Le banner du 9 septembre. [Keystone]
Publié Modifié

La Protection civile à la rescousse d'un EMS à Siviriez (FR)

- Les entreprises des secteurs de l'événementiel et de la culture, ainsi que les ligues sportives, seront mieux soutenues. Le National a modifié mercredi la loi Covid-19 en ce sens. Au vote sur l'ensemble, le projet a été adopté par 144 voix contre 35 et 16 abstentions.

- La Protection civile sera engagée dès samedi et pour 10 à 15 jours pour venir en aide au Foyer Notre-Dame Auxiliatrice, un EMS situé à Siviriez (FR) confronté à de nombreux cas de Covid-19. Il compte pour l'heure 32 personnes malades parmi ses 54 résidents. Sept pensionnaires sont déjà décédés du Covid-19 dans l'établissement.

- L'Office fédéral de la santé publique a annoncé mardi 469 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Comme 17'565 tests ont été effectués, le ratio de tests positifs s'élève à 2,67%, soit une baisse par rapport aux derniers jours (2,77% mardi, 4,14% lundi et 3,52% dimanche). Quatorze personnes ont été hospitalisées et un nouveau décès est à signaler.

- La Suisse est le quatrième pays le mieux positionné pour une reprise économique après la crise liée au coronavirus, selon une étude. Publié mercredi à Genève par le groupe Horizon, cet indice met la Finlande en tête, devant la Norvège et l'Allemagne.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

21h55

Augmentation du chômage des jeunes

La crise économique liée au coronavirus se lit aussi dans les statistiques de l'augmentation du chômage.

Les jeunes en sont les premières victimes, avec une progression de près de 55% pour les 15-24 ans en une année. Un taux qui a particulièrement augmenté au cours du mois dernier.

>> Revoir le reportage du 19h30:

Les jeunes peinent à entrer sur le marché du travail. Le chômage des 15-24 ans à connu une augmentation de 54.8 % depuis 2019. [RTS]
Les jeunes peinent à entrer sur le marché du travail. Le chômage des 15-24 ans à connu une augmentation de 54.8 % depuis 2019. / 19h30 / 2 min. / le 9 septembre 2020

21h35

L'Allemagne déconseille les voyages vers Genève et Vaud

L'Allemagne a lancé mercredi un avertissement aux voyageurs concernant Genève et Vaud, en raison de l'augmentation des cas de contamination au Covid-19 dans ces cantons. Il ne s'agit pas d'une interdiction de voyage, mais Berlin en attend un effet dissuasif. Cet avertissement permet aux voyageurs d'annuler leur réservation sans frais.

Le ministère allemand des affaires étrangères a émis le même avertissement concernant plusieurs régions européennes, notamment en France. Les voyageurs provenant de ces zones pourraient se voir soumis à une quarantaine. Cette décision est toutefois de la compétence des Länder.

20h45

Un vaccin avant l'hiver est difficile à envisager

Un vaccin contre le Covid-19 sera-t-il disponible avant le 3 novembre, jour de l'élection présidentielle américaine, comme l'espère Donald Trump? Difficile à dire, a estimé le pédiatre et expert à infovac.ch Alessandro Diana mercredi dans l'émission Forum de la RTS. "Dans le milieu des experts, on parle plutôt de mai ou juillet 2021. On serait bien contents d'avoir un vaccin avant, mais à une seule condition, c'est que les études d'efficacité et de sécurité du vaccin soient à disposition".

Une mise sur le marché anticipée?

Or, ces études correspondent à la phase 3, que les autorités sanitaires américaines envisagent de court-circuiter en mettant sur le marché un vaccin avant son achèvement. "On pourrait imaginer qu'avec des données préliminaires favorables, une agence de régulation puisse décider de lancer un vaccin un peu avant la fin des études d'efficacité", analyse Alessandro Diana.

"Les politiciens ne peuvent pas prendre en otage la science pour faire leur propre politique", avertit-il néanmoins. "Il faut absolument respecter le cadre scientifique. On essaie de faire au plus vite, mais à un moment donné, le temps n'est plus compressible. Il faut mettre sur le marché un vaccin en étant sûr qu'il a une efficacité et que son profil de sécurité est bien établi".

Les pharmas transparentes

Pour lui, l'arrêt temporaire des études du vaccin de la firme Astra Zeneca démontre la transparence de cette entreprise pharmaceutique. "Et il n'y a pas encore de conclusion", rassure-t-il. "Il faudra voir si les complications découvertes chez un participant à l'étude sont dues au vaccin ou non".

>> Ecouter son interview dans Forum:

Les firmes pharmaceutiques veulent rester prudentes dans la course au vaccin: interview d’Alessandro Diana [RTS]
Les firmes pharmaceutiques veulent rester prudentes dans la course au vaccin: interview d’Alessandro Diana / Forum (vidéo) / 6 min. / le 9 septembre 2020

19h25

Les allocations pour perte de gain spéciales Covid pourraient disparaître dès jeudi prochain

En vertu d'une ordonnance du Conseil fédéral, les personnes placées en quarantaine, celles qui doivent s'occuper d'un enfant dont la classe a été fermée, ou encore les indépendants dont le revenu a chuté en raison de la pandémie de Covid-19 reçoivent actuellement des allocations spéciales pour perte de gain, à hauteur de 80% de leur salaire ou de leurs derniers revenus.

Cette ordonnance sera toutefois caduque dans une semaine jour pour jour, en dépit des garanties et des volontés politiques, la plupart convergentes, sur la question de la nécessité des quarantaines et de leur financement. Autrement dit, si rien n'est fait d'ici jeudi prochain, les indemnités pour perte de gain ne seront plus versées, a constaté la RTS.

La loi Covid actuellement débattue au Parlement aurait dû prendre le relais des ordonnances édictées en urgence par le Conseil fédéral. Elle ne sera cependant pas sous toit à temps: les votes finaux auront lieu le 24 septembre, et il faudra ensuite au gouvernement le temps d'arriver avec un projet, ce qui laisse un bon mois sans base légale pour distribuer des indemnités. Il est plus vraisemblable que le Conseil fédéral arrive, lors de sa prochaine séance, avec une prolongation de son ordonnance, ou une autre solution. Mais il n'a que jusqu'à ce vendredi, dernier délai, pour le faire.

>> Les explications de l'émission Forum de la RTS:

Dès la semaine prochaine, les personnes en quarantaine pourraient ne plus être indemnisées [RTS]
Dès la semaine prochaine, les personnes en quarantaine pourraient ne plus être indemnisées / Forum (vidéo) / 2 min. / le 9 septembre 2020

Interrogé dans l'émission Forum mercredi, le conseiller national Olivier Feller (PLR/VD) a dénoncé le manque d'anticipation du Conseil fédéral et entend l'interpeller sur la question lundi prochain. "C'est une situation inacceptable. Je ne comprends pas ce qu'a fait le Département de l'intérieur, alors que nous ne sommes pas sortis de la crise".

Particulièrement inquiet pour les indépendants qui pourraient ne plus recevoir d'allocations pour compenser leur manque à gagner, il déplore aussi le mauvais message envoyé à la population: "Il est clair que si vous êtes privé de ressources, vous allez essayer d'éviter la quarantaine".

>> Ecouter son interview:

Qui doit payer les quarantaines? Interview d’Olivier Feller [RTS]
Qui doit payer les quarantaines? Interview d’Olivier Feller / Forum (vidéo) / 4 min. / le 9 septembre 2020

18h55

Neuf résidents d'un EMS de Siviriez (FR) transférés à l'hôpital

Le médecin cantonal fribourgeois a demandé mercredi l'hospitalisation de neuf résidents du Foyer Notre-Dame Auxiliatrice à Siviriez (FR) malades du Covid-19, afin de faciliter la prise en charge des soins. L'EMS compte 32 personnes malades parmi ses 54 résidents, et déplorait mardi un septième décès parmi ses pensionnaires.

Le transfert de certains résidents à l'hôpital a été rendu nécessaire par l'absence de plusieurs collaborateurs, qui n’ont pas pu être remplacés. Environ un tiers du personnel est en effet infecté ou mis en quarantaine, a indiqué mercredi la Direction de la sécurité et de la justice du canton de Fribourg.

La Protection civile à la rescousse

La Protection civile sera en outre engagée dès samedi et pour 10 à 15 jours pour venir en aide à l'établissement. L'engagement a été sollicité par le Préfet de la Glâne et président du Réseau santé Glâne. Six astreints recevront une formation spécifique vendredi. Ils seront quotidiennement engagés dans les domaines des soins de base et de l’animation, de la logistique et de la cuisine.

Une autre épidémie de Covid-19 est signalée dans un EMS à Bulle FR. Jusqu'à présent, 21 résidents et 13 employés y ont été testés positifs au Covid-19. Une personne est décédée.

Des cas isolés ont été découverts dans d'autres maisons de retraite du canton, principalement parmi les employés.

17h45

Le National procède à plusieurs ajustements de la loi Covid-19

Le National a modifié mercredi la loi Covid-19, qui doit permettre aux ordonnances édictées par le Conseil fédéral au début de la pandémie d'être pérennisées.

Outre les cantons, le Conseil fédéral doit aussi associer à ses travaux les partenaires sociaux, les communes et les villes, a estimé une majorité de la Chambre basse. La gauche a réussi à faire passer une proposition visant à prendre en compte les deux dernières entités. "Les cantons consultent déjà les communes et les villes", a tenté en vain d'argumenter le chancelier de la Confédération Walter Thurnherr.

Soutien accru à l'événementiel et la culture

Le National a également décidé de soutenir davantage les secteurs de l'événementiel et de la culture. Le soutien fédéral ne sera toutefois accordé que si les entreprises affichaient une bonne santé économique avant la crise. Pas question, en revanche, d'encourager une assurance annulation, comme le voulait la gauche.

Le projet fédéral prévoyait un plafond de 80 millions pour la culture. La droite aurait voulu s'en tenir à ce montant, tandis que la gauche souhaitait augmenter l'enveloppe à 150 millions. Le National a opté pour une voie médiane, ajoutant 20 millions.

>> Ecouter le compte-rendu des débats dans Forum:

Le Conseil national débat de la loi Covid-19 qui vise à préciser le rôle du Conseil fédéral [RTS]
Le Conseil national débat de la loi Covid-19 qui vise à préciser le rôle du Conseil fédéral / Forum (vidéo) / 2 min. / le 9 septembre 2020

Prêts sans intérêts pour le foot et le hockey

La Chambre du peuple a encore décidé, par 135 voix contre 34 et 19 abstentions, d'accorder des prêts sans intérêts aux ligues professionnelles de football et de hockey sur glace. Leur montant pourra atteindre un quart des charges d'exploitation 2018/2019 des clubs, et ceux-ci devront fournir des garanties à hauteur de 25%.

Le Conseil national n'a par ailleurs suivi aucune proposition concernant les mesures d'aide aux médias, ni celles de la droite, qui souhaitait les biffer, mais élargir le soutien à la distribution aux quotidiens et hebdomadaires sans abonnement, ni celles de la gauche, qui plaidait pour que les services fournis par Keystone-ATS soient également mis à disposition des médias en ligne.

>> Revoir également le débat de Forum:

Le débat – La Loi Covid-19 est-elle antidémocratique? [RTS]
Le débat – La Loi Covid-19 est-elle antidémocratique? / Forum (vidéo) / 17 min. / le 9 septembre 2020

16h50

La crise sanitaire augmente les pensées suicidaires, constate la Main Tendue

La crise du Covid-19 a causé une augmentation des pensées suicidaires, a observé la Main Tendue. L'association d'aide aux personnes en détresse a mené 1768 entretiens entre le 1er mars et le 30 juin 2020 avec des personnes qui envisageaient de mettre fin à leurs jours, ce qui représente une augmentation de 5% par rapport à l'année dernière, a-t-elle indiqué mercredi. Elle craint que les conséquences économiques de la pandémie n'accentuent encore le phénomène.

Estimant que les pensées suicidaires sont cachées en public mais davantage partagées sur les réseaux sociaux, la Main Tendue a développé avec l'aide de Twitter des "Search Prompts". Ces messages se déclenchent automatiquement lorsque certains mots-clés sont utilisés sur Twitter. Ils indiquent dans les trois langues nationales que la Main Tendue est là pour tous et à tout moment.

L'organisation offre un service gratuit, anonyme et disponible 24 heures sur 24 par téléphone (au 143), e-mail ou chat.

13h30

Payerne à nouveau privée de Brandons en 2021

Les Brandons de Payerne, prévus du 19 au 22 février 2021, sont annulés, en raison de l'incertitude liée à l'évolution de la pandémie de Covid-19. Le Comité des masqués (CDM) a également renoncé au concept d'un report au début de l'été, au vu des trop nombreuses manifestations, rassemblements ou fêtes planifiés en juin. Les organisateurs de ce qui est le plus grand carnaval romand ne veulent cependant pas s'interdire de réfléchir à diverses alternatives.

Les Brandons de Payerne, qui figurent parmi les plus anciens carnavals de Suisse, auraient dû fêter cette année leur 125e édition du 28 février au 2 mars. Ils avaient été annulés à la dernière minute en raison de la pandémie.

13h15

Un enseignement "hybride" dans les universités

Le nombre d'étudiants continue de croître à l'Université de Zurich malgré la crise du coronavirus. Ils sont 28'100 inscrits pour la rentrée d'automne lundi prochain, un nouveau record. Pour faire face à la pandémie, la plus grande haute école de Suisse mise sur un mélange d'enseignement en présentiel et en ligne.

"Enseignement hybride": tel est le terme utilisé par l'alma mater zurichoise pour décrire son offre constituée de cours donnés sur place, en streaming, sur podcasts ou en vidéoconférence. Son but est de permettre un contact personnel entre étudiants et enseignants tout en garantissant la participation de celles et ceux dont la santé est menacée, écrit mercredi l'Université de Zurich.

Dans les auditoires et les autres salles d'enseignement, les étudiants devront respecter une distance de 1,5 mètre entre eux. Ils devront porter un masque dans les bâtiments, sauf lorsqu'ils seront assis à leur place.

Idem à Neuchâtel

L'Université de Neuchâtel s'apprête aussi à vivre une rentrée placée sous le signe de l'innovation dans l'enseignement pour conserver le plus possible le présentiel, crise du coronavirus oblige. Elle annonce 1834 nouveaux étudiants, 6,6% de plus qu'en 2019.

Les salles permettront un fonctionnement par cohorte, qui assure un enseignement à la fois présentiel et à distance. Le local permet d'assurer une place sur deux et, pour cette place sur deux, une personne sur deux devra porter un masque, le 1,5 mètre de sécurité n'étant pas garanti.

Le nombre de ces salles grimpera à 10 ces prochaines semaines, avec grand écran devant, intégrant deux lucarnes pour l'interactivité, et petit écran derrière. L'équipement donne aussi la possibilité à un professeur d'enseigner à distance s'il est soumis à une quarantaine. "Mais le présentiel reste une priorité", a répété le recteur Kilian Stoffel.

>> Voir le sujet du 12h45 sur la rentrée universitaire:

La rentrée universitaire est marquée par la pandémie. Enseignements à distance et port du masque obligatoire. [RTS]
La rentrée universitaire est marquée par la pandémie. Enseignements à distance et port du masque obligatoire. / 12h45 / 1 min. / le 9 septembre 2020

12h45

469 nouveaux cas enregistrés

La Suisse enregistre mercredi 469 nouveaux cas de contamination en 24 heures, contre 191 cas lundi et 245 cas mardi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Par ailleurs, 14 personnes ont été hospitalisées et un nouveau décès est à signaler.

La Suisse a franchi la barre des 400 nouveaux cas en 24 heures vendredi dernier (405) pour la première fois depuis le printemps. Samedi 425 nouveaux cas avaient été signalés et 444 dimanche.

Comme 17'565 tests ont été effectués, le ratio de tests positifs s'élève à 2,67%, soit une baisse par rapport aux derniers jours (2,77% mardi, 4,14% lundi et 3,52% dimanche).

Au total, 45'306 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur 1'129'549 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le pays dénombre 2063 personnes en isolement, et 5028 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 8496 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine. Depuis le début de la pandémie, le total des décès s'élève désormais à 1735 - 6 sur les 7 derniers jours - et le nombre de personnes hospitalisées atteint 4617 - 14 sur les 7 derniers jours.

11h15

Plus de 80% des passagers de retour dans les bus et métros lausannois

Depuis la fin du semi-confinement, les Transports publics de la région lausannoise (TL) constatent une hausse régulière de la fréquentation de leur réseau. En septembre, plus de 80% des clients sont de retour sur les lignes.

La hausse de la fréquentation, plus importante que prévu, est nette depuis l'introduction du port obligatoire du masque qui y est majoritairement respecté. Alors même que la rentrée universitaire n'a pas encore eu lieu et que beaucoup d'entreprises privilégient encore le télétravail. Les voyageurs se déclarent plus rassurés depuis la mise en oeuvre de cette mesure, selon un communiqué des TL.

11h00

Selon une étude, la Suisse est le 4e pays le mieux positionné face à la crise

Une étude affirme que la Suisse est le quatrième pays le mieux positionné pour une reprise économique après la crise liée au coronavirus. Publiée mercredi à Genève par le groupe Horizon, un laboratoire de réflexions constitué d’anciens du World Economic Forum (WEF) et de l’ONU, elle met la Finlande en tête, devant la Norvège et l'Allemagne.

L'indice qui a permis cette étude s'appuie sur plus de 100 indicateurs sociaux, sanitaires et économiques dans plus de 120 pays. Parmi ceux-ci, la Suisse est considérée comme l'économie la plus résiliente et la mieux dotée pour son marché de l'emploi. Elle est notamment aussi saluée pour son système éducatif, ses institutions, sa résilience financière ou encore son système de santé. Elle ne fait pour autant pas partie des 10 pays les mieux préparés aux pandémies.

Selon les responsables d'Horizon, cette crise devrait étendre le décalage entre pays développés et pays en développement. Le Covid expose certains Etats non seulement à des menaces financières, mais aussi à une crise alimentaire et à des émeutes.

Pour tous, les plans de relance devraient néanmoins contribuer à augmenter la résistance face à aux menaces en soutenant la numérisation des entreprises, l'adaptation aux futurs défis et l'extension d'infrastructures dans les zones reculées des pays.

10h30

La fête de la Saint-Nicolas annulée

La populaire fête de la Saint-Nicolas à Fribourg, qui devait se tenir le 5 décembre, est officiellement annulée pour des raisons sanitaires liées au Covid-19. La Ville de Fribourg et le Collège Saint-Michel l’ont annoncé dans un communiqué. Cortège, marchés et animations sont supprimés, mais le saint patron de la ville prononcera tout de même son traditionnel discours… sur les plateaux de la TV régionale La Télé.

09h00

La loi Covid-19 est une "dictature sanitaire", selon Roger Köppel

Le Conseil national se penche à partir de mercredi sur la loi Covid-19. Invité dans La Matinale, le conseiller national UDC Roger Köppel craint que l'on donne trop de pouvoir au Conseil fédéral et dénonce une "dictature sanitaire".

L’Union démocratique du centre devrait toutefois entrer en matière sur le projet de loi, comme l’a confirmé Roger Köppel. "C’est une décision à contre-cœur sur une loi double-face qui permet au Conseil fédéral de continuer ses mesures extraordinaires. Mais elle est nécessaire, car elle donne une base pour payer les compensations pour les dommages que le gouvernement a créés avec le semi-confinement".

>> Lire: "Cette situation est une dictature sanitaire, mais nous l'avons créée"

>> Voir aussi l'interview complète:

Interview de Roger Köppel, conseiller national zurichois UDC. (vidéo) [RTS]
Invité d’actu (vidéo) - Roger Köppel, évoque le ralliement de l’UDC à la loi Covid-19 / La Matinale / 8 min. / le 9 septembre 2020

07h40

La question des primes maladie fait débat

Le débat sur le niveau des primes maladie prend une ampleur exceptionnelle en cette année de pandémie. La vision des assureurs diverge radicalement de celles des medecins.

"Les coûts de la santé n'ont pas augmenté en 2020 à cause de la crise du Covid, c'est notre bourse qui a payé, c'est la loi sur les épidémies de la Confédération", a expliqué au 19h30 Baptiste Hurni, président de la fédération suisse des patients.

"On ne peut pas calculer des coûts sur une demi-année"

Une vision contestée par Christophe Kaempf, porte-parole de Santésuisse: "Les primes doivent couvrir les coûts de la santé. On ne peut pas décider comme ça de baisser les primes parce qu'on se trouve dans une année difficile."

Invité dans le 19h30, le conseiller national PLR Philippe Nantermod a rappelé la complexité de calcul des primes: "Les primes 2021 ne sont pas calculée sur les coûts 2020. D'après ce que je sais, le calcul des primes est assez savant et se fait sur les deux à trois dernières années. On ne peut pas calculer des coûts sur une demi-année, ce serait un calcul de marchand de tapis."

>> Voir le sujet du 19h30 sur les primes maladies et l'interview de Philippe Nantermod:

Le calcul des primes d'assurance-maladie est chaque année une bataille de chiffres, avec la vision des assureurs et celle des médecins. [RTS]
Le calcul des primes d'assurance-maladie est chaque année une bataille de chiffres, avec la vision des assureurs et celle des médecins / 19h30 / 4 min. / le 8 septembre 2020

07h20

Certains médecins se disent sceptiques sur l'utilité masque

Les critiques se font de plus en plus virulentes contre le port obligatoire du masque, notamment en Suisse alémanique. Des médecins délivrent parfois des dispenses à ceux qui ne veulent plus en porter.

C'est le cas de Christian Zürcher, médecin à Morat. Il fait partie d'un réseau qui critique ouvertement les mesures imposées par les autorités. Dans son cabinet, le généraliste reçoit des patients qui demandent une dispense de port du masque. Ce Fribourgeois a déjà délivré 3 certificats de ce genre, selon lui en toute légalité.

"Deux patients avaient des crises de panique, la troisième une infection de la peau. On devrait mieux mesurer le pour et le contre. Pour la plupart des gens le masque ne sert à rien et en plus il met la santé en danger", explique Christian Zürcher dans le 19h30.

>> Voir le sujet du 19h30:

Le port du masque divise profondément en Suisse alémanique où des médecins délivrent des dispensent médicales. Reportage [RTS]
Le port du masque divise profondément en Suisse alémanique où des médecins délivrent des dispensent médicales. Reportage / 19h30 / 3 min. / le 8 septembre 2020

"Lorsqu'on relâche les mesures, le virus repart"

Invité sur le plateau du 19h30, le rédacteur en chef de la Revue médicale suisse Bertrand Kiefer, également médecin et éthicien, voit lui le port du masque comme un devoir citoyen: "La littérature scientifique mondiale est en train de solidifier les savoirs qui soulignent l'importance du masque, notamment dans les milieux fermés. Pas pour se protéger soi-même, mais pour protéger les autres."

Bertrand Kiefer estime aussi que le virus n'a pas perdu en virulence, contrairement à ce que prétendent certains médecins: "Ce virus a de petites mutations, mais aucune d'entre elles n'a modifié sa virulence ou la gravité des maladies qu'il cause. Il n'y a aucune preuve qu'il s'affaiblit. On a très bien agi en Europe, mais lorsqu'on relâche les mesures, le virus repart."

>> Voir l'interview de Bertrand Kiefer dans le 19h30:

Les explications de Bertrand Kiefer, rédacteur en chef de la Revue médicale suisse [RTS]
Les explications de Bertrand Kiefer, rédacteur en chef de la Revue médicale suisse / 19h30 / 1 min. / le 8 septembre 2020

07h00

Les montagnes neuchâteloises tremblent pour leur horlogerie

Les montagnes neuchâteloises tremblent pour leur avenir économique. Lundi, les maisons horlogères Girard-Perregaux et Ulysse Nardin, basées au Locle et à La Chaux-de-Fonds et en mains du groupe français Kering, ont annoncé le licenciement d'une centaine de personnes. Les autorités communales ont fait part de leur inquiétude et appellent à une réflexion menée avec l'Etat.

>> Lire aussi: Girard-Perregaux et Ulysse Nardin biffent un quart de leurs postes

Cédric Dupraz, conseiller communal POP du Locle et député au Grand Conseil neuchâtelois, a exprimé ses inquiétudes dans Forum: "Hormis certaines enseignes horlogères de luxe qui vont bien s'en tirer, le reste de l'horlogerie et de l'activité industrielle est vraisemblablement face à une catastrophe sans précédent tant au niveau économique que social, et je dirais même une catastrophe peut-être pire que celle de 1975."

>> Voir l'interview complète de Cédric Dupraz dans Forum:

Les montagnes neuchâteloises sont durement touchées par le chômage sur fond de crise horlogère [RTS]
Les montagnes neuchâteloises sont durement touchées par le chômage sur fond de crise horlogère / Forum (vidéo) / 5 min. / le 8 septembre 2020

06h40

Les quarantaines imposées aux voyageurs ont plombé l'été d'EasyJet

Les vols assurés cet été par EasyJet ont été moins nombreux que prévu en raison de la demande réduite, notamment sous l'effet des mesures de quarantaine. Selon ses calculs du printemps dernier, EasyJet escomptait tourner à 40% de ses capacités entre juillet et septembre. Elle a cependant annoncé mardi dans un communiqué que le chiffre pour cet été serait légèrement moins important.

La reprise plus timide que prévu des vols est à nuancer pour la Suisse, a cependant réagi Jean-Marc Thévenaz, le directeur exécutif de la filiale suisse du groupe anglais, qui exploite 30 des quelque 300 avions du groupe depuis ses bases de Genève et Bâle.

>> Plus de détails dans notre article: Les quarantaines imposées aux voyageurs ont plombé l'été d'Easyjet

"Une vraie envie de voyager"

"La réaction [à la crise] a été plus compliquée dans d'autre pays. En Suisse, ça s'est bien développé. Nous avons réussi à mettre deux tiers de la flotte en opération, avec une réponse assez favorable de nos passagers. On a senti à la fin du confinement qu'il y avait une vraie envie de voyager".

Pour lui, c'est l'instauration imprévisible de quarantaines pour les voyageurs en provenance de certains pays qui pose le plus de problèmes aux compagnies aériennes. "Ces mesures ont évidemment affaibli la demande d'une façon assez forte. C'est dans cette perspective que nous annonçons aujourd'hui que la suite sera plus compliquée que prévu. Pas à cause de cet été, mais surtout parce que nous n'avons aucune visibilité sur ces mesures de quarantaine qui, vraiment, plombent notre industrie", déplore Jean-Marc Thévenaz.

>> Ecouter son interview dans l'émission Forum:

Compagnies low-cost : la fin d’un modèle économique ? [RTS]
Compagnies low-cost : la fin d’un modèle économique ? / Forum (vidéo) / 5 min. / le 8 septembre 2020

06h20

Retour sur la journée de mardi

L'Office fédéral de la santé publique a annoncé mardi 245 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Comme 8835 tests ont été effectués, le ratio de tests positifs s'élève à 2,77%, soit une baisse par rapport aux derniers jours (4,14% lundi, 3,52% dimanche). Six personnes ont été hospitalisées et aucun nouveau décès n’est signalé.

>> Lire aussi: Lausanne prolonge ses mesures pour les terrasses, les vélos et les piétons

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus