Les 4 conseillers fédéraux réunis vendredi. [Keystone]
Publié Modifié

Ecoles fermées, réunions de plus de 100 personnes interdites: la Suisse durcit ses mesures

- Le Conseil fédéral a annoncé vendredi la fermeture dans tout le pays des écoles jusqu’au 4 avril au plus tôt. Auparavant, les cantons de Vaud et de Fribourg avaient déjà communiqué une mesure identique, mais jusqu’au 30 avril, avec des aménagements possibles dans certains cas. Neuchâtel et le Valais ont suivi peu après avec la même date de fin.

- Tous les rassemblements de plus de 100 personnes sont également interdits en Suisse jusqu'au 30 avril. Plusieurs cantons abaissent cette limite à 50 personnes. Les lieux de divertissement (théâtre, cinéma, restaurants) sont également concernés, ainsi que les stations de ski.

- Le gouvernement a aussi décidé de réintroduire, avec effet immédiat et au cas par cas, des contrôles Schengen à toutes ses frontières.

- La Confédération va mettre 10 milliards de francs à disposition de l’économie. Cette aide interviendra rapidement et sans bureaucratie inutile, a assuré le Conseil fédéral

- Les hôpitaux et les cliniques doivent dès à présent annoncer le nombre de lits en soins intensifs disponibles pour des patients atteints du coronavirus.

- Vendredi, l'Office fédéral de la santé publique fait état de 1125 tests positifs. Neuf personnes ont perdu la vie.

Suivi assuré par Katharina Kubicek, Frédéric Boillat et Victorien Kissling

21h45

Retour sur les principales mesures de la Confédération

La bataille décisive est engagée en Suisse contre le nouveau coronavirus. C'est un pari colossal, dont l'objectif est de ralentir et contenir l'épidémie. L'une des mesures les plus spectaculaires est la fermeture des écoles.

La bataille est sans précédent dans l'histoire helvétique et l'annonce a mobilisé quatre membres du Conseil fédéral.

Le Conseil fédéral ferme toutes les écoles et interdit les rassemblements de plus de 100 personnes. [RTS]
Le Conseil fédéral ferme toutes les écoles et interdit les rassemblements de plus de 100 personnes. / 19h30 / 2 min. / le 13 mars 2020

>> L'appel solennel d'Alain Berset à l'ensemble de la population:

Alain Berset: "Je fais un appel à l'ensemble de la population: respectez les mesures". [RTS]
Alain Berset: "Je fais un appel à l'ensemble de la population: respectez les mesures". / 19h30 / 4 min. / le 13 mars 2020

21h30

Les hôpitaux se préparent au pic dans les soins intensifs

Les hôpitaux suisses se préparent pour la grande vague inéluctable de patients contaminés. Tous les établissements prennent des mesures d’urgence, comme l'installation de tentes, la mise en place de hotlines ou la déprogrammation des opérations non-urgentes.

>> Voir le reportage du 19h30:

Les services de soins intensifs des hôpitaux sont sous pression dans toute la Suisse. [RTS]
Les services de soins intensifs des hôpitaux sont sous pression dans toute la Suisse. / 19h30 / 2 min. / le 13 mars 2020

>> Lire aussi: Les services de soins intensifs seront bientôt mis à rude épreuve

19h30

Les réactions aux annonces

Syndicats, milieux économiques et partis saluent les mesures du Conseil fédéral contre le coronavirus. Des dispositions supplémentaires de soutien à l'économie, garantie des salaires, ainsi que des solutions de garde pour les enfants sont toutefois réclamés.

- LES SYNDICATS -

La garantie des salaires est "la priorité absolue" pour l’Union syndicale suisse (USS), dit-elle dans un communiqué diffusé vendredi. Nous risquons sinon "de faire face à une grave récession avec des conséquences désastreuses pour les personnes qui travaillent".

La réduction des obstacles pour le chômage partiel est unanimement saluée, de même que l'aide de 10 milliards à l'économie. Mais la décision du Conseil fédéral de fermer les écoles sans solutions pour les parents qui travaillent inquiète syndicats et partis.

Le syndicat des médias syndicom propose lui d'introduire un système de bons pour les entreprises qui permettent à leurs collaborateurs de garder leurs enfants. Les entreprises paieraient leurs employés et seraient ensuite remboursées par la Confédération.

Le syndicat des enseignants LCH réclame des éclaircissements concernant la garde des élèves. Il s'agit notamment d'assurer une protection suffisante du personnel. La Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin se félicite d'une décision prise en concertation avec les cantons.

- LES ORGANISATIONS ECONOMIQUES -

Plusieurs organisations économiques ont aussi salué les décisions prises. La faîtière de l'économie, Economiesuisse, soutient le train de mesures du Conseil fédéral pour atténuer l'impact économique de l'épidémie. Elle salue en particulier la volonté du gouvernement de se concentrer sur des mesures ciblées plutôt que sur un plan de relance.

L'Union suisse des arts et métiers (USAM) se félicite pour sa part des mesures non bureaucratiques pour indemniser le chômage partiel, mais voit de façon plus critique des programmes conjoncturels à plus long terme.

La Société des employés de commerce estime au contraire que des mesures étalées dans le temps, en particulier des dispositions fiscales, pour soutenir l'économie et assurer les emplois sont incontournables,

- LES PARTIS POLITIQUES -

Les partis ont aussi salué les mesures annoncées vendredi. Le PLR demande "un soutien ciblé et limité dans le temps" pour les entreprises qui ont des difficultés à payer leurs employés.

A l'instar du parti socialiste (PS) et des syndicats, le PLR demande "des services de garde suffisants" pour les enfants en âge scolaire.

Le PS appelle les employeurs à permettre le télétravail quand c'est possible. Comme d'autres partis, il exhorte aussi la population à la solidarité.

Les Verts réclament quant à eux un programme conjoncturel global au-delà des mesures d'urgence à court terme, en coordination avec cantons et communes et visant à accélérer la mutation écologique.

L'UDC se félicite sans surprise de la réintroduction de contrôles Schengen aux frontières, mais s'en tient à son exigence de fermeture.

19h15

Les magasins pris d'assaut

Malgré les précisions du Conseil fédéral, indiquant clairement qu'il n'a jamais été question de fermer les magasins d'alimentation et qu'il n'y a pas lieu de paniquer, les commerces ont été pris d'assaut vendredi après-midi, comme en témoignent plusieurs photos prises par les internautes.

Un exemple dans un centre commercial de Crissier (VD). [Sébastien Liardet - Vos Infos]Un exemple dans un centre commercial de Crissier (VD). [Sébastien Liardet - Vos Infos]

Des rayonnages vides à la Migros de La Sallaz à Lausanne. [Yoan Rithner - RTS]Des rayonnages vides à la Migros de La Sallaz à Lausanne. [Yoan Rithner - RTS]

19h00

Conséquences des mesures du Conseil fédéral: ce qui ferme, ce qui est limité

Ecoles, transports publics, musées, discothèques: récapitulatif lieu par lieu des conséquences des mesures nationales prises vendredi après-midi par le Conseil fédéral. Celles-ci peuvent toutefois être plus restrictives en fonction des cantons, qui peuvent prendre des mesures supplémentaires.

>> Lire: Conséquences des mesures du Conseil fédéral: ce qui ferme, ce qui est limité

18h50

Des disparités cantonales

Plusieurs cantons vont plus loin que le Conseil fédéral dans leurs directives pour enrayer la propagation du coronavirus. Le tour d'horizon pour les cantons romands:

>> Lire: Les cantons également au créneau pour stopper la propagation du Covid-19

18h40

Manger de l'ail, boire chaud, s'exposer au soleil: de faux remèdes contre le COVID-19 en circulation

Des listes de conseils simples présentés comme des remèdes au COVID-19 se propagent ces jours sur les différents réseaux sociaux et services de messagerie. Mais beaucoup de ces recommandations sont sans effet sur le virus.

>> Lire: Manger de l'ail, boire chaud, s'exposer au soleil: de faux remèdes contre le COVID-19 en circulation

Un collaborateur désinfecte une salle d'un lieu d'enseignement au Tessin. [Alessandro Crinari - Keystone/Ti-Press]Un collaborateur désinfecte une salle d'un lieu d'enseignement au Tessin. [Alessandro Crinari - Keystone/Ti-Press]

18h35

Le château de Chillon ferme

Le château de Chillon ferme à son tour ses portes aux visiteurs en raison de la pandémie de coronavirus. La fermeture est prévue jusqu'au 30 avril. Il va faire appel au chômage partiel.

Le haut lieu touristique lémanique annule également tous ses événements publics, dont le Printemps de la Poésie, les animations de Pâques et les visites guidées. Le château, qui attire 75% de visiteurs étrangers, est "fortement impacté" par la crise actuelle.

18h25

Mesures plus strictes en Valais

En Valais aussi, les mesures sont plus strictes qu'au niveau national, a annoncé le Conseil d'Etat. Dès lundi, toutes les écoles seront fermées jusqu’au 30 avril. L’ensemble des crèches, des UAPE et des réseaux de parents d’accueil du canton seront également fermés. Un service minimum pour la garde des enfants est en cours de préparation.

Les rassemblements de plus de 50 personnes seront par ailleurs interdits.

L'Hôpital du Valais restreint également les visites dans les établissements hospitaliers.

18h10

La troisième semaine de session parlementaire aura lieu

La session de printemps ne sera pas interrompue. Le Bureau du Parlement, dans un communiqué, estime en effet que les séances parlementaires sont des séances de travail et non pas des manifestations publiques. Elles ne sont donc pas touchées par les nouvelles restrictions du Conseil fédéral.

Des mesures supplémentaires ont toutefois été mises en place. Les députés pourront par exemple utiliser les tribunes à des fins d’éloignement social. Les députés particulièrement à risque, ainsi que ceux devant assurer la prise en charge d’enfants pourront être excusés.

Le nombre de personnes au Palais sera également limité : celles et ceux ayant obtenu une carte d’accès par l’intermédiaire d’un député ne pourront plus entrer au Palais et le nombre de journalistes sera restreint à un représentant par groupe de presse.

18h00

Les messes célébrées à huis clos, des cultes annulés

Face à la pandémie actuelle, le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg s'aligne sur les mesures prises par le Conseil fédéral en interdisant dès aujourd'hui et jusqu'au 30 avril 2020 la célébration en public de toutes les messes sur le territoire diocésien. Elles seront célébrées à huis-clos.

"S'il est capital pour les fidèles de prier ensemble, cela ne saurait les dispenser du devoir de ne pas causer la mort d'autrui et d'obéir aux autorités de notre Etat de droit", précise le diocèse dans un communiqué.

La messe quotidienne sera diffusée en direct à 19h sur la chaîne YouTube de l'évêché.

Cultes annulés dans le canton de Vaud

De son côté, le Conseil synodal de l'Eglise réformée a pris des "mesures difficiles" mais "nécessaires". Les services funèbres sont maintenus, mais uniquement dans l'intimité, avec 50 personnes au maximum. Les cultes, assemblées et autres réunions sont suspendus. Des formes alternatives de culte et de présences à distance sont en cours de définition, a précisé l'EERV.

17h45

Transports publics maintenus

Les transports publics prennent des mesures pour assurer la sécurité des pendulaires en période de pandémie de coronavirus. Ils maintiennent la desserte régulière selon l’horaire, mais suppriment les transports touristiques.

Outre l'offre touristique, tous les voyages de groupe et les courses spéciales sont annulés, peut-on lire vendredi dans un communiqué de presse conjoint de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), des CFF et de CarPostal. L’offre internationale à destination de l’Italie est déjà réduite: les liaisons entre l'Autriche et la Suisse viennent elles d'être interrompues pour une durée indéterminée.

Sécurité des pendulaires

L’OFSP recommande aux voyageurs de ne pas se déplacer aux heures de pointe afin que les taux d’occupation restent constamment à un bas niveau. Dans la mesure du possible, toutes les portes des trains et des bus seront ouvertes dans les gares et aux arrêts de sorte qu’il ne soit pas nécessaire d’actionner leur ouverture en appuyant sur le bouton prévu à cet effet.

Dans les bus, la porte avant, près du conducteur, reste fermée, et l’espace réservé au conducteur est isolé. La vente de billets dans les bus est suspendue.

Plusieurs nettoyages quotidiens

Tous les trains des CFF continuent de faire l’objet de plusieurs nettoyages quotidiens, en particulier les surfaces des espaces d’entrée, des compartiments voyageurs et des toilettes. De plus, les trains font l’objet d’un nettoyage approfondi pendant la nuit, comme à l’accoutumée.

L’accompagnement des trains grandes lignes continue d’être assuré. Le contrôle des titres de transports est fortement réduit avec effet immédiat, même si l’obligation de posséder un titre de transport reste valable. Les services de restauration dans les trains sont quant à eux supprimés dès samedi.

Trafic marchandise maintenu

Le trafic marchandises est maintenu autant que possible dans sa forme actuelle. Du point de vue de l’OFSP, il n’y a aucune raison de le restreindre. Des mesures ont été prises pour protéger le personnel affecté au transport de marchandises. Les transports publics suivent les recommandations émises par l'OFSP et les appliqueront jusqu'au 26 avril. Selon cet office, les transports publics doivent être maintenus en cas d’épidémie ou de pandémie. En effet, des restrictions de l’offre en transports publics pourraient avoir de graves conséquences pour de nombreux aspects de la vie quotidienne et de l’économie.

17h40

Le zoo de Zurich fermé

Le zoo de Zurich est fermé jusqu'à nouvel ordre après les nouvelles mesures annoncées par le Conseil fédéral pour lutter contre le coronavirus. Le zoo avait dû prendre une telle décision en 1949 à cause de l'épidémie de fièvre aphteuse, a indiqué vendredi la direction.

17h30

Genève adapte les mesures fédérales

Genève va assurer un service d'accueil minimum dans les crèches et les écoles primaires pour les parents qui n'ont pas de solution de garde, en concertation avec la direction de l'établissement. Pour le cycle d'orientation, l'enseignement secondaire II et les hautes écoles, un dispositif sera mis en place pour garantir un enseignement en ligne et favoriser le travail à domicile.

Dans l'enseignement spécialisé, un accueil sera déployé en fonction des besoins des familles et en coordination avec la direction des établissements. Les foyers de l'office médico-pédagogique resteront ouverts. L'accueil parascolaire, en lien avec le service minimum, sera maintenu pour le repas de midi et entre 16h00 et 18h00. Les écoles privées s'organisent pour assurer un service d'accueil minimum. Ces dispositions s'appliquent jusqu'au 8 avril inclus.

17h20

Le Jura prend des mesures supplémentaires

Dans la foulée des annonces du Conseil fédéral, le canton du Jura a décidé de prendre des mesures supplémentaires. Toutes les structures d'accueil de la petite enfance et les écoles du canton seront fermées jusqu'au 4 avril. Les crèches resteront toutefois ouvertes pour les enfants de parents travaillant dans des institutions de santé et sociales. Une hotline a été mise en place au 032 420 51 97, disponible entre 9h et 16h samedi et dimanche.

Toutes les visites dans les institutions de santé et sociales sont également interdites avec effet immédiat.

17h10

Aucune décision sur les votations du 17 mai

Plusieurs questions ont été posées sur le maintien ou non des prochaines votations fédérales du 17 mai. Le vice-chancelier de la Confédération et porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi répond qu’aucune décision n’a été prise et qu’ils sont en contact avec les cantons pour voir si les conditions sont réunies pour qu’elles aient lieu.

17h00

Le cirque Knie annule le début de sa tournée

Le cirque Knie annule le début de sa tournée à cause des mesures annoncées par le Conseil fédéral en raison du coronavirus. Les représentations dans dix villes alémaniques sont d'ores et déjà supprimées.

L'interdiction des manifestations réunissant plus de 100 personnes oblige Knie à annuler les représentations prévues entre le 19 mars et le 30 avril, a indiqué le cirque vendredi. De nouvelles dates seront communiquées ultérieurement.

Concrètement, les spectacles prévus à Rapperswil (SG), Schaffhouse, Frauenfeld (TG), Wil (SG), Winterthour (ZH), Buch (SG), Coire (GR), Kreuzlingen (TG), Glaris et St-Gall sont annulées. A St-Gall, seules les représentations prévues les 29 et 30 avril sont supprimées, celles du 1er au 5 mai sont pour l'instant maintenues.

16h55

Les magasins d'alimentation ouverts, les domaines skiables fermés

La rumeur de fermeture des magasins d'alimentation est infondée. Il n'en a jamais été question et il n'y a pas lieu de paniquer, a déclaré la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga.

L'Italie n'a pas non plus fermé ses commerces d'alimentation, a-t-elle rappelé.

En revanche, les domaines skiables devront fermer, a précisé vendredi Alain Berset. C'est la seule manière de mettre en oeuvre l'interdiction des manifestations de plus de 100 personnes.

16h50

La vitesse de propagation se maintient en Suisse

Avec les 1125 cas positifs annoncés aujourd'hui par l'OFSP (dont 116 en attente du résultat d'un deuxième test), l'évolution de la propagation du coronavirus maintient un rythme régulier en Suisse.

L'augmentation quotidienne de cas détectés a été constante depuis le 9 mars. Le nombre de tests positifs s’accroît d'environ 30% par jour.

Désormais, plus de 13 personnes sur 10'000 sont malades dans le pays. Ce taux permet de comparer la propagation avec d'autres pays, bien que les différentes statistiques nationales dépendent en partie du nombre, de l'ampleur et de la méthodologie des tests de dépistage effectués. En Suisse, ces derniers jours les dépistages ont ainsi été limités.

Les données disponibles indiquent que la Suisse fait toujours partie d'un groupe de nations où la vitesse de propagation est particulièrement rapide. La courbe actuelle ressemble ainsi à celle de l'Italie.

Avec environ 0,8% de cas mortels, la Suisse fait cependant toujours partie des pays où le virus tue le moins. A titre de comparaison l'Italie est à plus de 6%, la France à 2,1%, l'Allemagne à 0,2%.

16h45

Ne pas saturer le système de santé

Le système de santé n'est pas saturé pour l'instant, a précisé le ministre de la santé Alain Berset. Des mesures ont déjà été prises pour libérer des places, mais le nombre de cas augmente rapidement. Cela peut changer. La situation est observée au jour le jour, notamment en collaboration avec le Tessin. Les établissements doivent informer sur leurs disponibilités pour permettre le meilleur pilotage possible.

Certains, y compris des virologues, critiquent par ailleurs le fait que le dépistage ne se fasse plus que de manière ciblée et les employeurs, notamment, regrettent qu’en cas de suspicion, le test ne puisse pas venir lever le doute et de ne pas envoyer en quarantaine d’autres collaborateurs s’il est négatif.

"Ce que nous disons aux gens, c’est que s’ils présentent des symptômes mais qu’ils sont jeunes et n’appartiennent pas à une population à risques, ils n’ont rien à faire dans l’espace public, mais devraient rester chez eux et se soigner", répond Daniel Koch, responsable de la division maladies de l’OFSP. "Nous ne voulons pas surcharger nos ressources dès à présent. En fait, nous ne testons pas moins, nous testons davantage, avec 2000 tests par jour actuellement. En comparaison européenne, nous sommes ceux qui testons le plus."

>> Cesla Amarelle et Laurent Kaiser évoquent les mesures contre la propagation du coronavirus:

Cesla Amarelle et Laurent Kaiser évoquent les mesures contre la propagation du coronavirus. [RTS]
Cesla Amarelle et Laurent Kaiser évoquent les mesures contre la propagation du coronavirus. / 19h30 / 3 min. / le 13 mars 2020

16h30

Deux nouveaux décès en Suisse

Deux nouvelles personnes sont décédées du coronavirus en Suisse, sur sol vaudois, a indiqué le médecin cantonal Karim Boubaker. Il n'a pas donné pour l'instant plus de détails sur ces deux victimes, décédées dans la nuit de jeudi à vendredi au CHUV.

Le total des décès liés au Covid-19 se monte désormais à neuf pour l'ensemble de la Suisse: trois personnes dans le canton de Vaud, trois au Tessin, deux à Bâle-Campagne et une dans le canton de Bâle-Ville.

Au total, la barre des mille personnes testées positives est dépassée en Suisse. Le bilan de vendredi à midi s'établit à 1125 cas, dont quatre au Liechtenstein.

A ce stade, 1009 sont confirmés et 116 doivent encore l'être, après un premier résultat positif, a indiqué vendredi l'Office fédéral de la santé publique. Sept personnes sont décédées à l'heure actuelle.

Le canton de Vaud est le plus touché de Suisse avec 222 cas, devant le Tessin (218) et Zurich (124).

Concernant les autres cantons romands, Genève compte 86 cas, Berne 62, Neuchâtel 37, Fribourg 31, le Valais 29 et le Jura 7.

16h20

Paléo reporte la sortie de sa programmation

Paléo reporte la sortie de sa programmation pour son édition 2020. Initialement prévue le 24 mars, elle est désormais agendée au 5 mai en raison du coronavirus.

"Nous souhaitons que les festivalières et festivaliers puissent se projeter dans une célébration de la musique, des émotions et des sens", expliquent vendredi les organisateurs dans un communiqué, relevant que la période actuelle était peu propice à une ambiance de fête. La 45e édition de Paléo est programmée du 20 au 26 juillet.

>> Le secteur de l'événementiel durement touché par la pandémie de Covid-19:

Le secteur de l'événementiel durement touché par la pandémie de Covid-19. [RTS]
Le secteur de l'événementiel durement touché par la pandémie de Covid-19. / 19h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

16h10

L'heure des questions

A l'issue de la conférence de presse, Alain Berset a répondu à plusieurs questions des journalistes, dont voici quelques extraits:

Pourquoi y a-t-il eu un revirement sur les écoles, alors que jusqu’à peu le Conseil fédéral disait le contraire ?

"Ce qui a changé, c’est une nouvelle étude du Centre européen de la prévention des maladies, qui dit que la fermeture des écoles est une mesure à prendre", explique Alain Berset. "On sait aussi que les enfants peuvent être potentiellement des vecteurs de transport du virus. L’étude du centre montre également qu’il ne faut pas mélanger les générations. C’est pourquoi, d’entente avec les cantons, nous les incitons à mettre en place des structures d’accueil", indique Alain Berset.

Les crèches seront-elles fermées aussi ?

"C’est une bonne question. Le Conseil fédéral répond que ce sont les cantons qui sont compétents. Il n’y a pas que les crèches, certains cantons ont des modèles très différents. Ce sont eux qui sont compétents en la matière, ils sont invités à régler la question avec le plus de bon sens", explique Alain Berset qui renvoie la balle aux cantons.

Comment faire passer le message aux jeunes générations, qui semblent parfois prendre un peu à la légère toutes ces mesures ?

"Les mesures décidées aujourd’hui sont un signal fort: limiter le nombre des personnes à 50 dans les bars, les discothèques, etc, est un message fort pour dire que la situation est sérieuse, et qu’il est temps d’agir", espère Alain Berset.

La session du Parlement sera-t-elle annulée ?

"Une session parlementaire n’est ni une manifestation publique ou privée, ni un lieu de divertissement – je crois du moins", répond le conseiller fédéral

16h00

Neuchâtel ferme aussi les écoles jusqu'à fin avril

Le canton de Neuchâtel a décidé de fermer dès lundi et jusqu'à fin avril toutes les écoles, centres de formation professionnelle, lycées, Université, Haute Ecoles et structures d’accueil extrafamilial. Un service d'accueil minimal sera toutefois mis en place.

Le canton de Neuchâtel prévoit un enseignement à distance, a-t-il indiqué vendredi. Un courrier sera adressé aux parents et publié sur la page internet du canton.

Un dispositif minimal d’accueil scolaire et extrascolaire sous conditions sera mis en place. "Il s’agit notamment de garantir l’accueil des enfants des personnels engagés dans le système sanitaire, qui ne doit pas être affaibli, quelle que soit sa situation familiale", peut-on lire dans le communiqué.

15h55

"Il faudra assurer une distribution claire de l'argent", précise Guy Parmelin

Le conseiller fédéral Guy Parmelin s'est ensuite exprimé sur les 10 milliards promis à l'économie. "Le Conseil fédéral est conscient qu’il devra s’assurer d’une distribution efficace, basée sur des critères clairs et objectifs", a noté le ministre de l’Economie en conférence de presse. "Il faudra donc établir les bonnes structures pour atteindre cet objectif."

>> Voir les précisions de Guy Parmelin:

Les précisions de Guy Parmelin [RTS]
Les précisions de Guy Parmelin / L'actu en vidéo / 2 min. / le 13 mars 2020

>> Les mesures en faveur de l'économie:

Mesure exceptionnelle: 10 milliards de francs dégagés pour soutenir l'économie suisse. [RTS]
Mesure exceptionnelle: 10 milliards de francs dégagés pour soutenir l'économie suisse. / 19h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

15h50

"Toute personne venant de pays à risque ne pourra plus entrer en Suisse", précise Karin Keller-Sutter

"Toute personne venant de pays à risque ne pourra plus entrer dans notre pays", précise la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter.

"Cette décision est en accord avec les accords de Schengen sur la libre-circulation. J’en ai informé toute à l’heure les pays de l’Union européenne. L’entrée vers la Suisse est limitée notamment depuis l’Italie, mais aussi depuis d’autres pays. Il y a aura bien sûr des exceptions: ressortissants suisses, livraisons, frontaliers, ou ayant une justification."

"Il n’y aura par contre pas d’exception pour les demandeurs d’asile, qui ne sont pas en danger en Italie s’ils ne peuvent pas franchir la frontière. On va également suspendre le renvoi vers la Suisse de personnes concernées par les accords de Dublin. Cette décision est limitée à six mois."

Pour l'instant, seule l'Italie figure dans la liste des pays à risque, selon l'ordonnance fédérale sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus.

>> Voir l'intervention de Karin Keller-Sutter:

L'intervention de Karin Keller-Sutter [RTS]
L'intervention de Karin Keller-Sutter / L'actu en vidéo / 2 min. / le 13 mars 2020

15h45

"La situation est sérieuse", explique Alain Berset

"Nous devons tout faire pour éviter le mélange des générations. On peut décider de toutes les mesures qu’on veut, s’il n’y a pas l’ensemble de la population derrière, qui respecte les mesures, cela ne sert à rien", a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset, qui insiste donc sur l'importance du respect de ces nouvelles mesures pour endiguer la propagation de l'épidémie.

"Les mesures sont très dures, mais la situation est sérieuse. Elles doivent nous permettre de protéger les personnes les plus vulnérables, notre objectif. C’est comme une nouvelle société que nous avons créé pour quelques semaines, accepter que la vitesse ralentisse."

>> Voir les déclarations d'Alain Berset:

Les déclarations d'Alain Berset [RTS]
Les déclarations d'Alain Berset / L'actu en vidéo / 2 min. / le 13 mars 2020

>> Retour sur les mesures sanitaires décidées avec les interviews du conseiller fédéral Alain Berset et du docteur Didier Pittet (HUG) dans Forum:

Nouvelles mesures sanitaires prises par le Conseil fédéral: interview d'Alain Berset et Didier Pittet [RTS]
Nouvelles mesures sanitaires prises par le Conseil fédéral: interview d'Alain Berset et Didier Pittet / Forum (vidéo) / 14 min. / le 13 mars 2020

15h37

Les écoles fermées en Suisse

Les cours et les activités sur place dans les écoles, les hautes écoles et les centres de formation sont interdits jusqu’au 4 avril. Les examens déjà prévus peuvent avoir lieu moyennant certaines mesures de protection. Pour les enfants du primaire, les cantons peuvent cependant prévoir des offres d’accueil afin d’éviter que les enfants soient gardés par leurs grands-parents; ceux-ci font en effet partie des personnes particulièrement à risque.

>>La plupart des parents ont appris la fermeture des écoles à la sortie des classes et étaient dans l'incertitude:

La plupart des parents ont appris la fermeture des écoles à la sortie des classes et étaient dans l'incertitude. [RTS]
La plupart des parents ont appris la fermeture des écoles à la sortie des classes et étaient dans l'incertitude. / 19h30 / 2 min. / le 13 mars 2020

15h35

Les réunions de plus de 100 personnes interdites en Suisse

Les manifestations publiques et privées de plus de 100 personnes sont interdites jusqu'au 30 avril. Les cantons peuvent décréter des exceptions s’il existe un intérêt public prépondérant, par exemple pour des assemblées générales. Dans ce cas, il convient de prendre différentes mesures visant à protéger les participants, et notamment les personnes particulièrement à risque. Les manifestations de moins de 100 personnes doivent elles aussi prévoir des mesures de protection. Une pratique cantonale uniforme est ainsi garantie.

À noter que la règle des 100 personnes vaut aussi pour les centres de loisirs, les musées, les centres sportifs, les piscines et les stations de ski.

Les restaurants, les bars et les discothèques ne peuvent accueillir plus de 50 personnes en même temps et les personnes présentes doivent pouvoir respecter les recommandations de l’OFSP en matière d’hygiène et de distance.

>> Relire notre page consacrée à ces recommandations: Prévention, diagnostic ou ligne téléphonique, les conseils officiels sur le coronavirus en Suisse

15h33

Mesures relatives aux transports publics

Le Conseil fédéral a également pris connaissance des recommandations de l’OFSP relatives aux transports publics. Si ces derniers sont la base d’une économie fonctionnelle et l’un des piliers de notre société, ils représentent aussi un risque accru d’infection par le nouveau coronavirus lorsqu’ils sont très fréquentés. Afin de minimiser ce risque, l’OFSP recommande d’éviter autant que possible les transports publics. Les personnes qui présentent les symptômes d’une maladie respiratoire et celles de plus de 65 ans doivent renoncer à les emprunter.

Par ailleurs, les employeurs doivent adapter les horaires de travail de leurs employés pour leur permettre d’éviter les heures de pointe. Ils doivent également permettre le télétravail dans la mesure du possible. Enfin, les entreprises de transports publics doivent supprimer les services dans les trains et prendre toutes les mesures qui s’imposent pour protéger le personnel roulant.

15h31

Mise en place des contrôles aux frontières prévus dans l’accord de Schengen

Le Conseil fédéral a décidé de réintroduire, avec effet immédiat et au cas par cas, des contrôles Schengen à toutes ses frontières. L’entrée en Suisse depuis l’Italie n’est ainsi autorisée qu’aux citoyens suisses, aux personnes ayant un permis de séjour en Suisse ainsi qu’à celles qui doivent voyager en Suisse pour des raisons professionnelles. Le transit et le transport de marchandises restent autorisés. Les personnes ayant des raisons impérieuses seront elles aussi autorisées à entrer en Suisse depuis l’Italie.

Avec cette restriction d’entrée, le Conseil fédéral reprend telles quelles les mesures mises en place par le gouvernement italien. Il s’agit en premier lieu de protéger la population suisse et de préserver les capacités du système de santé helvétique. Mais cette mesure permet aussi de renforcer l’efficacité de la réglementation italienne visant à freiner la propagation du virus Le Conseil fédéral suit l’évolution de la situation en continu et étendra si nécessaire les mesures aux frontières aux voyageurs d’autres pays ou régions.

>> Pierre Nebel fait le point sur la gestion de la crise par le Conseil fédéral:

Pierre Nebel fait le point sur la gestion de la crise par le Conseil fédéral. [RTS]
Pierre Nebel fait le point sur la gestion de la crise par le Conseil fédéral. / 19h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

15h30

10 milliards de francs à disposition de l'économie

La Confédération va mettre jusqu'à dix milliards de francs à disposition de l'économie ralentie par le coronavirus. Cette aide interviendra rapidement et sans bureaucratie inutile, a assuré vendredi le Conseil fédéral. Il importe en priorité de verser les salaires.

"Il sera extrêmement difficile d'échapper à la récession", a estimé le ministre de l'économie Guy Parmelin. Au vu de la gravité de la situation, son département va mettre sur pied une Task Force Covid-19 en y intégrant la Banque nationale suisse pour évaluer l'impact de l'épidémie sur l'économie. La culture sera englobée dans cette analyse.

Dans l'immédiat, les mesures ciblent les entreprises confrontées à une réduction d'activité. Pour l’indemnisation du chômage partiel, il est possible de puiser jusqu’à 8 milliards de francs dans le fonds de l’assurance-chômage. Le délai de carence est réduit à un jour à partir de vendredi jusqu'au 30 avril. Les entreprises n'auront ainsi qu'un jour d'arrêt de travail à assumer elles-mêmes.

Le Conseil fédéral demande par ailleurs au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) d’évaluer, d’ici une semaine, la possibilité d’étendre le droit au chômage partiel aux employés en contrat de travail à durée déterminée et aux travailleurs temporaires. Cela nécessitera une adaptation de la législation.

>> Aide d'urgence pour les entreprises, l'interview d'André Berdoz, vice-président de l'Union suisse des arts et métiers, dans Forum:

Aide d'urgence de 10 milliard de francs pour les entreprises: interview d'André Berdoz [RTS]
Aide d'urgence de 10 milliard de francs pour les entreprises: interview d'André Berdoz / Forum (vidéo) / 7 min. / le 13 mars 2020

Liquidités

Le Conseil fédéral pourrait aussi accorder un soutien financier pouvant aller jusqu’à un milliard de francs aux entreprises particulièrement touchées. Ce soutien doit leur permettre de disposer des liquidités nécessaires le temps de la crise. L’évaluation sera effectuée sous la houlette du Département des finances. Les demandes de fonds devront être déposées d’ici au 1er avril.

Les PME en difficulté financière peuvent bénéficier dès maintenant de crédits bancaires garantis par cautionnement d’un montant total de 580 millions de francs. Dix millions de francs doivent en outre être accordés aux organisations de cautionnement pour couvrir leurs frais administratifs exceptionnels.

Les organisations reconnues peuvent fournir aux entreprises de toutes tailles des cautionnements allant jusqu’à un million de francs. Les crédits bancaires accordés par le biais de ces cautionnements doivent être remboursés. Le Conseil fédéral allège les conditions d’un tel cautionnement.

Jusqu’à fin 2020, il entend prendre à sa charge les coûts uniques d’évaluation des demandes ainsi que les primes de risque des entreprises pour la première année du cautionnement. Un montant maximal de 4,5 millions de francs peut être sollicité pour compenser les pertes liées aux activités de promotion de l’exportation. Cela concerne les membres de l’association officielle Switzerland Global Enterprise.

>> Débat entre Claudine Amstein (Chambre vaudoise de commerce et d'industrie), Eric Schnyder (PME Sylvac), Jean-Yves Mercier (UNIGE) et Yves Defferrard (Unia Vaud) dans Forum:

Le débat - Entreprises: mesures et Covid-19 [RTS]
Le débat - Entreprises: mesures et Covid-19 / Forum (vidéo) / 19 min. / le 13 mars 2020

Sport et culture

Comme les manifestations sportives et culturelles sont aussi fortement perturbées par l'épidémie, un soutien est également prévu pour ces secteurs.

Pour les organisations sportives bénévoles, une contribution à fonds perdu de 50 millions de francs va être débloquée. Pour en bénéficier, les associations concernées doivent imposer à leurs membres de constituer à moyen terme le capital nécessaire pour faire face à une situation exceptionnelle de six mois.

Le Conseil fédéral entend aussi accorder des prêts remboursables sans intérêts aux milieux professionnels des sports d’équipes. Jusqu’à 50 millions de francs sont prévus.

Pour le secteur culturel, le Conseil fédéral entend enfin mettre des fonds supplémentaires à disposition. Le Département de l'intérieur élabore un projet de loi limité dans le temps. Le Conseil fédéral souhaite éviter que certaines manifestations soient menacées de disparition.

15h30

L'ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'ordonnance officielle de la Confédération:

Ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus

14h50

Les sites fédéraux saturés

Le site de l'administration fédérale (admin.ch), celui du Conseil fédéral et celui de l'Office fédéral de la santé fonctionnent mal ce vendredi, annoncent-ils en présentant leurs excuses. Ils sont saturés par un afflux de consultation, précise l'OFSP dans un tweet.

Contactés par la RTS, ils expliquent être en train de rechercher une solution au plus vite.

14h20

Vaud ferme ses écoles, ainsi que les lieux de divertissement

Les annonces se succèdent dans les cantons romands. Après Fribourg, c'est Vaud qui annonce passer à l'enseignement à distance. Le Conseil d'Etat in corpore est venu l'annoncer à la presse vendredi après-midi.

Dès lundi, les élèves de l'enseignement obligatoire et post-obligatoire, les étudiants, les apprentis et les professeurs ne doivent plus se rendre sur leur lieu de travail, a annoncé la conseillère d'Etat Cesla Amarelle dans un communiqué.

>> Interviews de Cesla Amarelle, conseillère d'Etat en charge de la Formation, et de Mathilde Morisod, pédopsychiatre au CHUV, dans Forum:

Fermeture des écoles en Suisse: interview de Cesla Amarelle et Mathilde Morisod [RTS]
Fermeture des écoles en Suisse: interview de Cesla Amarelle et Mathilde Morisod / Forum (vidéo) / 9 min. / le 13 mars 2020

Un service d'accueil scolaire va être mis en place, mais uniquement pour les cas problématiques. Sont concernés les enfants dont la garde mettrait en danger les personnes à risque, notamment les plus de 65 ans et les enfants du personnel médical.

Le canton de Vaud annonce également la fermeture des lieux de divertissement, notamment théâtre, cinéma, boîte de nuit ou fitness. Les rassemblements de plus de 50 personnes sont également interdits. Toutes les autres activités commerciales demeurent ouvertes.

Le Conseil d'Etat a aussi dit vouloir aider les entreprises et les milieux culturels touchés par la pandémie. Il va notamment activer le Fonds cantonal de lutte contre le chômage.

Pas de Grand conseil

Les deux prochaines séances plénières du Grand Conseil vaudois, les mardis 17 et 24 mars, sont annulées en raison du coronavirus. Cette décision fait suite aux mesures annoncées vendredi par le Conseil d'Etat, qui a interdit les rassemblements de plus de 50 personnes.

Pour la suite, le Bureau du Grand Conseil "procédera à une analyse de la situation chaque semaine", explique-t-il vendredi dans un communiqué. Mardi prochain, une délégation du Grand Conseil procédera néanmoins à l'assermentation de Christelle Luisier, qui vient d'être élue au Conseil d'Etat.

Le Bureau du Grand Conseil a aussi pris le parti de maintenir à l'heure actuelle les séances des commissions, celles-ci comportant moins de 50 participants.

>> Réactions à la sortie des écoles vaudoises vendredi après-midi:

Réactions à la sortie des écoles vaudoises, qui resteront fermées pour six semaines. [RTS]
Réactions à la sortie des écoles vaudoises, qui resteront fermées pour six semaines. / 19h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

14h05

Fribourg ferme ses écoles

Fribourg a annoncé la fermeture dès lundi de toutes les écoles du canton. C'est le deuxième canton à prendre cette décision après le Tessin. L'enseignement est interrompu à l’école obligatoire, au secondaire 2 et au niveau tertiaire.

"Les élèves doivent désormais rester à la maison. Il ne s’agit cependant pas d’une mise en congé. Les apprentissages se poursuivront à distance sous la direction des enseignantes et enseignants. Des informations pratiques suivront", a expliqué le conseiller d'Etat Jean-Pierre Siggen durant une conférence de presse, selon des propos rapportés par La Liberté.

Les rassemblements privés ou publics impliquant 50 personnes ou plus en même temps sont en outre interdits. Sont concernés les salles de concerts, les discothèques, les cinémas, les musées, les théâtres, les restaurants, les lieux d’exposition, les piscines ou encore les bains thermaux.

Les commerces, entreprises et transports publics ne sont pas concernés par cette décision.

13h45

Les mesures à l'étranger

Les mesures se succèdent dans le monde pour faire face au coronavirus. Le Premier ministre français Édouard Philippe a annoncé que le gouvernement abaissait à 100 personnes la taille limite des rassemblements dans le pays.

La République tchèque a de son côté fait savoir que les ressortissants étrangers seraient interdits d'entrée sur son territoire à compter du 16 mars et que les Tchèques ne pourraient pas non plus se rendre à l'étranger.

>> Les dernières informations à l'étranger: La France interdit les rassemblements de plus de 100 personnes

Dans le monde du sport, les annulations se succèdent. Le report de tous les matches de Ligue des champions et d'Europa League a ainsi été annoncé. Les championnats allemands, anglais, italien et français sont aussi interrompus.

>> Lire: UEFA

Après le ski alpin, c'est aussi le ski de fond qui a annulé toutes les dernières courses de la saison. Le grand prix d'Australie de Formule 1 est aussi annulé.

>> Lire: Ski de fond et F1

13h30

Le Musée olympique va fermer

Le Musée olympique à Lausanne est fermé pour au moins deux semaines en raison du coronavirus. La fermeture sera effective à partir de lundi pour l'un des musées les plus fréquentés de Suisse avec plus de 1000 visiteurs par jour.

Le Comité international olympique a également annoncé vendredi sur son site internet que tous les employés de son siège à Lausanne - environ 500 personnes - devaient désormais travailler depuis la maison jusqu'à nouvel avis. Seules "certaines fonctions essentielles" ne sont pas concernées.

13h15

Les écoles seront-elles fermées?

La fermeture des écoles sera-t-elle étendue à toute la Suisse? La question est sur toutes les lèvres vendredi alors que le Conseil fédéral doit annoncer de nouvelles mesures.

Depuis quelques jours, les appels à fermer les crèches et les écoles dans tout le pays se multiplient, une mesure déjà décidée en Italie et en France notamment et annoncée vendredi par le canton du Tessin. Le Liechtenstein a pris la même décision, pouvant laisser penser à une mesure similaire en Suisse.

"Prenez vos affaires d'école à la maison, au cas où": voilà ce qu'ont pu entendre les élèves dans plusieurs cantons romands vendredi matin. Les directions se préparent donc à demi-mot à fermer leurs établissements. On entend aussi des critiques, des pétitions, des parents qui veulent retirer leurs enfants.

Alors la décision sera-t-elle prise? Quelles écoles seront fermées ou partiellement fermées? Pratiquement tous les gouvernements cantonaux se se sont réunis vendredi matin et prévoient des annonces dans l'après-midi. Après la conférence de presse du Conseil fédéral...

>> Les précisions de Samuel Rohrbach, président du syndicat des enseignants romands, dans le 12h30:

Samuel Rohrbach, président du syndicat des enseignants romands. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Samuel Rohrbach réagit à la probable fermeture des écoles / Le 12h30 / 2 min. / le 13 mars 2020

Interrogé vendredi dans La Matinale, le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay se dit favorable à la fermeture. "On peut s'attendre à des mesures drastiques de la part du Conseil fédéral et des cantons", indique l'élu PDC. Selon lui, cela peut "aller dans la direction de la fermeture des établissements scolaires".

"La situation ne sera pas la même lundi. Quand la France prend ce genre de mesure je crois qu’on serait bien inspiré d’avoir une bonne coordination et ne pas aller chacun avec son petit couplet", estime Christophe Darbellay.

>> L'interview de Christophe Darbellay:

L'invité de la Matinale (vidéo) - Christophe Darbellay, conseiller d'Etat PDC valaisan [RTS]
L'invité de la Matinale (vidéo) - Christophe Darbellay, conseiller d'Etat PDC valaisan / La Matinale / 5 min. / le 13 mars 2020

Le conseiller d'Etat reconnaît par ailleurs que la situation est "plus grave que ce qu'on imaginait". "Il y a des cantons où il y a un doublement du nombre de cas, où le système hospitalier est pratiquement aux limites. Quand vous voyez ce qui se fait dans les différents pays européens, la Suisse pourra difficilement faire autrement", déclare le chef du Département de l’économie et de la formation.

Questionné sur la possibilité de fermer complètement les frontières du pays, comme le souhaite l'UDC, Christophe Darbellay penche plutôt pour "limiter l'accès" à partir de l'Italie, comme l'a fait le Tessin.

>> Le point dans le 12h30:

Der Hausmeister bei der Desinfektion der Raeume und Gaenge der kantonalen Handelsschule Tessin (Scuola Cantonale di Commercio), die wegen des Coronavirus-Notstandes im Kanton Tessin geschlossen wurde, am Donnnerstag, 12. Maerz 2020, in Bellinzona. (KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)  [Alessandro Crinari - KEYSTONE/Ti-Press]Alessandro Crinari - KEYSTONE/Ti-Press
Les écoles seront-elles fermées dans tout le pays? / Le 12h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

Arrêt des cours à l'EPFL

En attendant de nouvelles décisions, certains ont déjà pris des mesures. L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a ainsi décidé jeudi de suspendre tous les cours donnés sur son campus à partir de vendredi. Jusqu'au 19 avril au moins, ils seront dispensés en ligne.

>> Lire aussi: L'EPFL va suspendre la totalité de ses cours dès vendredi matin

Plusieurs écoles privées sont prêtes à prendre des mesures, à l'image de la Saint George's international school de Clarens (VD) qui pourrait fermer en cas de nécessité.

>> Le reportage à Clarens dans La Matinale:

Les Hautes écoles sont fermées au Tessin. [Pablo Gianinazzi - Keystone/Ti-Press]Pablo Gianinazzi - Keystone/Ti-Press
Les écoles privées réagissent au coronavirus / La Matinale / 1 min. / le 13 mars 2020

12h40

Unia demande 4 milliards pour le monde du travail

La pandémie de coronavirus menace la santé, mais aussi l'économie. Le syndicat Unia presse le Conseil fédéral de créer un fonds de crise de quatre milliards de francs pour assurer le versement des salaires, la disponibilité de liquidité pour les entreprises et prévenir les licenciements.

La pandémie de coronavirus appelle à des mesures extraordinaires dans le domaine de la santé, du travail, du social et de l'économique, a écrit vendredi l'Unia dans un communiqué. Les travailleurs précaires et ceux qui sont mal payés sont particulièrement menacés.

Si une entreprise doit réduire ou arrêter ses activités, la Confédération et les cantons devraient veiller à ce que les salaires soient versés pendant la durée de la crise, plaide le syndicat. L'indemnité de chômage partiel devait être "augmentée" et étendue à tous les employés, précaires y compris.

Unia propose également que les entreprises en difficulté en raison de l'épidémie reçoivent une garantie exceptionnelle contre les risques à l'exportation ou d'autres solutions. En contrepartie, elles devraient s'engager à ne pas licencier leurs salariés.

Le canton de Genève a de son côté pris des mesures pour soutenir les entreprises. Le Grand Conseil a débloqué 50 millions de francs pour la Fondation d'aide aux entreprises, alors que le Conseil d'Etat en proposait 10.

>> Le point dans le 12h30 sur l'aide financière décidée à Genève:

Une session plénière du Grand Conseil genevois. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Covid-19 : Le Grand Conseil genevois validé l’aide financière aux entreprises / Le 12h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

12h15

Raiffeisen rabote ses prévisions de croissance

L'établissement table désormais sur un produit intérieur brut (PIB) en repli de 0,2% en Suisse, alors que dans ses précédentes estimations la banque s'attendait encore à +1,3%.

Martin Neff et son équipe expliquent que d'une part l'économie est touchée par des goulets d'étranglement potentiels dans les chaînes d'approvisionnement et par la dégradation de la croissance économique mondiale. Ils ajoutent d'autre part que les mesures directes en vue de contenir la propagation du coronavirus ralentissent l'économie helvétique.

Les secteurs les plus touchés seront ceux de la gastronomie et de l'organisation d'événements. Mais l'industrie du tourisme, donc les hôtels, les sociétés de transport et les agences de voyages, sont également frappées de plein fouet. Sans oublier le commerce et les autres secteurs industriels.

12h00

Les hôpitaux doivent annoncer les lits disponibles

Les hôpitaux et les cliniques doivent dès à présent annoncer le nombre de lits en soins intensifs disponibles pour des patients atteints du coronavirus. Le Département de la protection de la population a mis sur pied vendredi un nouveau système de déclaration.

Les établissements sont tenus d'annoncer toutes les places d'isolement, en soins intensifs et disposant de respirateur artificiel pour les enfants et les adultes, informe le DDS sur son site internet.

Selon la Société suisse de médecine intensive, la Suisse dispose actuellement de 82 stations de soins intensifs reconnues. Entre 950 et 1000 lits, dont 800 à 850 sont équipées de respirateurs artificiels, y sont disponibles. Entre 400 et 450 lits sont également disponibles dans des stations d'observation.

Le DDPS a par ailleurs informé par écrit les cliniques qu'elles devaient augmenter leur capacité. Il leur suggère de repousser les opérations non vitales, d'envoyer les patients plus rapidement en réhabilitation ou de les laisser rentrer chez eux plus tôt.

11h30

Huit centres de tri à Neuchâtel

Neuchâtel crée sept centres de tri infirmiers, répartis sur tout le canton, qui examineront les patients sur rendez-vous téléphonique. Un 8e centre, qui sera géré par Médecins du Monde, sera accessible la semaine prochaine pour les requérants d'asile, personnes vulnérables ou sans papiers.

Une nouvelle ligne - 032 886 88 80 - a été mise en place.

"Le canton a décidé d'adapter son dispositif sanitaire pour éviter la saturation, en particulier au niveau hospitalier", a déclaré vendredi Laurent Kurth, conseiller d'Etat en charge de la santé, alors que le canton compte 36 cas confirmés

Cette nouvelle ligne de tri devrait permettre de "capter très vite les personnes pour lesquelles les symptômes s'aggravent. De plus, elle permettra de désengorger le flux pour les autres urgences médicales", a ajouté le médecin cantonal.

"Le risque d'engorgement de la nouvelle ligne téléphonique existe", a reconnu Laurent Kurth. Toutefois, il est prévu d'augmenter rapidement le nombre de personnes pouvant répondre, en fonction de la demande. Les acteurs privés de la santé pourraient aussi être activés pour aider au dispositif de crise, selon l'évolution, a expliqué le conseiller d'Etat.

Pour les enfants, peu touchés par le coronavirus, le canton est prêt à mettre sur pied une ligne pédiatrique, si le besoin s'en faisait sentir. "Cela dépendra du flux aux urgences pédiatriques", a précisé Claude-François Robert.

Le conseiller d'Etat a enfin expliqué que les fonctionnaires ont été encouragés à utiliser le plus possible le télétravail. Le nombre de connexions simultanées possibles est passé de 250 à 1000.

10h30

Le Tessin ferme toutes ses écoles

Le gouvernement tessinois a décidé vendredi de fermer dès lundi toutes les écoles obligatoires du canton face à l'épidémie de coronavirus. Un service de garde sera mis en place dès mardi dans les écoles pour les parents sans solution de garde.

Le Conseil d'Etat a pris cette décision au vu de l'évolution des mesures de restrictions adoptées par les pays voisins et après avoir décrété mercredi soir l'état de nécessité. Cette nouvelle règle concerne aussi les jardins d'enfants.

Afin de réduire autant que possible les contacts interpersonnels, l'administration ne garantira en outre plus que les "services de base".

Le gouvernement annonce aussi une série de mesures "plus restrictives" concernant l'économie privée, qui seront communiquées "au plus tard samedi". Il l'invite d'ores et déjà à "réduire ses activités", tout en garantissant également les "services de base".

Un nouveau point de presse aura lieu vendredi après-midi au Tessin.

>> Les précisions du 12h30:

Les Hautes écoles sont fermées au Tessin. [Pablo Gianinazzi - Keystone/Ti-Press]Pablo Gianinazzi - Keystone/Ti-Press
Le Tessin a fermé ses écoles / Le 12h30 / 1 min. / le 13 mars 2020

10h15

Le Conseil fédéral va annoncer de nouvelles mesures

De nouvelles mesures sanitaires vont être annoncées dans la journée par le Conseil fédéral, concernant certainement les écoles, le contrôle aux frontières et les rassemblements populaires. Une conférence de presse doit avoir lieu en début d'après-midi.

>> Les précisions de La Matinale:

La conférence de presse d'Alain Berset sur les mesures contre le coronavirus [RTS]RTS
Le Conseil fédéral sous pression à cause du coronavirus / La Matinale / 2 min. / le 13 mars 2020

Deux semaines après avoir interdit les réunions de plus de 1000 personnes, le gouvernement doit annoncer un durcissement de sa stratégie. Une limite de 300 personnes semble l'une des possibilités. Il semble aussi certain que cette interdiction, qui affecte fortement le monde sportif et culturel, va être prolongée au-delà de ce dimanche 15 mars.

Avec les annulations qui se multiplient, et le fort manque à gagner pour les secteurs concernés, le Conseil fédéral pourrait annoncer aussi quelques propositions de soutien destinées à ces acteurs et aux entreprises. Les demandes dans ce sens sont de plus en plus nombreuses au niveau politique, à gauche comme à droite.

>> Un groupe d'experts demande des mesures fortes au Conseil fédéral dans une lettre ouverte:

Ce vendredi, le Conseil fédéral va aussi répondre aux demandes du Tessin et créer les bases légales en vue d'une interdiction d'entrée en Suisse depuis l'Italie. Pour l'heure, il semble qu'une fermeture totale, comme le souhaite le gouvernement tessinois, ne soit pas prévue. Mais, selon les circonstances, seuls les Italiens détenteurs d'un permis de travail en Suisse pourraient franchir la frontière.

Certains cantons craignent aussi que des ressortissants étrangers viennent se faire soigner en Suisse si les hôpitaux de leurs pays sont submergés. La Confédération veut éviter une telle surcharge côté suisse et elle veut anticiper. Elle aurait demandé aux cantons de lui fournir des données sur le nombre de places disponibles en soins intensifs et sur les stocks de masques à disposition.

>> Le Conseil fédéral est soutenu par les grands partis. Les précisions du 19h30:

Les grands partis soutiennent les actions du Conseil fédéral face au coronavirus. [RTS]
Les grands partis soutiennent les actions du Conseil fédéral face au coronavirus. / 19h30 / 1 min. / le 12 mars 2020

9h30

Le personnel médical sous pression

En première ligne de la lutte contre l'épidémie, le personnel soignant est sous pression. Au CHUV et aux HUG, les vacances des employés sont annulées jusqu'à fin avril.

"On peut compter sur le monde médical", rassure toutefois le docteur vaudois Philippe Eggimann vendredi dans La Matinale.

"Comme le reste de la population, les soignants sont inquiets, mais ils sont préparés. Nous avons des plans dans les hôpitaux et dans les cabinets suite à la pandémie de H1N1 il y a dix ans. Les soignants savent comment se protéger, comment protéger leurs patients et leurs proches", affirme le président de la Société vaudoise de médecine.

Le médecin vaudois rappelle aussi qu'il est important de ne pas surcharger le système de santé s'il n'y a pas des signes de gravité, comme une difficulté à respirer. Avant de téléphoner aux médecins ou aux centres d'urgence, la population peut se référer aux différents sites web qui sont disponibles dans les cantons et à l'OFSP.

>> L'interview de Philippe Eggimann vendredi dans La Matinale:

Le personnel hospitalier est sous pression en période de pandémie du coronavirus (vidéo) [RTS]
Le personnel hospitalier est sous pression en période de pandémie du coronavirus (vidéo) / La Matinale / 10 min. / le 13 mars 2020

>> Lire aussi: "Comme tout le monde, les soignants sont inquiets, mais ils sont préparés"

9h15

Questions et conseils

L'émergence du coronavirus génère des dizaines de questions et les scientifiques travaillent d'arrache-pied pour trouver des réponses.

Ainsi, il a été déterminé que, contrairement au virus de la grippe, que l'on peut transmettre un à deux jours avant l'arrivée des symptômes, la grande majorité des contagions de Covid-19 ont lieu lorsque le malade a des symptômes. D'où l'importance des mesures d'isolement dès l'arrivée des symptômes.

Par ailleurs, la maladie dure en moyenne 32 jours chez les adultes et moins chez les plus jeunes, selon une étude chinoise.

>> Population touchée, symptômes, période d'incubation, possibles mutations, RTSinfo fait le point sur les connaissances actuelles en neuf questions: Ce que l'on sait du coronavirus aujourd'hui. Le point en neuf questions

La ligne téléphonique d'infos sur le coronavirus de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) est également toujours ouverte tous les jours 24 heures sur 24, au 058 463 00 00.

La plateforme Coronacheck.ch peut aussi permettre une évaluation simple de chaque situation.

La campagne "Voici comment nous protéger", actuellement au niveau rouge, fixe six règles principales de conduite contre le coronavirus (chaque mesure est détaillée sur le site de l'OFSP).

- se laver soigneusement les mains régulièrement et soigneusement

- tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude

- en cas de fièvre et de toux, rester à la maison

- jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée

- éviter les poignées de mains

- toujours téléphoner avant d'aller chez le médecin ou aux urgences

>> Lire aussi: Prévention, diagnostic ou ligne téléphonique, les conseils officiels sur le coronavirus en Suisse