La bannière pour le suivi du coronavirus du 19 novembre. [Keystone]
Publié Modifié

La Suisse compte 5007 nouveaux cas et 79 décès supplémentaires

- L'Office fédéral de la santé publique a annoncé jeudi 5007 cas de coronavirus en 24 heures, ainsi que 79 décès supplémentaires et 221 nouvelles hospitalisations. Le taux de positivité s'élève à 18,56%.

- Le canton de Neuchâtel a décidé de prolonger de deux semaines, jusqu'au 6 décembre, les mesures de restriction en lien avec la pandémie, a-t-il fait savoir jeudi. Le canton de Berne a également prolongé les siennes jusqu'au 7 décembre.

- Enveloppe pour les cas de rigueur portée à un milliard, clubs sportifs professionnels soutenus à fonds perdu, droit au chômage partiel pour les employés en CDD, modification de la loi sur les amendes d'ordre, ou encore nouveau soutien de la protection civile: le Conseil fédéral a annoncé mercredi une salve de nouvelles décisions concernant la crise sanitaire qui agite le pays.  

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par RTSinfo

21h40

Faire son deuil en temps de Covid

Comment dire adieu à ses proches en temps de Covid? Les règles sanitaires et les mesures barrières compliquent les adieux aux défunts et le processus de deuil.

>> Des témoignages forts dans le 19h30:

Les règles sanitaires et les mesures barrières compliquent les adieux aux défunts et le processus de deuil. [RTS]
Les règles sanitaires et les mesures barrières compliquent les adieux aux défunts et le processus de deuil. / 19h30 / 2 min. / le 19 novembre 2020

21h20

Comment concilier masques et lunettes?

Alors que le port du masque se généralise, les porteurs de lunettes, soit plus d'un Suisse sur deux, sont gênés par de la buée.

>> Tour d'horizon de quelques solutions:

Des solutions pour concilier masque et lunettes. [RTS]
Des solutions pour concilier masque et lunettes. / 19h30 / 2 min. / le 19 novembre 2020

20h55

Le Covid-19 perd du terrain en Suisse, mais la 2e vague est loin d'être passée

Le nombre de nouvelles infections au Covid-19 diminue en Suisse. La baisse s'avère même plus rapide dans les cantons romands, durement frappés par l'épidémie. Mais la deuxième vague est loin d'être retombée.

Après avoir atteint des sommets début novembre, les contaminations diminuent dans presque tout le pays. Entre la première et la deuxième semaine de novembre, le nombre de cas a baissé de 23%.

Cette amélioration est plus marquée en Suisse romande, où d'importantes mesures ont été mises en place fin octobre suite à des chiffres records de contaminations. La plus forte diminution est observée dans le canton du Jura, avec -42%. Suivent Fribourg (-38%), le Valais (-36%) et Neuchâtel (-35%).

>> Les explications dans le 19h30:

Le pic de la deuxième vague est passé en Suisse. [RTS]
Le pic de la deuxième vague est passé en Suisse. / 19h30 / 1 min. / le 19 novembre 2020

>> Le décryptage de Didier Pittet:

Le pic de la deuxième vague est passé en Suisse. Le décryptage de Didier Pittet, médecin-chef service prévention et contrôle de l'infection, HUG. [RTS]
Le pic de la deuxième vague est passé en Suisse. Le décryptage de Didier Pittet, médecin-chef service prévention et contrôle de l'infection, HUG. / 19h30 / 2 min. / le 19 novembre 2020

>> Lire également: Le Covid-19 perd du terrain en Suisse, mais la 2e vague est loin d'être passée

20h30

Reportage à Genève où des commerces ont déjà déposé le bilan

Le Conseil fédéral a promis mercredi un milliard de francs supplémentaire pour ce qu'on appelle les cas de rigueur. Cette aide a été bien accueillie par les entrepreneurs même si certains ont déjà dû déposer leur bilan.

>> Le reportage dans le 19h30:

Le rehaussement à un milliard de francs annoncé par le Conseil fédéral pour le soutien aux cas de rigueur est bien accueilli. [RTS]
Le rehaussement à un milliard de francs annoncé par le Conseil fédéral pour le soutien aux cas de rigueur est bien accueilli. / 19h30 / 2 min. / le 19 novembre 2020

19h40

L'image de la Suisse à l'étranger souffre

La Suisse paie un lourd tribut à la deuxième vague de Covid-19. D'abord salué pour sa gestion au printemps, le pays est désormais parmi les plus touchés au monde, en matière de mortalité notamment. L'image de la Suisse à l'étranger en souffre, comme en témoignent les nombreux articles publiés ces derniers jours.

>> Les explications dans le 19h30:

Saluée internationalement pour sa gestion de la première vague de Covid-19, la Suisse est aujourd'hui en mauvaise posture. [RTS]
Saluée internationalement pour sa gestion de la première vague de Covid-19, la Suisse est aujourd'hui en mauvaise posture. / 19h30 / 2 min. / le 19 novembre 2020

Interrogé dans le 19h30, Didier Pittet, médecin-chef service prévention et contrôle de l'infection aux HUG, relève que "la Suisse était bonne élève au printemps avec une bonne connaissance des chaînes de transmission. Malheureusement la Suisse a très mal testé pendant l'été, ce qui fait que l'on n'a pas vu venir l'augmentation du niveau d'endémicité du virus. La Suisse a alors perdu les chaînes de transmission". Le professeur a également reconnu que la Suisse "souffre de son fédéralisme".

>> Son interview complète:

Covid-19: la situation en Suisse. L'analyse de Didier Pittet, médecin-chef service prévention et contrôle de l'infection, HUG. [RTS]
Covid-19: la situation en Suisse. L'analyse de Didier Pittet, médecin-chef service prévention et contrôle de l'infection, HUG. / 19h30 / 1 min. / le 19 novembre 2020

19h00

Le "Coronagraben", stress sur la cohésion nationale?

Les cantons alémaniques sont nettement moins touchés par la deuxième vague de coronavirus que les cantons romands. Les experts n'ont pas d'explication à ce fossé sanitaire. Ce qui laisse le champ libre aux hypothèses mais aussi aux stéréotypes: les Romands sont moins disciplinés que les Alémaniques. Ils aiment s'embrasser et faire la fête. Ils consultent un médecin à tout bout de champ et se font tester davantage qu'outre-Sarine. Ces clichés sont susceptibles de créer des tensions de part et d'autre de la Sarine.

>> Le débat dans Forum entre Pierre Alain Schnegg, conseiller d'Etat bernois (UDC), Cédric Wermuth, co-président du PS suisse,et Stefan Schmid, rédacteur en chef du St. Galler Tagblatt:

Le grand débat (vidéo) - Coronagraben: stress sur la cohésion nationale? [RTS]
Le grand débat (vidéo) - Coronagraben: stress sur la cohésion nationale? / Forum (vidéo) / 18 min. / le 19 novembre 2020

>> Lire aussi: Le mystérieux "Coronagraben" au sein même des cantons bilingues

18h30

Le Black Friday à boycotter ou pas?

Certains commerçants appellent à un boycott du Black Friday qui doit avoir lieu en fin de semaine prochaine. Cette opération est-elle néfaste pour les commerces locaux? Les grandes enseignes doivent-elles se montrer solidaires?

>> Le débat dans Forum entre Marisa Zeraschi, responsable de la communication de la Société coopérative des commerçants lausannois et propriétaire d'une boutique à Lausanne, et Cédric Stassi, directeur général de Fnac Suisse:

Le Black Friday est-il néfaste pour les commerçants locaux? (vidéo) [RTS]
Le Black Friday est-il néfaste pour les commerçants locaux? (vidéo) / Forum (vidéo) / 10 min. / le 19 novembre 2020

18h00

Bons d'achat pour soutenir le commerce local à Genève

Le Conseil administratif de la Ville de Genève a pris de nouvelles mesures urgentes afin de soutenir le tissu économique local pendant la crise sanitaire. Il prévoit une aide au paiement des loyers commerciaux et la mise en place d'un système de bons d'achat.

Des bons d'achat de 20, 50 et 100 francs vont être proposés à la population avec un rabais de 20%. Il sera financé par la Ville de Genève en partenariat avec la Fondetec, la plateforme GenèveAvenue et le réseau Monnaie Léman, écrit l'exécutif jeudi dans un communiqué.

Les arcades alimentaires sont exclues de la démarche.

Les bons seront achetés par le client pour un commerce spécifique via la plateforme, ce qui permettra au commerçant de percevoir directement l'argent dépensé.

17h40

Manifestation des restaurateurs genevois pour rouvrir

Près de 600 personnes ont manifesté jeudi après-midi sur la Plaine de Plainpalais à l'appel de la Société des cafetiers restaurateurs et hôteliers de Genève (SCRHG). Le rassemblement visait à exiger la réouverture immédiate de tous les commerces.

Les restaurateurs genevois manifestent pour exiger la réouverture de tous les commerces. [Martial Trezzini - Keystone]Les restaurateurs genevois manifestent pour exiger la réouverture de tous les commerces. [Martial Trezzini - Keystone]

"Les aides ne correspondent pas à nos besoins", a déclaré Laurent Terlinchamp, président de la SCRHG. "Le Conseil d'Etat a oublié la réalité du terrain: les trams sont bondés alors que les commerces sont fermés", a insisté Yves Menoud, secrétaire patronal de Nouvelle Organisation Des Entrepreneurs (NODE).

"On se sent incompris", a déploré Béatrice Berthet, présidente de l'association des Intérêts de Carouge, qui a accusé le Conseil d'Etat d'avoir "tué" Carouge et ses petits commerces.

Dans la foule, de nombreux restaurateurs et employés du secteur, qui se demandent comment survivre à ce deuxième confinement partiel. Ils estiment avoir été sacrifiés à tort sur l'autel de la crise sanitaire.

La manifestation était autorisée par les autorités. Au début du rassemblement, Laurent Terlinchamp a appelé au strict respect des règles sanitaires. La quasi-totalité des manifestants a suivi cette exhortation. Les quelques récalcitrants sans masque ont été rappelés à l'ordre par la police.

17h10

Hospitalisations en baisse à Fribourg

Le nombre d'hospitalisations en lien avec le Covid-19 est en train de baisser dans le canton de Fribourg. L'Hôpital fribourgeois a transféré 27 patients hors de son canton depuis le début de la 2e vague, surtout du côté de Berne, a-t-il indiqué jeudi.

Après avoir atteint un pic de 182 patients Covid hospitalisés le 6 novembre, l'Hôpital fribourgeois (HFR) en comptait mercredi 123, dont 24 aux soins intensifs, selon les statistiques en ligne.

Les cas positifs au Covid-19 dans le canton de Fribourg sont aussi en recul. Ils se montaient encore à 4644 cas il y a deux semaines, contre 2693 la semaine dernière. Ils devraient encore baisser pour la semaine en cours puisqu'ils se montaient à 758 pour les trois premiers jours de la semaine.

16h50

Le Jura pour un soutien financier au personnel de la santé

Le Jura se prononce pour un soutien financier au personnel de la santé publique suite à la crise sanitaire. A la quasi-unanimité, le Parlement jurassien s'est prononcé mercredi en faveur d'un postulat qui demande à l'exécutif d'octroyer une prime aux salariés du système de santé.

Le débat qui aura duré une heure et demie a surtout mis en évidence le besoin d'une valorisation et d'une reconnaissance effective et durable du personnel soignant.

16h00

Un panel d'experts suisses évalue l'arrivée d'un vaccin

Un panel de 65 experts suisses, réuni par Unisanté, à Lausanne, ont évalué l'arrivée d'un prochain vaccin contre le coronavirus.

Leurs conclusions: ce vaccin doit être sûr et efficace, déployé selon des facteurs de risque, accepté à une large échelle et pris en charge par l'assurance de base.

Le consensus auquel sont arrivés ces experts doit permettre d'orienter les autorités publiques, sachant que les premiers vaccins devraient être disponibles début 2021, indique jeudi Unisanté, le centre universitaire de médecine générale et santé publique à Lausanne.

Selon ces spécialistes, un vaccin ne doit être utilisé dans la population que si sa sécurité est confirmée. Concrètement, cela signifie que la phase 3 des essais - la dernière avant l'homologation des autorités - devrait être achevée "avec au moins trois mois de suivi sur un minimum de 30'000 participants", relève Unisanté dans son communiqué.

A partir de là, si l'efficacité et la sécurité sont démontrées, tous les types de vaccins devraient être acceptés.

Pour Blaise Genton, professeur à Unisanté et responsable du centre de vaccination, interrogé dans Forum, "le consensus scientifique est un indicateur de vérité. Si vous avez 65 experts à peu près d'accord, cela rassure la population d'une part, et cela aide les autorités dans leurs décisions d'autre part."

>> Son interview complète dans Forum:

Que pense la communauté scientifique de l’arrivée du vaccin contre le coronavirus? (vidéo) [RTS]
Que pense la communauté scientifique de l’arrivée du vaccin contre le coronavirus? (vidéo) / Forum (vidéo) / 6 min. / le 19 novembre 2020

15h40

Appel vaudois aux volontaires pour l'accueil de jour

Le canton de Vaud cherche des volontaires pour pallier les absences dues au coronavirus dans les structures d'accueil de jour des enfants. Un appel est lancé aux personnes disponibles et formées dans le domaine pour des missions temporaires.

L'objectif consiste à garantir les prestations habituelles "et ainsi éviter de grosses difficultés aux familles y ayant recours", indique jeudi la faîtière des réseaux du canton de Vaud (FRAJE). Les personnes intéressées sont priées de s'adresser à un réseau proche ou à la structure où elles travaillaient auparavant.

15h03

Le canton de Berne prolonge ses mesures jusqu'au 7 décembre

Le Gouvernement bernois maintient les mesures de lutte contre le Covid-19 jusqu'au 7 décembre 2020, mais il renonce à les renforcer en raison de la stabilisation de la situation sanitaire. Les musées et les cinémas restent donc fermés mais pas les restaurants, contrairement à la situation en vigueur dans les cantons de Suisse romande.

"La situation est stable", a déclaré jeudi le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg. "On ne peut parler ni d'une amélioration ni d'une détérioration", a ajouté le président du Conseil-exécutif tout en saluant les efforts consentis par la population pour enrayer la propagation du Covid-19.

Le Conseil-exécutif a pris sa décision en se fondant principalement sur la situation dans les hôpitaux et sur l'évolution de la pandémie au cours des dernières semaines. La plus forte augmentation du nombre de cas enregistrés avait atteint un pic début novembre avec plus de 700 cas par jour. Depuis, ce nombre a amorcé un recul.

14h55

Alain Berset loue "l'esprit d'équipe" au Tessin

Alain Berset à la Clinica Moncucco, à Lugano. [Anthony Anex - Keystone]Alain Berset à la Clinica Moncucco, à Lugano. [Anthony Anex - Keystone]Lors d'une visite à Lugano jeudi, le ministre de l'Intérieur Alain Berset a loué l'esprit d'équipe qui a régné dans le système de santé tessinois pendant la pandémie de coronavirus, en affirmant que le canton joue un rôle de pionnier dans la crise actuelle.

"Le Conseil fédéral a beaucoup appris de l'échange intensif avec le Tessin lors de la première vague", a déclaré le conseiller fédéral aux médias jeudi après-midi au Palazzo Civico de Lugano.

Il a visité les hôpitaux Ospedale Italiano et Clinica Moncucco dans la matinée pour observer l'organisation adoptée afin de prendre en charge les patients atteints du Covid-19. Il dit avoir été impressionné par le "grand engagement" du personnel.

14h41

Moins de nouveaux cas mais plus de décès en une semaine

Du 9 au 15 novembre, la Suisse et la principauté du Liechtenstein ont enregistré 39'339 cas de coronavirus du 9 au 15 novembre, selon le rapport hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) publié jeudi. C'est 23,4% de moins que la semaine précédente.

La diminution a été constatée dans presque tous les cantons. La proportion de tests positifs (23,9%) est aussi légèrement plus basse que la semaine précédente (26,5%). Mais dans tous les cantons, la proportion de tests positifs est supérieure à 17%.

Le nombre d’hospitalisations a également baissé (1076 contre 1413 la semaine dernière). Toutefois, en raison des déclarations manquantes ou des retards, on ne peut parler que d’une stabilisation et pas encore d’une diminution des hospitalisations, nuance l'OFSP.

Les hospitalisations en unité de soins intensifs ont, elles, augmenté de 21% par rapport à la semaine dernière. Les décès sont aussi en hausse (537 contre 489) et des déclarations tardives sont encore attendues. Le nombre de décès continue donc de croître, souligne l'OFSP. Les nouveaux décès se répartissent entre tous les cantons, sauf Uri, et au Liechtenstein.

14h32

Quelle résonance la pandémie a-t-elle pour les femmes migrantes?

Avec son livre "Derrière les murs" publié ce mois, Marianne Ebel, membre de la Marche mondiale des femmes, a voulu faire entendre la parole des femmes migrantes, en pleine pandémie de Covid-19.

Comment celles qui vivent aujourd'hui en Suisse et ont eu pour point commun d'avoir vécu l'exil ont-elles traversé cette période? Qu'ont-elles à nous apprendre?

>> L'interview de Marianne Ebel dans le 12h45:

Marianne Ebel a recueilli dans un livre la parole des femmes migrantes sur la pandémie de Covid [RTS]
Marianne Ebel a recueilli dans un livre la parole des femmes migrantes sur la pandémie de Covid / 12h45 / 3 min. / le 19 novembre 2020

Cet ouvrage a été publié par La Marche mondiale des femmes Suisse à l'occasion de la clôture européenne de la 5e Action planétaire du mouvement.

14h23

Etudiants en pédagogie en renfort dans l'Arc jurassien

Plus de 160 étudiants de la Haute Ecole Pédagogique (HEP)-BEJUNE se sont annoncés pour venir renforcer les effectifs des corps enseignants de l'Arc jurassien. Ils vont effectuer des remplacements en lien avec des quarantaines ou isolements liés au Covid-19.

"Depuis le début du mois de novembre, 116 étudiants en formation primaire ainsi que 45 membres du corps estudiantin engagés dans une formation à l'enseignement secondaire se sont portés volontaires pour effectuer des remplacements de courte durée dans les institutions scolaires de l'espace BEJUNE", a indiqué jeudi l'institution. La HEP a ainsi répondu aux sollicitations des cantons du Jura, de Neuchâtel et de Berne.

Les étudiants ne pourront cependant faire qu'un seul remplacement de courte durée d'ici à la fin du semestre afin de remédier au manque de remplaçants.

14h08

Un rôle "central" pour l'OMC face aux prochaines pandémies

Le conseiller fédéral Guy Parmelin estime l'Organisation mondiale du commerce (OMC) "centrale" pour rapprocher commerce et santé face aux prochaines pandémies. Dans un discours pour le 25e anniversaire de l'organisation à Genève, officiellement en janvier dernier mais qui a été célébré jeudi, il a appelé les Etats membres à valoriser celle-ci dans le contexte actuel. Il faut que "nous soyons mieux préparés à faire face à de futures crises sanitaires", a estimé le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR).

La Suisse a entamé avec d'autres Etats membres une réflexion pour établir comment l'OMC "pourrait mieux nous aider à faire face à la prochaine pandémie", a-t-il relevé.

Mise en garde de MSF

La Suisse a précisément été ciblée jeudi par Médecins Sans Frontières (MSF). L'ONG lui reproche, ainsi qu'à des pays comme les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne, de s'opposer à des exceptions aux règles de l'OMC sur la propriété intellectuelle pour faciliter le commerce des technologies contre le Covid. Celles-ci, proposées par plusieurs pays en développement, sont soutenues par une centaine des 164 membres et les discussions doivent se poursuivre.

13h51

Armée, pompiers et PC à tous les étages aux HUG

Depuis début novembre, les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) reçoivent l'aide des pompiers, de l'armée et de la protection civile pour décharger les soignants de certaines tâches.

Et ce coup de main est bienvenu alors que le nombre de personnes hospitalisées ces derniers jours a atteint des records. Et cet engagement va s’inscrire dans la durée: la protection civile s’attend à une augmentation des tâches dans les semaines à venir.

>> Le reportage de Joël Boissard dans le 12h45:

Les Hôpitaux universitaires de Genève reçoivent de l’aide des pompiers, de l'armée ou de la protection civile [RTS]
Les Hôpitaux universitaires de Genève reçoivent de l’aide des pompiers, de l'armée ou de la protection civile / 12h45 / 2 min. / le 19 novembre 2020

13h40

La crainte d'être surveillé freine les applications contre le Covid

Protection des données, crainte d'être surveillé et manque d'intérêt: ce sont trois des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes n'installent pas les applications d'alerte coronavirus, selon un sondage réalisé en Suisse, en Allemagne et en Autriche.

La Haute école zurichoise des sciences appliquées a interrogé 3000 personnes dans les trois pays durant le mois de septembre. Les chercheurs voulaient savoir pourquoi certaines personnes n'installent pas sur leur téléphone portable les applications qui fournissent des informations sur un éventuel contact avec des personnes infectées avec le coronavirus.

Selon l'enquête, 46% des Suisses interrogés avaient installé l'application SwissCovid. C'est plus que ce que les autorités fédérales ont annoncé (30%). Les Allemands (38%) et les Autrichiens (18%) interrogés sont moins nombreux à avoir téléchargé les applications officielles disponibles dans ces deux pays.

Les préoccupations relatives à la protection des données sont la raison la plus fréquemment citée par les Suisses (32%). Environ 20% des personnes interrogées craignent même que la pandémie et l'application ne soient utilisées à des fins de surveillance. Le manque d'intérêt (31%) et la difficulté à percevoir les avantages d'une telle application (26%) sont aussi mentionnés.

13h25

Un patient guéri grâce à du "plasma convalescent"

Un traitement à base de plasma a été particulièrement efficace pour guérir un patient immunosupprimé du Covid-19. L'homme, âgé de 74 ans, a reçu au CHUV à Lausanne des transfusions de "plasma convalescent", soit du plasma obtenu de donneurs considérés comme guéris du coronavirus. Un article scientifique est en cours de publication.

Lorsqu'une personne a été malade du Covid-19, elle développe des anticorps spécifiques. Ces anticorps se retrouvent dans le sang, plus précisément dans le plasma, composant liquide du sang, explique le Centre hospitalier universitaire vaudois.

Ce plasma, appelé alors "plasma convalescent", est obtenu de donneurs considérés comme guéris du Covid-19, conformément à la réglementation de Transfusion Suisse CRS. Il a été utilisé avec succès au CHUV pour soigner le patient.

Cet homme souffrait d'une forme de leucémie qui a nécessité, en 2019, un traitement chimiothérapeutique et immunosuppresseur, explique le Dr David Gachoud. En mars, il a contracté le coronavirus et développé une forme chronique de la maladie. Pendant près de deux mois, il lui était impossible d'éliminer le virus en raison de son système immunitaire défaillant.

Son état général se dégradait de jour en jour. Pour le traiter, les médecins ont décidé de lui transfuser du "plasma convalescent". Quatre cycles de transfusion lui ont été administrés sur un peu plus d'un mois. Après le premier cycle déjà, le patient a montré une amélioration rapide de son état général, de sa pneumonie et de son état inflammatoire.

13h10

Fête à Granges (SO): 1500 francs d'amende

L'affaire avait fait grand bruit en juin: une jeune femme testée positive au coronavirus s'était rendue malgré tout dans deux établissements à Granges (SO) et 280 personnes avaient dû être mises en quarantaine.

La fautive écope d'une amende de 1500 francs. Dans son ordonnance pénale, le Ministère public soleurois attribue aussi les frais de procédure à la charge de la fautive. Cette dernière est reconnue coupable d'avoir violé la mesures d'isolement prononcée à son encontre en tant que personne infectée au Covid-19.

12h55

Quels montants à fonds perdus pour les clubs professionnels?

Le monde du sport marque son soulagement après l'annonce du Conseil fédéral, mercredi, d'accorder une aide à fonds perdu aux clubs professionnels et semi-professionnels.

Mais c'est aussi le début d'un casse-tête pour le calcul des montants, alors que le gouvernement propose une aide correspondante aux deux tiers du montant de billetterie de la saison 2028/2019.

>> Exemples avec le Lausanne Hockey Club et Fribourg-Gottéron dans le 12h30:

Les clubs se disent satisfaits mais conscients que de nombreuses tractations doivent avoir encore lieu. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
L’aide du Conseil fédéral aux clubs peut aussi être un casse-tête pour certains d’entre eux / Le 12h30 / 1 min. / le 19 novembre 2020

12h40

Vers de lourdes amendes pour les refus de porter un masque

Le Conseil fédéral a proposé mercredi de modifier la loi sur les amendes d'ordre dans le cadre des mesures de lutte anti-coronavirus. L'objectif est d'unifier la surveillance des cantons et des corps de police.

Ce changement permettra d'harmoniser les sanctions à l'échelle nationale, et c'est précisément ce que souhaite la conférence des procureurs de Suisse. Une demande en ce sens est en cours de rédaction, a appris la RTS.

Pour faire appliquer les normes de sécurité, les procureurs estiment que la contrainte est parfois nécessaire. Ils réclament notamment que le non-respect du port du masque soit sanctionné d’une amende de 250 francs.

>> Les explications du 12h30:

Le non-respect du port du masque pourrait valoir une amende salée. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Vers de lourdes amendes pour les refus de porter un masque / Le 12h30 / 2 min. / le 19 novembre 2020

12h20

Les règles pour une bonne aération des espaces intérieurs

Après le lavage des mains et le port du masque, le nouveau geste à la mode cet automne pour limiter la propagation des virus est l’aération de notre intérieur.

Car le virus responsable du Covid-19 adore voyager via des gouttelettes ou par aérosol. Et on sait désormais que ces particules de moins de 5 microns peuvent flotter plus longtemps dans l’air - d'où l'utilité d'une bonne aération, chez soi, dans des locaux professionnels ou des lieux publics fermés. Mais comment procéder dans chaque circonstance?

>> Explications dans la chronique scientifique de Huma Khamis dans La Matinale:

La chronique scientifique.
La chronique scientifique - Aération et coronavirus / La Matinale / 4 min. / le 19 novembre 2020

Le dilemme des classes d'école

Et pour protéger les élèves, les autorités sanitaires encouragent les professeurs à aérer autant que possible les salles et même plusieurs fois par heure. Problème: avec l'hiver qui approche, il fait de plus en plus froid.

Et selon Benoît Sicre, chercheur à l’Université de Lucerne, c'est un réel problème: l’aération ne serait pas assez longue pour être efficace.

>> Voir le sujet du 12h45:

Pour protéger les classes du coronavirus, les autorités sanitaires encouragent les professeurs à aérer autant que possible [RTS]
Pour protéger les classes du coronavirus, les autorités sanitaires encouragent les professeurs à aérer autant que possible / 12h45 / 1 min. / le 19 novembre 2020

12h10

Encore 5007 nouveaux cas et 79 décès en Suisse

La Suisse compte jeudi 5007 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le bulletin fait état également de 79 décès supplémentaires et 221 malades hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 26'982 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 18,56%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 76'328. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 882,94 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 285'655 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 2'487'943 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 3464 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 11'229.

Le pays dénombre par ailleurs 37'652 personnes en isolement et 38'687 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 1061 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

11h55

Andreas Glarner (UDC/AG) testé positif

Le conseiller national Andreas Glarner (UDC/AG) a été testé positif au coronavirus. Il se trouve en isolement. Le politicien a souffert de symptômes persistants durant plusieurs jours. Ces derniers s'atténuent désormais.

Agé de 58 ans, Andreas Glarner s'est fait tester en vue d'une séance de la commission des institutions politiques du Conseil national qu'il aurait dû diriger jeudi, explique l'UDC argovienne dont il est le président. Une fois les symptômes apparus, il avait réduit ses contacts au strict minimum et respecté les règles de protection en vigueur.

11h45

Alerte vaudoise aux faux subsides maladie

La Police cantonale vaudoise met en garde contre du démarchage téléphonique agressif dans le cadre de la pandémie du coronavirus.

Plusieurs cas d'appels proposant de soi-disant subsides à l'assurance-maladie en raison du Covid-19 ont été annoncés, indique-t-elle dans un communiqué et sur Twitter.

11h35

La situation s'améliore dans le "hotspot" de Schwyz

Véritable "hotspot" européen du coronavirus le mois dernier, Schwyz a vu sa situation dramatique se détendre ces dernières semaines. Les évènements populaires assortis de mesures de protection insuffisantes n'y sont plus qu'un vieux souvenir.

Le canton ne comptait qu'une trentaine de nouveaux cas mardi, une soixantaine mercredi et 83 jeudi, alors que ce chiffre oscillait encore entre 100 et 300 en octobre.

Il s'agit cependant de rester "vigilants", "solidaires" et "responsables", a souligné la présidente du Conseil d'Etat Petra Steimen face aux députés du Grand Conseil.

Le canton reste d'ailleurs dépendant de l'aide d'hôpitaux extérieurs à ses frontières. Une quinzaine de Schwytzois sont hospitalisés dans d'autres cantons, pour 38 patients traités en terres locales pour un coronavirus.

11h20

Aux côtés des ambulanciers de la deuxième vague

La situation automnale de la pandémie de Covid-19 met fortement les services dʹambulances à contribution. Le travail, lʹapproche et la prise en charge des patients ont été fortement modifiés avec la présence du virus.

>> Rencontre avec des ambulanciers fribourgeois dans l'émission CQFD:

Une ambulance fribourgeoise au temps du Covid-19.
ANTHONY ANEX
Keystone [ANTHONY ANEX - Keystone]ANTHONY ANEX - Keystone
Aux côtés des ambulanciers de la deuxième vague / CQFD / 22 min. / le 19 novembre 2020

11h00

Neuchâtel prolonge les mesures de restriction jusqu'au 6 décembre

Le canton de Neuchâtel a décidé de prolonger de deux semaines, jusqu'au 6 décembre, les mesures de restriction en lien avec la pandémie, indique la Chancellerie d'Etat.

"Pour autant que l'évolution favorable de la situation se poursuive", le Conseil d'Etat entend permettre la réouverture des restaurants dès le 7 décembre. Les modalités seront précisées le 30 novembre.

D'ici là, le gouvernement cantonal demande à la population de continuer à respecter les règles. "Même si une baisse des contaminations est observée, la situation sanitaire et hospitalière reste très tendue dans notre canton", indique la chancellerie.

Fêtes de Noël: assouplissements étudiés

Pour la période des Fêtes de fin d’année, le Conseil d’Etat étudiera "l’opportunité d’assouplissements ponctuels dans les domaines de la vie sociale ainsi que de la vie culturelle et sportive. Au vu de la situation qui prévaut encore dans le canton, aucun autre assouplissement n’est pour l’heure envisagé avant cette période."

Actuellement, les rassemblements publics ou privés, y compris dans le cercle familial, à l’intérieur comme à l’extérieur et réunissant plus de cinq personnes, sont interdits à Neuchâtel.

Au total, 868 personnes ont été testées positives au Covid-19 ces sept derniers jours dans le canton, contre 1571 la semaine précédente.

Mercredi, le Réseau hospitalier neuchâtelois comptait 135 patients Covid, dont 19 traités aux soins intensifs. De plus, 17 patients ont dû être transférés hors canton.

10h50

Les entreprises romandes pessimistes pour ces prochains mois

Les entreprises romandes et tessinoises ne sont pas près d'apercevoir le bout du tunnel, selon une étude publiée par les Chambres latines de commerce et d'industrie (CLCI).

Au total, 41% des sociétés sondées estiment que la marche des affaires sera médiocre à mauvaise au cours des six prochains mois.

Les CLCI précisent que leur étude a été réalisée entre la mi-août et début octobre, à une époque où la perspective d'un reconfinement n'était pas imaginable. "Les données déjà préoccupantes récoltées à ce moment-là ne laissent par conséquent planer aucune équivoque sur les tendances dégagées" pour l'année prochaine, explique-t-elle dans un communiqué paru jeudi.

Et 44% des 2100 entreprises qu'elle a interrogées jugent négativement la marche de leurs affaires. La crise pandémique semble avoir affecté en particulier l'industrie d'exportation, où une société sur deux fait état de difficultés.

Interrogés sur une perspective à plus long terme, les répondants étaient 45%, et même 55% dans le secteur secondaire, à se déclarer pessimistes.

10h35

Morges facilitera le chauffage des terrasses de restaurants

La ville de Morges donne un coup de pouce à ses restaurateurs lourdement impactés par le coronavirus. Elle a décidé de mettre gratuitement à leur disposition des chauffages à pellets pour leurs terrasses, à condition qu'ils soient placés sous une tente.

La municipalité veut ainsi éviter que les restaurateurs ne louent ou n'achètent des chaufferettes électriques ou à gaz si celles-ci venaient à être autorisées par le canton, explique-t-elle.

La ville louera elle-même ces chaufferettes à pellets puis les mettra gratuitement à disposition des restaurateurs jusqu'au 31 mars 2021. Elle fera de même avec les tentes qu'elle sous-louera aux établissements intéressés à prix coûtant.

Une vingtaine d'établissements seraient intéressés, dès que le canton aura donné son feu vert à une réouverture.

10h15

Onze vaccins dans la phase 3 des essais cliniques

Pour freiner la pandémie de coronavirus, des laboratoires pharmaceutiques des quatre coins du monde se sont lancés dans une course pour créer un vaccin efficace et sûr.

Actuellement, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comptabilise 164 projets de vaccins en phase préclinique, 48 candidats-vaccins en essais cliniques, dont 11 entrés dans la phase 3.

Pour qu'un vaccin soit homologué, il doit passer des tests précliniques, puis enchaîner des essais cliniques sur l'humain en trois phases. Le développement et la mise sur le marché d'un nouveau vaccin prennent habituellement plusieurs années mais pour le Covid-19, les procédures ont été accélérées de façon inédite.

>> Retrouvez ici les principaux vaccins entrés dans la dernière phase:                   

Onze vaccins dans la phase 3 des essais cliniques. Enjeux et zones d’ombre d’une course planétaire

10h05

Le recul du secteur secondaire ralentit au 3e trimestre

La production du secteur secondaire a poursuivi son recul au troisième trimestre de l'année, mais deux fois moins vite qu'au deuxième, selon l'Office fédéral de la statistique.

La production s'est contractée de 4,4% sur un an au troisième trimestre. Les chiffres d'affaires ont quant à eux diminué de 6,3%. Dans les deux cas, la baisse enregistrée est deux fois moindre que pour le trimestre précédent, où la production avait chuté de 8,6% et les chiffres d'affaires de 11,2%.

Ces chiffres s'inscrivent dans une baisse continue depuis le début de la crise pandémique. Dans l'industrie, par rapport à 2019, la production a diminué en juillet (-6,7%), en août (-5,6%) et en septembre (-3,8%). Sur l'ensemble du 3e trimestre 2020, elle a reculé de 5,1% sur un an.

09h55

Les chaufferettes se multiplient mais sont souvent illégales

On les appelle parasols chauffants, chaufferettes ou champignons... Et avec l’arrivée du froid et de la deuxième vague de la pandémie, leurs ventes explosent chez les particuliers, même s'il n'est pas partout légal de les installer.

La plateforme en ligne Galaxus-Digitec, notamment, a remarqué une augmentation de 180% des ventes de ce type de produit par rapport à l'an dernier.

Pourtant, dans plusieurs cantons, l’utilisation de ces appareils électriques ou à gaz est simplement illégale, même pour les privés. C’est le cas sur Fribourg, Vaud, Genève, Valais, Berne ou Neuchâtel. Seul le Jura les tolère, tout en affirmant que leur utilisation devrait être évitée.

>> Lire: Les chaufferettes se multiplient, mais elles sont souvent illégales

09h45

Une sortie du tunnel encore incertaine

Pour l'économie, "les dégâts vont être incommensurables pendant plusieurs années", a dit le conseiller fédéral Guy Parmelin mercredi soir dans Forum.

Nous sommes dans un tunnel: nous avons suffisamment avancé pour entrevoir la lumière, c’est la perspective du vaccin et d’une extinction de la pandémie. Mais on ne sait pas ce que nous trouverons à la sortie.

Nous savons pourtant que plusieurs choses vont changer: les dettes publiques explosent pour encaisser le choc de la crise sanitaire et soutenir la relance, et les dettes privées aussi. Mais ni les unes ni les autres ne seront remboursées à court ou moyen terme.

Et les Etats n’oseront pas répéter l’erreur de la dernière crise: l’austérité pour redresser les économies. Il va donc falloir aller chercher l’argent là où il se trouve: ponctionner l’épargne, augmenter les impôts.

>> La chronique Alter Eco de Frédéric Mamaïs:

Alter Eco. [RTS]RTS
Alter Eco - Pandémie: une sortie du tunnel encore incertaine / La Matinale / 3 min. / le 19 novembre 2020

09h30

Ecole vaudoise: des professeurs et des parents inquiets

Les écoliers, gymnasiens et apprentis vaudois continueront à suivre les cours en classe, au moins jusqu'à Noël. Le canton a pris la décision mercredi en raison du faible nombre de cas de contamination enregistrés dans les classes concernées.

Chiffres à l'appui, la ministre en charge de la Formation, Cesla Amarelle, a justifié ce choix face à de fortes inquiétudes des parents mais aussi et surtout des professeurs ces derniers jours.

>> Les explications de La Matinale:

La conseillère d'Etat vaudoise Cesla Amarelle. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Ecole vaudoise: des professeurs et des parents inquiets / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

Les professeurs vaudois déplorent un manque de moyens pour suivre l'enseignement des élèves en classe et celui des élèves absents, sans parler du rattrapage à assurer de ceux qui ont pris du retard au printemps. Ils demandent plus de moyens pour faire leur travail.

>> Interview de Grégory Durand, président la Société pédagogique vaudoise:

Grégory Durand, président la société pédagogique vaudoise. [Twitter]Twitter
Interview de Grégory Durand, président la Société pédagogique vaudoise / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

Parmi les mesures en place pour l'école vaudoise figurent les tests rapides effectués en classe pour éviter les quarantaines. Mais plusieurs parents contestent la démarche sur les réseaux sociaux.

>> La réponse d'Eric Masserey, médecin cantonal adjoint:

Eric Masserey "On a voulu cette situation stable. Le confinement a été juste décrété à temps pour obtenir ce plateau." [RTS]RTS
Mesures pour l'école vaudoise: interview d'Eric Masserey, médecin cantonal adjoint / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

09h20

Aide bienvenue pour les clubs sportifs

Les club sportifs professionnels vont pouvoir respirer un peu mieux.  Ils obtiendront des contributions à fonds perdu pour faire face à leurs difficultés financières. Ces aides de la Confédération s'ajoutent aux prêts déjà consentis, mais sont soumises à des conditions strictes.

Les montants de ces aides seront calculés sur la base des recettes de la saison 2018/2019, et les indemnités pourront aller jusqu'au deux tiers du montant des pertes de billetterie. Mais les club professionnels ou semi-professionnels qui demanderont de l'aide devront réduire durablement les très hauts salaires et renoncer à verser des dividendes.

Sur les 175 millions du montant destiné aux prêts en 2021, 115 millions seront consacrés à ces aides à fonds perdu.

>> Les explications dans La Matinale:

Les joueurs du FC Lausanne-Sport le 18.10.2020 à Tourbillon. [Cyril Zingaro - Keystone]Cyril Zingaro - Keystone
Les clubs sportifs professionnels obtiennent une aide à fonds perdus / La Matinale / 2 min. / le 19 novembre 2020

"Je suis très content que le Conseil fédéral ait fait le pas que nous demandions en seulement deux semaines. La rapidité avec laquelle la politique est en train de bouger nous fait plaisir", explique Filippo Lombardi, président du club de hockey Ambri-Piotta, dans La Matinale.

"Maintenant, soyons clairs, 115 millions ça semble beaucoup, mais ce n'est pas une manne qui va tomber du ciel sur les clubs sportifs. Pas moins de 50 clubs professionnels et 90 clubs semi-professionnels vont en bénéficier. Il faudra se contenter d'une petite partie, mais c'est un complément important aux prêts qui ont déjà été décidés", ajoute l'ancien conseiller aux Etats tessinois.

>> L'interview de Filippo Lombardi dans La Matinale:

Filippo Lombardi, président du HC Ambri-Piotta, sur le soutien du Conseil fédéral au sport (vidéo) [RTS]
Filippo Lombardi, président du HC Ambri-Piotta, sur le soutien du Conseil fédéral au sport (vidéo) / L'invité-e d'actualité / 7 min. / le 19 novembre 2020

09h10

Commentaire: les directives anticipées, un choix et non un sacrifice

Hospitalisés en réanimation, certains patients atteints du Covid-19 n'auraient peut-être pas voulu être là sans savoir s'ils s'en sortiront, quand, et avec quelles séquelles. Mais ils n'ont pas pris le temps de rédiger ce qu'on appelle "les directives anticipées".

Nous sommes toutes et tous des patients potentiels et c'est essentiel de pouvoir se déterminer.

>> Le commentaire de Pauline Rappaz dans La Matinale:

Pauline Rappaz. [RTS]RTS
Signature de Pauline Rappaz – L’importance des directives anticipées liées au Covid / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

08h50

La Suisse alémanique résiste mieux économiquement à la 2e vague

La Suisse alémanique résiste mieux à la deuxième vague de coronavirus que la Suisse romande, sur le plan sanitaire mais aussi économique. C'était déjà le cas au printemps, avec des cantons romands plus restrictifs, et donc plus touchés par la crise.

"Nous pouvons constater que l'impact économique est plus lourd en Suisse romande", confirme le chef économiste d'UBS Suisse Daniel Kalt, dans La Matinale.

Mais cette barrière de rösti épidémique ne concerne pas toutes les branches. Dans l'industrie des machines et des équipements par exemple, selon la faîtière Swissmem, "on voit de tout dans toutes les régions du pays".

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

L'impact économique de la deuxième vague est moins lourd en Suisse alémanique. [Alessandro della Valle - Keystone]Alessandro della Valle - Keystone
La Suisse alémanique résiste mieux économiquement à la deuxième vague / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

08h40

Genève opte pour un relâchement des mesures par étapes

Coiffeurs, esthéticiennes ou thérapeutes vont pouvoir rouvrir dès samedi à Genève, pour autant qu'ils remplissent des conditions sanitaires strictes.

Mais les commerces, bars et restaurants, eux, devront encore patienter. Car, pour le Conseil d'Etat, la prudence reste de mise même si un léger mieux a été observé ces derniers jours sur le front des nouvelles contaminations.

Le gouvernement genevois estime qu'un relâchement précipité des mesures représenterait un risque trop sérieux et évoque des ouvertures par étapes.

>> Les explications de La Matinale:

Salons de coiffure ou d'esthétique sont les premiers à rouvrir à Genève. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Coiffeurs, esthéticiennes ou thérapeutes pourront rouvrir samedi à Genève / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

Mais cette réouverture par paliers ne plaît pas à tous les commerçants, explique dans La Matinale Yves Menoud, secrétaire patronal de la NODE ,une faîtière qui représente plutôt des petits commerces genevois.

>> Ecouter l'interview d'Yves Menoud dans La Matinale:

Yves Menoud, président de la Fondation Genève tourisme et congrès. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Commerces à Genève: interview d'Yves Menoud (NODE) / La Matinale / 60 sec. / le 19 novembre 2020

08h20

Les restaurants biennois attirent même des clients vaudois

Les restaurants sont fermés actuellement dans toute la Suisse romande, sauf dans le canton de Berne. Conséquence: on a vu des Jurassiens partir fêter la Saint-Martin dans le Jura bernois et des Fribourgeois sortir en ville de Berne.

A Bienne, les établissements accueillent même des clients venus de Neuchâtel, voire de Lausanne.

>> Le reportage de La Matinale:

Un restaurant de Bienne lors de la première vague de la pandémie en mai 2020. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
Les restaurants biennois attirent Neuchâtelois et Vaudois / La Matinale / 1 min. / le 19 novembre 2020

08h00

Les mesures du Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a présenté mercredi un nouveau train de mesures pour soutenir l'économie et le sport. La mesure principale est le programme d'aide aux cas de rigueur qui atteindra un milliard de francs.

>> Tous les détails dans le 19h30:

Le Conseil fédéral a décidé d'un nouveau paquet de mesures pour soulager l'économie: un milliard de francs [RTS]
Le Conseil fédéral a décidé d'un nouveau paquet de mesures pour soulager l'économie: un milliard de francs / 19h30 / 2 min. / le 18 novembre 2020

Pour le président de l'Union syndicale suisse (USS) Pierre-Yves Maillard, interrogé dans le 19h30, "c'est mieux que ce qui était proposé. On part de loin. Mais il reste toujours des perdants."

>> Son interview complète dans le 19h30:

Pierre-Yves Maillard "C'est mieux que ce qui était proposé. On part de loin. Mais il reste toujours des perdants" [RTS]
Pierre-Yves Maillard "C'est mieux que ce qui était proposé. On part de loin. Mais il reste toujours des perdants" / 19h30 / 1 min. / le 18 novembre 2020

>> Tour d'horizon des mesures: Le Conseil fédéral annonce de nouvelles mesures de soutien

07h45

Les commerçants fâchés

Les commerçants genevois sont fâchés. Le canton restera le seul en Suisse à maintenir la fermeture des commerces non alimentaires, même si le Conseil d'Etat a assoupli le dispositif en permettant aux coiffeurs, esthéticiens et autres tatoueurs de rouvrir dès samedi.

>> Les explications dans le 19h30:

 

Le canton de Genève reste le seul à maintenir la fermeture des commerces non alimentaires. Grogne des commerçants [RTS]
Le canton de Genève reste le seul à maintenir la fermeture des commerces non alimentaires. Grogne des commerçants / 19h30 / 1 min. / le 18 novembre 2020

Le plan d'aide annoncé ne suffit pas à rassurer les cafetiers et restaurateurs romands. Dans les cantons de Vaud et Genève, les professionnels tentent d'alerter l'opinion publique et le monde politique.

>> Reportage dans les cantons lémaniques dans le 19h30:

Les restaurateurs lémaniques ne sont pas rassurés par les annonces de soutien économique du Conseil fédéral [RTS]
Les restaurateurs lémaniques ne sont pas rassurés par les annonces de soutien économique du Conseil fédéral / 19h30 / 1 min. / le 18 novembre 2020

07h30

Quelle stratégie pour la vaccination contre le Covid?

Les vaccins contre le coronavirus sont une réalité tangible. Alors se pose déjà cette question: quelle stratégie de vaccination déployer? Faut-il une obligation large? Ou alors des restrictions face à une ruée annoncée?

>> Débat dans Forum entre Léonore Porchet, conseillère nationale (Verts/VD) et membre de la Commission de la santé, Marcel Tanner, membre de la task force coronavirus fédérale, et Jean-Luc Addor, conseiller national (UDC/VS) engagé contre l'application Swiss Covid.

Le grand débat – Vaccination contre le Covid : quelle stratégie ? [RTS]
Le grand débat – Vaccination contre le Covid : quelle stratégie ? / Forum (vidéo) / 18 min. / le 18 novembre 2020

07h15

Peu d'écoliers testés positifs

Les écoliers, gymnasiens et apprentis vaudois continueront à suivre les cours en classe, au moins jusqu'à Noël. Peu d'écoliers et d'étudiants ont été testés positifs et les tests rapides permettent d'éviter les quarantaines collectives.

Pour Cesla Amarelle, conseillère d’Etat vaudoise en charge de la formation, interrogée dans Forum, "on a décidé de faire une transparence complète, un monitorage complet de la situation dans les écoles. Résultat: 125 élèves sur 92'000 en école obligatoire ont été testés positifs. Dans le post-obligatoire, c'est 143 élèves sur 34'600."

>> L'interview complète de Cesla Amarelle, conseillère d’Etat vaudoise en charge de la formation, dans Forum:

Pour la conseillère d'Etat vaudoise Cesla Amarelle, en charge de l'éducation, l'école vaudoise serait prête à affronter un nouveau confinement.  [cyril zingaro - keystone]cyril zingaro - keystone
Les élèves vaudois suivront les cours en présentiel jusqu’à la fin de l’année : interview de Cesla Amarelle / Forum / 5 min. / le 18 novembre 2020

07h00

Guy Parmelin parle de dégâts "incommensurables"

Alors que le Conseil fédéral a adapté mercredi son dispositif d'aides à l'économie, le conseiller fédéral Guy Parmelin a répété, lors d'une interview accordée à l'émission Forum, que "nous sommes là pour prendre des décisions, pour adapter les dispositifs et nous l'avons fait de manière extrêmement rapide avec les cantons. Ceux-là auront une large marge de manoeuvre. Ils pourront agir soit sous forme de prêts, soit à fonds perdu".

"Mais les dégâts vont être incommensurables pendant plusieurs années. Les autorités fédérales et cantonales vont faire le maximum pour amortir le choc", a déclaré le ministre de l'Economie.

>> Son interview complète:

Les conseillers fédéraux Viola Amherd, Guy Parmelin et Ueli Maurer lors de la conférence de presse du 18 novembre. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Le Conseil fédéral promet un milliard pour les entreprises au bord de la faillite : interview de Guy Parmelin / Forum / 10 min. / le 18 novembre 2020

06h45

Vaud assouplit ses mesures dans le sport et culture

Le Conseil d’Etat vaudois assouplit les mesures destinées à lutter contre le Covid. Dès minuit, il autorise la pratique de sports individuels à l’intérieur sous réserve d’un espace suffisant. Dans le domaine culturel, les répétitions en groupes d'au maximum 30 personnes sont permises.

Pour les entraînements sportifs comme pour les répétitions de théâtre ou de chant, un plan de protection adapté doit être strictement observé.

Côté sport, pour ceux qui occasionnent des déplacements et une dépense physique intense, l’espace individuel doit être en permanence équivalent à 15 m2. En revanche, cette limite est abaissée à 4 m2, lorsque la pratique est statique et ne suscite pas d’efforts importants.

Cette mesure permet aux coaches sportifs et professeurs de sport de reprendre leurs activités.

06h30

Plus de 6000 cas supplémentaires

La Suisse compte mercredi 6114 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). 85 décès supplémentaires sont à déplorer et 261 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 30'229 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 20,23%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 80'077. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 926,3 nouvelles infections pour 100'000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 280'648 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 2'460'961 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 3385 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 11'008.

Le pays dénombre par ailleurs 27'718 personnes en isolement et 31'661 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 912 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

06h15

Retour sur la journée de mercredi

Enveloppe pour les cas de rigueur portée à un milliard, clubs sportifs professionnels soutenus à fonds perdu, droit au chômage partiel pour les employés en CDD, modification de la loi sur les amendes d'ordre, ou encore nouveau soutien de la protection civile: le Conseil fédéral a annoncé mercredi une salve de nouvelles décisions concernant la crise sanitaire qui agite le pays. 

>> Retour sur la journée de mardi: Berne porte à un milliard de francs les mesures de soutien pour les cas de rigueur

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus