Le suivi du 2 novembre. [Keystone]
Publié Modifié

A Genève, restaurants et établissements de loisirs fermés dès le 24 décembre

- Avec un taux de reproduction supérieur à 1 selon les données disponibles lundi, Genève ne remplit plus les critères lui permettant de bénéficier de l'exception prévue pour les cantons. Dès jeudi, les restaurants et les établissements de loisirs fermeront leurs portes.

- La Suisse a annoncé lundi une quarantaine obligatoire pour toute personne en provenance du Royaume-Uni et d'Afrique du Sud depuis le 14 décembre, après la découverte d'une nouvelle variante du coronavirus dans ce pays. Elle a aussi décrété une interdiction générale d'entrée sur le territoire pour tous les ressortissants étrangers arrivant du Royaume-Uni ou d'Afrique du Sud. Comme d'autres Etats européens, elle a également suspendu ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni.

- La nouvelle souche "est probablement déjà" en Suisse, même si elle n'a pas encore été détectée dans les tests, a affirmé devant la presse Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l'OFSP. Elle circule par ailleurs déjà dans les pays voisins.

- L'annonce du week-end a été la validation par Swissmedic du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, le premier à être autorisé en Suisse. La vaccination pourra ainsi commencer dans les prochains jours, mais les cantons, surpris par cette annonce, doivent repenser leur stratégie.

- L'Office fédéral de la santé publique a annoncé lundi 10'002 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. Par ailleurs, 201 décès supplémentaires sont à déplorer et 391 malades ont été hospitalisés. Le taux de positivité s'élève à 10,70%.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par RTSinfo

21h00

Anne-Emery Torracinta: "Il faut un cadre commun"

Avec un taux de reproduction supérieur à 1 selon les données disponibles lundi, Genève a dû prendre la décision de fermer les portes de ses restaurants et établissements de loisirs dès ce jeudi.

Invitée du 19h30, Anne-Emery Torracinta estime qu'il n'y avait désormais plus d'autres solutions: "On était à la limite. On aurait pu attendre mardi pour voir la communication des autres cantons mais cela aurait mis les restaurateurs dans des difficultés. On sait qu'il faut au moins deux ou trois jours pour pouvoir écouler ses stocks donc il fallait leur annoncer au moins 48 heures à l'avance."

Coordination intercantonale

Questionnée pour savoir s'il y avait un sens à ce que les établissements ferment à Genève et restent par exemple ouverts dans le canton de Vaud, la présidente du Conseil d'Etat genevois juge la coordination intercantonale primordiale.

"Qu'on soit à un taux de reproduction de 1,02 ou à 0,94 comme certains cantons romands, la différence est relativement faible. Dans cette crise, on voit toutes les limites du fédéralisme, et c'est pour cela que c'était important que la Confédération reprenne la main. Il est difficile d'expliquer qu'on fasse une chose à Genève et pas la même chose dans le canton de Vaud ou que dans celui du Valais. Il faut absolument un cadre commun".

"Îlot dans l'Europe"

Mais alors que les autres cantons romands ont annoncé qu'ils allaient faire part de leurs mesures mardi, le sujet d'actualité le plus brûlant concerne maintenant cette nouvelle souche du virus en provenance du Royaume-Uni, et le risque qu'elle comporte pour la Suisse.

Pour l'élue socialiste, cette situation aurait sans doute pu être évitée ou tout du moins comporter moins de risque si le pays n'avait pas fait cavalier seul en étant "un îlot dans l'Europe" et l'un "des rares pays à ouvrir" les stations de ski.

"On n'aurait peut-être pas eu cet afflux de touristes", conclut-elle.

>> Revoir l'interview intégrale d'Anne-Emery Torracinta dans le 19h30:

La présidente du gouvernement genevois Anne Emery-Torracinta sur la fermeture d'établissements cantonaux. [RTS]
La présidente du gouvernement genevois Anne Emery-Torracinta sur la fermeture d'établissements cantonaux. / 19h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

20h30

Du chant pour réconforter les coeurs âgés

Le temps où l’on allait chanter sous des fenêtres des chansons d’amour apparaît fort lointain. Pourtant, à La Chaux-de-Fonds, cette vieille tradition a fait son retour le temps d’un samedi. L’objectif est d'apporter un peu de chaleur et de magie aux personnes âgées, souvent esseulées cette année en raison de la pandémie de coronavirus.

>> Le reportage du 19h30 :

La Chaux-de-Fonds chante au balcon de ses aînés. [RTS]
La Chaux-de-Fonds chante au balcon de ses aînés. / 19h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

20h20

Les comptes des hôpitaux dans le rouge

Les hôpitaux s’apprêtent à boucler un exercice financier rouge vif: la crise sanitaire a plombé les comptes. Des garanties de soutien permettraient d’envisager plus sereinement l’avenir, mais celles-ci tardent à venir.

Alors que l’Hôpital du Jura bernois enregistre une baisse de 6 millions de francs par rapport à son budget, et celui de Fribourg une baisse de 40 millions, les hôpitaux universitaires n’articulent de leur côté pas encore de projections comprenant la 2ème vague. Mais la facture Covid se chiffrera aussi en dizaines de millions de francs. Les hôpitaux sont pleins, mais déficitaires.

>> Les explications dans le 19h30:

Les finances des hôpitaux suisses très touchées par la crise sanitaire. [RTS]
Les finances des hôpitaux suisses très touchées par la crise sanitaire. / 19h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

19h30

Une partie de la Suisse alémanique lance sa campagne de vaccination

En Suisse alémanique, les cantons de Zurich, Saint-Gall et des Grisons commenceront leur campagne de vaccination contre le coronavirus le 4 janvier tandis que Bâle-Ville vaccinera dès le 28 décembre. Le nombre de doses disponibles étant dans un premier temps limité, la priorité est donnée aux personnes âgées ainsi qu'aux résidents d'EMS et centres de soins.

En Suisse romande, la campagne de vaccination commencera le 28 décembre à Fribourg et en Valais, puis le 4 janvier dans le Jura. Les autorités vaudoises, qui avaient annoncé vendredi dernier la date du 11 janvier, devaient se réunir lundi. Même scénario à Neuchâtel, qui avait prévu de lancer l'opération le 4 janvier.

18h50

Résumé des connaissances sur la nouvelle souche du virus

S'il existe encore beaucoup d'inconnues sur cette nouvelle mutation du virus apparue au Royaume-Uni, des premiers éléments permettent de décrire la façon dont ce nouvel acteur s'immisce désormais dans l'histoire de cette pandémie.

Cette nouvelle souche est une cousine éloignée du Sars-Cov-2, explique Laurent Kaiser, chef du Service des maladies infectieuses aux HUG. Le virus a en fait tellement muté qu'il est devenu dominant et, en général, ce sont les virus qui s'imposent qui sont les plus transmissibles, ajoute-t-il.

De leur côté, les experts britanniques ont pu dater son émergence à la mi-septembre à l'aide d'échantillons conservés, mais selon d'autres infectiologues, cette variante du virus aurait déjà circulé de manière sporadique plus tôt dans l'année, notamment en Australie ou aux Etats-Unis.

>> Revoir le reportage du 19h30:

Pour le chef du Service des maladies infectieuses des HUG, les vaccins devraient être efficaces contre le virus qui mute. [RTS]
Pour le chef du Service des maladies infectieuses des HUG, les vaccins devraient être efficaces contre le virus qui mute. / 19h30 / 1 min. / le 21 décembre 2020

Sans doute déjà présent en Suisse

Si cette variante n'a pour l'instant pas encore été détectée en Suisse, le directeur de la section gestion de crise de l'OFSP Patrick Mathys estime qu'elle circule sans doute déjà dans le pays.

Selon les premières expertises, le virus ne semble cependant pas provoquer davantage de cas graves ou de décès que le  SARS-Cov-2. Les données sont néanmoins manquantes et il semble encore trop tôt pour se prononcer de manière décisive.

Enfin, la question sur toutes les lèvres concerne bien entendu le vaccin. Cette mutation pourrait-elle mettre en péril son efficacité ? Pour Laurent Kaiser, il n'existe actuellement aucune preuve d'un tel scénario.

Ce dernier se dit néanmoins inquiet du grand nombre de personnes en provenance du Royaume-Uni présents actuellement en Suisse. Pour lui, tous les ingrédients sont réunis pour créer une situation qui risque de conduire à des foyers ou des contaminations en grand nombre.

>> Les explications dans l'émission Forum:

Ce qu'on sait, et ce qu'on ne sait pas, sur la nouvelle variante du Covid-19 [RTS]
Ce qu'on sait, et ce qu'on ne sait pas, sur la nouvelle variante du Covid-19 / Forum / 7 min. / le 21 décembre 2020

18h20

Touristes britanniques: quel impact pour les stations alpines ?

Avec les nouvelles restrictions concernant les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, la question de l'impact sur les stations alpines se pose déjà.

En réalité, l'interruption des vols décidée ne devrait pas avoir de conséquences graves. Chez Valais Promotion, on rappelle par exemple qu'avec 200'000 nuitées, les Britanniques ne représentent en temps normal que 3,7% des parts du marché du secteur. En cette année marquée par le Covid-19, leur nombre a d'ailleurs déjà chuté de 30%, ce qui réduit passablement les attentes que les stations pouvaient nourrir pour cet hiver.

>> Revoir le sujet du 19h30 qui revient sur le confinement des skieurs britanniques à Verbier:

De nombreux skieurs britanniques devront être confinés à Verbier. [RTS]
De nombreux skieurs britanniques devront être confinés à Verbier. / 19h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

Mais l'autre question qui se pose concerne les mesures sanitaires. Comment s'organiser pour empêcher les Britanniques déjà présents en Suisse de former de nouveaux foyers de contamination? Les demandes de mise en quarantaine pourront-elles suffire à enrayer la possible avancée de cette nouvelle variante du virus?

>> Réécouter les explications de Forum et le débat entre le président du Conseil d'Etat valaisan Frédéric Favre, et l'écrivain britannique Digby Thomas:

La présence des Britanniques dans les stations de ski inquiète: débat entre Frédéric Favre et Thomas Digby [RTS]
La présence des Britanniques dans les stations de ski inquiète: débat entre Frédéric Favre et Digby Thomas / Forum / 6 min. / le 21 décembre 2020

17h00

Genève va fermer ses bars, restaurants, installations sportives et musées

Les restaurants et établissements de loisirs seront fermés à Genève à partir de mercredi 23h. Avec un taux de reproduction supérieur à 1 selon les données disponibles lundi, le canton de Genève ne remplit plus les critères lui permettant de bénéficier de l'exception prévue pour les cantons avec une situation épidémiologique favorable.

Le canton de Genève passe au régime fédéral dès le 23 décembre à 23h, annonce un communiqué lundi du Conseil d'Etat. Les bars, les restaurants, les installations sportives et de divertissements, comme les musées, seront donc fermés. Les commerces devront fermer à 19h, ainsi que le dimanche.

Le Jura aussi dépasse le seuil

Le droit fédéral prévoit que ces mesures conservent leur effet jusqu'au 22 janvier. Pour pouvoir à nouveau assouplir ces mesures, le canton de Genève devra justifier d'un taux de reproduction inférieur à 1 pendant sept jours consécutifs, ou à 0,9 dès le 5 janvier 2021, précise le communiqué.

Le canton du Jura a également déjà dépassé le seuil limite et fermera ses établissements, dès mardi. Une situation épidémiologique favorable se caractérise notamment par un taux de reproduction inférieur ou égal à 1.

16h30

Stations de ski fermées à Glaris, mais toujours ouvertes aux Grisons

En Suisse alémanique les pistes de ski glaronnaises fermeront, dès mardi, en raison de la pandémie du coronavirus. La fermeture concerne tous les téléskis et télésièges, les pistes de ski et de luges, a déclaré le gouvernement de Glaris, lundi. Les petites remontées mécaniques à câble bas ne sont pas concernées par l'interdiction.

La randonnée hivernale et les raquettes sont toujours autorisées. Un réexamen de la situation est prévu pour le 28 décembre, avec une réouverture éventuelle à partir du 30 décembre.

En revanche, dans les Grisons, les stations de ski resteront ouvertes. La vente de billets à la journée sera toutefois limitée, a indiqué le Département cantonal de la justice, de la sécurité et de la santé, lundi, dans un communiqué. La vente et la consommation d'alcool seront par ailleurs interdites dans les stations de ski afin de limiter les risques d'accidents. Sauf évolution soudaine, le gouvernement réévaluera la situation le 29 décembre.

16h00

Pas d'opération de rapatriement

Contrairement au printemps, quand le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) avait mis en place une opération de rapatriement, la situation est désormais plus prévisible, a souligné Hans-Peter Lenz, chef du centre de gestion des crises du DFAE. La Confédération ne participera ainsi pas aux coûts. Tous les voyages non essentiels sont déconseillés par le gouvernement et les voyageurs doivent être conscients qu'il y a des risques à traverser les frontières.

La possibilité de vols commerciaux va être étudiée, ainsi que la possibilité de dérogations pour prévoir des vols au départ de la Suisse pour que des ressortissants et des résidents d'Afrique du Sud ou du Royaume-Uni puissent rentrer chez eux s'ils le désirent.

Près de 37'500 citoyens suisses sont à l'heure actuelle au Royaume-Uni et environ 8500 en Afrique du Sud. Dans les deux cas ce sont en majorité des doubles nationaux, a précisé Hans-Peter Lenz. Ils sont appelés à s'inscrire sur l'app Travel admin et d'y inscrire leur présence à l'étranger afin que le DFAE puisse les tenir au courant.

Pour les 10'000 Britanniques arrivés depuis le 14 décembre, la Confédération est en train de se procurer leurs données auprès des compagnies aériennes. Elles seront ensuite mises à disposition des cantons qui sont responsables de contrôler les quarantaines, a précisé Patrick Mathys, responsable de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l'Office fédéral de la santé publique.

15h40

Dérogations en vue pour les retours

L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) étudie actuellement les dérogations pour prévoir des vols au départ de la Suisse pour que des ressortissants et des résidents d'Afrique du Sud ou du Royaume-Uni puissent rentrer chez eux s'ils le désirent, après les interdictions d'entrées décidées lundi.

Il en ira de même pour les Suisses et les résidents en Suisse qui se trouvent dans ces pays, a indiqué le vice-directeur de l'OFAC Marcel Zuckschwerdt lors d'un point de presse consacré à la nouvelle variante de coronavirus découverte au Royaume-Uni.

Ces dérogations seront soumises à des protocoles sanitaires qu'il faudra suivre. Dès qu'une solution sera trouvée, ces vols se feront le plus vite possible, a ajouté Marcel Zuckschwerdt.

En raison de cette nouvelle variante du virus, les vols entre la Suisse et le Royaume-Uni ont été suspendus dimanche à minuit. L'Afrique du Sud est également concernée. L'interdiction concerne surtout des entrées à des fins de tourisme, a précisé Cornelia Lüthy, vice-directrice du Secrétariat d'Etat aux migrations. Elle est entrée en vigueur lundi à 13h.

>> Lire également: Plusieurs pays, dont la Suisse, suspendent leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni

Le trafic marchandises entre le Royaume-Uni et les autres pays reste possible, a précisé Christian Bock, directeur de l'Administration fédérale des douanes (AFD). Le personnel qui accompagne ce transport de marchandises n'est lui pas soumis aux règles de quarantaine.

15h05

La nouvelle souche du Covid-19 "est probablement déjà" en Suisse

Devant la presse lundi, les experts de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont fait un nouveau point sur la situation sanitaire. Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l'OFSP, a estimé que la modification du patrimoine génétique du Covid-19 "n'est pas surprenante".

Selon lui, cette modification du virus rendrait le Covid-19 plus facilement transmissible d'une personne à une autre. Aucune donnée scientifique n'indique toutefois que cette modification est plus mortelle.

La nouvelle souche "est probablement déjà" en Suisse, même si elle n'a pas encore été détectée dans les tests, selon Patrick Mathys. "Si le virus n'est pas encore en Suisse, les nouvelles mesures prises aujourd'hui par le Conseil fédéral doivent permettre de nous préparer".

>> L'intervention de Patrick Mathys lors de la conférence de presse de l'OFSP:

Les déclarations de Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP. [RTS]
Les déclarations de Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP. / L'actu en vidéo / 7 min. / le 21 décembre 2020

>> Et le reportage du 19h30:

La Suisse applique des mesures exceptionnelles pour contrer la nouvelle souche de coronavirus. [RTS]
La Suisse applique des mesures exceptionnelles pour contrer la nouvelle souche de coronavirus. / 19h30 / 1 min. / le 21 décembre 2020

Ainsi, toute personne arrivée dès le 14 décembre 2020 du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud doit se mettre dix jours en quarantaine, à la suite de la découverte d’une nouvelle souche, plus contagieuse, du coronavirus

Le Conseil fédéral a en outre décrété une interdiction générale d’entrée sur le territoire pour tous les ressortissants étrangers arrivant du Royaume-Uni ou d’Afrique du Sud. Les voyages touristiques depuis ces deux pays sont notamment interdits

>> Les précisions dans Forum:

 

La Suisse prend déjà des mesures pour contrer l'arrivée de la nouvelle souche du coronavirus [RTS]
La Suisse prend des mesures pour contrer l'arrivée de la nouvelle souche du coronavirus / Forum / 1 min. / le 21 décembre 2020

14h25

Interdire d'accès les personnes non vaccinées serait discriminatoire

L'accès à des lieux privés peut être refusé à des personnes non vaccinées contre le Covid-19, la liberté contractuelle s'appliquant généralement dans le domaine. Mais une telle attitude est discriminatoire et n'est donc pas admissible, estime le Conseil fédéral. Il prévoit d'examiner ce problème de manière plus approfondie.

Certains acteurs privés - restaurateurs, organisateurs de matchs, propriétaires de discothèques ou clubs sportifs par exemple - pourraient interdire l'accès aux personnes n'ayant pas été vaccinées contre le coronavirus.

Dans les relations juridiques entre particuliers, de telles restrictions peuvent en principe être autorisées, explique le gouvernement en réponse aux groupes libéral-radical et des Verts. Mais il s'agirait aussi d'une inégalité de traitement discriminatoire, ce qui constituerait une violation de la personnalité. Pour le Conseil fédéral, il est dès lors essentiel de peser les intérêts et les aspects juridiques.

14h20

Le médecin cantonal neuchâtelois appelle à redoubler de prudence

Face à la nouvelle souche du coronavirus, apparue juste avant la Fêtes, le médecin cantonal neuchâtelois Claude-François Robert a lancé un mot d'ordre clair dans le 12h45: "Il s'agit de redoubler de prudence. Nous prenons ces informations au sérieux". Pour lui, il faut absolument prévenir tout risque de transmission pendant cette période des Fêtes, en appliquant de manière très stricte toutes les mesures mises en place.

>> L'interview de Claude-François Robert dans le 12h45:

Nouvelle souche du coronavirus: les explications de Claude-François Robert, médecin cantonal de Neuchâtel [RTS]
Nouvelle souche du coronavirus: les explications de Claude-François Robert, médecin cantonal de Neuchâtel / 12h45 / 2 min. / le 21 décembre 2020

14h10

Prime et repas gratuits pour les employés de l'Hôpital de la Broye

La direction de l'Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) a décidé de récompenser son personnel pour les efforts déployés durant la pandémie de coronavirus. Elle a décidé de leur octroyer une prime de 500 francs pour l'année 2020, ainsi que la gratuité des menus dans les restaurants du personnel jusqu'au 31 janvier.

"L'opération des menus offerts a été initiée au début du mois de décembre et connaît un formidable succès", annonce lundi le HIB. La direction générale et les médecins-cadres ne recevront pas de prime. Celle-ci s'élèvera à 250 francs pour les apprentis et les stagiaires. Le reste du personnel recevra 500 francs pour un plein temps, la prime étant adaptée en fonction du taux d'activité.

14h05

Anne-Claude Demierre tire le bilan d'une année "sous le signe de l'urgence"

Anne-Claude Demierre a dressé lundi le bilan d'une année "à nulle autre pareille" de sa présidence du Conseil d'Etat fribourgeois. La pandémie de Covid-19, survenue dès la fin février, a d'autant plus occupé la magistrate socialiste qu'elle est ministre de la santé.

La présidente du gouvernement, directrice de la santé et des affaires sociales, a parlé d'une année "éprouvante" en permanence "sous le signe de l'urgence", devant la presse à Fribourg. La crise sanitaire a donné lieu à une situation inédite, avec un "virus totalement méconnu et une crise économique sans précédent".

Selon Anne-Claude Demierre, qui quittera le Conseil d'Etat à fin 2021, après trois législatures, "la crise a bouleversé non seulement le fonctionnement de la société, mais aussi les tâches ainsi que le fonctionnement de la politique et des pouvoirs publics en général". Le coronavirus a donc occupé une place de choix dans son exposé.

14h00

Premier budget de la commune du Locle-Les Brenets plombé par le coronavirus

La nouvelle commune issue de la fusion entre Le Locle et Les Brenets, dans les Montagnes neuchâteloises, prévoit un budget 2021 déficitaire de 3,96 millions de francs. La copie est marquée par la conjoncture économique et l'incertitude liée à la pandémie de Covid-19.

Le coronavirus pèse notamment sur les estimations des recettes fiscales revues à la baisse, a indiqué lundi la commune fusionnée au 1er janvier 2021 et qui comptera plus de 11'000 habitants, dont 10'000 pour Le Locle. Le déficit prend en compte un prélèvement de 3,88 millions de francs dans la réserve de politique conjoncturelle.

Sans ce dernier, le débours atteindrait 7,84 millions de francs, compte tenu de la chute anticipée des recettes fiscales. La situation ne constitue pas une surprise pour les autorités, qui rappellent que le budget prévisionnel inscrit dans la convention de fusion tablait sur un déficit de 4,8 millions.

13h25

Course contre la montre des cantons pour les vaccins

Ces prochains jours Pfizer/BioNTech va livrer près de 107'000 vaccins contre le Covid-19 à la Suisse.

Reste à savoir comment les doses seront réparties entre les cantons, qui se sont lancés dans une véritable course contre la montre.

>> Les explications dans le 12h30:

Une dame reçoit une dose de vaccin. [Martha Asencio Rhine/AP - Keystone]Martha Asencio Rhine/AP - Keystone
Les cantons se lancent dans la course pour la répartition du vaccin de Pfizer/BioNTech / Le 12h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

13h15

Trafic aérien partiellement suspendu

Une mutation particulièrement contagieuse du Covid au Royaume-Uni a suffi pour que le trafic aérien s'arrête partiellement une nouvelle fois.

Tout est allé très vite et les suspensions de vols se sont enchaînées, isolant la Grande-Bretagne:

>> Les explications dans le 12h30 de Xavier Tytelman, consultant en aéronautique.

L'impact critique de la pandémie de coronavirus sur le secteur aérien: interview de Xavier Tytelman [RTS]RTS
Suspension du trafic aérien à cause de la nouvelle souche du Covid-19 : interview Xavier Tytelman / Le 12h30 / 3 min. / le 21 décembre 2020

13h00

Les petits patrons face à la crise

Les petits patrons subissent de plein fouet la crise due à la pandémie de coronavirus. La RTS a recueilli le témoignage de plusieurs d'entre eux.

>> Témoignage d'un hôtelier valaisan dans le 12h30:

La station des Collons. [OT _ Thyon Les Collons]OT _ Thyon Les Collons
Petits patrons face à la crise : Jerry Bovier, patron d'un hôtel-restaurant valaisan / Le 12h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

12h45

Les cantons romands vont-ils se coordonner?

Les cantons romands se concertent lundi pour tenter de coordonner leur stratégie anti-coronavirus. L'enjeu tourne autour de l'ouverture des restaurants et des stations de ski.

Deux scénarios se profilent: soit les cantons jouent la carte de l'union sacrée, tout reste ouvert ou tout ferme, soit chaque canton décide de manière individuelle, avec le risque d'augmenter les brassages de population entre cantons.

>> Les explications dans le 12h30:

La Suisse compte mercredi 10'073 nouveaux cas et 73 morts supplémentaires. [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
Les cantons romands se concertent pour coordonner leurs stratégies anti-coronavirus / Le 12h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

12h25

Quarantaine imposée en provenance de Grande-Bretagne et d'Afrique du Sud

La Suisse a imposé lundi une quarantaine obligatoire de 10 jours à toute personne venue du Royaume-Uni ou d'Afrique du Sud depuis le 14 décembre, pour tenter de circonscrire la diffusion d'une nouvelle variante du virus donnant le Covid-19, selon un communiqué du Conseil fédéral.

A compter du 21 décembre, "le Conseil fédéral a en outre décrété une interdiction générale d'entrée sur le territoire pour tous les ressortissants étrangers arrivant de Grande-Bretagne ou d'Afrique du Sud. Les voyages touristiques depuis ces deux pays sont notamment interdits", précise le communiqué.

Dimanche, l'Office fédéral de l'aviation civile avait par ailleurs décrété l'interruption des liaisons aériennes entre la Suisse et ces deux pays.

>> Tous les détails dans le 12h30:

Alain Berset a appelé les cantons alémaniques à agir. [Peter Klaunzer - KEYSTONE]Peter Klaunzer - KEYSTONE
La Suisse décrète l’interdiction d’entrée sur le territoire et une quarantaine rétroactive pour la Grande-Bretagne et l’Afrique du Sud / Le 12h30 / 1 min. / le 21 décembre 2020

Les voyageurs arrivés du Royaume-Uni se voient donc imposer une quarantaine. Or ils sont particulièrement nombreux à Verbier, en Valais, où c'est le branle-bas de combat: l'office du tourisme appelle tous les hébergeurs de la station pour retrouver les touristes britanniques arrivés ces derniers jours.

>> Le reportage du 12h45:

À Verbier, les touristes anglais sont mis en quarantaine après la découverte d'une nouvelle souche du Covid au Royaume-Uni [RTS]
À Verbier, les touristes anglais sont mis en quarantaine après la découverte d'une nouvelle souche du Covid au Royaume-Uni / 12h45 / 1 min. / le 21 décembre 2020

Dérogation à l'étude

Une dérogation à cette interdiction de vol est à l'étude pour les personnes domiciliées en Grande-Bretagne ou en Afrique du Sud qui se trouvent actuellement en Suisse, de même que pour les personnes domiciliées en Suisse se trouvant actuellement dans l'un de ces deux pays, indique le communiqué.

Le gouvernement suisse souligne toutefois qu'en cas de dérogation, il faudra "éviter toute propagation du virus lors de ces voyages de retour".

Le Conseil fédéral a, jusqu'au 31 décembre 2020, retiré aux personnes domiciliées en Grande-Bretagne le droit à la libre circulation. Une interdiction générale d'entrée sur le territoire suisse s'applique ainsi pour les personnes issues de ce pays.

A noter que la libre circulation des personnes arrivait de toute façon à échéance au 31 décembre 2020 pour les citoyens britanniques, en raison du Brexit.

La nouvelle souche du coronavirus semble nettement plus contagieuse que la forme connue jusqu'ici, selon les experts. En Suisse, aucun cas de cette nouvelle variante n'a été signalé jusqu'à présent, ont indiqué les autorités gouvernementales lundi.

>> Le sujet du 19h30:

L'arrêt des liaisons avec le Royaume-Uni provoque de grandes difficultés pour les voyageurs. [RTS]
L'arrêt des liaisons avec le Royaume-Uni provoque de grandes difficultés pour les voyageurs. / 19h30 / 2 min. / le 21 décembre 2020

12h15

Plus de 10'000 nouveaux cas en 72 heures

La Suisse compte lundi 10'002 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Un total de 201 décès supplémentaires sont à déplorer et 391 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 93'453 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 10,70%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 58'422. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 675,81 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,06.

Depuis le début de la pandémie, 413'991 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3'349'768 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 6204 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 16'803.

Le pays dénombre par ailleurs 33'801 personnes en isolement et 36'336 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 408 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

12h00

Opération de prévention à la frontière franco-suisse

Samedi, en milieu de matinée, près d’une vingtaine de gendarmes et de douaniers se sont déployés à la frontière entre Delle (F) et Boncourt (JU), annonce L'Est Républicain.

Les forces de l'ordre voulaient sensibiliser les automobilistes aux risques sanitaires, alors que certains vacanciers pourraient être tentés d’aller skier en Suisse.

11h30

Zurich: vaccination prévue dès le 4 janvier

Le canton de Zurich va commencer sa campagne de vaccination contre le coronavirus le 4 janvier. Les Zurichois de 75 ans et plus seront les premiers à en bénéficier.

La vaccination dans les EMS et les foyers se fera dans le courant du mois de janvier, indique la Direction zurichoise de la santé lundi dans un communiqué. Dans un premier temps, 16'000 doses de vaccins devraient être disponibles.

10h50

Les entreprises ont opté pour des "repas de Noël" virtuels

Couronnement de l'année dans nombre d'entreprises, les traditionnels repas de Noël destinés à remercier les employés de leur engagement sont aussi victimes de la pandémie de coronavirus. Pour les remplacer, certaines firmes organisent des fêtes virtuelles, d'autres octroient une prime à leurs collaborateurs ou consacrent le budget réservé à cet effet à un don.

Si les repas de Noël ne sont pas explicitement interdits, l'Office fédéral de la santé publique recommande vivement aux entreprises de renoncer à leur organisation. La distanciation sociale demeure prioritaire dans le cadre du travail, rappelle-t-il.

Les grandes entreprises suisses sondées par AWP ont ainsi toutes annulé leurs repas de fin d'année ou recommandé d'y renoncer. Pour les remplacer, certains employeurs mettent à profit l'expérience acquise durant le confinement partiel du printemps dernier et organisent ces évènements sous forme virtuelle.

10h45

Le Conseil fédéral se concerte sur la nouvelle souche

Le Conseil fédéral se concerte lundi sur la nouvelle variante de coronavirus découverte en Grande-Bretagne. Les éventuelles décisions seront communiquées en matinée, a annoncé le porte-parole du gouvernement André Simonazzi.

En raison de cette nouvelle variante du virus, les vols entre la Suisse et la Grande-Bretagne ont été suspendus dimanche à minuit. L'Afrique du Sud est également concernée.

Pour l'instant, les autorités renvoient les personnes concernées vers la helpline du Département fédéral des Affaires étrangères (+41 800 24-7-365 / +41 58 465 33 33) ou vers les compagnies aériennes.

Selon les premiers éléments, cette variante est nettement plus contagieuse que la précédente. Cette interdiction des vols doit empêcher sa propagation, a annoncé dimanche l'Office fédéral de l'aviation civile.

10h15

Le Jura augmente la limite des visites dans les institutions

Alors que le niveau des infections au Covid-19 dans la population jurassienne reste élevé, le Gouvernement jurassien a néanmoins décidé de supprimer la limitation très stricte des visites dans les institutions jurassiennes des domaines de la santé et du social.

Dès à présent, la limite de deux personnes de référence pouvant visiter un résident est levée. Les visites doivent toutefois toujours avoir lieu dans le strict respect des mesures sanitaires ordonnées par l’Office fédéral de la santé publique et avec désormais au maximum 5 personnes par pièce.

09h10

Moins de faillites cette année grâce aux mesures de soutien

Quelque 3500 entreprises ont mis la clé sous la porte en Suisse de janvier à fin novembre. C'est près d'un cinquième de moins que sur la même période en 2019, indique lundi le cabinet de recouvrement Bisnode dans son pointage mensuel, mettant en avant les mesures de soutien gouvernementales destinée¨s à faire face à la crise de coronavirus.

La plus forte baisse a été enregistrée dans l'Espace Mittelland ainsi que dans la région sud-ouest (-24% chacun), devant le Tessin (-22%), alors que Zurich et la Suisse orientale (-18% chacun) se sont partagé la troisième marche du podium. En Suisse centrale, la contraction a été de 15%, et dans le nord-ouest du pays les faillites ont diminué de 3%.

Sur la même période, le nombre de nouvelles entreprises a augmenté de 4% en rythme annuel. Au total, 41'705 nouvelles sociétés ont été inscrites au registre du commerce.

09h00

Amendes d’ordre de 100 francs pour les réunions trop grandes

Malgré l'arrivée du vaccin, les réunions en famille et entre amis devront se limiter à 10 personnes et il est recommandé de ne pas se mélanger à plus de deux familles. En cette période de Fêtes, la Confédération en appelle à la responsabilité des habitants pour suivre les consignes sanitaires anti-Covid.

Et le Conseil fédéral compte sur les cantons pour assurer le respect des règles liées aux réunions privées. En cas d'infraction au nombre de personnes en réunion, la police peut directement distribuer le bulletin de versement avec l'amende, qui se monte à 100 francs pour chaque participant. Le ministre de la Santé Alain Berset s’inquiète davantage pour Nouvel an que pour Noël.

>> Le sujet de La Matinale:

Des policiers à Fribourg. [Lukas Lehmann - KEYSTONE]Lukas Lehmann - KEYSTONE
Quel contrôle du respect des règles pendant les Fêtes? / La Matinale / 1 min. / le 21 décembre 2020

"Il est clair que la police n’a pas la possibilité ni les effectifs pour aller faire un contrôle systématique auprès de l'ensemble des domiciles d’un canton", a précisé Maurice Ropraz, conseiller d'Etat fribourgeois en charge de la justice et police, dans La Matinale.

>> Les explications de Maurice Ropraz dans La Matinale:

La police ne contrôlera pas tous les foyers, a expliqué le conseiller d'Etat fribourgeois Maurice Ropraz. [Patrick Huerlimann - KEYSTONE]Patrick Huerlimann - KEYSTONE
Contrôle du respect des règles pendant les fêtes? L'avis de Maurice Ropraz / La Matinale / 52 sec. / le 21 décembre 2020

En Valais, les forces de l'ordre doublent leurs effectifs à l'approche des Fêtes de fin d'année. Plus de 200 agents seront mobilisés chaque jour sur le territoire cantonal, avec un effort particulier dans les stations touristiques.

Le but est de faire face à un probable afflux de vacanciers et de veiller au respect des mesures sanitaires comme l'a expliqué Christian Varone, commandant de la police cantonale, dans La Matinale. Ce doublement des effectifs correspond au quasi doublement de la population présente, avec la venue des touristes.

>> L'interview de Christian Varone dans La Matinale:

La police valaisanne. [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
En Valais, les forces de l'ordre doublent leurs effectifs à l'approche des fêtes de fin d'année / La Matinale / 1 min. / le 21 décembre 2020

08h30

Swissmedic a la lourde charge de suivre les effets secondaires du vaccin

La soudaine arrivée, en Suisse, du premier vaccin anti-Covid sur le marché pose la question de ses effets secondaires. Pour tout nouveau médicament mis sur le marché, un suivi très scrupuleux des effets secondaires est assuré par Swissmedic, l'Institut suisse des produits thérapeutiques. Ce processus s'appelle la pharmacovigilence, et son enjeu préoccupe la conseillère nationale Brigitte Crottaz (PS/VD). Elle craint que Swissmedic ne soit submergé par ce suivi.

L'institut reçoit environ 13'000 informations de pharmacovigilence par année et accuse déjà passablement de retard dans le traitement de certaines annonces, a expliqué la conseillère nationale dans La Matinale. "J'ai vraiment une inquiétude", confie-t-elle.

>> L'interview de Brigitte Crottaz dans La Matinale:

La conseillère nationale Brigitte Crottaz craint que Swissmedic ne doit dépassé pour la surveillance des effets secondaires du vaccin. [Gaetan Bally - KEYSTONE]Gaetan Bally - KEYSTONE
Comment suivre les éventuels effets secondaires du vaccin? / La Matinale / 48 sec. / le 21 décembre 2020

08h15

Pour Didier Pittet, il faut réagir face à la nouvelle souche du virus

Interrogé dans La Matinale sur la nouvelle souche de coronavirus détectée au Royaume-Uni, le professeur Didier Pittet se montre rassurant: "Les virus subissent toujours des mutations, ce n'est pas nouveau, mais il y a des raisons de réagir parce qu'on veut que cette situation soit stabilisée le plus rapidement possible".

Pour le médecin-chef du Service prévention et contrôle des infections aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), "ce qui est rassurant pour l'instant c'est que nous n'avons aucune donnée pour dire que cette nouvelle souche est plus mortelle que celle que nous connaissons. Elle n'entraîne pas non plus davantage de maladies sévères. De plus, ce virus aujourd'hui se propage essentiellement chez les moins de 60 ans. L'âge moyen des personnes touchées par ce virus est autour de 40 ans".

>> Lire: Les questions que pose la nouvelle souche de coronavirus détectée au Royaume-Uni

Certainement déjà en Suisse

"Dans le sud-est de l'Angleterre, on est passé de 100 cas pour 100'000 habitants à 400 cas pour 100'000 en deux semaines. Ce n'est pas rassurant. C'est la véritable raison de cette réaction globale".

"Cette nouvelle souche est certainement déjà sur sol suisse, il n'y a pas de raison qu'elle n'y soit pas, ce qui renforce les consignes habituelles (hygiène des mains, distanciation sociale, port de masque quand c'est nécessaire et test)", a encore rappelé le professeur.

"Pour l'instant il n'y a aucune incidence pour dire que le vaccin ne protège pas contre cette souche-là. Il ne faut pas hésiter un seul instant à se faire vacciner", a conclu Didier Pittet.

>> L'interview de Didier Pittet dans La Matinale:

Didier Pittet, au front depuis le début de la pandémie. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Le Royaume-Uni se retrouve coupé du monde en raison de la nouvelle souche du coronavirus: interview de Didier Pittet / La Matinale / 6 min. / le 21 décembre 2020

08h00

Premier week-end de ski, placé sous haute surveillance

De nombreuses stations romandes ont vécu leur premier week-end de ski. Ce coup d'envoi a été marqué par la crise sanitaire et de nombreuses incertitudes. Les destinations ne sont pas à l'abri d'une soudaine fermeture à la veille des fêtes.

C'est le cas en Valais, où le taux de reproduction du coronavirus approche du seuil critique de 1. Pour l'heure, les stations de ski doivent veiller au respect des normes sanitaires. Des brigades d'"anges des pistes" ("Covid-Angels") sont chargées de rappeler aux skieurs les bonnes pratiques, comme aux Portes du Soleil, où la RTS a suivi une de ces patrouilleuses.

>> Le reportage de La Matinale aux Portes du Soleil:

Respect strict des mesures sanitaires pour ce premier week-end de ski. [Valentin Flauraud - KEYSTONE]Valentin Flauraud - KEYSTONE
Les "Covid-angels" sont chargés de rappeler aux skieurs les bonnes pratiques / La Matinale / 2 min. / le 21 décembre 2020

A Villars (VD), les gendarmes et des membres de la Protection civile veillent à ce que les règles soient respectées.

>> Le reportage du 12h45 à Villars (VD):

Des gendarmes patrouillent à ski pour vérifier le respect des plans de protection des stations. Reportage à Villars (VD) [RTS]
Des gendarmes patrouillent à ski pour vérifier le respect des plans de protection des stations. Reportage à Villars (VD) / 12h45 / 2 min. / le 21 décembre 2020

07h45

La Suisse suspend ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni

En raison de la nouvelle situation épidémiologique au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, l'Office fédéral de l'aviation civile a suspendu jusqu'à nouvel ordre les liaisons aériennes entre la Suisse et ces deux pays à partir de dimanche minuit, a-t-il fait savoir dimanche soir.

La Suisse réagit ainsi à l'émergence d'une nouvelle variante du coronavirus, qui serait nettement plus contagieuse que la forme connue selon les premières constatations, a indiqué dimanche l'OFAC dans un communiqué. L'interdiction de vol vise à empêcher la propagation de cette nouvelle souche.

L'OFAC indique avoir averti les aéroports et les compagnies aériennes concernés. L'aviation d'affaires a également été informée de la mesure d'urgence.

Allemagne, France, Italie ou Pays-Bas, les Etats européens ont aussi coupé toutes les liaisons aériennes, routières, ferroviaires et maritimes.

Cette mutation du virus inquiète les spécialistes, même s'ils restent très prudents. La nouvelle souche semble en effet nettement plus contagieuse, mais on ignore si elle plus létale et si elle pourrait perturber la vaccination.

>> Les précisions du 19h30 sur la mutation du virus:

L'Angleterre se reconfine partiellement, une décision prise suite à une mutation du coronavirus qui augmente sa contagion. [RTS]
L'Angleterre se reconfine partiellement, une décision prise suite à une mutation du coronavirus qui augmente sa contagion. / 19h30 / 1 min. / le 20 décembre 2020

>> Voir notre article sur les questions que pose cette mutation du virus: Les questions que pose la nouvelle souche de coronavirus détectée au Royaume-Uni

07h30

Le vaccin de Pfizer/BioNTech validé par Swissmedic

Swissmedic a surpris tout le monde en annonçant samedi que le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech était approuvé. "C'est un vaccin très sûr et une étape importante a été franchie aujourd'hui", a déclaré le directeur de Swissmedic Raimund Bruhin lors d'une conférence de presse.

Selon l'organisme fédéral, les données disponibles à ce jour font état d’une efficacité élevée, comparable dans tous les groupes d’âges étudiés et ont satisfait aux exigences de sécurité.

>> Les précisions du 19h30 sur cette autorisation:

Swissmedic a donné son feu vert au vaccin contre le coronavirus, sans précipitation [RTS]
Swissmedic a donné son feu vert au vaccin contre le coronavirus, sans précipitation / 19h30 / 2 min. / le 19 décembre 2020

>> Lire aussi: Les premières vaccinations contre le Covid dans les prochains jours en Suisse

Pour une protection vaccinale optimale, deux injections intramusculaires administrées à au moins 21 jours d’intervalle sont recommandées. La vaccination ne sera pas obligatoire et elle sera gratuite, a rappelé Anne Lévy, directrice de l'Office fédéral de la santé publique.

Le ministre de la Santé Alain Berset a rapidement réagi via un tweet, saluant une "bonne nouvelle". "Le vaccin est efficace, sûr et a été évalué de manière stricte. Nous pourrons commencer la vaccination dans les prochains jours. La priorité sera donnée aux personnes particulièrement vulnérables", a précisé le Fribourgeois.

A ceux qui doutent de l'efficacité du produit du fait de cette soudaine accélération, la directrice du Centre de vaccinonologie des HUG Claire-Anne Siegrist se veut très claire, la fiabilité du vaccin n'a pas été impactée.

La spécialiste s'est aussi prononcée sur la durée de l'efficacité du produit dans le 19h30: "On ne sait pas encore combien de temps durera la protection. Mais quand on commence à 95%, on peut s'attendre à ce qu'elle dure au moins une année. Après, on ne peut pas savoir si ce sera un an, deux ans, cinq ou dix ans et à quelle fréquence il faudra un rappel.

>> L'interview de Claire-Anne Siegrist dans le 19h30:

Vaccin anti-Covid: l'éclairage de Claire-Anne Siegrist, directrice du Centre de vaccinologie HUG [RTS]
Vaccin anti-Covid: l'éclairage de Claire-Anne Siegrist, directrice du Centre de vaccinologie HUG / 19h30 / 2 min. / le 19 décembre 2020

>> Lire aussi: "Le vaccin devrait au moins offrir une protection efficace pendant un an"

07h15

Les cantons obligés de revoir leurs plans de vaccination

Surpris par le feu vert de Swissmedic au vaccin de Pfizer/BioNTech, les cantons doivent revoir leurs plans de vaccination, alors qu'ils se préparaient jusqu'ici à vacciner à partir de la mi-janvier.

Or, le vaccin sera disponible dès fin décembre et les plans doivent être adaptés. Les cantons se réuniront dès lundi pour en discuter, mais certains ont déjà annoncé une date pour débuter la vaccination.

Le Valais et Fribourg commenceront la vaccination dès le 28 décembre. Neuchâtel maintient pour l'heure le 4 janvier, alors que Vaud et Genève devraient communiquer en début de semaine. Le Jura, qui relève encore des incertitudes sur le stockage et la livraison, débutera le 4 janvier, alors que Berne s'en tient pour l'heure à la date du 11 janvier.

>> L'interview de la conseillère d'Etat valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten dans Forum:

Une course à la vaccination dans les cantons? Interview d'Esther Waeber-Kalbermatten [RTS]
Une course à la vaccination dans les cantons? Interview d'Esther Waeber-Kalbermatten / Forum / 7 min. / le 20 décembre 2020

Le calendrier pourrait être avancé, "mais cela doit se faire dans des conditions de sécurité, pas dans la précipitation", juge le médecin cantonal Claude-François Robert, remarquant une sorte de course aux annonces entre les cantons.

"Nous sommes dans les starting-blocks. Mais l'enjeu, c'est de mettre en place un dispositif puissant qui fonctionne durant des mois", afin de réduire le nombre de victimes et d'hospitalisations. De ce point de vue, la date du début de la distribution des 975 premières doses auxquelles le canton a droit ne changera pas grand-chose, a-t-il conclu.

>> Les précisions du 19h30:

Certains cantons se préparent à vacciner les personnes les plus vulnérables au Covid-19 dès la semaine prochaine. [RTS]
Certains cantons se préparent à vacciner les personnes les plus vulnérables au Covid-19 dès la semaine prochaine. / 19h30 / 2 min. / le 20 décembre 2020

>> Pour en savoir plus: Les cantons sont obligés de revoir leurs plans de vaccination

07h00

Quelque 16'000 Romands sanctionnés lors de la première vague

Avec l’arrivée du Covid, de nouvelles règles ont fait irruption dans notre quotidien. Si la population s’est globalement bien adaptée à une situation contraignante, certains citoyens se sont sentis injustement punis.

Dès la mi-mars, le Conseil fédéral a édicté une ordonnance fixant des amendes d’ordre pour les principaux délits contrevenant aux règles sanitaires: distances, rassemblements, ouverture des commerces et quarantaines.

Ce nouveau régime judiciaire était particulièrement strict, avec une distribution facilitée d’amendes et des peines inscrites au casier judiciaire.

Sur les 16'000 infractions constatées en Suisse romande de mi-mars à fin août, 14'000 ont été sanctionnées par des amendes d’ordre et 2000 ont fait l’objet de procédures judiciaires.

>> Lire aussi: Quelque 16'000 Romands ont été sanctionnés lors de la première vague

L'amende pour le non-port du masque pourrait par ailleurs baisser de 250 à 50 francs. Selon un document dont la RTS a obtenu copie, la Confédération prévoit de nouvelles amendes d'ordre beaucoup plus basses que les recommandations établies par la Conférence des procureurs de Suisse. Le projet est mis en consultation et fait débat.

>> Les précisions de Forum:

L’amende pour le non-port du masque pourrait baisser de 250 à 50 francs: Interview de Fabien Gasser [RTS]
L’amende pour le non-port du masque pourrait baisser de 250 à 50 francs: Interview de Fabien Gasser / Forum / 7 min. / le 20 décembre 2020

>> Lire aussi: L'amende pour le non-port du masque pourrait baisser de 250 à 50 francs

06h45

Les bénéfices des vaccins iront aux pharmas

Près de dix milliards de francs publics et philanthropiques ont permis de développer les vaccins contre le Covid-19, selon des données publiées par la BBC. Ce montant constitue la moitié du total investi dans la recherche.

Rien ne garantit que les entreprises pharmaceutiques n’en tireront pas de substantiels bénéfices.

Selon Patrick Durisch, expert en politique de santé de l’ONG Public Eye, "les quatre géants du vaccin ont hésité à entrer dans la danse, c’est seulement grâce aux subventions publiques et philanthropiques et la voie montrée par de plus petites start-ups, comme BioNtech ou Moderna, qu’ils ont conclu des partenariats". Dès le début de la crise il était évident que des financements extérieurs seraient nécessaires pour mettre fin à l’épidémie de coronavirus et à ses conséquences économiques.

>> Les précisions de La Matinale:

Risqué, le développement des vaccins a largement reposé sur l'argent public. [Keystone]Keystone
Le bénéfice des vaccins contre le Covid-19, massivement subventionnés, iront aux pharmas / Le Journal horaire / 1 min. / le 17 décembre 2020

>> Pour en savoir plus: Les bénéfices des vaccins contre le Covid-19, massivement subventionnés, iront aux pharmas

06h30

Des magasins bondés à Genève

A Genève, les magasins étaient ouverts dimanche à quatre jours de Noël. La population en a profité pour faire ses derniers cadeaux, alors que les commerçants sont bien conscients que les mesures peuvent se durcir.

Partout, le nombre de clients à l'intérieur des magasins était mesuré. Et la jauge de 10 mètres carrés par personne en vigueur actuellement devrait devenir plus restrictive dès mardi et toucher un peu plus les commerces.

>> Le reportage du 19h30:

Achats de Noël: la course ce week-end avant de possibles nouvelles mesures sanitaires la semaine prochaine. [RTS]
Achats de Noël: la course ce week-end avant de possibles nouvelles mesures sanitaires la semaine prochaine. / 19h30 / 2 min. / le 20 décembre 2020

06h15

Retour sur la journée de vendredi

Le Conseil fédéral a pris vendredi de nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus. Les restaurants, mais aussi les centres sportifs, culturels ou de loisirs, devront fermer leurs portes dès mardi. Les capacités des magasins seront elles limitées.

Les cantons les moins touchés pourront décider d'assouplissements. Le taux de reproduction doit toutefois se situer en dessous de 1 et l'incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

>> Le point sur les décisions du Conseil fédéral: Restaurants, centres sportifs et culturels fermés: les nouvelles mesures fédérales

L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 4478 cas supplémentaires, de 120 décès et de 184 hospitalisations.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 41'079 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 10,90%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 57'452. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 664,59 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus