Le banner du 26 juin [Keystone]
Publié Modifié

L'application SwissCovid a déjà été activée par un demi-million de personnes

- La crèche et le jardin d'enfants d'une école de Kloten (ZH) sont fermés jusqu'à nouvel ordre après qu'une employée a été testée positive au coronavirus. Au total, 80 enfants ont été placés en quarantaine mercredi soir.

- A travers toute la Suisse, et notamment en Valais et à Fribourg, l'émergence de nouveaux foyers de coronavirus commence à inquiéter la population. Les chiffres du nombre de nouveaux cas sont aussi en augmentation constante depuis le début de la semaine: 18 lundi, 22 mardi, 44 mercredi et 52 jeudi, 58 vendredi. La Suisse est bien loin des chiffres de ce printemps, mais la hausse est là.

- L'application SwissCovid a été activée par 566'894 personnes le jour de son lancement, indique vendredi l'Office fédéral de la statistique.

- Le canton de Vaud a débloqué 160 millions de francs pour combler les pertes des hôpitaux et des institutions sanitaires dues à la crise du coronavirus. Cette somme vise notamment à compenser le manque à gagner durant cette période.

-  L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

20h40

Un spectacle de fin d'année un peu spécial

Pour la plupart des écoliers, cette année scolaire si particulière se termine sans fête et sans défilé. Mais à Lausanne, un collectif d’artistes a voulu organiser un dernier spectacle pour marquer le début des vacances. Les comédiens ont dû faire preuve d’inventivité pour capter l’attention des enfants en respectant les règles sanitaires.

>> Voir le reportage du 19h30:

A Lausanne, un spectacle dans une école avant les vacances d'été tout en respectant les règles sanitaires. [RTS]
A Lausanne, un spectacle dans une école avant les vacances d'été tout en respectant les règles sanitaires. / 19h30 / 2 min. / le 26 juin 2020

20h25

Quelle situation financière pour les cantons romands?

La crise du coronavirus met à mal les finances cantonales romandes. Mais jusqu’ici, combien cela leur a-t-il coûté? Et à l’avenir?

Sur la facture, les cantons ont tout mis: dispositif sanitaire de crise; régorganisation des écoles; aides d’urgence à l’économie. Difficile toutefois de chiffrer précisément les coûts intermédiaires.

Jusqu’à présent, Berne est le canton à avoir déboursé le plus avec 518 millions de francs. Le Jura de son côté est celui qui a dépensé le moins avec 12 millions, mais il a aussi été moins touché par le virus.

>> Voir le sujet complet du 19h30:

La crise du coronavirus met à mal les finances des cantons romands. Notre enquête sur l'ampleur des coûts. [RTS]
La crise du coronavirus met à mal les finances des cantons romands. Notre enquête sur l'ampleur des coûts. / 19h30 / 2 min. / le 26 juin 2020

>> Lire aussi: La crise du coronavirus met à mal les finances des cantons romands

19h15

Genève va aider son secteur viticole

Genève, troisième canton viticole de Suisse, va soutenir son secteur viti-vinicole particulièrement touché par les restrictions imposées par la lutte contre le coronavirus. Le Grand Conseil a accepté vendredi des mesures immédiates à hauteur de 2 millions de francs.

Déjà affecté par une situation difficile liée à des stocks importants à la fin 2019, le marché des vins indigènes s'est encore fortement dégradé. En cause, la fermeture des restaurants et l'annulation des festivals qui ont fait chuter les ventes de vins suisses de 40%.

Le projet de loi déposé par le Conseil d'Etat sur demande de l'Interprofession du vignoble et des vins de Genève prévoit de doubler la subvention fédérale récemment accordée pour le déclassement de vin AOC en catégorie de vin de table. L'objectif est d'écouler une partie des surplus actuels. Le Valais a également doublé cette aide fédérale.

Une autre mesure cible les producteurs de raisin en soutenant la surface cultivée et non la quantité de raisin produite. Enfin, l'aide au secteur passe par la promotion des vins genevois. La campagne "Swiss Wine Summer" est prolongée jusqu'à la fin de l'année. Elle octroie un bon de 200 francs pour un achat de 1'000 francs de vins genevois. Le projet de loi a été accepté à l'unanimité sauf trois abstentions.

17h50

Nouveau pas pour un soutien aux crèches publiques

Les crèches publiques devraient aussi être soutenues financièrement face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19. La commission de l'éducation du Conseil des Etats a déposé par 10 voix contre 3 une motion demandant au Conseil fédéral de modifier l'ordonnance.

Le soutien accordé par le gouvernement ne profite en effet pas aux institutions publiques, rappelle vendredi la commission. Une minorité s'oppose à la motion.

Lors de la session extraordinaire, le Parlement avait décidé d'octroyer 65 millions de francs aux crèches et institutions d'accueil extrafamilial. Le gouvernement n'avait auparavant pas prévu de soutien. L'aide doit compenser les contributions qui n'ont pas été versées par les parents.

17h00

Ignazio Cassis en France pour la réouverture de la frontière

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a achevé vendredi son tour des frontières avec une étape à Thônex-Vallard (GE). Il a célébré, avec le Secrétaire d'Etat français Jean-Baptiste Lemoyne, le rétablissement de la libre circulation entre la France et la Suisse. Une liberté qui avait été durement entravée par l'épidémie de Covid-19.

Le 15 juin, la réouverture totale des points de passage a marqué la fin d'une période difficile, a souligné le chef du DFAE. Le ministre a profité de l'occasion pour remercier la France d'avoir autorisé ses travailleurs frontaliers, notamment le personnel de la santé, de continuer à se rendre en Suisse pendant la crise sanitaire.

Le Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères a de son côté remercié la Suisse d'avoir accueilli dans ses hôpitaux 52 patients français gravement malades.

>> Voir le reportage du 19h30:

Visite d'Ignazio Cassis à la douane de Thônex-Vallard à Genève. L'occasion de fêter la réouverture des frontières franco-suisses. [RTS]
Visite d'Ignazio Cassis à la douane de Thônex-Vallard à Genève. L'occasion de fêter la réouverture des frontières franco-suisses. / 19h30 / 1 min. / le 26 juin 2020

16h45

Le Parlement doit être plus efficace en temps de crise

Le Parlement doit être mieux armé pour faire face aux situations de crise. Après les difficultés rencontrées durant la crise du coronavirus, la commission des institutions politiques du Conseil des Etats soutient deux initiatives de son homologue du National visant à ce que le Parlement soit impliqué rapidement dans le processus de décision.

La commission soutient à l'unanimité l'initiative visant à modifier le droit parlementaire afin d'améliorer la capacité d'action du Parlement en temps de crise. Elle souhaite de plus garantir que le Parlement puisse faire rapidement usage de ses compétences en matière de droit de nécessité et contrôler efficacement le droit de nécessité édicté par le Conseil fédéral.

15h45

Les championnats du monde de cyclisme maintenus

Les championnats du monde sur route restent programmés à Aigle-Martigny du 20 au 27 septembre. Une annulation n'est plus à l'ordre du jour.

Les organisateurs ont fait part de toute leur détermination vendredi lors d'un point presse organisé en Octodure.

"Nous avons établi la base de notre concept sanitaire, qui reste à finaliser. Nous allons nous inspirer de ce que prépare ASO", société organisatrice du Tour de France, a expliqué Gégory Devaud, co-président du comité d'organisationi.

Une bouffée d'air

La levée de l'interdiction des manifestations regroupant plus de 1000 personnes, programmée pour début septembre par le Conseil fédéral, permet au Comité organisateur de respirer et d'aller de l'avant.

Mais le conditionnel reste tout de même de mise alors que le sport reprend à peine ses droits et que la saison internationale de cyclisme doit redémarrer le 1er août seulement.

Un test grandeur nature

Les organisateurs ont trouvé le moyen idéal de mettre sur pied un "test event" dans l'optique de leurs courses en ligne. Les championnats de Suisse y auront lieu le dimanche 22 août, sur le même parcours taillé pour les costauds. C'est aussi un moyen d'essayer le concept de sécurité.

Quatre titres nationaux seront décernés le 22 août: élite messieurs et dames, M19 messieurs et dames. Les championnats de Suisse du contre-la-montre auront par ailleurs lieu le dimanche 12 juillet, dans les communes bernoises de Belp et Kehrsatz.

>> Voir le sujet du 19h30:

Les championnats du monde de cyclisme auront lieu en septembre en Suisse. [RTS]
Les championnats du monde de cyclisme auront lieu en septembre en Suisse. / 19h30 / 1 min. / le 26 juin 2020

>> Les explications de Pascal Thurnherr sur la reprise du sport en général:

Pascal Thurnherr: " Le retour du sport pour le public est primordial." [RTS]
Pascal Thurnherr: " Le retour du sport pour le public est primordial." / 19h30 / 2 min. / le 26 juin 2020

15h30

Globetrotter ferme quatre agences

Après Hotelplan jeudi c'est au tour de Globetrotter, quatrième voyagiste en Suisse, d'être contraint de fermer quatre de ses 22 agences en raison de la crise du cononavirus. Le nombre d'emplois supprimés reste pour l'heure indéterminé.

C'est ce qu'a expliqué vendredi le patron du Globetrotter, Dany Gehrig. Les agences de Zurich-Europaallee, Zurich-Löwenstrasse, Bern-Aarbergergasse et Interlaken devront mettre la clef sous le paillasson au début de l'année prochaine.

Globetrotter emploie 240 collaborateurs.

14h50

Plus d'un demi-million d'utilisateurs pour SwissCovid

L'application SwissCovid a été activée par 566'894 personnes le jour de son lancement, indique vendredi l'Office fédéral de la statistique. L'application complète le traçage classique des contacts utilisé par les cantons.

Elle mesure anonymement la durée et la distance par rapport aux autres téléphones portables. Elle enregistre un contact étroit, soit de moins de 1,5 mètre et de plus de 15 minutes. Les utilisateurs qui auront été en contact avec une personne infectée seront averties si ces deux personnes ont téléchargé l'application.

14h20

Le tennis reprend vie

La fédération suisse de tennis a mis sur pied une série de tournois pour permettre aux meilleurs joueurs de reprendre enfin la compétition et de gagner un peu d’argent. Car la pause forcée les a privés de points et de gains potentiels.

>> Les précisions du 12h45:

Le tennis et les tournois reprennent vie en Suisse. [RTS]
Le tennis et les tournois reprennent vie en Suisse. / 12h45 / 2 min. / le 26 juin 2020

13h40

Deux demi-courses d'école pour les conseillers fédéraux

Le coronavirus impacte également la traditionnelle course d'école du Conseil fédéral, qui se déroulera cette année en deux parties. Le gouvernement se rendra début juillet dans les Alpes bernoises. La deuxième partie est prévue pour cet automne.

Au lendemain de sa dernière séance avant les vacances d'été, le Conseil fédéral se réunira jeudi 2 juillet pour discuter de la crise due au coronavirus. Il se rendra ensuite dans la région de Gantrisch pour une excursion. Le temps de dormir une nuit sur place et la première partie de la course d'école sera déjà terminée.

Le mystère plane sur la deuxième partie. Traditionnellement, les courses d'école du Conseil fédéral passent toujours par le canton d'origine du président. Les racines familiales de la présidente Simonetta Sommaruga se trouvent au Tessin.

Vacances en Suisse

Leur excursion dans les Alpes bernoises terminée, les conseillers fédéraux entameront ensuite leurs vacances. Selon les informations obtenues l'ats, tous resteront en Suisse, suivant ainsi les conseils du ministre des Finances Ueli Maurer.

L'élu UDC est cependant le seul à ne pas avoir précisé où il se rendrait. Simonetta Sommaruga ira en Ukraine en juillet pour une visite présidentielle, mais passera ensuite le reste de l'été en Suisse. Au programme: un festival de musique à Meiringen (BE) et "profiter de la nature et de la culture", indiquent ses services. D'autres excursions sont également prévues en Léventine et au bord du lac de Neuchâtel, "avec des chaussures de randonnée et de bons livres".

>> Lire aussi: Deux demi-courses d'école et des vacances au pays pour le Conseil fédéral

13h20

58 nouveaux cas en 24 heures

La Suisse a enregistré 58 nouveaux cas d'infection au Covid-19 au cours des dernières 24 heures et un décès au Liechtenstein, indique vendredi l'Office fédéral de la santé publique. Les contaminations accélèrent légèrement.

Depuis lundi, on est passé de 18 cas de contamination au nouveau coronavirus, à 22 mardi, 44 mercredi, 52 jeudi et 58 vendredi. L'OFSP dénombre 1682 décès depuis le début de la pandémie contre 1962, selon les cantons.

Quarantaines à VD, VS et ZH

Tandis que seules 95 contaminations étaient enregistrées pendant la semaine 23 (1er-7 juin), celles-ci ont grimpé à 142 la semaine 24 (8-14 juin), puis à 168 la semaine 25 (15-21 juin). Cette semaine, on en dénombre déjà 194 de lundi à vendredi.

Les contaminations les plus importantes ont été décelées dans les cantons de Vaud, de 18 à 27 entre la semaine 24 et 25, en Valais de 18 à 25 et à Zurich de 27 à 32. C'est d'ailleurs dans ces cantons que les quarantaines sont les plus nombreuses.

13h10

La situation de certains abattoirs européens, "peu probable" en Suisse

Nos abattoirs peuvent-ils devenir des foyers de contamination du coronavirus? Cette semaine, l'Allemagne a dû reconfiner une partie de sa population, dans le nord-ouest du pays, suite au scandale de Tönnies, le plus grand abattoir d'Europe. L'établissement fait appel à des milliers d'employés bulgares et roumains, qui vivent dans des conditions très précaires. Conséquence: un employé sur cinq a été testé positif au Covid-19.

Une telle situation ne serait toutefois pas possible en Suisse, a priori. Les volumes de production ne sont pas les mêmes, et l'industrie de la viande helvétique ne fait que rarement de la sous-traitance.

>> Les explications dans le 12h30:

Les cas de Covid-19 se multiplient dans les abattoirs de plusieurs pays. [Michael Probst - Keystone/AP]Michael Probst - Keystone/AP
Coronavirus: quelle est la situation sanitaire dans les abattoirs suisses? / Le 12h30 / 1 min. / le 26 juin 2020

12h45

L’Hôpital de Moutier lance une certification sanitaire Covid-19

Les entreprises du Jura bernois pourront se faire conseiller par l’Hôpital du Jura bernois (HJB), en lien avec la pandémie de Covid-19. Elles pourront faire évaluer in situ les mesures prophylactiques qu'elles ont mises en place.

"La sécurité du personnel et le maintien des activités en dépit de la situation sanitaire est la finalité de ce projet en prise directe avec les préoccupations de l’industrie régionale", ont indiqué vendredi l'HJB et la Chambre d’économie publique du Jura bernois. La prestation sera disponible jusqu’en décembre pour une entreprise par semaine au maximum.

>> Les précisions dans le 12h30:

Une vue de l'Hôpital du Jura Bernois, le 23 mai 2017, à Moutier. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
L'hôpital du Jura Bernois donnera des conseils aux entreprises dans la lutte contre la pandémie de coronavirus / Le 12h30 / 1 min. / le 26 juin 2020

11h30

Aménagements pour cyclistes prolongés à Genève

La polémique qu'a soulevée à Genève la création de bandes cyclables provisoires ne devrait pas s'éteindre de sitôt. Vendredi, le canton et la Ville indiquent que ces aménagements seront prolongés de 60 jours supplémentaires, à compter du 8 juillet.

Ce nouveau délai doit permettre d'assurer "une jointure temporelle" cohérente avec le démarrage de plusieurs chantiers visant à mettre en place des aménagements cyclables durables et de qualité, relèvent le département cantonal des infrastructures et le département municipal de l'aménagement, des constructions et de la mobilité.

Régulation des feux

En d'autres termes, certains aménagements cyclables mis en place dernièrement le long de plusieurs grands axes seront appelés à devenir pérennes. Les bandes cyclables provisoires n'ont en effet pas été installées au hasard. Voilà plus d'un an que les autorités réfléchissent à des itinéraires stratégiques pour la mobilité douce.

Les détracteurs de ces aménagements cyclables provisoires reprochent à ceux-ci d'entraver encore plus une circulation qui est déjà difficile en temps normal. Les autorités font remarquer que des améliorations ont été apportées. Une régulation des feux différente a ainsi permis de fluidifier le trafic à certains endroits.

Le canton et la Ville de Genève ont tiré un bilan globalement positif des aménagements cyclables installés à titre provisoire afin de favoriser la mobilité douce durant la période du post-confinement. Le nombre de vélos sur certaines bandes cyclables a progressé parfois de plus de 20% durant le mois de juin.

>> Les précisions dans le 12h30:

Sur l'axe cycliste aménagé spécialement sur le quai du Mont Blanc à Genève pour favoriser les déplacements à vélo. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Genève: les installations des pistes cyclables sont prolongées de 60 jours / Le 12h30 / 1 min. / le 26 juin 2020

>> Ecouter aussi l'interview de Nicolas Ruefener dans Forum:

Nicolas Rufener, vice-président du Groupement transports et économie (GTE) à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Les pistes cyclables provisoires à Genève seront pérennisées: interview de Nicolas Rufener / Forum / 5 min. / le 26 juin 2020

10h55

Progression du virus contrôlée à Neuchâtel

Actuellement, six personnes sont placées en isolement et 24 sont en quarantaine dans le canton de Neuchâtel."Avec moins d'un cas par jour, le virus se propage actuellement de manière sporadique au niveau neuchâtelois", a déclaré vendredi à Colombier (NE) Claude-François Robert, médecin cantonal. Le dernier décès remonte au 15 mai et le canton enregistre un cas pour 500 tests.

Cette situation pourrait toutefois évoluer par une flambée (cluster) dans un EMS ou dans une boîte de nuit par exemple, par un foyer de transmission persistant et localisé dans une région ou par une reprise massive de l'épidémie. "La surveillance doit être maximale et il faut réagir rapidement, car tout va très vite avec ce virus", a ajouté le médecin cantonal.

Le canton de Neuchâtel a élaboré des scénarios avec des codes couleurs pour contrôler la progression du virus. S'il y a trois cas par jour pendant trois jours, on va changer de scénario et le niveau d'alerte suivant sera activé, a expliqué Claude-François Robert. Le code bleu passera au jaune, puis au besoin à l'orange, jusqu'au rouge où l'épidémie est exponentielle.

>> Les explications de Claude-François Robert dans le 12h45:

Dr. Claude-François Robert, médecin cantonal NE: "Chacun doit apprendre maintenant à s'adapter à cette nouvelle situation." [RTS]
Dr. Claude-François Robert, médecin cantonal NE: "Chacun doit apprendre maintenant à s'adapter à cette nouvelle situation." / 12h45 / 2 min. / le 26 juin 2020

Si un cluster est identifié, la flambée sera contrôlée par un dépistage actif des cas, y compris asymptomatiques. Si un foyer est localisé, la zone sera mise en quarantaine, avec toutes les conséquences que cela implique.

Au niveau des conséquences financières de la crise, le conseiller d'Etat Laurent Kurth a estimé le coût à 50 millions de francs pour le canton. "C'est un pronostic à ce stade. J'ai été mandaté par le Conseil d'Etat pour éclaircir la situation. Cette somme ne tient pas en compte les impacts au niveau fiscal ou au niveau socio-économique", a-t-il ajouté.

>> Les précisions dans le 12h30:

Le canton de Neuchâtel a présenté ce matin son nouveau dispositif de surveillance basé sur un code couleur. [Rosset Jean-Marc - RTS]Rosset Jean-Marc - RTS
Comment vivre avec le virus cet été? / Le 12h30 / 1 min. / le 26 juin 2020

10h50

160 millions pour aider les hôpitaux

Le canton de Vaud débloque 160 millions de francs pour combler les pertes des hôpitaux et des institutions sanitaires dues à la crise du coronavirus. Cette somme vise notamment à compenser le manque à gagner durant cette période.

>> Lire aussi: Pour pallier le manque à gagner des hôpitaux, Vaud libère 160 millions

L'Etat de Vaud rappelle vendredi dans un communiqué que le Conseil fédéral avait interdit les hospitalisations non urgentes entre le 16 mars et le 26 avril. En guise de compensation, les hôpitaux vaudois recevront 126,5 millions. A ce montant s'ajoutent 33,5 millions, destinés à couvrir une partie des surcoûts liés au Covid-19, comme le matériel de protection, les dépistages ou les renforts de personnel.

Plusieurs bénéficiaires

Cet argent est destiné aux hôpitaux subventionnés (CHUV et établissements de la Fédération des hôpitaux vaudois), aux cliniques privées pour la prise en charge de patients Covid en soins aigus, à l'Association vaudoise d'aide et de soins à domicile (AVASAD) et au Centre universitaire de médecine générale et santé publique Unisanté.

"Bien que non subventionné par l'Etat, un soutien pourrait aussi être retenu pour certains partenaires sanitaires clés en termes d'offre de soins à la population, tels que les cabinets médicaux de premier recours", poursuit le communiqué.

Le canton de Vaud rappelle aussi que les établissements médico-sociaux (EMS), psychosociaux médicalisés (EPSM) et socio-éducatifs (ESE) ont subi des pertes en raison de la crise. Un éventuel financement de ces pertes en tout ou partie par l'Etat interviendra dans un second temps.

10h00

Un million pour les Fribourgeois précarisés

Le Grand Conseil fribourgeois a accepté vendredi un mandat demandant des mesures urgentes en faveur des personnes précarisées par la crise du Covid-19. Le soutien porte sur un million de francs, un montant déjà alloué par le Conseil d'Etat début juin.

Le mandat a été accepté par 98 voix, sans opposition et une abstention. Le mandat relevait notamment que le virus avait affecté "durement les employés en situation précaire, en particulier les employés de maison, les sans-papiers, les faux indépendants ou les employés licenciés sans indemnités de chômage.

Le million de francs vise à accroître les partenariats existants avec les institutions et réseaux d'entraide et à renforcer les aides sur trois axes: distribution de produits de première nécessité, octroi d’aide financière aux personnes précarisées, orientation des personnes précarisées vers les dispositifs de soutien existants.

La mesure fait partie du deuxième paquet, portant sur 9,5 millions de francs, des mesures d’urgence arrêtées par le canton de Fribourg dans le cadre de la crise du coronavirus.

09h55

Le canton de Vaud élargit l'attribution du chômage partiel

Le canton de Vaud a décidé de faire marche arrière dans les attributions des indemnités de chômage partiel, a appris la RTS. Si une institution prouve qu'elle risque la faillite, elle pourra toucher 100% du chômage partiel, même si elle est subventionnée.

L’avenir semble donc s’éclaircir pour les acteurs culturels vaudois. Après avoir longtemps considéré que les acteurs culturels subventionnés ne recevraient que partiellement les fameuses indemnités de chômage partiel (RHT), le canton a décidé de revoir sa copie.

>> Lire également: Bataille juridique autour du chômage partiel dans la culture

Désormais, si une institution culturelle prouve qu'elle risque la faillite, elle pourrait toucher l'entier des RHT et non pas uniquement un pourcentage déduit de ces subventions. Ce retournement de situation est dû à une nouvelle directive envoyée ce mois de juin aux cantons par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO).

>> Ecouter le sujet de La Matinale

Le Pavillon, salle annexe du Théâtre de Vidy, une institution lausannoise concernée par le chômage partiel. [Laurent Gillieron - Kestone]Laurent Gillieron - Kestone
Changement de cap du canton de Vaud dans l'octroi du chômage partiel / Le Journal horaire / 1 min. / le 26 juin 2020

09h50

Quatre-vingts enfants en quarantaine à Kloten (ZH)

La crèche et le jardin d'enfants d'une école de Kloten (ZH) sont fermés jusqu'à nouvel ordre après qu'une employée a été testée positive au coronavirus. Au total, 80 enfants ont été placés en quarantaine mercredi soir.

Tous les parents concernés ont été informés par la direction de l'école, a indiqué vendredi à l'agence Keystone-ATS Elsbeth Fässler, directrice du service éducation et enfant de la ville de Kloten. Elle confirme ainsi une information du Klotener Anzeiger et du Zürcher Unterländer.

La mise en quarantaine a été décidée en collaboration avec le service cantonal de médecine scolaire du canton de Zurich. Il s'agit d'une mesure de précaution. Aucun enfant ne présente de symptômes du coronavirus.

Au début du mois de juin à Therwil (BL), une soixantaine de personnes ont été mises en quarantaine pendant dix jours après qu'un écolier de 14 ans a été testé positif au coronavirus. Un cas précédent concernant deux élèves de la même école a entraîné l'isolement des deux écoliers et la mise en quarantaine d'une septantaine de personnes fin mai à Bâle.

08h00

Comment éviter l’hécatombe dans le secteur des voyagistes

Pour l'heure, les perspectives dans l’industrie du voyage suisse sont très sombres. Et pas seulement pour les grands noms du secteur - Hotelplan, Kuoni, Tui -  mais aussi pour un millier de petites agences indépendantes.

Les affaires n'ont repris que faiblement, et cela pourrait prendre plusieurs années avant de revenir au niveau de 2019, selon la Fédération suisse du voyage.

La branche est en discussion avec le Secrétariat d'Etat à l'économie et les associations de consommateurs pour trouver une autre solution.

>> Les précisions dans La Matinale:

Des restructurations inévitables [Martin Ruetschi - KEYSTONE]Martin Ruetschi - KEYSTONE
Comment éviter l'hécatombe dans le secteur des voyagistes? / La Matinale / 1 min. / le 26 juin 2020

07h45

Le Jura fait les yeux doux aux camping-cars

Le Jura s’adapte à ce mode de vie très en vogue depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Les autorités vont aménager de nouvelles places d’accueil pour ces véhicules et proposer également de nombreux avantages à leurs utilisateurs.

Quatre zones d’accueil supplémentaires ont été définies sur le territoire cantonal. Elles sont réparties de manière stratégique afin de répondre aux besoins des touristes, et de minimiser l’impact écologique, selon les autorités. Ces touristes ainsi encadrés devront payer leur place, mais ils bénéficieront aussi de nombreux avantages, comme un libre-accès aux transports publics.

L'objectif est d'éviter le camping sauvage et de protéger les milieux naturels.

>> Plus d'informations:

Le canton du Jura aménage de nouvelles places d’accueil pour les camping-cars et propose de nombreux avantages à leurs utilisateurs.  [Martin Ruetschi - Keystone]Martin Ruetschi - Keystone
Les camping-cars sont bienvenus mais seront mieux canalisés dans le Jura / La Matinale / 1 min. / le 26 juin 2020

07h30

Plusieurs nouveaux foyers d'infection

Plusieurs cantons suisses continuent à observer attentivement des foyers d'infections, ces lieux de transmissions où au moins deux personnes ont contracté le coronavirus. En Romandie, le Valais en compte quatre; idem à Fribourg; les cantons de Vaud et de Genève en ont chacun un.

Dans le canton de Fribourg, la situation reste sous contrôle, mais les autorités sont particulièrement vigilantes dans la région de la Gruyère, où huit personnes ont été contaminées. L'origine de cette recrudescence reste difficilement identifiable. La situation est préoccupante au point qu'un bal de fin d'année a même dû être annulé.

>> Voir le reportage du 19h30 à Fribourg:

Quatre foyers de Covid-19 ont été découverts dans le canton de Fribourg. Le plus important se trouve à Bulle. [RTS]
Quatre foyers de Covid-19 ont été découverts dans le canton de Fribourg. Le plus important se trouve à Bulle. / 19h30 / 1 min. / le 25 juin 2020

A Genève le week-end dernier, une personne contaminée s'est rendue dans une boîte de nuit où se trouvaient une centaine d'autres clients. Deux personnes symptomatiques ont été testées, alors que les autorités attendent les résultats des examens.

Une telle situation implique une réaction immédiate des personnes en charge du traçage. "Lorsqu'un cas est confirmé, c'est une course contre la montre", confirme le conseiller d'Etat Mauro Poggia.

>> Voir le reportage à Genève:

Crainte à Genève d'une recrudescence de cas après la contamination de trois personnes dans une boîte de nuit. [RTS]
Crainte à Genève d'une recrudescence de cas après la contamination de trois personnes dans une boîte de nuit. / 19h30 / 1 min. / le 25 juin 2020

Réagissant dans le 19h30, le chef de la "Task force Covid-19" Matthias Egger estime que ces foyers infectieux ne sont pas isolés. "On a vu des cas dans presque tous les cantons", dit-il, "si ces cas sont liés à des chaînes de transmission qu'on a pu interrompre, ça ne m'inquiète pas trop. Mais si ce sont des cas dont on ne comprend pas la chaîne, alors c'est plus problématique."

Matthias Egger tempère toutefois: "C'est encore tôt pour savoir si les discothèques sont vraiment des sources importantes de transmission. Mais il est clair que le risque existe!"

>> La réaction de Matthias Egger:

Matthias Egger, chef Task Force Covid-19 : "Rendre les masques obligatoires est une bonne mesure que l'on devrait implémenter" [RTS]
Matthias Egger, chef Task Force Covid-19 : "Rendre les masques obligatoires est une bonne mesure que l'on devrait implémenter" / 19h30 / 3 min. / le 25 juin 2020

07h15

Faut-il s'inquiéter de la hausse des cas?

Le coup d'oeil quotidien aux chiffres des infections au coronavirus en Suisse, publiés à la mi-journée par l'Office fédéral de la santé publique, est devenu un rituel pour bon nombre de Suisses.

Lundi, il y en avait 18, mardi 22, mercredi 44 et jeudi 52. La Suisse est bien loin des chiffres de ce printemps, mais la hausse est là. Les responsables sanitaires sont-ils inquiets?

Virginie Masserey, cheffe de la Section Contrôle de l'infection et programme de vaccination à l'OFSP, estime que c'est trop tôt pour s'en inquiéter, mais que tout le monde là-bas suit cette progression avec beaucoup d'attention. "On n'est pas tout à fait rassurés", a-t-elle commenté dans Forum.

Mais selon Virginie Masserey, cette hausse des cas n'est pas surprenante et correspond à ce à quoi on pouvait s'attendre avec les mesures de déconfinement.

>> Voir la chronique "Le chiffre du jour" dans Forum:

Le nombre de nouveaux cas journaliers de coronavirus est en hausse en Suisse [RTS]
Le nombre de nouveaux cas journaliers de coronavirus est en hausse en Suisse / Forum (vidéo) / 3 min. / le 25 juin 2020

Interrogé dans Forum, le médecin cantonal vaudois, Karim Boubaker, observe lui aussi une hausse des cas: "On est attentifs. C'est très sérieux pour nous et ça nécessite beaucoup de travail, notamment les enquêtes de traçage."

Pour le moment, Karim Boubaker estime que la situation dans le canton est sous contrôle: "Jusqu'à maintenant, on pense qu'on arrive à tout retracer. Mais possiblement, à un moment donné, il faudra réfléchir et se demander si on arrive encore à tout maîtriser."

>> Voir l'interview complète de Karim Boubaker, médecin cantonal vaudois:

Hausse des cas de coronavirus: interview de Karim Boubaker [RTS]
Hausse des cas de coronavirus: interview de Karim Boubaker / Forum (vidéo) / 6 min. / le 25 juin 2020

07h00

Didier Pittet mandaté en France

Le spécialiste suisse des épidémies Didier Pittet, connu pour avoir généralisé le gel hydroalcoolique, a été nommé en France à la tête de la mission d'évaluation de la gestion de coronavirus.

D'une durée de six mois, cette "mission indépendante nationale sur l'évaluation de la gestion du crise du Covid-19, et sur l'anticipation des risques pandémiques" sera chargée de rendre un premier rapport à l'automne sur le premier volet et un autre d'ici la fin de l'année sur le deuxième.

L’épidémiologiste, qui a été reçu jeudi à l'Elysée par Emmanuel Macron, précise dans une interview accordée à la RTS que sa mission sera de coordonner un groupe dont "les moyens sont encore en train d’être discutés".

>> La réaction de Didier Pittet:

Didier Pittet: "J’apporte en France mon regard extérieur et neutre" [RTS]
Didier Pittet: "J’apporte en France mon regard extérieur et neutre" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 25 juin 2020

>> Plus d'informations: Didier Pittet chargé d'apporter un "regard extérieur et neutre" sur la gestion du Covid-19 en France

06h45

Déjà 300'000 téléchargements pour Swisscovid

Quelques heures après son lancement officiel, Swisscovid - l'application de traçage de la Confédération - a déjà été téléchargée 150'000 fois, et au total 300'000 fois si l'on compte les téléchargements durant la phase de test.

Monsieur "application" au sein de l'OFSP, Sang-Il Kim, a dit à la RTS que ce serait déjà un grand succès si 20% des usagers de téléphones utilisaient l'appli. Il faudrait donc que le nombre précédemment mentionné quadruple pour atteindre ce niveau.

Mais au-delà du nombre de téléchargements, c'est surtout le profil des gens qui utilisent Swisscovid qui compte: idéalement des personnes mobiles, qui s'exposent quotidiennement à des contacts physiques.

>> Voir aussi le sujet du 19h30:

L'application Swisscovid est lancée. Il faut maintenant que les Suisses la téléchargent massivement pour qu'elle soit efficace. [RTS]
L'application Swisscovid est lancée. Il faut maintenant que les Suisses la téléchargent massivement pour qu'elle soit efficace. / 19h30 / 2 min. / le 25 juin 2020

>> Voir l'interview du chef de la task force Covid Matthias Egger:

Matthias Egger, chef Task Force Covid-19 : "Téléchargeons tous et toutes cette application !" [RTS]
Matthias Egger, chef Task Force Covid-19 : "Téléchargeons tous et toutes cette application !" / 19h30 / 2 min. / le 25 juin 2020

06h30

Un manque de volonté politique a provoqué l'absence de stocks de masques

L'enquête de la RTS sur la gestion par la Suisse de ses stocks de masques révèle que l'absence d'une réserve fédérale conséquente relève plus d'un problème de volonté politique que d'un manque de base légale. Ses éléments remettent partiellement en cause l'explication du ministre de la Santé Alain Berset, qui justifiait cette absence par un vide juridique.

Si la Loi sur les épidémies ne concerne effectivement pas les réserves de masques, c’est une autre loi qui s’applique: celle sur l’approvisionnement économique du pays. Or, si l’Office fédéral de l’approvisionnement a bel et bien été impliqué dans les discussions sur la constitution ou non de stocks obligatoires, le problème du manque de base légale n’a pas été au centre des discussions. Il ressort plutôt que c'est le manque de volonté des partenaires publics et privés qui a conduit à renoncer à ces réserves au niveau fédéral.

>> Les précisions de Forum:

Constituer une réserve de masques sanitaires en Suisse, un véritable casse-tête juridique? [RTS]
Constituer une réserve de masques sanitaires en Suisse, un véritable casse-tête juridique? / Forum (vidéo) / 5 min. / le 25 juin 2020

>> Plus de détails:  Un manque de volonté politique a provoqué l'absence de stocks de masques

06h15

Retour sur la journée de jeudi

La Suisse a enregistré 52 nouveaux cas d'infection au Covid-19 au cours des dernières 24 heures, a annoncé jeudi Stefan Kuster, chef de la division Maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique. La tendance est légèrement à la hausse depuis plusieurs jours.

Par ailleurs, le Parlement fédéral ne tiendra pas de session extraordinaire avant la pause estivale. Les bureaux des deux Chambres ont décidé jeudi que le débat requis sur la prolongation des mesures de soutien liées au coronavirus se tiendrait durant la première semaine de la session d'automne.

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus