Le banner du 18 décembre. [Keystone]
Publié Modifié

Le Conseil fédéral durcit encore les mesures avant les fêtes

- Les restaurants, mais aussi les centres sportifs, culturels ou de loisirs, devront fermer leurs portes dès mardi. Les capacités des magasins seront elles limitées. Le Conseil fédéral a pris vendredi de nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus.

- Les cantons les moins touchés pourront décider d'assouplissements. Le taux de reproduction doit toutefois se situer en dessous de 1 et l'incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

- Les tests rapides pour détecter le Covid-19 pourront être effectués sur des personnes sans symptômes. Le Conseil fédéral a étendu vendredi le recours à ce type d'examen afin de faciliter le dépistage de la population.

- L'Office fédéral de la santé publique a annoncé vendredi 4478 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Par ailleurs, 120 décès supplémentaires sont à déplorer et 184 malades ont été hospitalisés. Le taux de positivité s'élève à 10,90%.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

22h30

Obwald ferme aussi ses remontées mécaniques

Comme d'autres cantons de Suisse centrale, Obwald ferme dès mardi ses remontées mécaniques et toutes ses installations de sports d'hiver pour une semaine. Les chemins de fer de montagne pourront, eux, rester ouverts, ont annoncé vendredi soir les autorités cantonales.

La situation épidémiologique régionale liée à la pandémie est tendue. Le taux d'occupation des hôpitaux de Suisse centrale, en particulier de l'Hôpital cantonal de Lucerne (LUKS), est très élevé. L'Hôpital cantonal d'Obwald est également fortement sollicité.

Selon les directeurs de la Santé de Suisse centrale vendredi soir, la situation sera réévaluée après Noël.

21h15

Horlogerie: exportations en chute libre

L'année 2020 va rester l'annus horribilis de l'horlogerie suisse. Les exportations sont en chute de 23,5% sur les 11 premiers mois de l'année. Les ventes vont retrouver le niveau d'il y a 10 ans. Seul le marché chinois échappe à la baisse.

>> Plus d'informations: L'horlogerie suisse vit l'une des pires années de son histoire

21h00

Retour sur les annonces du Conseil fédéral dans le 19h30

Le Conseil fédéral a renforcé les mesures pour lutter contre la pandémie [RTS]
Le Conseil fédéral a renforcé les mesures pour lutter contre la pandémie / 19h30 / 2 min. / le 18 décembre 2020

20h35

L'économie divisée

Les nouvelles restrictions ne font pas l'unanimité auprès des représentants de l'économie. Si Economiesuisse salue les décisions du Conseil fédéral, l'USAM craint pour l'avenir de la restauration.

>> Plus d'informations dans le 19h30:

Les nouvelles restrictions décidées par le Conseil Fédéral ne font pas l'unanimité au sein des représentants de l'économie [RTS]
Les nouvelles restrictions décidées par le Conseil Fédéral ne font pas l'unanimité au sein des représentants de l'économie / 19h30 / 2 min. / le 18 décembre 2020

20h20

Les musées restent ouverts à Fribourg

Le Conseil fédéral a décidé de fermer aussi les bibliothèques, les cinémas, ou encore les musées. Mais l'exception s'applique aussi dans ce cas. Ainsi Fribourg, qui a un taux de reproduction en dessous de 1, a décidé de les laisser ouverts. Un soulagement, mais pour combien de temps?

>> Voir le sujet du 19h30:

A Fribourg les musées qui ont réouvert le 10 décembre profitent de l’exception romande, jusqu'à Noël [RTS]
A Fribourg les musées qui ont réouvert le 10 décembre profitent de l’exception romande, jusqu'à Noël / 19h30 / 2 min. / le 18 décembre 2020

19h25

Le Jura annonce la fermeture de ses restaurants

Les restaurants devront à nouveau fermer leurs portes mardi 22 décembre dans le canton du Jura. La situation épidémiologique du canton ne lui permet plus de bénéficier d'un assouplissement des mesures décidées par le Conseil fédéral.

"Les infections au coronavirus sont reparties à la hausse ces derniers jours dans le canton du Jura", constate le gouvernement jurassien dans un communiqué vendredi. Le canton comptabilise une quarantaine de nouveaux cas chaque jour. Par ailleurs, le taux de reproduction a aussi dépassé la valeur limite de 1 depuis trois jours et atteint 1,31.

Les magasins et commerces devront fermer de 19h00 à 6h00 ainsi que les dimanches, les 25 et 26 décembre et le 1er janvier. Hormis pour les boulangeries et les pharmacies, il n’y aura pas d’exceptions, ajoute le gouvernement.

>> Voir le sujet du 19h30:

Sursis pour les restaurants romands qui restent ouverts…. Sauf dans le Jura. [RTS]
Sursis pour les restaurants romands qui restent ouverts…. Sauf dans le Jura. / 19h30 / 2 min. / le 18 décembre 2020

19h15

La Suisse centrale ferme ses remontées mécaniques

Skier dans les cantons de Schwyz, de Nidwald, de Lucerne et de Zoug sera impossible du 22 au 29 décembre. Les remontées mécaniques y seront fermées en raison de la pandémie.

Le gouvernement lucernois estime qu'il est "irresponsable" de les laisser ouvertes dans la situation actuelle. La situation dans les hôpitaux lucernois ne permet pas de poursuivre ou de démarrer l'exploitation des domaines skiables dans le canton.

Aucune décision de fermeture n'est encore tombée pour les deux principaux domaines skiables de Suisse centrale, à Engelberg (OW) et Andermatt (UR). Les gouvernements obwaldiens et uranais ne se sont pas encore prononcés en ce sens, pas plus que l'exécutif nidwaldien.

19h00

"Shutdown" avancé en Argovie

L'Argovie avance de 24 heures l'entrée en vigueur des mesures prononcées vendredi par le Conseil fédéral. Bars, restaurants et lieux de loisirs y seront fermés à partir de lundi déjà.

L'augmentation effrénée des nouveaux cas d'infection au coronavirus et le risque de surcharge du domaine de la santé exigent des mesures immédiates, indique le gouvernement argovien. Lors d'une séance extraordinaire, il a décidé d'avancer et d'élargir les mesures prises par le Conseil fédéral, a annoncé son président Markus Dieth lors d'une audioconférence de presse.

Ainsi, tous les magasins non essentiels seront fermés avec effet au dimanche 20 décembre à minuit. Cette mesure va plus loin que celles de la Confédération, les fermetures ordonnées par la Confédération ne concernant que la restauration et les lieux de loisirs.

Comme dans d'autres cantons, les lieux de prostitution et de prestations érotiques seront aussi fermés en Argovie.

18h40

Une clarté bienvenue pour la task force

Interrogée dans Forum, la vice-présidente de la task force Covid-19, Samia Hurst, a réagi à propos des annonces fédérales. Selon elle, il fallait une action rapide et décisive.

"Les mesures prises par la Confédération apportent beaucoup de clarté. C'est bienvenu. Mais il est aussi important de rappeler que tout ce qui est permis n'est pas forcément une bonne idée", explique l'éthicienne.

Les décisions de Berne vont-elles assez loin pour Samia Hurst? "Ce sont des mesures qui ressemblent à celles prises au mois de novembre en Suisse romande et qui ont eu pour effet de diminuer le taux de reproduction de la maladie. La situation est un peu différente maintenant, il fait plus froid, on arrive sur Noël. Nous allons continuer à observer la situation de près".

>> Ecouter l'interview dans Forum de Samia Hurst, vice-présidente de la task force Covid-19:

La task force est-elle satisfaite des nouvelles décisions de la Confédération? (vidéo) [RTS]
La task force est-elle satisfaite des nouvelles décisions de la Confédération? (vidéo) / Forum / 5 min. / le 18 décembre 2020

18h10

"Ces mesures vont très loin, mais sont claires"

La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, était invitée vendredi soir dans Forum. Elle est bien évidemment revenue sur les mesures annoncées par le Conseil fédéral dans l'après-midi.

"Nous avons décidé de mesures qui vont très loin, mais qui sont aussi claires pour la population", a-t-elle estimé. Selon la socialiste, le gouvernement a pris ces décisions en se basant sur l'expérience des cantons romands qui ont montré qu'avec de telles mesures, les chiffres d'infection ont diminué. "C'est ce qu'il faut faire maintenant", a-t-elle insisté.

Dans Forum, la Bernoise est aussi revenue sur son année de présidence à la tête du pays. "C'était une année difficile pour nous tous en Suisse. Nous sommes tous un peu fatigués, mais nous avons aussi vécu beaucoup de solidarité", résume-t-elle.

Et de finir par un message d'espoir pour ces fêtes de fin d'année: "Je pense qu'il est possible de faire la fête en famille, évidemment en petits comités. Il faut tenir compte du fait que nous avons besoin des gens, d'avoir des contacts et faire des petites fêtes qui nous font du bien".

>> Ecouter l'interview complète de Simonetta Sommaruga dans Forum:

L’interview de Simonetta Sommaruga à la suite des nouvelles mesures du Conseil fédéral (vidéo) [RTS]
L’interview de Simonetta Sommaruga à la suite des nouvelles mesures du Conseil fédéral (vidéo) / Forum / 8 min. / le 18 décembre 2020

17h30

Les domaines skiables valaisans restent ouverts

Les mesures annoncées par le Conseil fédéral ne concerneront pas le Valais "pour l'instant", a indiqué à l'agence Keystone-ATS le président du gouvernement cantonal Christophe Darbellay. Les restaurants des domaines skiables notamment resteront donc ouverts.

Avec un taux de reproduction du virus de 0,97, le Valais se maintient tout juste en dessous de la barre du 1, comme exigé par la Confédération. Quant à l'incidence journalière sur sept jours, elle reste sous la moyenne nationale, indique Christophe Darbellay.

En conséquence, les mesures ne changeront pas dans l'immédiat dans le canton. En ce qui concerne les cafés-restaurants, ils resteront ouverts jusqu'à 22h00 (le Grand Conseil a rejeté vendredi une proposition UDC qui voulait repousser la fermeture à 23h00 et s'aligner ainsi sur les cantons romands).

Rien ne change non plus pour les domaines skiables. Le canton a accordé cette semaine des autorisations d'exploiter à 48 sociétés de remontées mécaniques, autorisation qui dépendront toutefois de l'évolution de la situation épidémiologique et du strict respect des plans sanitaires. Le traitement est le même pour les restaurants des domaines skiables, "dans le strict respect des plans sanitaires; nous serons intraitables", avertit Christophe Darbellay.

17h10

Le canton de Vaud ne fermera pas ses restaurants

Le Conseil d'Etat vaudois a décidé vendredi après-midi de maintenir les restaurants ouverts (jusqu'à 23h00), ainsi que les salles de sport, les musées et les bibliothèques jusqu'au 24 décembre. Les domaines skiables le resteront aussi. Le gouvernement réévaluera la situation lundi.

Cette décision a été prise en concertation avec les autres cantons romands, en étant "conscient que la situation reste fragile", écrit le Conseil d'Etat dans une note aux médias. Aucune modification de l'arrêté cantonal en vigueur n'est donc à ce stade nécessaire: les dispositions régissant en particulier l’exploitation des restaurants, des commerces, des bibliothèques, des musées, des centres sportifs et des domaines skiables restent en vigueur.

Vaud a ainsi décidé d'utiliser la marge de manoeuvre octroyée par la Confédération au vu de son taux de reproduction du coronavirus, actuellement toujours en dessous de 1.

>> Voir l'interview de Frédérique Beauvois, coorganisatrice du mouvement "Qui va payer l'addition?" dans le 19h30:

La situation est compliquée pour les restaurateurs et restauratrices. Entretien avec Frédérique Beauvois, coorganisatrice du mouvement « Qui va payer l'addition ? » [RTS]
La situation est compliquée pour les restaurateurs et restauratrices. Entretien avec Frédérique Beauvois, coorganisatrice du mouvement « Qui va payer l'addition ? » / 19h30 / 3 min. / le 18 décembre 2020

16h45

Plusieurs partis satisfaits

Le PS, le PDC et les Vert'libéraux se félicitent du renforcement des mesures annoncé vendredi par le Conseil fédéral. Dans le même temps, chaque parti plaide pour un soutien économique adéquat afin d'éviter un naufrage.

"Les nouvelles mesures seront malheureusement drastiques pour nombre d’entreprises et de personnes, déclare Mattea Meyer, co-présidente du PS Suisse dans un communiqué publié vendredi. C’est pourquoi toutes les personnes directement et indirectement touchées doivent maintenant être indemnisées rapidement, et de manière suffisante, afin de prévenir l’incertitude et les difficultés existentielles."

Selon le PDC, le Conseil fédéral assume ses responsabilités. Le parti du Centre salue et soutient cette approche, car la priorité absolue doit être d'éviter un effondrement du système de santé et d'autres maladies graves et décès.

Les Vert'libéraux se félicitent également des nouvelles mesures annoncées par le Conseil fédéral, même s'ils jugent qu'elles arrivent "un peu tard". Si la situation ne s'améliore pas rapidement, un nouveau durcissement sera inévitable, prévient le parti.

>> Ecouter les réactions des politiciens romands dans Forum:

Les nouvelles mesures sanitaires vues par les politiciens (vidéo) [RTS]
Les nouvelles mesures sanitaires vues par les politiciens (vidéo) / Forum / 15 min. / le 18 décembre 2020

16h15

Rester à la maison

Le Conseil fédéral appelle encore la population à rester à la maison. Les Suisses doivent réduire leurs contacts et renoncer aux voyages et excursions non essentiels.

"Cela ne veut pas encore dire qu'il est interdit de fêter Noël, explique Alain Berset. On compte sur le bon sens de la population et sur les recommandations déjà effectuées précédemment. Je pense que Noël ne sera pas la plus grande difficulté. Tout se jouera plutôt à Nouvel An. C'est là qu'il faudra qu'il y ait une vraie différence de comportement".

16h05

Prolongation de l'indemnité en cas de RHT

La procédure sommaire pour l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) a été prolongée jusqu'au 31 mars, a décidé vendredi le Conseil fédéral. Ces modifications de l’ordonnance COVID-19 assurance-chômage entrent en vigueur le 1er janvier 2021.

Deux dispositions de l’ordonnance sur l’assurance-chômage (OACI) restent également valables: les heures en plus accumulées en dehors de la phase de RHT ne doivent toujours pas être déduites. Et le revenu tiré d’une occupation provisoire continue à ne pas être pris en compte dans le calcul de l’indemnité en cas de RHT, précise le Département de l'économie.

Les mesures prises par la Confédération et les cantons face à l'augmentation des cas exponentielle en automne ont eu un impact sur l'économie et le marché du travail. Cela a mené à une augmentation du nombre d'entreprises en RHT. La situation pourrait encore empirer et le Conseil fédéral souhaite par le maintien de la procédure sommaire décharger aussi bien les caisses de chômage que les entreprises.

Depuis le début de la pandémie, le Conseil fédéral poursuit un objectif clair: préserver l'emploi pour permettre aux entreprises de reprendre leur activité dès que possible, a souligné devant la presse le ministre de l'économie Guy Parmelin. L'expérience de la première vague a montré que cette stratégie fonctionne. Le début de la vaccination dans plusieurs pays et bientôt en Suisse laisse par ailleurs concevoir une reprise pour 2021, a estimé le prochain président de la Confédération.

>> Les précisions de Guy Parmelin en conférence de presse:

parmelin [RTS]
Guy Parmelin lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 18 décembre / L'actu en vidéo / 10 min. / le 18 décembre 2020

16h00

Une majorité des cantons favorable au durcissement

La Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CdS) soutient les mesures supplémentaires prises par le Conseil fédéral vendredi. Elle appelle à la retenue quant à l'application des dérogations prévues.

"Lors de la consultation, la majorité des cantons a constaté qu’il est impératif d’intervenir immédiatement et s’est prononcée en faveur d’un durcissement rapide des mesures", indique la CdS dans un communiqué. La conférence juge "incontournable" le renforcement des mesures nationales.

Il est crucial, indique l'organisation, que les mesures soient uniformes, claires et efficaces alors que la plupart des cantons affichent une croissance exponentielle, à un niveau très élevé, de cas Covid-19. Elle appelle les cantons connaissant une évolution épidémique favorable à appliquer les dérogations avec "une prudente retenue".

>> Les explications de Joëlle Cachin et l'interview de Mauro Poggia dans Forum:

Les cantons vont-ils suivre les nouvelles mesures sanitaires? (vidéo) [RTS]
Les cantons vont-ils suivre les nouvelles mesures sanitaires? (vidéo) / Forum / 8 min. / le 18 décembre 2020

15h50

Les cantons romands en sursis

Les nouvelles mesures du Conseil fédéral peuvent être ignorées par les cantons les moins touchés, qui pourront décider d'assouplissements.

Le taux de reproduction doit toutefois se situer en dessous de 1 et l'incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

"Il ne faut pas donner trop d'espoir avec ça. Cela ne va plus être très long pour que ce niveau d'évolution de la pandémie reparte à la hausse y compris dans les cantons qui aujourd'hui ont des exceptions", a toutefois nuancé le conseiller fédéral Alain Berset.

"C'est une question de jours. On a plusieurs cantons qui sont maintenant vraiment à la limite et on doit prévoir qu'ils vont passer en dessus de cette limite vraisemblablement dans les prochains jours si on voit la dynamique qui existe. Les cantons concernés sont ceux qui avaient une exception jusqu'à maintenant, donc évidemment les cantons romands", a-t-il ajouté.

15h45

Simonetta Sommaruga: "Nous avons besoin de toute la Suisse"

La crise du coronavirus ne nous laisse aucun répit, a déclaré Simonetta Sommaruga devant la presse. Elle exige de nouvelles restrictions. A quelques jours des fêtes, la présidente de la Confédération a appelé les Suisses à agir ensemble.

"Nous avons besoin de toute la Suisse", a-t-elle déclaré. Des mesures supplémentaires s'imposent et sont partagées par les cantons, a précisé la conseillère fédérale.

"La pandémie représente une menace pour notre santé, notre économie et notre vie sociale." Au vu des risques que représente la période des fêtes, le Conseil fédéral fera un bilan intermédiaire à la fin de l'année et évaluera si de nouvelles mesures sont nécessaires pour le début de l'année. "La situation sera suivie de très près", a-t-elle dit.

>> L'intervention de Simonetta Sommaruga:

Sequence [RTS]
Simonetta Sommaruga lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 18 décembre 2020 / L'actu en vidéo / 4 min. / le 18 décembre 2020

15h40

Tests rapides étendus aux personnes sans symptômes

Les tests rapides pour détecter le Covid-19 pourront être effectués sur des personnes sans symptômes. Le Conseil fédéral a étendu vendredi le recours à ce type d'examen afin de faciliter le dépistage de la population. La mesure entre en vigueur le 21 décembre.

Jusqu'à présent, seules les personnes présentant des symptômes étaient autorisées à effectuer le test rapide après notification de l'application SwissCovid ou dans le cadre d'une flambée d'infections. Désormais, il est accessible même aux personnes qui ne remplissent pas les critères de test de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Jusqu'à présent, seuls les tests antigéniques pratiqués par frottis nasopharyngés étaient reconnus. Désormais, tous les types de tests rapides qui remplissent les critères fixés par l'OFSP pourront être effectués dans les pharmacies, les hôpitaux, les cabinets médicaux et les centres de dépistage.

Les tests rapides pourront par exemple compléter le dispositif de protection des maisons de retraite, des hôtels ou des lieux de travail. Un résultat négatif ne vaut que pour le jour où le test a été effectué.

Les personnes ou les institutions qui pratiquent un test rapide en dehors des critères de l'OFSP devront payer elles-mêmes le test. Les cas qui se révéleraient positifs devront sans délai être confirmés par un test virologique PCR, ceci afin d'éliminer les faux positifs. Les coûts de confirmation sont pris en charge par la Confédération.

>> Les précisions d'Alain Berset en conférence de presse:

bersetvac [RTS]
Alain Berset et les tests rapides de la conférence de presse du 18 décembre 2020 / L'actu en vidéo / 1 min. / le 18 décembre 2020

15h25

Alain Berset: "C'est une situation critique"

"La situation et l'évolution de la pandémie ne correspondent pas à nos attentes", a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset lors de la conférence de presse des autorités.

"Les nouvelles infections sont en augmentation dans la majorité des cantons. La situation du personnel soignant n'est pas tenable ainsi à long terme. Nous avons une évolution qui montre une augmentation exponentielle des cas. C'est une situation critique, nous sommes à un très haut niveau", a alerté le ministre de la Santé.

Celui-ci a rappelé la nécessité "d'avancer encore" avec un nouveau train de mesures.

Si la situation devait continuer à se détériorer, le Conseil fédéral entend prendre de nouvelles mesures rapidement. Il procédera à une évaluation intermédiaire le 30 décembre et tirera un bilan début janvier.

>> L'intervention d'Alain Berset en conférence de presse:

Copy(2) berset16 [RTS]
Alain Berset lors de la conférence de presse du Conseil fédéral du 18 décembre 2020 / L'actu en vidéo / 3 min. / le 18 décembre 2020

15h20

Les domaines skiables pourront ouvrir

Les domaines skiables pourront de leur côté rester ouverts. Le Conseil fédéral n'a pas pris de mesures supplémentaires. Il rappelle seulement les conditions: la situation épidémiologique doit le permettre.

Les capacités doivent notamment être suffisantes dans les hôpitaux, les centres de test et de traçage. Un concept de protection doit être sur pied et contrôlé. Toute autorisation devra être retirée si ces conditions ne sont pas réunies. Les cantons restent responsables.

"Toutes les nouvelles mesures s'appliquent sur l'ensemble du territoire, aussi dans les stations de ski. Les restaurants seront fermés et les restrictions dans les magasins sont prévues", a précisé le conseiller fédéral Alain Berset.

"Pour le reste, cela relève de la responsabilité des cantons d'ouvrir ou pas les remontées mécaniques. Mais il faut leur dire ici: 'Réfléchissez bien'. Les hôpitaux sont pleins et mettre beaucoup de monde sur les pistes de ski peut faire courir le risque de voir de manière assez évidente augmenter les accidents. Il faut être très prudent. C'est une responsabilité très importante pour les cantons", a-t-il ajouté.

>> Voir le sujet du 19h30:

Les cantons pourront choisir d'ouvrir ou non les stations de ski. Les précisions d'Esther Mamarbashi [RTS]
Les cantons pourront choisir d'ouvrir ou non les stations de ski. Les précisions d'Esther Mamarbashi / 19h30 / 1 min. / le 18 décembre 2020

15h18

Moins de clients dans les magasins

Les capacités des magasins seront réduites, a décidé le Conseil fédéral. Le nombre de clients autorisés dépendra de la surface du commerce.

Les restrictions horaires restent de mise: ouverture de 6h à 19h et fermeture les dimanches et jours fériés. Et un concept de protection strict sera nécessaire.

15h15

Les restaurants ferment mardi, les cantons les moins touchés peuvent choisir

Le Conseil fédéral a annoncé vendredi une série de mesures, pour lesquelles les cantons les moins touchés pourront décider d'assouplissements. Le taux de reproduction doit toutefois se situer en dessous de 1 et l'incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

Les restaurants, mais aussi les centres sportifs, culturels ou de loisirs, devront fermer leurs portes dès mardi et jusqu'au 22 janvier.

Les nouvelles mesures du Conseil fédéral. [Conseil fédéral]Les nouvelles mesures du Conseil fédéral. [Conseil fédéral]

Pour les restaurants, aucune exception n'est prévue pour les fêtes de fin d'année. Les offres de livraison et à l'emporter resteront elles possibles. Les cantines d'entreprises et des écoles obligatoires, ainsi que les restaurants d'hôtels, pourront également poursuivre leurs activités.

Musées, cinémas, bibliothèques, casinos, jardins botaniques, zoos et tous les autres centres culturels, sportifs ou de loisirs seront aussi fermés. Les matchs professionnels devront se dérouler sans spectateur. Les manifestations culturelles accueillant du public seront elles interdites, à moins d'être organisées sous une autre forme, comme par exemple en ligne.

Les activités sportives et culturelles pour les moins de 16 ans ou en petit groupe pourront se poursuivre. Cinq personnes au maximum pourront ainsi s'entraîner en extérieur.

>> Les explications dans Forum:

Le Conseil fédéral annonce la fermeture des restaurants pendant un mois (vidéo) [RTS]
Le Conseil fédéral annonce la fermeture des restaurants pendant un mois (vidéo) / Forum / 2 min. / le 18 décembre 2020

>> Ecouter la réaction de Tiffany Moix, fondatrice du groupe hôtelier Like@home:

Des exceptions existent concernant la fermeture des restaurants (vidéo) [RTS]
Des exceptions existent concernant la fermeture des restaurants (vidéo) / Forum / 4 min. / le 18 décembre 2020

14h30

Le Portugal sort de la liste rouge, la Suède y entre

La Suède est désormais considérée comme un pays à risque, selon les critères de la liste de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). A l'inverse, ce n'est plus le cas de l'Autriche, de la Pologne, du Portugal et de la Hongrie.

A partir du 28 décembre, quiconque entre en Suisse en provenance de Suède, du Land allemand de Saxe ou du Belize, en Amérique centrale, devra également se mettre en quarantaine pendant dix jours, selon la liste publiée vendredi par l'OFSP.

Une obligation de quarantaine continue en outre de s'appliquer pour Andorre, la Géorgie, la Croatie, la Lituanie, le Luxembourg, le Monténégro, Saint-Marin, la Serbie, la Slovénie et les États-Unis. Dans l'Italie voisine, les régions et Vénétie restent des zones à risque.

En revanche, à partir de samedi, les voyageurs ne sont plus tenus de se mettre en quarantaine en provenance de Hongrie, Portugal, Pologne, Autriche, Macédoine du Nord, Jordanie et Polynésie française.

Berne met sur cette liste des Etats ou des régions dont la valeur sur 14 jours pour 100'000 habitants est supérieure de 60 à celle de la Suisse. Cette valeur est actuellement d'environ 665 dans toute la Suisse.

14h00

À l'approche des Fêtes, le Jura anticipe la détresse psychologique

Une ligne téléphonique s'est ouverte dans le Jura début décembre pour venir en aide aux personnes en détresse psychique ou émotionnelle.

Animée par des psychologues professionnels, "Allo psy Covid" anticipe l'arrivée des mois de décembre et janvier, une période habituellement compliquée pour les personnes en souffrance, d'autant plus cette année avec la pandémie.

>> Le reportage du 12h45:

Détresses psychiques: les lignes d'aide téléphoniques se multiplient, comme c'est le cas au Jura. [RTS]
Détresses psychiques: les lignes d'aide téléphoniques se multiplient, comme c'est le cas au Jura. / 12h45 / 2 min. / le 18 décembre 2020

12h45

L'épidémie vue de Suisse alémanique

Les nouvelles mesures attendues ce vendredi de la part du Conseil fédéral pourraient ne pas s'appliquer des deux côtés de la Sarine. En Suisse alémanique, la pandémie connaît une recrudescence.

Comment les habitants vivent-ils cette deuxième vague? Une journaliste de la RTS est allée à la rencontre de la population en Thurgovie.

>> Le reportage du 12h30:

Des passagers dans un tram zurichois. [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Comment les alémaniques vivent-ils cette deuxième vague? / Le 12h30 / 2 min. / le 18 décembre 2020

12h00

Près de 4500 nouveaux cas

La Suisse compte vendredi 4478 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). 120 décès supplémentaires sont à déplorer et 184 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 41'079 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 10,90%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 57'452. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 664,59 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 403'989 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3'256'315 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 6003 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 16'412.

Le pays dénombre par ailleurs 33'766 personnes en isolement et 36'124 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 393 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

11h30

La deuxième vague pèse sur l'économie fribourgeoise

L'économie fribourgeoise souffre des conséquences de la deuxième vague de coronavirus. La marche des affaires s'est clairement détériorée entre la fin de l'été et le mois de décembre, en particulier dans le commerce et les secteurs à l'arrêt.

Les entreprises traversent néanmoins mieux ce deuxième pic de la pandémie que le premier en dépit du nombre record de contaminations atteint dans le canton de Fribourg en novembre. Ce constat figure dans la dernière enquête de l'Observatoire de la Chambre de commerce et d'industrie Fribourg (CCIF) publiée vendredi.

Début décembre, un tiers des 40 entreprises qui participaient à cette enquête faisaient état d'une détérioration de leur marche des affaires par rapport à septembre. Seules 12% d'entre elles évoquaient une amélioration, le solde de 55% jugeant la situation inchangée.

Au final, 30% des entreprises interrogées pensaient finir l'année dans les chiffres rouges. Cette proportion est certes importante, mais elle est moins élevée qu'à la fin du printemps quand près d'une entreprise sur deux craignait de terminer l'année sur des pertes.

10h45

Vaud se dit prêt à vacciner dès le 11 janvier

Le canton de Vaud a annoncé vendredi matin qu'il sera prêt à lancer la vaccination contre le Covid-19 dès le 11 janvier prochain. Des équipes mobiles seront opérationnelles, notamment dans les EMS, et des centres de vaccination seront ouverts dans le canton.

C'est la cheffe de la santé Rebecca Ruiz qui a présenté à Lausanne le dispositif qui sera déployé pour vacciner la population vaudoise. L'objectif est de protéger en premier lieu les personnes les plus vulnérables, notamment de plus de 75 ans. La vaccination ne sera pas obligatoire, a-t-elle dit.

Le 11 janvier ne sera pas forcément le premier jour du premier vaccin sur Vaud, car les autorités sanitaires attendent évidemment la livraison des premiers vaccins par la Confédération. La date de livraison n'est pas encore connue.

Mais Rebecca Ruiz a affirmé que le dispositif se préparait activement et que les équipes mobiles seront prêtes à vacciner dans les EMS dès cette date du 11 janvier. Un centre de vaccination sera ensuite opérationnel dès le 18 janvier au CHUV, a-t-elle ajouté. D'autres centres, répartis dans les quatre régions sanitaires du canton, suivront progressivement dès début février, a-t-elle précisé.

>> Les explications dans le 12h30:

Une infirmière prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. Londres, le 8 décembre 2020. [Frank Augstein, Pool - Keystone/AP photo]Frank Augstein, Pool - Keystone/AP photo
Le canton de Vaud sera prêt à vacciner sa population à la mi-janvier / Le 12h30 / 2 min. / le 18 décembre 2020

10h30

Forte augmentation du stress

Le stress et les symptômes de dépression ont fortement augmenté avec la deuxième vague de coronavirus. Une étude menée en novembre montre que 20% des Suisses déclarent un stress maximal. Les jeunes et les Romands sont particulièrement touchés.

Plus un canton est infecté, plus il y a de personnes présentant des symptômes dépressifs graves. Ce lien a été mis en lumière par une étude de l'Université de Bâle.

Perte d'intérêt, déprime, manque d'énergie ou d'appétit sont autant d'indicateurs de ces symptômes dépressifs. Près de 30% des jeunes entre 14 et 24 ans annoncent même des symptômes dépressifs graves.

>> Les explications dans La Matinale:

Quels sont les impacts psychologiques du confinement lié au coronavirus? [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
La situation liée au coronavirus génère beaucoup d'angoisse et des symptômes de dépression. / Le Journal horaire / 1 min. / le 18 décembre 2020

10h15

Appel aux volontaires dans le canton de Vaud

Un appel à la solidarité a été lancé dans le canton de Vaud. Toute personne travaillant à temps partiel, les retraités ou les indépendants sont invités à se manifester. Ces renforts en personnel non soignant sont appelés à venir renforcer les équipes mobilisées sur le terrain, en particulier dans l'aide apportée aux personnes dépendantes.

Il manque aujourd'hui du personnel dans de nombreuses institutions d'hébergement, mais aussi dans les services d’aide à domicile du canton de Vaud. Les tâches, administratives mais aussi liées à l'hôtellerie ou à l'animation, ne manquent pas.

Les volontaires peuvent s’inscrire auprès de la Croix-Rouge vaudoise.

>> Les explications dans La Matinale:

Le régime vaudois de subsides à l'assurance maladie est un succès. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Le canton de Vaud demande à la population de s'engager bénévolement pendant la pandémie / La Matinale / 1 min. / le 18 décembre 2020

09h45

Les stations de ski dans l'incertitude

Les acteurs du tourisme retiennent leur souffle à quelques jours des vacances d'hiver et surtout des nouvelles annonces du Conseil fédéral.

Les stations de ski valaisannes s'annoncent plutôt bien remplies pour les fêtes, mais travaillent dans une grande incertitude: les réservations demeurent conditionnées à de potentielles nouvelles mesures, notamment celles concernant les remontées mécaniques.

Dans les stations, les hébergeurs redoutent une vague d'annulations et n'osent pas se réjouir, même si de Loèche-les-Bains à Crans Montana appartements et chalets à louer connaissent un certain succès.

Les hôtels également font face à une grande incertitude, avec une tendance aux réservations de dernière minute.

>> Les explications dans La Matinale:

A tricable gondola system (often abbreviated 3S for 3-seil, which means three ropes in German) which connects Trockener Steg and the Klein Matterhorn, pictured above Zermatt, Canton of Valais, Switzerland, on February 13, 2019. (KEYSTONE/Christian Beutler) [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Les stations de ski dans l'incertitude face à de possibles nouvelles mesures sanitaires / La Matinale / 1 min. / le 18 décembre 2020

09h00

Quelles mesures seront annoncées par le Conseil fédéral?

Quels restaurants et commerces pourront encore être ouverts à quelques jours de Noël? Le Conseil fédéral se réunit vendredi matin et pourrait décider de nouvelles restrictions et de nouvelles fermetures pour faire face à la pandémie, alors que, ces derniers jours, hôpitaux et experts sanitaires ont multiplié les signaux d'alarme face à une surcharge du système de santé.

Les propositions du conseiller fédéral Alain Berset ont fuité, cette semaine déjà, dans la presse alémanique: des restrictions pourraient être décidées en fonction du taux de reproduction du virus par canton. Là où ce taux dépasse la limite de 1, les restaurants, centres de loisirs et centres de sport seraient fermés.

Et dans les cantons les plus touchés, là où le taux pourrait grimper à 1.1, 1.2 ou 1.3, d'autres mesures plus dures pourraient être décidées, comme par exemple la fermeture des commerces non-essentiels.

Les cantons romands pourraient eux échapper à ces mesures, mais pour très peu de temps. Vaud, Fribourg et le Valais sont en effet tout proches de la valeur limite. S'ils la franchissent, leurs restaurants devraient fermer.

De leur côté, Neuchâtel, le Jura et surtout Fribourg ont assoupli leurs mesures cette semaine, ce qui a d'ailleurs suscité pas mal de critiques. Cette parenthèse pourrait ainsi être très courte.

Depuis quelques jours, le climat a changé, surtout en Suisse alémanique, qui est rattrapée par la pandémie. Plusieurs cantons frondeurs, Zurich, Argovie, Saint-Gall soutiennent de nouvelles mesures nationales. La surcharge des hôpitaux inquiète désormais aussi Outre-Sarine.

>> Les précisions de La Matinale:

Le Conseil fédéral pourrait annoncer, vendredi, de nouvelles mesures.  [KEYSTONE/Gaetan Bally - Keystone]KEYSTONE/Gaetan Bally - Keystone
Quelles mesures seront annoncées par le Conseil fédéral? / Le Journal horaire / 2 min. / le 18 décembre 2020

08h15

L'économie divisée sur les mesures à prendre

Le front des milieux économiques contre les mesures anti-Covid semble se fissurer alors que le Conseil fédéral pourrait annoncer de nouvelles mesures vendredi.

Economiesuisse se dit par exemple favorable à la fermeture de certains secteurs comme les restaurants, alors que l'Union suisse des arts et des métiers (USAM) s'y oppose.

Dans un contexte de forte pression sur notre système de santé, quels sacrifices doivent encore accepter nos entreprises?

>> Ecouter le débat entre Monika Rühl, directrice d'Economiesuisse, et André Berdoz, vice-président de l'USAM:

L’économie est divisée sur un possible durcissement des mesures sanitaires (vidéo) [RTS]
L’économie est divisée sur un possible durcissement des mesures sanitaires (vidéo) / Forum / 11 min. / le 17 décembre 2020

07h30

Un cinquième des Genevois ont développé des anticorps

Plus d'un cinquième des Genevois (22%) ont développé des anticorps contre le Covid-19, selon l'étude de prévalence des HUG et de l'UNIGE. Même si l'immunité a doublé en six mois, elle reste très insuffisante pour protéger la population dans les mois à venir. Un appel à la vigilance est lancé pour les fêtes.

Ce taux de 22%, au 12 décembre, est à comparer à ceux de 6%, évalué à mi-avril, et de 11% en juin, indiquent jeudi les auteurs de l'étude, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l'Université de Genève (UNIGE). Ces nouveaux résultats montrent que, malgré la circulation active du nouveau coronavirus depuis septembre, la majorité de la population genevoise n'y a pas encore été exposée.

>> Les précisions du 19h30:

22% des Genevois ont développé des anticorps contre le Covid-19, révèle une étude des HUG. [RTS]
22% des Genevois ont développé des anticorps contre le Covid-19, révèle une étude des HUG. / 19h30 / 1 min. / le 17 décembre 2020

Les moins touchés ont été les très jeunes enfants (0-6 ans) et les personnes âgées de plus de 65 ans. Les deux présentent une séroprévalence inférieure à la moyenne: respectivement 15% pour les enfants de moins de 6 ans, 14% pour les adultes de 65 à 74 ans et 10% pour les plus de 75 ans.

Les plus exposés ont été les jeunes entre 18 et 35 ans. Plus d'un quart d'entre eux ont développé des anticorps contre le coronavirus: 28% pour les 18-25 ans et 27% pour les 25-35 ans.

Les consignes davantage respectées

Du côté des personnes âgées, surtout chez les plus de 75 ans, le taux de séroprévalence est très faible. Cette constatation est en partie liée à une plus faible réponse immunitaire des aînés et au fait que cette catégorie de la population respecte davantage les consignes d’isolement et de distanciation sociale.

D’où l’appel à la vigilance lancé par Silvia Stringhini pour les fêtes de fin d'année: "Cette faible immunité chez les personnes de plus de 65 ans, combinée au fait que les enfants s’infectent aussi facilement que les adultes, devrait nous inciter à une extrême prudence dans les rencontres intergénérationnelles", a-t-elle déclaré dans le 19h30.

>> Voir l'interview de Silvia Stringhini, responsable de l'Unité épidémiologie populationnelle aux HUG dans le 19h30:

Silvia Stringhini: "Nous invitons la population à la prudence avant Noël, période durant laquelle les générations se mélangent" [RTS]
Silvia Stringhini: "Nous invitons la population à la prudence avant Noël, période durant laquelle les générations se mélangent" / 19h30 / 4 min. / le 17 décembre 2020

>> Lire aussi: Un cinquième des Genevois ont développé des anticorps contre le Covid-19

06h45

Ski terminé à St-Gall pour ne pas surcharger les hôpitaux

Jusqu'ici réticents envers les mesures sanitaires, les cantons alémaniques appellent à des mesures nationales strictes qui pourraient directement impacter les stations de ski.

Au Nord-Est de la Suisse, le canton de Saint-Gall n'a pas attendu d'éventuelles annonces fédérales pour faire part de la fermeture prochaine de ses domaines skiables, à peine ouverts.

En raison d'un grand nombre de malades du Covid-19 hospitalisés, les autorités saint-galloises estiment que leurs hôpitaux ne sont pas en mesure de prendre en charge les éventuels skieurs qui se blesseraient sur les pistes cet hiver.

>> Voir le sujet du 19h30:

A travers les Alpes suisses, des mesures différentes envers les stations de ski. [RTS]
A travers les Alpes suisses, des mesures différentes envers les stations de ski. / 19h30 / 2 min. / le 17 décembre 2020

06h30

Incompréhension dans le milieu culturel

Aller au cinéma, voir une pièce de théâtre ou écouter un concert: tout cela aurait dû être possible depuis lundi en Valais, dès aujourd'hui dans le canton du Jura et à partir de samedi dans le reste de la Suisse romande.

Mais le couperet est tombé vendredi dernier avec les annonces du Conseil fédéral interdisant les manifestations culturelles pendant encore au moins un mois.

Cette décision est décriée dans les milieux culturels qui ne comprennent pas un tel choix "absurde" et "incompréhensible", ce d'autant plus que les restaurants ont bénéficié d'une plus grande clémence.

Du côté des scientifiques, "cela ne fait aucun sens", pour l'épidémiologiste genevois Didier Pittet. Alors que pour Julien Riou, épidémiologiste lui aussi, il aurait fallu faire preuve de bon sens en fermant tous les lieux clos, difficiles à aérer et où il y a beaucoup de monde pendant un certain laps de temps.

Alors le lobby culturel est-il moins fort que celui de la restauration?

>> Toutes les explications dans Forum:

Coronavirus: pourquoi la culture ne bénéficie-t-elle pas du régime d’exception? (vidéo) [RTS]
Coronavirus: pourquoi la culture ne bénéficie-t-elle pas du régime d’exception? (vidéo) / Forum / 3 min. / le 17 décembre 2020

06h15

Retour sur la journée de jeudi

L'Office fédéral de la santé publique a annoncé jeudi 5058 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Par ailleurs, 102 décès supplémentaires sont à déplorer et 216 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 40'330 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 12,54%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 57'304. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 662,87 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 399'511 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3'215'236 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 5883 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 16'228.

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus