquième procédure d’autorisation lancée en Suisse pour un vaccin contre le virus SARS-CoV-2. La Confédération a déjà commandé 5 millions de doses à CureVac.

La procédure d’examen en continu permet à Swissmedic d’examiner les données scientifiques dès qu’elles sont soumises par les entreprises et qu’elles sont donc disponibles, précise Swissmedic. La société allemande CureVac peut transmettre en permanence des documents pour son candidat vaccin à ARN messager, sans être tenue d’attendre les résultats définitifs des essais cliniques en cours.

Swissmedic peut ainsi se faire une première idée du profil bénéfice/risque du vaccin avant même que les essais cliniques menés en vue de l’autorisation (études de phase III) ne soient achevés. Ce processus a fait ses preuves avec les précédentes procédures d’autorisation de vaccins contre le Covid-19, rappelle l'autorité sanitaire suisse.

Il permet de vérifier, de manière approfondie mais aussi très rapidement, que les exigences de sécurité, d’efficacité et de qualité sont respectées. La durée de la procédure d’examen du dossier dépend de l’exhaustivité des données envoyées par CureVac et des résultats des essais cliniques. Il est donc impossible de prévoir quand cette procédure sera terminée.

Trois autorisés, deux utilisés

Swissmedic a autorisé jusqu'ici trois vaccins contre le Covid-19, deux demandes sont à l'étude. Ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna sont déjà administrés. Celui de Johnson&Johnson (vaccin Janssen) a reçu le feu vert, mais la Confédération y renonce, car la livraison en Suisse se ferait trop tard.

>> Lire aussi: L'allemand CureVac demande une autorisation en Suisse pour son vaccin

13h45

La Suisse compte 4905 cas supplémentaires en 72 heures

La Suisse compte lundi 4905 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique. On déplore 16 décès supplémentaires et 148 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 71'805 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 6,83%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 27'844, soit 322,09 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,1. Les patients Covid-19 occupent 27,1% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 68,7%.

Au total 732'812 personnes ont déjà reçu deux doses de vaccins et 1'966'485 une dose. La Suisse a reçu jusqu'à présent 2'548'275 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 42'211 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 16'580 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 245 au variant sud-africain (B.1.351) et 13 au variant brésilien (P.1). Dans 25'373 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 637'304 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 6'609'958 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 9885 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 26'522.

Le pays dénombre par ailleurs 17'850 personnes en isolement et 31'185 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 6053 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

13h40

La réouverture des terrasses redonne aussi des débouchés aux agriculteurs

La réouverture des terrasses, ce lundi, après des mois de fermeture, a un impact bien au-delà du seul secteur de la restauration. Elle redonne, par exemple, aussi le sourire à certains agriculteurs, car elle leur permet de retrouver plus de débouchés pour les produits agricoles suisses.

"C'est une bonne nouvelle, car nous avons des agriculteurs spécialisés pour des livraisons à ce secteur", s'est réjoui Francis Egger, vice-directeur de l'Union suisse des paysans. Il cite en particulier les viticulteurs, "qui ont déjà une quantité de problèmes". "Certains maraîchers sont aussi par exemple spécialisés pour des légumes pour la restauration, et ceux-ci voient d'un très, très bon oeil un retour à la normale".

>> L'interview de Francis Egger dans le 12h30:

Du champ à la table des ménages, 53% des pommes de terre de consommation produites de manière conventionnelle se perdent. [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Les agriculteurs réjouis de la réouverture des restaurants: interview de Francis Egger / Le 12h30 / 4 min. / le 19 avril 2021

12h50

Le yoga reprend

Les fitness et les centres sportifs ont aussi repris vie ce lundi, certes avec de strictes règles: pas plus de 15 personnes par salle, des distanciations, le masque...

"Je suis très heureux de pouvoir reprendre (...) j'ai essayé chez moi, mais c'est très difficile seul à la maison", a confié un adepte interrogé à 5h30 à Lausanne.

>> Le reportage du 12h30:

Vaud n'autorise finalement pas la pratique du yoga à plusieurs. [Syda Productions - Fotolia]Syda Productions - Fotolia
Les centres sportifs et fitness rouvrent avec des règles strictes / Le 12h30 / 2 min. / le 19 avril 2021

12h30

Les clients au rendez-vous sur les terrasses

Après quatre mois de fermeture, les restaurateurs ont donc pu rouvrir leurs terrasses et les clients se sont présentés pour y déguster leurs premiers menus. Les tables des terrasses n'ont toutefois pas été prises d'assaut. Au vu des températures fraîches du début de journée, les emplacements au soleil ont plus rapidement attiré les clients.

Au Café du Grütli à Genève, les clients étaient au rendez-vous avec le soleil et le restaurant affichait complet. Un total de 70 couverts sont servis ce midi pour déguster dorade à l'ail des ours ou tajine végan. Le téléphone n'a pas cessé de sonner depuis l'annonce de la réouverture des terrasses mercredi dernier.

Pour les clients, pouvoir s'installer en terrasse représente une véritable bouffée d'air. Un client a même déclaré que c'était comme sortir d'un très long jeûne...

Toujours à Genève, à la Rue de l'Ecole de Médecine, réputée pour ses bars et ses cafés, sur dix établissements, quatre garderont porte close cette semaine. Pour les patrons, ouvrir pour quelques tables, ce n'est pas rentable et il est difficile de faire respecter le port du masque, surtout en soirée quand l'alcool commence à couler.

>> Le reportage du 12h30 à Genève:

Les terrasses peuvent rouvrir ce lundi. [Martial Trezzini - KEYSTONE]Martial Trezzini - KEYSTONE
Réouverture des terrasses: les clients sont-ils au rendez-vous? / Le 12h30 / 1 min. / le 19 avril 2021

Pas de ruée en Valais ou à Bienne

A Sierre, les terrasses étaient occupées sans être bondées, a constaté Keystone-ATS sur place. Ce que confirme un peu avant midi le Café-Bar Les Vidômes: "Ce n'est pas la folie, mais nous avons un peu plus de monde que d'habitude à la même période. Les clients sont vraiment contents de revenir".

"Les gens n'attendaient que ça et pour nous c'est un vrai bonheur de les retrouver", abonde Véronique, gérante de Chez Zen sur la place du Midi à Sion, dont les clients se prélassent au soleil en consommant. En ce premier jour d'ouverture, les clients sont revenus "gentiment" même si la boulangerie a déjà "pas mal de réservations" pour le repas de midi.

Pas de ruée non plus à Bienne, où les établissements du centre-ville disposaient encore tous de tables libres vers 12h00. Les places au soleil étaient bien occupées alors que celles à l'ombre restaient pour la plupart vides, même si les tenanciers avaient placé des couvertures sur les chaises.

>> Le reportage du 12h45:

Terrasses, le grand jour de la réouverture est enfin arrivé [RTS]
Terrasses, le grand jour de la réouverture est enfin arrivé / 12h45 / 1 min. / le 19 avril 2021

12h00

Les hautes écoles maintiennent les cours à distance

Depuis ce lundi, les cours en présence de 50 personnes au maximum sont à nouveau autorisés dans les hautes écoles de Suisse. La plupart se donnent le temps pour redémarrer l'enseignement en présentiel, préférant maintenir les cours à distance, selon un tour d'horizon de Keystone-ATS.

C'est le cas à l'Université de Genève, qui maintient ses enseignements en ligne jusqu'à la fin du semestre afin d'assurer une stabilité et une visibilité pour les étudiants. Quelques exceptions existent pour des cours ou des séminaires en petits effectifs et qui nécessitent par exemple l'utilisation de laboratoires spécifiques. La session d'examens se déroulera principalement en ligne.

A Lausanne, l'Université va prendre "au plus vite" les mesures pour rendre possible une présence élargie sur le campus, mais la limite des 50 personnes complique la donne, explique-t-elle. Actuellement, plus de 400 enseignements sont dispensés à des effectifs de plus de 100 étudiants.

Il n'y aura pas de changement à prévoir pour cette semaine. Dans tous les cas, il restera possible de suivre les enseignements à distance, a précisé le rectorat. Il n'est pas prévu de réintroduire un système de présence alternée, avec des jetons de couleur, comme c'était le cas à la rentrée de septembre dernier.

11h15

Baisse des vaccinations de base en 2020

Une diminution du nombre de doses administrées a été observée pour diverses vaccinations de base l'an dernier. Malgré la pandémie de Covid-19 actuelle, l’Office fédéral de la santé publique appelle les parents et médecins à ne pas différer, dans la mesure du possible, les vaccinations recommandées.

L'OFSP a publié les données de la couverture vaccinale 2017-2019. Le sixième recensement de la couverture vaccinale des enfants de 2, 8 et 16 ans a été mené à l’échelle cantonale entre 2017 et 2019 dans toute la Suisse. Tous les 26 cantons ont participé à l’enquête.

Par rapport à la période d’enquête 2014–2016, la couverture vaccinale de la diphtérie et du tétanos, pour quatre doses chez les enfants de 2 ans, pour cinq doses chez ceux de 8 ans et pour six doses chez ceux de 16 ans, est restée stable, respectivement à 88%, 83% et 73%, écrit l'OFSP.

Le taux de vaccination contre la coqueluche, pour six doses, a augmenté chez les adolescents de 16 ans, atteignant 59%. Tandis que la couverture vaccinale de la rougeole, des oreillons et de la rubéole, à deux doses, est restée inchangée chez les adolescents de 16 ans, une légère hausse se poursuit chez les enfants de 2 et 8 ans.

10h00

Les terrasses à l'honneur sur les réseaux sociaux

Anonymes ou politiciens ont fêté la réouverture des terrasses en postant des photos sur les réseaux sociaux.

09h25

Le télétravail s'est répandu en 2020

La part de travailleurs suisses pratiquant le télétravail a atteint en 2020 une moyenne de 34,1%, contre près d'un quart en 2019. Les recommandations et obligations émises par le Conseil fédéral en la matière, pour faire face à la pandémie de coronavirus, ont favorisé cette pratique.

Au deuxième et au quatrième trimestre 2020, des sommets ont été atteints, à respectivement 39,7% et 37,3%, selon l'enquête suisse sur la population active de l'Office fédéral de la statistique publiée lundi.

C'est dans la branche "information et communication" que le télétravail était le plus répandu, touchant près de 80% des salariés contre près des deux tiers un an plus tôt. Elle devance la branche "activités financières et assurances", où la proportion a atteint 61,4%, contre un tiers en 2019.

Un peu plus de 54% des travailleurs dans l'immobilier et l'administration l'ont aussi mis en oeuvre, contre environ 40% avant. Dans les secteurs "enseignement" et "activités spécialisées, scientifiques et techniques", plus de la moitié des personnes actives occupées ont travaillé au moins occasionnellement depuis leurs domicile. Auparavant, les parts oscillaient entre 45 et 40%.

>> Lire aussi: Le télétravail s'est étendu en Suisse en 2020 à cause de la pandémie

08h30

La Suisse est aussi touchée par une pénurie de matériaux de construction

Bois, acier, matériaux isolants: la pandémie a entraîné une pénurie de matériaux de construction avec pour conséquence une flambée des prix et des délais qui s'allongent pour certains travaux. Le secteur de la construction en subit les conséquences de plein fouet.

La pandémie a mis la production à l'arrêt pendant des mois et désorganisé les chaînes d'approvisionnement. Et la pénurie fait exploser les prix, avec une hausse de 26% pour les panneaux en bois, 28% pour le PVC, bien davantage encore pour l'acier. Cette situation qui affecte particulièrement le secteur de la construction.

>> Le sujet de La Matinale:

Le secteur de la construction commence à être touché par une pénurie de matériaux. [Leandre Duggan - Keystone]Leandre Duggan - Keystone
La Suisse est aussi touchée par une pénurie de matériaux de construction due à la pandémie. / La Matinale / 1 min. / le 19 avril 2021

>> Lire aussi: La pénurie de matériaux due à la pandémie affecte la construction

07h45

Préparatifs dans les restaurants

Ce lundi est un grand jour pour les épicuriens et certains restaurateurs. Ceux qui le souhaitent peuvent à nouveau profiter de boire un verre ou de manger en terrasse.

Certains restaurateurs ont ainsi passé tout le week-end à préparer leur ouverture et les terrasses ont bourgeonné un peu partout.

>> Le reportage du 19h30:

Les terrasses peuvent rouvrir demain. Certains restaurateurs préparent les tables, mais d'autres préfèrent rester fermés [RTS]
Les terrasses peuvent rouvrir demain. Certains restaurateurs préparent les tables, mais d'autres préfèrent rester fermés / 19h30 / 2 min. / le 18 avril 2021

"Dix minutes après l’annonce du Conseil fédéral, il y a déjà des gens qui nous écrivait sur Facebook pour réserver une table", a confié Yoann Jonin, gérant du Café Le Cyclo à Fribourg, dimanche dans le 19h30. Et d'ajouter: "On a une surface qui nous permet d’accueillir un assez grand nombre de clients et qui nous permet que l’ouverture de la terrasse soit rentable pour nous."

D'autres ont en revanche choisi de rester fermés, notamment parce que qui dit terrasse dit dépendance à la météo. Cela représente trop d’incertitudes pour Didier de Courten, chef au Terminus à Sierre: "Un établissement comme celui-ci est un très grand bateau, il faut beaucoup de personnel. On a une cuisine assez gastronomique, donc on fonctionne essentiellement sur les réservations. On ne peut pas prendre de réservations, donc on ne peut pas prévoir."

Dans le canton de Vaud, entre 10 et 15% des restaurateurs ouvrent leur terrasse ce lundi déjà, alors que beaucoup attendent une amélioration des températures et feront le point en milieu de semaine.

>> Le reportage de La Matinale:

Les terrasses peuvent rouvrir ce lundi. [Martial Trezzini - KEYSTONE]Martial Trezzini - KEYSTONE
Les terrasses peuvent rouvrir ce lundi. / La Matinale / 1 min. / le 19 avril 2021

>> Lire aussi: Certains restaurateurs préparent la réouverture des terrasses, d'autres renoncent

07h15

Ce qui ouvre ce lundi

RESTAURANTS ET BARS - ouverture des terrasses

Restaurants et bars peuvent rouvrir leurs terrasses. Les clients doivent toutefois être servis à table, n'ôter leur masque que pour manger et laisser leurs coordonnées.

Les tables sont limitées à quatre convives et doivent être espacées d'un mètre et demi ou séparées par une paroi.

CINÉMAS ET THÉÂTRES - 50 personnes au maximum

Les cinémas et les théâtres peuvent rouvrir dans des conditions similaires. Les salles ne peuvent toutefois accueillir que 50 personnes ou un tiers de leur capacité.

MUSÉES - visites guidées de 15 personnes

Les musées peuvent organiser des visites guidées pour 15 personnes.

MATCHS DE FOOT ET CONCERTS - limitation à 100 personnes

Les matchs de foot, les concerts et autres événements en plein air sont limités à 100 personnes. Un siège doit être laissé libre entre les visiteurs, tenus de rester assis et de porter un masque en tout temps. La consommation n'est pas autorisée et les entractes sont déconseillés.

ACTIVITÉS SPORTIVES -  groupe de 15 personnes

Les adultes peuvent reprendre leurs activités sportives en groupe de 15 au maximum. Et les compétitions peuvent avoir lieu. Le port du masque et la distance doivent être respectés à l'intérieur, tandis que le respect d'une des deux règles suffit à l'extérieur.

Des exceptions sont permises pour les activités où le port du masque est impossible, comme les chorales ou les activités d'endurance dans les fitness. Mais le Conseil fédéral recommande d'aller les pratiquer à l'extérieur et de se faire tester au préalable. Les sports de contact restent interdits à l'intérieur.

ZOOS ET AUTRES CENTRES DE LOISIRS - ouverture des espaces intérieurs

Les espaces intérieurs des zoos, jardins botaniques et autres centres de loisirs sont également accessibles, à condition de porter un masque et de tenir la distance. L'assouplissement ne s'applique toutefois pas aux centres de bien-être.

HAUTES ECOLES ET UNIVERSITÉS - reprise des cours en présentiel limitée à 50 personnes

Les étudiants peuvent retrouver leur campus. L'enseignement en classe est à nouveau autorisé dans le postobligatoire, en particulier pour les hautes écoles et la formation d'adultes, mais avec une limite de 50 personnes.

>> Les précisions du 19h30:

Les terrasses des restaurants pourront rouvrir dès le 19 avril. [RTS]
Les terrasses des restaurants pourront rouvrir dès le 19 avril. / 19h30 / 1 min. / le 14 avril 2021

>> Lire aussi: Terrasses, cinémas ou stades pourront rouvrir dès lundi: les assouplissements décidés par le Conseil fédéral

07h00

Nouveau retard dans la livraison des vaccins, les cantons fâchés

La vaccination risque de subir quelques ralentissements la semaine prochaine en Suisse, car la firme américaine Moderna va réduire drastiquement ses livraisons.

Alors qu'elle devait livrer 350'000 doses de vaccin ce week-end, Moderna a rencontré des problèmes d'étiquetage de paquets de vaccins. Il s'agirait d'une erreur humaine dans la chaîne logistique, ce qui a provoqué un blocage dans ses lieux de productions européens avec pour conséquence des retards de livraison. Plusieurs pays européens sont touchés, dont la Suisse.

>> Les précisions du 19h30:

Coup pour la campagne vaccinale : la majorité des doses promises par Moderna pour ce week-end n'est pas arrivée [RTS]
Coup pour la campagne vaccinale : la majorité des doses promises par Moderna pour ce week-end n'est pas arrivée / 19h30 / 2 min. / le 17 avril 2021

L'Office fédéral de la santé publique a confirmé que la Suisse n'avait reçu que 70'000 doses de vaccin, les 280'000 doses restantes devant lui parvenir la semaine prochaine. Il reconnaît que ce nouveau retard est "agaçant" et qu'il affecte la stratégie de la vaccination de la Confédération.

L'OFSP assure être immédiatement intervenu auprès de Moderna, actuellement le plus gros fournisseur de vaccins en Suisse (13 millions et demi de doses commandées), pour qu'au moins une partie de la livraison lui parvienne

Interrogée dans le 19h30, Anne Lévy, directrice de l'OFSP, comprend "qu'on puisse être fâché" par ces problèmes de livraison qui "viennent de Moderna". "Mais on travaille tous ensemble, on a tous le même but de vacciner aussi rapidement que possible", relève-t-elle. Le retard "est seulement de 4 ou 5 jours", conclut la directrice.

>> L'interview d'Anne Lévy dans le 19h30:

Anne Levy, directrice de l'OFSP : "Les problèmes de livraison proviennent de la firme Lonza " [RTS]
Anne Levy, directrice de l'OFSP : "Les problèmes de livraison proviennent de la firme Lonza " / 19h30 / 3 min. / le 17 avril 2021

Alors que certains cantons, comme Genève ou Vaud, vont ouvrir d'importants centres de vaccination la semaine prochaine, les réactions courroucées n'ont pas tardé. Et ce d'autant plus qu'ils ont reçu de la Confédération l'instruction d'écouler leurs vaccins et de ne plus garder la seconde dose en réserve. Le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia a ainsi parlé d'amateurisme.

Dans le canton de Berne, on se dit aussi "très déçu que la promesse de livraison n'ait pas été tenue", a indiqué la direction de la santé dans un communiqué. Celle-ci demande à la Confédération de réorganiser ses ressources en personnel et de transférer aux spécialistes des milieux économiques la responsabilité du programme de livraison afin d'en garantir une gestion professionnelle à la place de l'Office fédéral de la santé publique.

>> L'interview de Pierre Alain Schnegg dans Forum:

Une fiole de vaccin Moderna et du matériel de vaccination.  [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Nouveau retard dans la livraison des vaccins: interview de Pierre Alain Schnegg / Forum / 6 min. / le 17 avril 2021

>> Lire aussi: Nouveau retard dans la livraison des vaccins, les cantons fâchés

06h45

Alain Berset envisage des réunions de 1000 personnes cet été

Le ministre de la Santé Alain Berset souhaite autoriser les manifestations jusqu'à mille personnes à partir de juillet, rapporte le SonntagsBlick. Son département entend soumettre mercredi au Conseil fédéral un concept d'ouverture pour les grandes manifestations.

Selon une première ébauche, les événements réunissant jusqu'à 1000 personnes seraient possibles de début juillet à fin août. La jauge serait ensuite portée à 5000 personnes début septembre. La planification concrète dépendrait cependant de l'évolution de la pandémie.

Ce plan serait dans un premier temps présenté au Conseil fédéral. Les cantons seront ensuite consultés, ce qui devrait plaire au président de la Conférence des gouvernements cantonaux Christian Rathgeb. Le Grison plaide dans la SonntagsZeitung pour que la Confédération offre la perspective de nouvelles ouvertures.

>> Lire aussi: Alain Berset envisage des événements rassemblant 1000 personnes dès juillet

06h30

Les fanfares, autorisées à répéter à 15, vont lancer une pétition

Alors que fanfares et autres ensembles musicaux sont autorisés à répéter par groupe de 15, contre 5 jusqu'ici, cet assouplissement décidé mercredi par le Conseil fédéral laisse perplexe le milieu de la musique amateur. Une pétition sera lancée en ligne lundi.

Face aux nouvelles règles édictées par le Conseil fédéral, musiciens, musiciennes, directeurs et directrices de fanfare sont unanimes à déclarer qu'elles seront très difficiles voire impossibles à appliquer.

Un espace de 25 mètres carrés doit être dégagé autour de chaque personne, éloignant considérablement les instruments les uns des autres. De plus, il faut disposer d'une salle de 375 m2, c'est plus grand que la plupart des salles de gym, a relevé Luana Menoud-Baldi, présidente de l'Association suisse des musiques, sur les ondes de la RTS.

L'Association suisse des musiques ne cache pas son incompréhension, d'autant qu'elle a rappelé, juste avant Pâques, aux instances fédérales que les instruments à vent ne sont pas des propagateurs de virus, études scientifiques à l'appui.

>> Les précisions du 12h30:

L'avenir des fanfares passe par une jeunesse bien formée, assure la Fédération jurassienne de musique. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Le Conseil fédéral autorise les fanfares et autres ensembles à répéter à 15 personnes / Le 12h30 / 2 min. / le 17 avril 2021

>> Lire aussi: Les fanfares, autorisées à répéter à 15, vont lancer une pétition lundi

06h15

La danse reprend

Cela faisait six mois que les adultes n'y avaient plus droit, mais les cours de danse ont enfin repris à l'extérieur, et même en solo c'est un concentré de bonheur.

>> Le reportage du 19h30:

Les adultes n'y avaient plus droit depuis six mois, mais les cours de danse ont enfin repris à l'extérieur. Reportage [RTS]
Les adultes n'y avaient plus droit depuis six mois, mais les cours de danse ont enfin repris à l'extérieur. Reportage / 19h30 / 2 min. / le 18 avril 2021

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus