bannière [Keystone]
Publié Modifié

A cause de la crise, premier budget vaudois dans le rouge en 15 ans

- Alors que la prime moyenne de l’assurance maladie obligatoire augmentera l’année prochaine de 0,5% par rapport à l’année 2020 - une hausse considérée comme faible par rapport aux années précédentes - cette annonce suscite des interrogations sur les réserves des caisses maladie faites en période de pandémie. Ainsi, le conseiller fédéral en charge de la Santé Alain Berset a estimé que ces réserves étaient "clairement trop élevées".

- Les personnes infectées au Covid-19 chez qui la maladie ne se déclare pas représentent un cinquième des personnes infectées, selon la revue "PLOS Medicine". Des chercheurs de l'Université de Berne ont pu déterminer leur proportion après avoir mené une vaste étude.

- La Suisse enregistre mardi 286 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Trois décès supplémentaires sont à déplorer et 14 malades ont été hospitalisés. Le taux de positivité s'élève mardi à 3,60%; il était de 3,96% pour le week-end.

- Pour la première fois depuis 15 ans, le budget de l'Etat de Vaud plonge dans les chiffres rouges. Le déficit prévu en 2021 s'établit à 163 millions de francs. Le canton a pour l'heure engagé 466 millions de francs dans la crise du coronavirus.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

21h00

"Les réserves des caisses sont clairement trop élevées", selon Alain Berset

Alors que le Département fédéral de l'intérieur (DFI) a annoncé mardi une hausse de 0,5% de la prime moyenne de l'assurance maladie en 2021, son chef Alain Berset a estimé dans l'émission Forum que les réserves des caisses étaient "clairement trop élevées".

>> Son interview complète dans Forum:

Augmentation justifiée pour les primes maladies? Interview d’Alain Berset [RTS]
Augmentation justifiée pour les primes maladies? Interview d’Alain Berset / Forum (vidéo) / 5 min. / le 22 septembre 2020

Le conseiller fédéral en charge de la Santé a également indiqué sur les ondes de la RTS que les primes de 2021 sont calculées pour couvrir les coûts estimés pour l'année 2021 et pas ceux de 2020. Selon le DFI, il n'est d'ailleurs actuellement pas possible de connaître l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les coûts de la santé en 2020.

Concernant les 183 millions de primes perçus en trop l'an dernier, le conseiller fédéral a relevé dans Forum que "sur 30 milliards de primes, c'est un petit pourcentage. Ce qui est important, c'est que les réserves appartiennent aux assurés et à personne d'autre. Et quand des primes sont perçues de manière trop élevée, il y a moyen, et cela a été réalisé, de pouvoir rembourser les assurés qui les ont payées".

>> Voir aussi son intervention dans le 19h30:

>> Lire: "Les réserves des caisses sont clairement trop élevées", selon Alain Berset

20h00

20% d'asymptomatiques parmi les personnes infectées

Les personnes infectées au Covid-19 chez qui la maladie ne se déclare pas représentent un cinquième des personnes infectées, selon la revue "PLOS Medicine". Des chercheurs de l'Université de Berne ont pu déterminer leur proportion après avoir mené une vaste étude.

En théorie, un nombre élevé de cas asymptomatiques permettrait d'atteindre une présumée immunité collective. Mais "il est très peu probable que ce soit le cas", a déclaré l'épidémiologiste Nicola Low, l'une des auteurs de l'étude de l'Université de Berne.

A ce jour, les experts n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le nombre de personnes infectées ne présentant pas de symptômes. En cause: une personne asymptomatique testée positive peut développer des symtpômes après coup. On parle alors de patients "présymptomatiques".

Enfants plus souvent asymptomatiques

L'équipe de Nicola Low a analysé 79 études résultant de tests menés de mars à juin sur des personnes infectées. Selon les chercheurs, seules 1287 des 6616 personnes suivies sont restées asymptomatiques durant toute la durée de la maladie. 80% d'entre elles ont tôt ou tard développé des symptômes.

Dans le cadre d'une sélection plus précise d'études, menées auprès de sujets choisis au hasard - et pas seulement auprès de patients hospitalisés - le pourcentage d'asymptomatiques s'élève à 30%. Les chercheurs ont aussi découvert que la maladie se déclare moins souvent chez les enfants que chez les adultes.

18h00

Grave impact du semi-confinement à Genève

Une étude de l'Université de Genève établit les conséquences de la crise sanitaire pour les populations en situation de précarité au bout du lac. Sans surprise, le semi-confinement a dégradé leurs conditions de vie matérielle.

A la demande de la fondation Colis du coeur, Jean-Michel Bonvin, professeur à la Faculté des sciences de la société, et son équipe ont invité les bénéficiaires de l'aide alimentaire à remplir un questionnaire en ligne du 15 mai au 7 juin.

Directement liée à l'action de Colis du coeur, la crise a eu un impact sur l'alimentation: 84% des répondants disent avoir craint, au moins une fois, manquer de nourriture. Si 61% des personnes ont dû réduire la quantité de nourriture, 90% ont acheté de la nourriture de moins bonne qualité et moins diversifiée, a indiqué mardi devant les médias le professeur Bonvin.

14h15

La prime LaMal moyenne augmentera de 0,5% en 2021, impact du Covid encore inconnu

La prime moyenne de l’assurance maladie obligatoire en Suisse augmentera l’année prochaine de 0,5% par rapport à l’année 2020, annonce mardi le Département fédéral de l'intérieur (DFI). La hausse est considérée comme faible par rapport aux années précédentes.

En 2021, la prime moyenne de l'assurance maladie s'élèvera à 316,50 francs. Après des hausses "modérées" en 2019 et 2020, la hausse pour l'année prochaine sera une nouvelle fois inférieure à la moyenne des dernières années, indique le DFI.

Depuis 2010, la prime moyenne a augmenté de 3,2 % par an en moyenne et de 3,7 % par an depuis l'entrée en vigueur de l'assurance obligatoire des soins en 1996.

Effets de la pandémie

Les primes de 2021 sont calculées pour couvrir les coûts estimés pour l'année 2021. Selon le DFI, il n'est actuellement pas possible de connaître l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les coûts de la santé en 2020.

>> Lire également: Les primes maladie augmentent plus vite que les coûts

"Il subsiste de nombreuses incertitudes et il est encore trop tôt pour évaluer les coûts réels. Si les coûts des prestations de l'année 2020 s'avèrent plus élevés ou moins élevés qu'estimé lors de la fixation des primes, cela se traduira par une variation correspondante des réserves", indique le département.

Celui-ci ajoute que les réserves cumulées des assureurs dépasseront les 11 milliards en 2020. L'OFSP a approuvé pour 2021 une compensation des primes encaissées en trop de 183 millions de francs et une réduction volontaire des réserves de 28 millions de francs, ce qui fait un total de 211 millions qui retournera aux assurés.

13h45

286 nouveaux cas de coronavirus

La Suisse enregistre mardi 286 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Trois décès supplémentaires sont à déplorer et 14 malades ont été hospitalisés.

L'OFSP dénombrait lundi 1095 nouveaux cas pour les trois derniers jours, de vendredi à 8h et lundi à 8h. Durant les dernières 24 heures, les résultats de 7949 tests conventionnels ont été transmis, indique l'OFSP.

Le taux de positivité s'élève mardi à 3,60%; il était de 3,96% pour le week-end. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 63,3 nouvelles infections pour 100'000 habitants

Plus de 1700 décès

Depuis le début de la pandémie, le total des décès s'élève à 1773 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 4783. Au total, 50'664 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur 1'287'196 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein.

Le pays dénombre par ailleurs 2355 personnes en isolement et 6033 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 7846 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

13h10

Pire plongeon du PIB romand depuis l'après-guerre

Le produit intérieur brut (PIB) romand va plonger de 5,7% en 2020 d'après les banques cantonales romandes. C'est le pire repli qu'a connu l'économie de la région depuis l'après-guerre, dépassant de loin les effets de la crise mondiale de 2008/2009. Les mesures de soutien économique mises en place par les autorités fédérales et la reprise de certains secteurs durant l'été ont toutefois permis d'éviter la catastrophe, ont assuré ces banques face à la presse à Lausanne.

Crise financière de 2008-2009 dépassée

La contraction dépasse de loin celle des crises passées. La crise financière et économique de 2008/2009 n'a par exemple provoqué un repli que de 2,0% en Suisse romande et de 2,2% dans toute la Suisse, contre une chute nationale de 6,2% cette année.

"C'est la plus grave crise que l'on connaît depuis l'après-guerre", a déploré Jean-Pascal Baechler, conseiller économique à la Banque cantonale vaudoise (BCV). Toutes les branches économiques sont affectées, ce qui rend cette crise aussi exceptionnelle selon lui.

10h50

Pas de World Economic Forum à Davos en 2021

Le prochain Forum économique mondial (WEF) aura lieu à Davos (GR) au plus tôt en 2022 en raison de l'épidémie de coronavirus. La manifestation qui devait avoir lieu en janvier prochain dans la station grisonne avait déjà été reportée à l'été.

Le WEF avait informé à la fin du mois d'août que le forum 2021 ne se tiendrait pas à Davos du 26 au 29 janvier en raison de la crise du coronavirus. Le début de l'été avait été mentionné comme date alternative possible.

Il semble aujourd'hui que le WEF n'aura tout simplement pas lieu à Davos en 2021. Tamara Henderson, présidente d'Hotel Gastro Davos, a confirmé mardi un article de la Südostschweiz selon lequel le WEF a informé l'industrie hôtelière que le forum n'aurait pas lieu au début de l'été dans la station grisonne.

Pas de certitude sur une édition estivale

Pour la commune de Davos, cette lettre aux hôteliers n'a rien changé, a déclaré à la Südostschweiz le chancelier communal Michael Straub. Les autorités communales supposaient que le forum n'aurait pas lieu en 2021 dans la station grisonne si aucune évolution positive n'était constatée dans la crise du coronavirus. "Notre prochaine date est janvier 2022", a souligné Michael Straub.

On ne sait pas encore où et si le WEF aura lieu l'été prochain. Les organisateurs du forum ont indiqué que les détails seraient annoncés dès que la santé et la sécurité des participants pourront être garanties.

10h40

Saison estivale difficile pour Easyjet Suisse

Easyjet Suisse a connu une saison estivale difficile, mais la compagnie s'en est relativement bien tirée au vu de la crise pandémique qui a mis à genoux le secteur aérien. Elle a pu desservir plus de trois quarts des destinations au départ des aéroports helvétiques.

Malgré des fréquences réduites, le transporteur à bas coûts a engagé les deux tiers de sa flotte et desservi 80% de ses 150 destinations au départ de Genève, Bâle et Zurich. "Entre juillet et août, nous avons volé avec un taux d'occupation moyen de 84%", assure son directeur général, Jean-Marc Thévenaz, dans un entretien paru mardi dans 24 Heures.

Séjours balnéaires et visites aux familles

La demande pour les séjours balnéaires et les visites aux familles ne s'est pas démentie, mais les voyages d'affaires n'ont pas été au rendez-vous, notamment en raison de l'essor du télétravail en réponse aux restrictions de déplacement.

Toutefois, le spectre du reconfinement dans plusieurs pays ayant enregistré une recrudescence de cas ces dernières semaines, notamment l'Espagne et la France, ainsi que les mesures de quarantaine imposées au retour de certaines destinations ont fait retomber "très bas" les taux d'occupation.

10h30

Nez Rouge annulé dans presque toute la Suisse

Sur les 22 sections de Nez Rouge, 18 ont déjà communiqué qu'elles ne prendraient pas la route cet hiver. La section neuchâteloise a annoncé mardi qu'elle renonçait à l'opération qui raccompagne des personnes qui ne se sentent pas en état de conduire durant les fêtes.

Les antennes du Valais, des Grisons, de Zurich et de la Suisse orientale devraient se prononcer début octobre, estime Christel Sommer, directrice opérationnelle de Nez Rouge Suisse, contactée par Keystone-ATS. Dans un communiqué interne diffusé mardi, dont Keystone-ATS a obtenu copie, la direction recommande à toutes les sections "de ne pas prendre la route cette année".

Celles qui décident de rouler malgré la pandémie du Covid-19 devront mettre en place des plans de protection en accord avec les directives cantonales et fédérales, précise Christel Sommer. La direction centrale souhaite toutefois que la campagne annuelle de sensibilisation soit menée sur Internet et les réseaux sociaux, dans les restaurants, mais aussi à travers les communes et le bouche-à-oreille.

10h25

Près de 100 millions de déficit pour la ville de Zurich

Le budget 2021 de la ville de Zurich prévoit un déficit de 97,7 millions de francs. Les autorités ne prévoient pas de mesures d'économies ou de hausse des impôts.

Le budget est marqué par la hausse de la population, la pandémie et l'entrée en vigueur de la réforme de la fiscalité des entreprises, a indiqué mardi l'exécutif de la ville. Grâce aux réserves à disposition, les autorités estiment qu'il est possible de renoncer à une réduction des prestations et à une hausse des impôts.

10h00

Premier budget dans le rouge pour le canton de Vaud

Pour la première fois depuis 15 ans, le budget de l'Etat de Vaud plonge dans les chiffres rouges. Le déficit prévu en 2021 s'établit à 163 millions de francs. Le canton a pour l'heure engagé 466 millions de francs dans la crise du coronavirus.

Le budget 2021 respecte la limite du petit équilibre fixée dans la Constitution cantonale, a annoncé mardi l'Etat de Vaud dans un communiqué. Il répond à l'augmentation des besoins dans les missions de base de l'Etat, notamment l'enseignement, la santé et le social.

Recettes en baisse

La progression des revenus est faible, les recettes fiscales attendues étant en retrait. Le total brut des charges s'élève à 10,381 milliards de francs pour 10,218 milliards de revenus. Le budget d'investissement est en hausse de 44 millions par rapport au budget précédent.

466 millions de francs engagés

En préambule, le conseiller d'Etat Pascal Broulis a présenté un état de situation au 14 septembre des engagements financiers liés à la crise du Covid-19. Plus de 40 mesures ont été prises par le canton depuis le début de la pandémie pour un montant total de 466 millions de francs, a-t-il annoncé.

En sus des engagements du canton, différentes mesures ont été financées par la Confédération pour 86 millions de francs. Tous les domaines de l'Etat sont concernés.

09h10

Le Basel Tatoo 2020 définitivement annulé

Le Basel Tattoo 2020 est définitivement annulé à cause du coronavirus. Le festival international de musique militaire devait avoir lieu en juillet. En mai, les organisateurs avaient annoncé un report de la manifestation à fin novembre.

Le festival est annulé en raison des incertitudes sur les procédures d'autorisation, ont indiqué mardi les organisateurs. Même si une autorisation est accordée, les autorités peuvent la retirer à tout moment en raison de la pandémie.

Le prochain Tattoo de Bâle est désormais prévu du 16 au 24 juillet 2021. Les billets déjà vendus pour l'édition 2020 restent valables pour l'année prochaine. Le Basel Tattoo est la deuxième plus grande manifestation du genre au monde après le Royal Edinburgh Military Tattoo.

07h45

Dépistage du coronavirus: quand, où et comment?

Quand faut-il se faire tester? Où peut-on se faire tester? Combien de temps avant d’obtenir les résultats? Mon test sera-t-il remboursé? Les réponses ne sont pas toujours les mêmes selon les cantons. Le 19h30 de la RTS s'est penché sur la question.

>> Les réponses du 19h30:

Quand se faire tester pour le Covid? Le didactique de Christophe Schenk [RTS]
Quand se faire tester pour le Covid? Le didactique de Christophe Schenk / 19h30 / 2 min. / le 21 septembre 2020

>> Lire aussi: Dépistage du coronavirus: quand, où et comment?

07h30

Les craintes d'un vaccin obligatoire

Des dizaines de milliers de signatures ont été récoltées en quelques semaines par le comité d'initiative contre l'obligation de vacciner contre le Covid-19.

Au coeur du problème: l’article 22 de la Loi sur les épidémies qui stipule que les cantons peuvent déclarer obligatoires des vaccinations pour les groupes à risque.

>> Voir le sujet du 19h30:

Covid-19: craintes liées à l'obligation de vacciner [RTS]
Covid-19: craintes liées à l'obligation de vacciner / 19h30 / 2 min. / le 21 septembre 2020

07h00

Des vendanges forcément un peu spéciales

Les vendanges sont lancées depuis quelques jours en Suisse romande. Les vignerons se sont réorganisés pour respecter les consignes sanitaires. Certains ont maintenu l’embauche de travailleurs saisonniers étrangers, alors que d’autres ont préféré miser sur la main d’œuvre locale.

>> Voir le sujet du 19h30:

Vendanges: les vignerons se réorganisent pour respecter les consignes sanitaires [RTS]
Vendanges: les vignerons se réorganisent pour respecter les consignes sanitaires / 19h30 / 2 min. / le 21 septembre 2020

06h45

La Suisse a franchi la barre des 50'000 contaminations ce week-end

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, 50'378 personnes ont désormais été testées positives en Suisse, montrent les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP)  publiés lundi.

La barre des 50'000 contaminations a été franchie au cours du week-end. Entre vendredi à 8h et lundi à 8h, 1095 nouveaux cas ont été enregistrés. 27'633 tests ayant été effectués durant ce laps de temps, le taux de résultats positifs atteint 3,96%. Lors du bilan publié vendredi dernier, ce taux atteignait 3,48%. Cinq personnes de plus sont décédées. Le total des victimes de l'épidémie se monte désormais à 1770.

14'000 personnes en quarantaine

Sur les 14 derniers jours, 123 malades ont été hospitalisés, soit près de 9 par jour en moyenne. Le nombre de personnes en isolement se monte lui à 2380. Des mesures de quarantaine touchent désormais 13'833 personnes: 6102 en raison d'un contact avec un cas positif, et 7731 en raison de leur retour depuis un pays à risque.

Depuis ce week-end, l'OFSP ne publie plus son bilan quotidien des nouveaux cas le samedi et le dimanche, raison pour laquelle les chiffres annoncés lundi incluent trois journées au lieu d'une.

La Suisse romande la plus touchée

Les quatre cantons ayant enregistré le plus de contaminations au cours des 14 derniers jours, proportionnellement à leur population, sont tous situés en Suisse romande. C'est Vaud qui enregistre assez nettement le plus de cas (213 pour 100'000 habitants en 14 jours), devant Fribourg (133), Genève (126) et Neuchâtel (63).

Zurich (60) complète la liste des cantons ayant atteint la barre des 60 cas pour 100'000 habitants, synonyme de classement en zone à risque élevé d'infection selon la définition choisie par la Suisse.

Le bilan du lundi 21 septembre [OFSP]Le bilan du lundi 21 septembre [OFSP]

06h30

Retour sur la journée de lundi

La pandémie de coronavirus a fait vaciller des pans entiers de l'économie suisse. Pour l'heure, les annonces de suppressions d'emplois concernent près de 6000 postes, selon un décompte non exhaustif.

ET un tiers de la population préfère attendre que la crise soit complètement terminée avant de reprendre les sorties culturelles, selon une enquête mandatée par la Confédération et les cantons. Début juin, seuls un quart des Suisses étaient de cet avis.

>> Retour sur la journée de lundi: Plus de 50'000 Suisses ont désormais contracté le Covid-19

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus