Le banner du 25 août. [Keystone]
Publié Modifié

Vaud dépasse à son tour la barre de 60 cas/100'000 habitants en 14 jours

- Le canton de Vaud est le deuxième canton après Genève à passer la barre de 60 nouveaux cas pour 100'000 habitants en moyenne sur les 14 derniers jours. C'est le seuil fixé par le Conseil fédéral à partir duquel une région présente "un risque élevé de contamination"

- La pandémie a fortement pesé sur le marché de l'emploi en Suisse au 2e trimestre. Les postes vacants ont chuté de 26,9%, soit de 22'500, en un an, indique mardi l'Office fédéral de la statistique.

- La Suisse a repassé mardi la barre des 200 nouveaux cas de coronavirus (202) en 24 heures, selon les chiffres publiés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Deux nouveaux décès sont à déplorer, pour un total de 1723.

- Le gouvernement zurichois veut éviter que le canton ne devienne zone à risque pour le Covid-19. Il a donc notamment décidé de rendre le port du masque obligatoire dans tous les commerces dès ce jeudi.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

20h30

L'anxiété des clubs sportifs

Selon des informations du Tages Anzeiger, confirmées par la suite à la RTS, le Conseil fédéral envisagerait d'ouvrir les stades de football aux deux tiers de leur capacité et les patinoires à leur moitié seulement.

>> Lire également: Les stades de foot remplis au deux tiers, selon le projet d'Alain Berset

Si la décision définitive est prévue pour le 2 septembre, les clubs sportifs l'attendent avec beaucoup d'anxiété.

>> Le reportage du 19h30:

Les mesures Covid pour le sport d'élite sont attendues avec beaucoup d'anxiété par les clubs [RTS]
Les mesures Covid pour le sport d'élite sont attendues avec beaucoup d'anxiété par les clubs / 19h30 / 1 min. / le 25 août 2020

20h00

Cinq décès dans un EMS vaudois en une semaine

L'EMS "Le Grand-Pré", à Cheseaux-sur-Lausanne, est devenu un foyer d'infection depuis quelques jours: cinq personnes y sont décédées en une semaine. Toutes ont été testées positives au coronavirus, dont trois en fin de vie.

La direction a pris toutes les mesures pour gérer au mieux cette crise: "L'établissement est totalement fermé sauf pour les visites sans contact et les visites de fin de vie", explique dans le 19h30 Christian Weiler, directeur de la Fondation Primeroche: "Nous prenons évidemment toutes les mesures de renforcement: la formation, les mesures barrières... Et toutes les personnes sont confinées dans leur chambre individuelle, avec un accompagnement sanitaire et social".

Jusqu'à nouvel ordre, les liens familiaux sont maintenus depuis le balcon ou grâce au téléphone, comme lors du pic de la pandémie.

>> Voir le reportage du 19h30:

Nouveau foyer de Covid-19 détecté dans un EMS vaudois. Cinq personnes ont été testées positives au virus [RTS]
Nouveau foyer de Covid-19 détecté dans un EMS vaudois. Cinq personnes ont été testées positives au virus / 19h30 / 2 min. / le 25 août 2020

17h15

Pourquoi les anti-masques crient-ils si fort?

Des manifestations ici et là, bientôt à Zurich par exemple, des groupes sur les réseaux sociaux et même parfois des agressions physiques contre les porteurs d’autorité; les anti-masques sont nombreux et virulents. Mais pourquoi crient-ils si fort?, s’interroge le Point J.

La sociologue et anthropologue Fiorenza Gamba voit de multiples raisons, entre complotisme et revendications identitaires.

Il y a une polarisation entre les supporters de toutes les mesures et ceux qui les refusent toutes

Fiorenza Gamba, sociologue et anthropologue

"Jusqu’à présent, le masque avait une connotation négative, liée aux voleurs ou à certaines pratiques religieuses par exemple. Il y a donc une difficulté cognitive à l’accepter", analyse la chercheuse, qui a codirigé l’ouvrage "COVID 19; le regard des sciences sociales" aux éditions Seismo.

Ecouter l’épisode complet ici :

Logo Le point J [RTS]RTS
Pourquoi les anti-masques crient-ils si fort ? / Le point J / 9 min. / le 25 août 2020

16h30

Le canton de Vaud "zone à risque"

Le canton de Vaud compte 63 nouveaux cas de coronavirus pour 100'000 habitants sur 14 jours. Ce chiffre dépasse le seuil fixé par la Confédération à partir duquel une région présente "un risque élevé de contamination". Après Genève, c'est le deuxième canton à atteindre ce niveau depuis le déconfinement.

D'après les données publiées mardi, le canton de Vaud a atteint vendredi dernier cette limite, fixée pour les retours de l'étranger afin d'évaluer une région ou un pays. A partir de 60 cas pour 100'000 habitants en 14 jours, le Conseil fédéral juge en effet dans son ordonnance qu'il "existe un risque élevé d'infection au coronavirus" et rend la quarantaine obligatoire.

>> Lire: Covid-19: si Genève était un pays, il serait considéré comme une zone à risque

15h15

Swiss supprime les frais de modification de réservation

Swiss supprime jusqu'à fin décembre les frais pour les modifications de réservation, afin d'apporter plus de flexibilité alors que le transport aérien est fortement handicapé par les restrictions de voyage.

Alors que les passagers de la compagnie nationale pouvaient jusqu'à présent modifier une fois sans frais leur réservation, les voyageurs peuvent désormais changer plusieurs fois et sans frais leur réservation, a indiqué mardi la filiale de l'allemand Lufthansa.

Après avoir été quasiment à l'arrêt au plus fort de la pandémie de coronavirus, Swiss a progressivement repris son envol. D'ici l'automne, le transporteur national devrait reprendre environ 85% des destinations desservies avant la crise, mais avec seulement un tiers de la capacité.

15h00

Reprise des spectacles au théâtre Nuithonie à Fribourg

Cette semaine marque aussi la rentrée culturelle pour certains théâtres. Ainsi, après la pause forcée du printemps, la fondation Equilibre-Nuithonie à Fribourg reprend ses spectacles avec un protocole sanitaire: traçabilité des spectateurs, gestion des flux et port du masque obligatoire durant les représentations.

>> Le public sera masqué pour les spectacles à l'Espace Nuithonie à Fribourg:

Reprise des spectacles à l'Espace Nuithonie à Neuchâtel avec un public qui devra être masqué. [RTS]
Reprise des spectacles à Equilibre-Nuithonie à Fribourg avec un public qui devra être masqué. / 12h45 / 2 min. / le 25 août 2020

14h30

Premier semestre morose pour Stadler Rail

Le constructeur de matériel ferroviaire Stadler Rail a vu ses activités lourdement handicapées par la pandémie de coronavirus au premier semestre. Grâce à des carnets de commandes bien garnis, le groupe thurgovien entrevoit cependant une lueur d'espoir en seconde partie d'année.

De nombreuses rames sont prêtes à la livraison, mais à cause des restrictions de voyages, le matériel n'a pas pu être réceptionné par les clients et homologué par les autorités locales. La facturation a de ce fait été reportée, ce qui a pesé sur les flux de trésorerie.

Le chiffre d'affaires net a du coup chuté de 16% sur un an à 934,7 millions de francs et le résultat d'exploitation (Ebit) s'est effondré de 89% à 5,0 millions sur les six premiers mois de l'année, a précisé le groupe de Bussnang mardi dans un communiqué.

14h20

Les stades de foot remplis au deux tiers, selon le projet d'Alain Berset

Des stades de football remplis aux deux tiers et des patinoires avec la moitié des sièges occupés dès le mois d'octobre. Tel est le projet d'ordonnance du conseiller fédéral Alain Berset en matière de protection des grandes manifestations.

Cette information révélée par le Tages Anzeger a été confirmée à la RTS. Selon cette proposition, les places debout seraient interdites et le port du masque obligatoire.

>> Tous les détails: Les stades de foot remplis au deux tiers, selon le projet d'Alain Berset

12h52

Plus de 200 cas à nouveau recensés

La Suisse a repassé mardi la barre des 200 nouveaux cas de coronavirus (202) en 24 heures, selon les chiffres publiés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Deux nouveaux décès sont à déplorer, pour un total de 1723.

Le nombre de nouveaux cas atteignait 157 lundi. Il n'est plus repassé sous la barre des 100 depuis le 3 août. Il avait dépassé le cap des 300 mercredi et vendredi derniers, pour la première fois depuis le 19 avril. Sur les sept derniers jours, le nombre total d'infections en Suisse et au Liechtenstein est de 1631.

Plus de 40'000 cas recensés

Depuis le début de la pandémie, 40'262 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 948'439 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein, précise le bulletin d'information quotidien de l'OFSP.

La Suisse recense mardi onze hospitalisations de plus par rapport à la veille. Le nombre de personnes hospitalisées depuis le début de la pandémie se monte désormais à 4506.

Les autorités dénombrent par ailleurs 1729 personnes en isolement et 5702 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 15'044 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

12h02

Mesures strictes pour la Bénichon d'Estavayer

La Bénichon staviacoise aura bel et bien lieu cette année. Mais la manifestation fait l'objet de modalités précises liées à la crise du Covid-19, définies par la Préfecture de la Broye en concertation avec la Fédération des jeunesses de la Broye fribourgeoise.

La Bénichon 2020, prévue du 29 au 30 août à Estavayer-le-Lac (FR), sera différente en s'inscrivant dans le contexte des mesures sanitaires contre la pandémie, a indiqué mardi la préfecture. Le traditionnel repas sera organisé dans un périmètre fermé de 300 places, avec liste des participants pour la traçabilité des convives.

Bars, caves à vin, tournées villageoises et levées de danses ne seront pas autorisés en revanche, pour éviter les contacts trop étroits propices à la propagation du virus. Les modalités ont été fixées lors d'une réunion la semaine passée. Elles serviront de standard pour d'autres éventuelles manifestations du même type.

11h45

"Tout outil pour diminuer la surcharge du système sanitaire va être utile"

En Suisse, le monde médical transpire déjà à l'idée de devoir affronter une deuxième vague de Covid-19 combinée à la traditionnelle grippe saisonnière. Pour cela, l'OFSP recommande notamment de vacciner les enfants dès l'âge de 6 mois.

Expert en vaccinologie et chargé d'enseignement à la faculté de médecine de Genève, le pédiatre Alessandro Diana était invité dans La Matinale. Pour lui, tout outil pour diminuer la surcharge du système sanitaire durant la période hivernale est utile, d'autant plus que les enfants sont considérés comme propagateurs du virus de la grippe.

La Suisse est toutefois confronté à un dilemme: elle ne dispose que de 1,2 million de doses de vaccin contre la grippe.

>> Pour plus d'informations: "Tout outil pour diminuer la surcharge du système sanitaire va être utile"

11h00

Les mesures sanitaires inquiètent les propriétaires de bureaux

Installer des scanners de température, créer des salles de quarantaine ou utiliser de la peinture antimicrobienne: les propriétaires de bureaux pourraient, dans les prochaines années, faire face à des millions de coûts supplémentaires pour rendre les bâtiments compatibles avec les nouvelles normes sanitaires. C'est le président de la fédération européenne des propriétaires qui tire la sonnette d'alarme. Il estime que pour un immeuble dont la construction a coûté 20 millions d'euros, les propriétaires pourraient s'attendre à débourser 400'000 euros supplémentaires.

En Suisse, pas encore de contraintes coûteuses de ce genre, comme l’explique le promoteur Abdallah Chatila qui gère de nombreux projets de bureaux à Genève. «Pour l’heure, nous avons pu mettre en place des mesures plutôt simplistes et relativement peu coûteuses comme une distanciation suffisante entre les bureaux ou la suppression des open-space trop grands.»

Quoi qu’il en soit, coronavirus oblige, les bureaux risquent de se vider dans les prochaines années. Pour le secrétaire général de la Fédération Romande Immobilière, Olivier Feller, ce sont les surfaces qui seront capables de tenir compte de cette nouvelle réalité sanitaire qui arriveront à s'imposer à l'avenir.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

Les propriétaires de bureaux s'inquiètent des coûts de la mise en conformité des locaux en lien avec les mesures sanitaires.  [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Les propriétaires suisses de bureaux doivent rendre les locaux compatibles avec les mesures sanitaires / La Matinale / 1 min. / le 25 août 2020

10h30

Traçage plus sévère dans le Réseau hospitalier neuchâtelois

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) introduit le traçage systématique des visiteurs à l’entrée de ses différents sites. Il veut limiter les abus "devenus quotidiens" constatés avec le non-respect des restrictions sanitaires en lien avec le Covid-19.

Les noms des visiteurs seront enregistrés à l'entrée des sites du réseau hospitalier cantonal public, a indiqué mardi le RHNE. "La situation met une forte pression sur les équipes soignantes, qui sont contraintes de faire la police". Le régime des visites n'est pas clair pour tous.

Des visiteurs se présentent ainsi tous les jours à l’entrée en dehors des horaires prévus. D’autres viennent en famille, alors que le nombre de visiteurs est limité strictement pour protéger patients et collaborateurs d’une contamination dans les murs de l’hôpital.

9h30

Le marché de l'emploi en baisse

La pandémie de nouveau coronavirus a fortement pesé sur le marché de l'emploi en Suisse au 2e trimestre. Alors que le nombre de places de travail a fléchi en l'espace d'un an de 0,6%, celui des emplois à temps plein a reculé de 0,2%. Les postes vacants ont chuté de 26,9%, soit de 22'500.

A fin juin, la Suisse recensait 5,095 millions d'emplois dans les secteurs secondaire et tertiaire, soit 0,6% ou 31'000 de moins qu'un an auparavant, indique mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Pessimisme

Dans l'industrie et la construction - le secteur secondaire - le recul s'est inscrit à 0,4% ou 5000 places de travail, alors que le repli a atteint 0,6% ou 26'000 (emplois) dans les services (secteur tertiaire).

Evoquant les perspectives en matière d'emploi, l'OFS se montre pessimiste. Au 2e trimestre, les entreprises qui prévoyaient de maintenir leur effectif de personnel au trimestre suivant représentaient 70,9% de l'emploi total, contre 72,4% un an plus tôt. Celles projetant d'augmenter leur personnel représentaient 8,9% des emplois, contre 11,2% douze mois plus tôt.

07h50

Zurich serre la vis

Le canton de Zurich a présenté lundi son nouveau plan de lutte contre le coronavirus: port du masque obligatoire dans les commerces, prise de coordonnées dans les restaurants et pas plus de 100 personnes à l'intérieur des bars et des clubs.

Des mesures qui arrivent plutôt tardivement comparativement aux cantons romands. Vaud et Jura ont instauré début juillet le port du masque dans les commerces. Puis, il y a un mois c'était au tour de Genève. Plus récemment, Neuchâtel et Bâle Ville, alors même que Zurich est le canton comptant le plus de cas par habitant après Zurich et Fribourg.

Contact tracing

Zurich avait beaucoup misé sur le contact tracing. Le canton a mis en place sa propre récolte de données des passagers en retour de pays à risque. Il se targue de pouvoir tracer jusqu'à 100 cas par jour, surveille les quarantaines de près.

La présidente du Conseil d'Etat Silvia Steiner l'a dit lundi: renforcer les restrictions n'est pas une décision facile à prendre, parce que dans le canton il y a aussi des campagnes et pour ces communes où le nombre de cas est resté très bas, cette nouvelle restriction ne sera pas facile à encaisser.

Pression des villes

De telles restrictions ont été prises aussi sous la pression des villes qui se faisait de plus en plus forte. La présidente de Zurich, Corine Mauch, a même exprimé son inquiétude ce dimanche dans la presse alémanique.

Et puis, il y a le constat des chiffres: les retours de vacances sont terminés, mais la hausse des cas se poursuit malgré tout.

Et le gouvernement l'a dit lundi: ce qu'il veut absolument éviter, c'est de devenir une nouvelle zone à risque.

>> Les précisions de Joëlle Cachin dans La Matinale:

Zurich impose le port du masque dans les commerces dès jeudi 27 août 2020 (image d'illustration). [Helmut Fohringer - Keystone/apa]Helmut Fohringer - Keystone/apa
Zurich met sur pied toute une gamme de stratégies pour contrer le Covid-19 / La Matinale / 2 min. / le 25 août 2020

07h20

La France bientôt sur liste rouge?

Avec 67 cas positifs pour 100'000 habitants sur les deux dernières semaines, la France a dépassé lundi le seul critique fixé par l'OFSP. Dans son ordonnance pour les voyageurs, l'organisme précise que ce critère est une condition pour définir "un risque élevé de contamination".

Aucune décision n'a encore été prise, mais le scénario de la quarantaine est effectivement aujourd'hui envisagé par les autorités sanitaires suisses. Et les mesures prises par les cantons frontaliers sont en cours de discussion.

Contacté par la RTS, l'Office fédéral de la santé publique explique que la Confédération est actuellement en contact avec les autorités françaises et les cantons pour discuter de la façon dont ces mesures pourraient être appliquées.

>> La discussion entre Mauro Poggia et le maire de Divonne-les-Bains Vincent Scatollin, dans Forum:

Le coronavirus est très présent dans la presse suisse allemande.  [Christophe Petit  - EPA/Keystone ]Christophe Petit - EPA/Keystone
La France bientôt sur la liste rouge suisse? Débat entre Vincent Scattolin et Mauro Poggia / Forum / 11 min. / le 24 août 2020

Interviewé dans Forum, Mauro Poggia estime que l'idée de quarantaine est absurde: "On comprend bien qu'un travailleur frontalier ne peut pas être mis en quarantaine par une décision suisse qui ne s'applique que sur son territoire, d'autant plus que cette personne n'a, par définition, pas de domicile en Suisse, mais en France".

Le conseiller d'Etat genevois appelle donc à éviter une "application stricte" des normes de l'OFSP, d'autant plus que les régions frontalières ne sont pas les régions françaises les plus touchées par le virus.

>> Lire également: La France bientôt sur la liste rouge des pays à risque?

07h00

Comment désengorger les bus?

La Suisse romande vit maintenant depuis quelques semaines au rythme des rentrées scolaires.

Lundi matin, ce sont les élèves vaudois et genevois qui ont repris les cours. A Genève, les élèves des cycles d'orientation débutent désormais leur journée une demi-heure plus tard, afin de désengorger les transports publics.

Un changement demandé par le gouvernement genevois, en concertation avec les TPG. But recherché: alléger la fréquentation et éviter au maximum les risques de contamination.

>> Le reportage du 19h30:

Rentrée inédite pour les écoliers genevois: port du masque dans les TPG et début retardé de 30 minutes des cours. [RTS]
Rentrée inédite pour les écoliers genevois: port du masque dans les TPG et début retardé de 30 minutes des cours. / 19h30 / 2 min. / le 24 août 2020

06h40

Une année d'angoisse pour les profs?

Les cantons effectuent leur rentrée les uns après les autres, tous sous le signe du Covid. Cette année, ce sont peut-être bien les professeurs les plus angoissés, entre les normes sanitaires à appliquer, le retard à rattraper et les programmes à tenir malgré tout. Cora Antonioli, professeure d’allemand au gymnase de la Cité à Lausanne et également responsable syndicale, partage ses inquiétudes dans Le Point J.

"C’est très important les premiers contacts. Cette année, avec l’obligation du post du masque pour les élèves dans le post-obligatoire, c’est un obstacle à faire connaissance. Je ne m’imagine pas les faire passer les uns après les autres devant la classe pour se démasquer", note la professeure, qui a imaginé une parade.

>> Le point J, à écouter ici:

Logo Le point J [RTS]RTS
Les profs vont-ils vivre un enfer? / Le point J / 10 min. / le 24 août 2020

06h20

Retour sur la journée de lundi

Le gouvernement zurichois veut éviter que le canton ne devienne zone à risque pour le Covid-19. Pour cette raison, il a notamment décidé de rendre le port du masque obligatoire dans tous les commerces dès jeudi.

Les restaurants devront eux relever les données de contact de leurs clients, a déclaré la présidente du gouvernement Silvia Steiner devant les médias. Dans les clubs, un maximum de cent personnes sera toléré, 300 dans l'ensemble des locaux destinés à la clientèle.

>> Retour sur la journée de lundi: Zurich impose le port du masque dans les commerces dès jeudi

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus