Un édifice meurtri au coeur de la capitale.

Après l'incendie de Notre-Dame

Publié lundi à 23:10 - Modifié mercredi à 14:11

Emmanuel Macron veut rebâtir "d'ici 5 ans" la cathédrale Notre-Dame de Paris

- "Nous rebâtirons Notre-Dame", a promis mardi soir le président français Emmanuel Macron, ajoutant: "je veux que ce soit achevé d'ici cinq années". Plusieurs spécialistes des rénovations pensent qu'il faudra plutôt 15 à 20 ans de travaux pour y arriver.

- L'émotion demeure vive au lendemain de l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris. La majorité des trésors abrités dans l'édifice ont pu être sauvés, comme la grande rosace en vitraux, les reliques ou l'orgue, mais la flèche et la toiture sont détruits.

- D'immenses flammes ont dévoré le bâtiment le plus visité d'Europe et l'incendie n'a été maîtrisé que tard dans la nuit. Les enquêteurs ont prévenu que les investigations seraient longues, mais beaucoup pointent déjà du doigt les travaux de rénovation en cours dans la cathédrale.

- La Fondation du patrimoine a lancé une collecte nationale pour la reconstruction de Notre-Dame. Plus de 750 millions ont déjà été récoltés, notamment via des dons des familles les plus riches de France, comme Pinault, Arnault et Bettencourt.

- De Donald Trump à François Hollande en passant par le Conseil fédéral, la France a reçu d'innombrables témoignages d'émotion.

Suivi assuré par France-Anne Landry, Stéphanie Jaquet, Jessica Vial et Frédéric Boillat

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 07h25

    Le web, lieu de deuil participatif pour Notre-Dame

    L’incendie de la cathédrale Notre-Dame a fortement mobilisé les internautes sur les réseaux sociaux. Le hashtag #NotreDamedeParis, et d'autres similaires, a été utilisé des centaines de milliers de fois depuis lundi soir.

    Photos et vidéos du lieu en flammes, tweets et commentaires Facebook, la toile est devenue un lieu d'expression à part entière. Un deuil participatif s'y est mis en place, analyse le chercheur André Gunthert, spécialiste de la culture visuelle.

    La foule sous le choc au moment de l'incendie, lundi soir 15.04.2019.
    Hans Lucas - AFP
    La Matinale - Publié mercredi à 06:30

  • 06h30

    Emmanuel Macron veut que Notre-Dame soit rebâtie "d'ici 5 ans"

    Emmanuel Macron s'est adressé mardi soir à la Nation depuis l'Elysée: "Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d'ici cinq années".

    Il voudrait que cela soit "l'occasion pour la France de renouer avec un projet collectif".

    L'allocution radiotélévisée du chef de l'Etat a duré moins de six minutes.

    >> L'analyse d'Ariane Hasler dans La Matinale en direct de Paris:

    Emmanuel Macron lors de son intervention depuis l'Elysée, 16.04.2019.
    Yoan Valat - AP/Keystone
    La Matinale - Publié mercredi à 06:30

  • 23h38

    La Fenice de Venise rend hommage à Notre-Dame

    Le théâtre vénitien de La Fenice a rendu hommage à la cathédrale Notre-Dame de Paris en éclairant sa façade en bleu, blanc et rouge.


    "Les couleurs du drapeau de la France brillent ce soir sur la façade de la Fenice. Les symboles de l'Art et tous les épicentres de la culture appartiennent à tous et nous savons certainement qu'ils renaîtront de leurs cendres", a tweeté l'institution italienne pluricentenaire.

  • 23h25

    Michelle Obama appelle les Parisiens à "être forts"

    L'ex-Première Dame des Etats-Unis Michelle Obama a appelé mardi les Parisiens à "être forts" après l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame.

    "Notre-Dame sera reconstruite!" a-t-elle lancé lors d'une soirée de présentation de son livre de mémoires "Devenir" dans la vaste salle de l'AccorHotel Arena à Paris.

    "Vous avez traversé des épreuves bien plus terribles que nombre d'entre nous. Soyez forts et ayez la foi", a-t-elle ajouté.

    L'ex-Première Dame a raconté n'avoir d'abord pas cru ce qui arrivait. "C'était l'incrédulité (...) Je n'ai pas vraiment réalisé jusqu'à ce que je voie les images".

  • 22h00

    "On est là pour s'assurer que Notre-Dame tienne toujours debout"

    Beaucoup de gens ont eu les larmes aux yeux en voyant les flammes enserrant la cathédrale, puis en découvrant les images des dégâts subis par Notre-Dame de Paris.

    Un homme, croisé sur les quais de la Seine au lever du jour, avouait plein d'émotion: "On est là pour s'assurer que Notre-Dame tienne toujours debout".

    >> Regarder les explications d'Anne Fournier, correspondante RTS en France, dans le 19h30:

    Incendie de la cathédrale Notre-Dame à Paris: les explications d'Anne Fournier, correspondante RTS en France.
    19h30 - Publié mardi à 19:30

    Tous veulent que la vieille dame soit reconstruite et que plus d'attention soit portée au patrimoine. C'est une cause nationale: les dons affluent. On les estime déjà à 750 millions d'euros.

    >> Regarder le reportage de Tristan Dessert dans le 19h30:

    Les promesses de dons se sont multipliées pour assurer la reconstruction des parties de Notre-Dame détruites par le feu.
    19h30 - Publié mardi à 19:30

  • 21h45

    Des larmes et du soulagement

    Deux images résument et retranscrivent la tragédie de Notre-Dame de Paris. D'un côté, la destruction de la flèche de l’édifice, que le monde entier a vu tomber en direct. De l'autre, l'image d'une cathédrale dont les murs ont tenu, et dont la croix et l’autel sont restés debout.

    >> Revoir le reportage du 19h30 sur le déroulement des événements:

    Notre-Dame partiellement détruite par un incendie d'une violence sans pareille. Les pompiers n'ont sauvé que l'essentiel, mais des trésors subsistent.
    19h30 - Publié mardi à 19:30

    L'événement rappelle aussi la portée qu'a ce monument, non seulement dans le cœur des Français mais des gens du monde entier. L'éblouissement devant la beauté du lieu est devenu une marque de la ville de Paris, qui reste dans le souvenir de très nombreux touristes. Ceci explique l'émotion collective, en Suisse et partout ailleurs, pour suivre ce combat contre le feu qui a duré toute une nuit.

    >> Revoir le récit de Cédrinne Vergain dans le 19h30 :

    Au lendemain de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame, Paris est comme défiguré. La thèse de l'accident est toujours privilégiée.
    19h30 - Publié mardi à 19:30

     

  • 20h25

    Le coq retrouvé

    Le coq de la flèche de Notre-Dame de Paris a été retrouvé mardi, a déclaré un porte-parole du ministère de la Culture. Il confirmait un tweet de Jacques Chanut, président de la fédération française du Bâtiment:

    Un restaurateur "a retrouvé dans les décombres le coq du haut de la flèche de Notre-Dame". Deux images montrent l'homme tenant dans ses mains un coq de couleur verte, qui semble peu abîmé.

    L'avenir du coq

    Le coq de la flèche devait être décroché en juin pour rejoindre à son tour les ateliers de la Socra, la Restauration et conservation d'oeuvres d'art et monuments historiques.

    Ce coq en cuivre repoussé abritait selon l'Eglise des reliques de sainte Geneviève et saint Denis, ainsi qu'un fragment de la couronne d'épines du Christ, censées protéger les Parisiens.

    "Il faudra voir l'état (du coq). Il doit être explosé, très altéré", a pressenti Patrick Palem, conseil de la Socra: "J'imagine qu'il y aura – qu'il y a peut-être – des discussions en cours pour savoir si on le conserve en l'état, symboliquement, en considérant qu'il a été témoin de qui s'est passé, pour en reconstruire un à l'identique qu'on mettrait en haut de la flèche; ou bien si l'on décide de le restaurer et le redorer pour le remettre sur la flèche".

  • 19h10

    La charpente de Notre-Dame, une structure "de légende"

    La charpente de Notre-Dame de Paris est certainement l'une des plus anciennes charpentes de Paris avec celle de Saint-Pierre de Montmartre (1147).
    La charpente de Notre-Dame de Paris est certainement l'une des plus anciennes charpentes de Paris avec celle de Saint-Pierre de Montmartre (1147). [Notre-Dame-de-Paris]

    "C'est comme si la Joconde était partie en fumée", explique Thomas Büchi, maître charpentier suisse et président du groupe Charpente Concept. La structure, qu'il a visitée dans les années 80, lui a donné l'amour du bois et de son métier.

    La charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris, était une structure "de légende" dont la complexité a "stupéfié le Moyen-Age" et continue de fasciner les artisans d'aujourd'hui, explique-t-il. "C'est peut-être un des plus grands chefs-d’œuvre des Compagnons charpentiers du Devoir.

    50 ans pour préparer le bois

    Le maître charpentier expilque que cette structure est mythique pour plusieurs raisons: "D'abord, il a fallu 50 ans pour préparer le bois. On commence à couper les arbres – environ 1500 – autour de l'an 1200".

    Ils sont ensuite coupés et couchés pendant un an, "la tête tournée vers le Nord pour qu'ils soient alignés avec les énergies de la terre. Puis on va les écorcer et les immerger dans un marécage pendant 25 ans. Cela préserve le bois des champignons et des insectes. En 1225, on va les ressortir de l'eau, puis scier les troncs en poutres et les laisser sécher pendant 25 ans".

    Au vu de la durée de vie moyenne de l'époque, cela veut dire que ceux qui ont coupé les arbres n'ont pour la plupart jamais vu la charpente terminée... qui fut nommée "La Forêt".

    >> Regarder le sujet du 19h30: "La cathédrale Notre-Dame de Paris, érigée en 1163, affiche 856 ans d'histoire":

    La cathédrale Notre-Dame de Paris, érigée en 1163, affiche 856 ans d'histoire.
    19h30 - Publié mardi à 19:30

  • 18h53

    Notre-Dame, "c'est toute notre culture"

    "C'est un choc terrible", pour Charles Méla, spécialiste de littérature médiévale, presque "équivalent à l'effondrement des Twin Towers à l'époque", dit-il au micro de Forum, sur la RTS. "Voir le cœur de Paris en flamme est boulversant"

    Le professeur honoraire souligne que Notre-Dame de Paris est "un symbole très important". Puis il ajoute: "Jules Michelet disait: 'C'est notre livre d'histoire'. C'est le cœur de la chrétienté qui vient de brûler. A l'époque médiévale, l'Europe, ça s'appelait 'la chrétienté'. Et ce mouvement extraordinaire, qu'on appelle l'art gothique, a couvert l'Europe. Avec à chaque fois des cathédrales toutes différentes, mais qui toutes parlaient le même langage. C'était ce qu'on appelait 'l'art de France', en latin 'opus francigenum' : une invention formidable, c'est toute notre culture".

    >> Ecouter Forum: "Notre-Dame, un symbole, mais de quoi?" Interview de Charles Méla

    Charles Méla, spécialiste de littérature médiévale. Il a enseigné de nombreuses années à l'Université de Genève.
    CC - Wikimédia
    Forum - Publié mardi à 18:02

    "Un livre de pierre et de verre"

    "C'est un livre de pierre et de verre: c'était le lieu par excellence où on enseignait, on éduquait, où on s'adressait à une population qui était pour l'essentiel illettrée", explique celui qui a enseigné de nombreuses années à l'Université de Genève. "Les gens découvrent, lisent, à travers les images qui sont sur les pierres, à travers les vitraux, les sculptures, les peintures".

    C'est un bâtiment qui, en soi, n'a pas d'utilité immédiate, mais qui a convoqué tous les savoirs de l'époque: tous les artisans, tous les savoir-faire, toutes les sciences, les arts libéraux, la naissance des universités… 1215, c'est le moment de la création de la Sorbonne, de l'Université de Paris !, s'enthousiasme Charles Méla.

    "Notre-Dame, c'est un phénomène qui au départ est religieux, mais qui est profondément spirituel et aussi intellectuel. C'est un savoir accumulé. Ce n'est pas seulement quelque chose de patrimonial au sens de 'pierre morte', c'est quelque chose de très vivant", conclut-il.

  • 18h40

    Quelle restauration?

    "Cette cathédrale, nous la rebâtirons", les mots d'Emmanuel Macron lundi soir sonnaient comme une évidence, mais là aussi, de multiples questions se posent: sur le financement de cette reconstruction, l'ampleur des travaux et les modalités de cette restauration.

    >> Le débat dans Forum entre l'architecte Christophe Amsler, mandaté notamment pour la restauration d'un des portails de la cathédrale de Lausanne, et Jacques Bujard, chef de l'Office du patrimoine du canton de Neuchâtel:

    Des débris de la charpente dans la cathédrale.
    Ludovic Marin - afp
    Forum - Publié mardi à 18:02

  • 18h35

    24 heures après

    Près de 24 heures après l'incendie, l'émotion demeure vive à Paris. On se dit soulagé d'avoir pu sauver la plupart des trésors et on se pose des questions sur l'origine de ce feu.

    >> Les précisions d'Ariane Hasler dans Forum:

    Des passants photographient la cathédrale sinistrée.
    Christophe Ena - AP Photo
    Forum - Publié mardi à 18:00

  • 18h20

    Une vue du ciel impressionnante

    Sur les réseaux sociaux, les images de Notre-Dame continuent de se multiplier, notamment les vues du ciel avec des logiciels permettant de zoomer à l'intérieur du bâtiment.

  • 18h10

    Les trésors perdus, endommagés ou préservés

    PERDUS

    - La flèche de la cathédrale, signature emblématique du monument avec ses 93 mètres, rajoutée par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc en 1859-1860, s'est effondrée lundi peu avant 20h00.

    ENDOMMAGES

    - L'ensemble de la charpente a été détruite et la toiture sinistrée.

    - Une partie de la voûte s'est effondrée.

    - Le grand orgue du 15e siècle – cinq claviers, 109 jeux et près de 8000 tuyaux – est sauvé, même si sa structure a souffert, recouverte par des gravats, de la poussière et de l'eau. Le petit orgue, qui se trouvait sous la flèche, a été fortement endommagé par le feu.

    Les dégâts à l'intérieur de la cathédrale.
    Les dégâts à l'intérieur de la cathédrale. [afp]

    SAUVES

    - Les deux beffrois ont tenu, qui abritent les quatre cloches de la cathédrale. La chute irrémédiable de tonnes de bronze dont celle du célèbre bourdon, 13 tonnes à lui seul, a été évitée.

    - Les reliques dont la plus précieuse, la Sainte Couronne d'épines posée, selon la croyance des catholiques, sur la tête de Jésus peu avant sa crucifixion. Elle se compose d'un "cercle de joncs réunis en faisceaux et retenus par des fils d'or, d'un diamètre de 21 centimètres, sur lequel se trouvaient les épines".

    - Deux autres reliques, un morceau de la Croix et un clou de la Passion, ont été sauvés ainsi que la tunique de Saint Louis.

    - Au sommet de la flèche, le coq en cuivre: il a été retrouvé dans les décombres. Le volatile abritait selon l'Eglise des reliques de Sainte Geneviève et de Saint Denis, ainsi qu'un fragment de la Couronne d'épines du Christ, censées protéger les Parisiens.

    - L'ensemble des oeuvres d'art conservées dans la partie "trésor" de la cathédrale, dont une Visitation de Jean Jouvenet, chef d'oeuvre du 18e siècle.

    - La Pietà monumentale du sculpteur Nicolas Coustou située derrière l'autel et réalisée au 18e siècle.

    - Les seize statues des douze apôtres et des quatre évangélistes, qui ornaient le toit: elles venaient tout juste d'être enlevées pour être restaurées.

    - Les trois rosaces: des vitraux qui représentent les fleurs du paradis construites au 13e siècle, puis rénovées à plusieurs reprises. Les rosaces nord et sud, les deux plus grandes, font 13 mètres de diamètre.

    Un trou béant dans le toit de Notre-Dame.
    Un trou béant dans le toit de Notre-Dame. [EPA/Christophe Petit Tesson - Keystone]

  • 17h50

    Un jeu vidéo pour revoir Notre-Dame intacte

    Comme une image prémonitoire. Un fond d'écran tiré d'une aventure virtuelle créée par la société Ubisoft:

    Grâce à "Assassin's Creed Unity", les adeptes de jeux vidéo rendent hommage à la cathédrale partie en flamme.

    L'intrigue se déroule au temps de la Révolution française, à Paris, et permet au joueur d'escalader le monument.

    Le réalisme admirable du jeu vidéo permet de voir Notre-Dame sous de nombreux angles originaux, avec beaucoup de détails.

    Certains fans du jeu espèrent même qu'il aidera Paris à reconstruire Notre-Dame...

  • 17h20

    "Un lieu d'accueil au-delà de toute différence"

    Mgr Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris, a souvent célébré la messe à Notre-Dame. Il estime que ce lieu est particulier pour les Parisiens, les Français et les Européens: "Il y a une dimension très forte dans cette cathédrale, qui est un lieu d'accueil au-delà de toute différence religieuse, culturelle, linguistique."

    Pour Mgr de Sinety, chacun a au fond de lui un souvenir ou une image de cette cathédrale et c'est cela qui provoque tant d'émotion. "On ne pense pas voir cela de son vivant, on est stupéfait et abasourdi."

    >> La réaction de Mgr Benoist de Sinety, vicaire général du diocèse de Paris, après l'incendie de Notre-Dame:

    160419_INFO_SINETY
    L'actu en vidéo - Publié mardi à 17:16

  • 17h05

    Dix à quinze ans de travaux

    Il faudra dix à quinze ans et des centaines de millions d'euros pour restaurer Notre-Dame de Paris, a estimé la fédération du bâtiment spécialisée dans les monuments historiques.

  • 16h30

    L'enquête sera longue

    Les investigations seront "longues et complexes" et "ce sera une enquête difficile", a prévenu le procureur de la République de Paris Rémy Heitz, mais il promet que "tous les moyens sont mis en oeuvre pour arriver à la vérité, pour connaître l'origine de ce terrible incendie".

    Les experts de la police n'ont pas encore pu pénétrer à l'intérieur de l'édifice. Dès que le feu vert sera donné, les équipes du laboratoire central pourront commencer à faire des prélèvements et effectuer un certain nombre de constatations.

    Ils vont également exploiter les vidéos de surveillance intérieure et extérieure de la cathédrale mais aussi les nombreuses vidéos prises par des particuliers. Elles pourraient éclairer sur le départ de feu.

    Le procureur a précisé que la piste accidentelle était privilégiée et que rien n'allait "dans le sens d'un acte volontaire". La piste accidentelle, privilégiée dès les premières heures du sinistre, continue d'être suivie par les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire, à laquelle le parquet de Paris a confié les investigations. Cinquante personnes sont mobilisées sur cette enquête.

    Cinq entreprises intervenaient sur le site. Les auditions de leurs ouvriers présents lundi, une quinzaine au total, ont débuté.

    >> Le déroulement des événements dans le 12h45:

    Il aura fallu 12 heures aux pompiers de Paris pour maîrtriser l'incendie de Notre-Dame. Les dégâts sont inestimables.
    12h45 - Publié mardi à 12:45

  • 16h05

    De nouvelles réactions internationales

    La Reine Elizabeth II d'Angleterre: "Le prince Philip et moi-même avons été profondément attristés de voir les images de l'incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame. Mes pensées et mes prières accompagnent les fidèles de la cathédrale et de toute la France en cette période difficile."

    Le président russe Vladimir Poutine: "Notre-Dame est un symbole historique de la France, un trésor inestimable de la culture européenne et mondiale et l'un des lieux de culte chrétien les plus importants. La tragédie qui s'est déroulée cette nuit à Paris est une douleur dans le coeur des Russes."

    Shinzo Abe, Premier ministre japonais: "Je suis profondément choqué de voir la cathédrale Notre-Dame, l'icône de Paris révérée par le monde entier, ravagée par les flammes. Au nom du gouvernement et du peuple japonais, je présente mes condoléances sincères au peuple français."

    Le roi Mohammed VI du Maroc exprime "ses pensées émues au peuple français tout entier (...) Cette catastrophe touche non seulement un des monuments historiques les plus emblématiques de la ville de Paris, mais aussi un lieu de prières et de recueillement pour des millions de fidèles du monde entier."

    Andrzej Duda, président polonais: La Pologne "est prête à prendre part à l'acte européen de solidarité pour la reconstruction du temple détruit qui est un diamant de notre identité."

    Alassane Ouattara, président ivoirien: "J'exprime notre solidarité avec la France et toute la communauté chrétienne suite au terrible incendie qui a ravagé la Cathédrale Notre-Dame de Paris."

  • 15h15

    Plus de 600 millions d'euros de dons

    Les dons d'entreprises et des fortunes françaises dépassent les 600 millions d'euros, selon l'afp.

    Dernière annonce en date, celle de la famille Bettencourt-Meyers, héritière de l'Oréal, et le géant mondial des cosmétiques, versent 200 millions d'euros, dont 100 millions d'euros via la fondation Bettencourt Schueller.

    Il s'agit pour l'heure du don le plus important pour reconstruire la cathédrale dévastée lundi soir par le feu, autant que celui du groupe LVMH et de la famille Arnault.

    De leur côté la famille d'industriels Pinault (Kering) et le géant pétrolier Total ont annoncé débloquer 100 millions d'euros chacun.

  • 15h00

    Des cloches à l'unisson et un appel aux dons

    Toutes les cloches des cathédrales de France sonneront mercredi à 18h50 "heure du début de l'incendie à Notre-Dame", en "solidarité avec le diocèse de Paris", a annoncé la Conférence des évêques de France sur Twitter.

    Et samedi, France 2 diffusera en direct à 21h une grande soirée avec appel aux dons au profit de la reconstruction de Notre-Dame de Paris, a annoncé la chaîne publique.

  • 14h40

    "Trêve" des partis

    L'incendie de Notre-Dame a poussé les partis français à observer une "trêve" dans la campagne des élections européennes, prévues le 26 mai.

    Laurent Wauquiez, président des Républicains, a annulé son meeting prévu mardi à Nîmes pour le lancement officciel de la campagne.

    La cheffe de file de la liste de la majorité présidentielle Nathalie Loiseau a annoncé la suspension de sa campagne "jusqu'à nouvel ordre".

    Le Rassemblement national (ex-FN) a lui aussi annoncé la suspension, mais "jusqu'à la prochaine prise de parole" d'Emmanuel Macron.

    Gauche et écologistes, éparpillés sur différentes listes, se sont mis à l'unisson de cette décision.

  • 14h35

    Emotion populaire

    L'immense émotion suscitée par l'incendie de Notre-Dame de Paris ressemble à celle vécue par la population suisse en 1993, quand le célèbre Pont de la Chapelle à Lucerne est parti en fumée.

    "C'est comme si quelqu'un mourait", a par exemple dit l'écrivain britannique Ken Follett, qui s'est notamment inspiré de Notre-Dame de Paris pour son best-seller "Les Piliers de la Terre".

    Comment expliquer cet émoi lors de la disparition d'un monument, qui rappelle celui de la perte d'un être cher?

    >> Notre décryptage: Notre-Dame, comme le Kappelbrücke, pourquoi cette émotion planétaire?

    >> L'interview du philosophe des sciences Etienne Klein dans le 12h30:

    Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences.
    Lionel Bonaventure - AFP
    Le 12h30 - Publié mardi à 12:33

    >> Les explications de Nelly Cauliez, conservatrice de la bibliothèque de Genève, dans le 12h45:

    Les explications de Nelly Cauliez, conservatrice de la bibliothèque de Genève.
    12h45 - Publié mardi à 12:45

  • 14h15

    La restauration de Notre-Dame: quand, combien, comment?

    QUAND?: Les pronostics sur les délais d'une restauration sont très variables. Il faudra "dix à vingt ans au minimum", selon l'animateur et spécialiste du patrimoine Stéphane Bern.

    Une fois les arbitrages pris sur les manières de procéder et les appels d'offre, les entreprises compétentes qui disposent des savoir-faire nécessaires pourront mener la restauration relativement vite, selon les experts.

    Les autorités, ministères et évêchés souhaitent rouvrir la cathédrale au culte et aux touristes dans un délai raisonnable.

    COMBIEN?: Là encore, les chiffres varient selon les techniques traditionnelles ou nouvelles qui pourront être utilisées. Mais les coûts atteindront de toutes façons plusieurs centaines de millions d'euros, selon les experts. Un élan de solidarité, venant autant d'entités publiques que de mécènes, d'organisations publiques ou de particuliers, devrait permettre de couvrir ce budget.

    COMMENT?: La restauration de Notre-Dame de Paris obéit aux règles complexes des marchés passés par l'Etat, en raison du régime concordataire. Or, le système des marchés attribués par l'Etat est considéré par certains architectes comme moins sûr pour le contrôle au jour le jour du bon état de conservation d'un monument.

    La question des assurances et de la responsabilité risque aussi de donner lieu à de longues discussions, au vu de la difficulté à déterminer l'origine du sinistre.

  • 14h10

    Pas de nouvelle date pour les annonces de Macron

    La présidence de la République a annoncé mardi qu'Emmanuel Macron s'exprimerait "en temps voulu" sur les mesures à venir pour répondre à la crise des "Gilets jaunes", alors que son allocution initialement prévue lundi à 20 heures a été repoussée en raison de l'incendie de Notre-Dame.

    La conférence de presse prévue mercredi a aussi été annulée.

    "Il faut respecter un temps de recueillement et avoir la responsabilité qui s’impose dans ce moment de grande émotion nationale", a déclaré l'Elysée.

    "Aujourd’hui, le président de la République place en priorité, en coordination avec le Premier ministre, la fin de l’opération de sauvetage de Notre-Dame", poursuit la République.

  • 14h00

    Les procédures de sécurité "ont été respectées"

    Selon la société qui gérait les échafaudages de la cathédrale en travaux, les procédures de sécurité "ont été respectées".

    "Tout ce que je peux vous dire pour le moment, c'est qu'au moment du départ de l'incendie, absolument aucun des salariés de ma société n'était présent sur site", a déclaré Julien Le Bras.

    >> Le point sur l'enquête dans le 12h45 avec Tristan Dessert:

    L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a laissé une émotion profonde parmi les Parisiens. Les éclairages du journaliste de la RTS Tristan Dessert.
    12h45 - Publié mardi à 12:45

  • 13h50

    Le grand orgue sauvé, mais en danger

    Le grand orgue de la cathédrale n'a pas été brûlé dans l'incendie, mais sa structure pourrait souffrir de dégâts infligés par le sinistre, a indiqué l'un des trois organistes titulaires de la cathédrale.

    L'instrument, rénové au fil des siècles mais dont l'essentiel de la structure date du début du 15ème siècle, "est en partie préservé, mais il est recouvert par des gravats, de la poussière et de l'eau", a affirmé Philippe Lefèvre, qui joue depuis 35 ans à Notre-Dame de Paris.

    "Dans les mois qui viennent, tout cela va sécher et risque de provoquer des problèmes de structure", s'est ému ce septuagénaire. "Nous espérons que cela va rester stable, et que dès que possible il sera mis à l'abri", a-t-il ajouté, relevant que l'instrument était l'un des plus gros d'Europe.

    "Le petit orgue, qui se trouvait sous la flèche, a été endommagé" par le feu, a-t-il en revanche précisé.

    La Couronne d'épines, posée, selon la croyance, sur la tête de Jésus peu avant sa crucifixion, et la tunique de Saint Louis, deux reliques extrêmement importantes pour les catholiques, ont aussi été sauvés

  • 13h40

    Les Parisiens sous le coup de l'émotion

    Les passants se sont rassemblés par milliers lundi soir, parfois en larmes, parfois en prière, mais toujours avec les yeux rivés sur la cathédrale en flammes. Une part d'histoire pour certains, un morceau de vie pour d'autres.

    >> Les témoignages recueillis à Notre-Dame:

    Les témoignages sont inombrables à travers le monde. L'heure est à la solidarité et aux promesses. Soulagement et émotions.
    12h45 - Publié mardi à 12:45

    >> Le reportage d'Ariane Hasler sur le parvis de Notre-Dame dans le 12h30:

    La foule observe Notre-Dame en flammes.
    EPA/Ian Langsdon - Keystone
    Le 12h30 - Publié mardi à 12:32
     

  • 13h30

    Une vague d'émotion mondiale

    >> Retour sur les Unes de la presse et les réactions des dirigeants mondiaux dans le 12h45:

    Partout à travers le monde les anonymes et les puissants ont témoigné de leur solidarité. La presse aussi, largement.
    12h45 - Publié mardi à 12:45

  • 13h20

    Les musulmans appelés à se mobiliser

    Le Conseil français du culte musulman (CFCM) et le recteur de la Mosquée de Lyon, dans le centre-est de la France, ont appelé mardi les musulmans de France à "manifester leur solidarité" et à "participer à l'effort financier" pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris, "ce chef-d'oeuvre architectural qui fait la gloire de notre pays".

    La cathédrale est le "symbole du christianisme, lieu de culte du catholicisme, joyau de Paris, coeur de l'histoire de France et patrimoine de l'Humanité", a-t-il ajouté.

  • 13h09

    Des "vulnérabilités" au niveau de la voûte

    La structure de Notre-Dame de Paris "tient bon" après l'incendie qui a ravagé la cathédrale. Mais des "vulnérabilités" ont été identifiées dans l'édifice, notamment au niveau de la voûte, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat français à l'Intérieur.

    Laurent Nuñez a notamment évoqué devant la presse des vulnérabilités au niveau de la voûte et d'un pignon du transept nord qui doit être sécurisé et qui a conduit à l'évacuation de cinq immeubles voisins.

    >> Le point sur la situation à 12h30:

    Des pompiers s'activaient encore mardi matin sur la façade de Notre-Dame de Paris.
    Thibault Camus - AP Photo
    Le 12h30 - Publié mardi à 12:31

  • 13h00

    Le pape appelle à la mobilisation pour reconstruire Notre-Dame

    Le pape François a appelé mardi à la "mobilisation de tous" pour que la cathédrale Notre-Dame, ravagée par un incendie, puisse redevenir "le joyau architectural d'une mémoire collective".

    "Cette catastrophe a gravement endommagé un édifice historique. Mais j'ai conscience qu'elle a aussi affecté un symbole national cher au coeur des Parisiens et des Français dans la diversité de leurs convictions", écrit encore le pontife argentin.

    Il s'entretiendra dans l'après-midi avec le président français Emmanuel Macron.

  • 12h24

    Mouvement de solidarité financière

    Le coût des travaux de Notre-Dame devrait s'élever à plusieurs centaines de millions de francs, certains évoquent même des milliards pour rénover le bâtiment, propriété de l'Etat.

    Et face au drame, un mouvement de solidarité s'est mis en place et les dons commencent à affluer de toutes parts.

    La Fondation du patrimoine a lancé une "collecte nationale", en ligne depuis mardi matin. A 12h30, il affichait déjà un million et demi de francs.

    Soutiens de tous les milieux

    La maire de Paris, Anne Hidalgo, propose aussi d'organiser une conférence internationale des donateurs.

    La présidente de la Ligue professionnelle de football a fait la promesse d'un geste pour Notre-Dame, sans encore avancer de montant.

    Et plusieurs grandes fortunes de France se sont déjà annoncées comme mécènes.

    >> Les précisions de Pauline Rappaz dans le 12h30:

    Des passants photographient la cathédrale sinistrée.
    Christophe Ena - AP Photo
    Le 12h30 - Publié mardi à 12:30

  • 12h11

    "Rien ne va dans le sens d'un acte volontaire"

    "J'indique très clairement que rien en l'état ne va dans le sens d'un acte volontaire, c'est donc une piste accidentelle qui est privilégiée à ce stade", a déclaré le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, lors d'un point de presse au lendemain du sinistre.

  • 11h11

    La solidarité de l'Irak

    L'Irak, qui a vu une grande partie de son patrimoine multimillénaire détruit par les guerres à répétition et l'acharnement des djihadistes à réduire en miettes statues et monuments, exprimait mardi sa solidarité avec Paris après l'incendie dans la cathédrale Notre-Dame.

    "Les Irakiens connaissent précisément cette douleur, cette sensation de perte qui touche le peuple de France, car nous avons récemment vu une part de notre héritage culturel national être détruite", a écrit sur Twitter le président Barham Saleh.

  • 11h05

    "Plan de reconstruction" discuté par les ministres

    Une réunion de ministres, dirigée par le Premier ministre français Edouard Philippe, était prévue à partir de 11h00 à Matignon afin de préparer un "plan de reconstruction" de Notre-Dame de Paris.

    Cette réunion, qui suit la promesse d'Emmanuel Macron lundi soir de "rebâtir" la cathédrale, rassemblera les ministres de la Culture Franck Riester, des Comptes publics Gérald Darmanin, ainsi que le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez et la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, a précisé Matignon.

  • 10h56

    L'Espagne veut sécuriser ses monuments

    L'Espagne va revoir la sécurité des installations électriques de ses monuments, "conséquence évidente" de l'incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame de Paris, a annoncé mardi son ministre de la Culture José Guirao.

    "Évidemment, c'est un signal d'alarme et nous mettrons en marche une révision de toutes les installations" des grands monuments, a-t-il déclaré à la radio publique RNE.

  • 10h52

    Les statues du toit sauvées, mais pas le coq

    Les douze statues monumentales qui ornaient le toit de Notre-Dame ont échappé au sinistre de justesse. Elles avaient été hélitreuillées jeudi dernier depuis la flèche qu'elles entouraient, et étaient arrivées près de Périgueux, dans le Périgord, pour y être restaurées.

    En revanche, le coq reliquaire du sommet de la flèche, qui devait prendre le même chemin, n'a pas pu être sauvé.

    "Malheureusement le coq a fondu", a déploré mardi l'ancien patron mais toujours conseil de la Socra, l'entreprise de Marsac-sur-l'Isle, en Dordogne, chargée de restaurer les 12 apôtres et quatre évangélistes de cuivre repoussé vert-de-gris datant du XIXe siècle.

    L'hélitreuillage des statues qui ornaient la flèche de Notre-Dame, emmenées en restauration jeudi dernier.
    L'hélitreuillage des statues qui ornaient la flèche de Notre-Dame, emmenées en restauration jeudi dernier. [Bertrand Guay - AFP]

  • 09h47

    "L'ensemble du feu est éteint", annoncent les pompiers

    "L'ensemble du feu est éteint. La phase est désormais à l'expertise", a déclaré Gabriel Plus, le porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris mardi lors d'un point presse devant Notre-Dame.

    Il précise que le "violent feu" s'est "propagé très rapidement sur l'ensemble de la toiture" sur "1000 mètres carrés environ".

    "Les deux beffrois sauvés"

    "Il s'agissait pour les pompiers de Paris jusqu'à ce matin de préserver les deux beffrois, Nord et Sud, pour être sûrs que les tours ne soient pas touchées. C'est le cas", s'est-il satisfait, se réjouissant de la "sauvegarde des deux beffrois, des deux tours et des oeuvres".

  • 09h44

    Le jour d'après

    >> Les tweets de nos correspondantes sur place au lendemain de l'incendie:

  • 09h41

    Paris contribue à hauteur de 50 millions

    La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé une contribution à hauteur de 50 millions d'euros de la Ville pour la restauration de la cathédrale de Notre-Dame de Paris.

    Plusieurs oeuvres ont été transférées à l'Hôtel de Ville, dans la salle Saint-Jean, où se tiennent habituellement les expositions, a précisé la maire socialiste.

    Les oeuvres d'art qui ont pu être évacuées de Notre-Dame de Paris, entreposées à l'Hôtel de Ville de la capitale française.
    Les oeuvres d'art qui ont pu être évacuées de Notre-Dame de Paris, entreposées à l'Hôtel de Ville de la capitale française. [Thomas Samson - AFP]

  • 09h21

    Le défi des pompiers de Paris

    Les pompiers de Paris ont donné les détails de leur intervention mardi matin sur Twitter. Ils se sont battus contre le feu durant neuf heures et font état de trois blessés légers parmi les policiers et les sapeurs-pompiers.

  • 09h16

    La maire de Paris veut une "conférence internationale des donateurs"

    La maire de Paris Anne Hidalgo a proposé mardi sur France Inter de tenir dans la capitale française "une conférence internationale des donateurs" en vue de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame.

    "L'idée c'est (...) d'avoir l'expertise sur ce qui est nécessaire de faire pour sa reconstruction, et de pouvoir lever les fonds", a-t-elle ajouté.

    Les dons exemptés d'impôt?

    Elle a précisé que "le fonds de dotation créé en 2014 pour le patrimoine à Paris sera bien sûr mobilisé pour lever (des fonds) auprès des mécènes avec lesquels (la Ville) travaill(e) habituellement, et la Ville va mettre une partie de sa contribution à l'oeuvre de restauration".

    Interrogée sur la possibilité d'exempter de quasiment tout impôt les dons qui seront faits pour restaurer la cathédrale, elle a dit "pense(r) qu'il faut aller vers ça".

    Déjà des mécènes

    Parmi les donateurs annoncés, les familles Arnault et Pinault, deux des plus grandes fortunes françaises à la tête des principaux groupes du luxe mondial, LVMH et Kering. Elles ont promis respectivement, 200 et 100 millions d'euros dédiés à la reconstruction du monument.

  • 09h09

    Les pompiers poursuivent leur travail après l'incendie de Notre-Dame

    Au lendemain de l'incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris.
    L'actu en vidéo - Publié mardi à 08:14

  • 09h00

    En France et ailleurs, la presse s'émeut

    De nombreux titres de presse français et internationaux s'accordaient mardi matin sur le même cliché symbolique: celui de la flèche de Notre-Dame de Paris qui s'effondre dans un nuage de fumée.

    "C’est plus qu'un bâtiment qui brûle, c’est toute notre histoire", écrit par exemple Libération, qui titre "Notre Drame".

    Le Figaro s'ouvre sur "Le désastre", Les Echos parlent de "La tragédie de Paris". "Notre-Dame des larmes", s'émeut Le Parisien. Le quotidien catholique La Croix a lui "le coeur en cendres" et débute son édito par ces mots: "c'est NOTRE dame".

    L'émotion en Suisse aussi

    Et la presse suisse n'est pas en reste. "Paris défigurée par une brûlure qui saigne l'histoire", dit La Liberté. "C'est son coeur qui a brûlé", pour le Tages Anzeiger, le Bund, la Berner et la Basler Zeitung. 24 Heures et la Tribune de Genève évoquent une "icône absolue de la Ville (...) presque une compagne de pierre".

    >> La revue de presse suisse de Valérie Droux:

    La revue de presse.
    RTS
    La Presse - Publié mardi à 07:48

  • 08h11

    "On croyait qu'elle serait là pour toujours"

    "Un lieu aussi symbolique, qui était là depuis plus de 800 ans, on croyait qu'il serait là pour toujours", a réagi l'évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, Mgr Charles Morerod, invité mardi de La Matinale. Il évoque l'émotion suscitée par cet incendie, "pas seulement chez les catholiques".

    "Évidemment que cela ne remet pas ma foi en cause, elle ne dépend pas de l'existence de cette cathédrale. Il y a des églises qui ont disparu tout au long de l'Histoire", nuance-t-il toutefois.

    "Cet aspect matériel nous aide, parce que nous sommes sensibles à des symboles visibles… mais c'est clair que la foi va au-delà", explique Mgr Charles Morerod.

    >> Son interview intégrale dans La Matinale:

    Mgr Charles Morerod.
    RTS
    L'invité-e de La Matinale - Publié mardi à 07:33

  • 08h09

    "Aide d'urgence" de la région Ile-de-France

    La région Ile-de-France va débloquer 10 millions d'euros d'"aide d'urgence pour aider l'archevêché à faire les premiers travaux" de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a annoncé mardi Valérie Pécresse.

    "Cette reconstruction, qui va évidemment coûter très cher, va mobiliser tout un pays, les meilleurs architectes, les meilleurs artisans de France, peut-être du monde. Nous allons nous y atteler dès maintenant", a déclaré la présidente de région sur Radio Classique.

  • 07h40

    Les premières images à l'intérieur du monument

    Franceinfo a publié des images de l'intérieur de la cathédrale, alors que les pompiers ont pu maîtriser le feu qui la ravageait.

    On y remarque notamment un large trou à l'endroit où se trouvait la flèche, qui s'est effondrée.

    >> Les images de Franceinfo:

  • 07h30

    "On retrouvera la silhouette de la cathédrale"

    "Le toit a brûlé, la charpente, la flèche... Mais la cathédrale est toujours là, c'est quand même un miracle. Il va falloir la restaurer, pas la reconstruire ou la rebâtir comme l'a dit le président Macron", expliquait l'historien de l'art et directeur de la rédaction de "La Tribune de l'Art" Didier Rykner, invité mardi de La Matinale.

    Mais le spécialiste du patrimoine assure que Notre-Dame conserve sa valeur. "Toutes les cathédrales ont été restaurées après les guerres. On ne refera pas la forêt, c'est-à-dire l'ensemble de la charpente, qui était paraît-il extraordinaire (...). Mais on retrouvera la silhouette de la cathédrale".

    Un incendie "accidentel mais parfaitement évitable"

    Didier Rykner adresse toutefois quelques critiques à la conservation du patrimoine en France. "On ne trouvait pas 150 millions d'euros avant pour restaurer Notre-Dame. Maintenant, il va falloir trouver beaucoup plus".

    "Tout s'oriente vers un incendie qui est accidentel, mais qui était parfaitement évitable. Il faut mettre des détecteurs, il faut mettre un peu d'argent pour éviter cela. Je ne comprends pas que ça a pu brûler", ajoute-t-il, précisant que l'enquête doit donner davantage de précisions.

    Mais à ses yeux, "il y a des règles insuffisantes sur les chantiers de monuments historiques (...). Je ne sais pas si c'est le cas ici, mais probablement".

    >> Son interview intégrale dans La Matinale:

    Didier Rykner, historien de l'art et directeur de la rédaction "La Tribune de l'art".
    YouTube
    La Matinale - Publié mardi à 07:19

  • 07h00

    "Un sentiment de perte inestimable

    "Depuis là où je me trouve, on a l'impression que la cathédrale a littéralement disparu", observait la correspondante de la RTS à Paris Ariane Hasler, qui s'est rendue tôt ce matin sur les lieux de l'incendie.

    Elle précise qu'un cordon sanitaire a été mis en place autour du monument, et que les pompiers sont toujours postés le long de la façade, en train d'investiguer. La piste accidentelle est privilégiée.

    Des badauds toujours plus nombreux s'agglutinaient autour du monument. Parmi eux, un sentiment dominant: "un sentiment de perte inestimable".

    >> Le point sur place de notre correspondante Ariane Hasler:

    La voûte en pierre, sous la charpente, s'est partiellement effondrée à l'intérieur de la cathédrale.
    Philippe Wojazer - AP/Keystone
    La Matinale - Publié mardi à 07:00
     

  • 6h50

    Une réunion d'experts pour examiner l'état de la structure

    "Le péril du feu étant écarté, le sujet est bâtimentaire: savoir comment la structure va résister au très grave incendie de cette nuit", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez devant la presse peu avant 7h00 du matin.

    "Il y aura donc à 8h00 une réunion avec des experts, des architectes du bâtiment de France pour essayer de déterminer si la structure est stable, et si les sapeurs-pompiers peuvent s'engager à l'intérieur pour continuer leur mission", a-t-il ajouté.

  • 6h30

    Témoignage d'un pompier

    Les pompiers sont toujours à pied d'oeuvre autour de Notre-Dame, mardi matin, pour éviter que le feu ne reprenne. Ils ont travaillé toute la soirée et toute la nuit pour éteindre le brasier.

    >> Témoignage de l'un d'entre eux, recueilli par la chaîne de télévision BFMTV:

    Les pompiers à l'oeuvre durant la nuit pour éteindre les derniers foyers.
    Michel Euler - AP/Keystone
    La Matinale - Publié mardi à 06:30

  • 6h00

    Le point de la situation

    Après une bataille de 5 heures contre les flammes, le feu a pu être maîtrisé vers 3h30 du matin, mardi, mais pas encore totalement éteint. Les 400 pompiers sont toujours à pied d'œuvre à l'aube.

    >> Le point de la situation à 6h00 avec la correspondante de RTSinfo Julie Alves:

    L'intérieur de Notre-Dame, alors que l'incendie est maîtrisé dans la nuit.
    Philippe Wojazer - AP/Keystone
    Le Journal horaire - Publié mardi à 06:00

  • 3h17

    L'incendie est "maîtrisé"

    L'incendie qui a ravagé lundi la cathédrale Notre-Dame de Paris est "maîtrisé", a annoncé dans la nuit de lundi à mardi, un porte-parole des pompiers.

    L'incendie de Notre-Dame de Paris a été maîtrisé dans la nuit de lundi à mardi.
    L'incendie de Notre-Dame de Paris a été maîtrisé dans la nuit de lundi à mardi. [MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY - AFP]

    "Le feu est partiellement éteint. Il reste des foyers résiduels à surveiller et il faut refroidir les parties chaudes, dont la charpente, tout en vérifiant que les flammes ne reprennent pas", a expliqué le lieutenant-colonel Gabriel Plus.

  • 3h05

    "Il faudra des décennies" pour reconstruire Notre-Dame de Paris

    Eric Fischer, directeur de la fondation de l'oeuvre Notre-Dame, qui veille depuis 800 ans sur la cathédrale de Strasbourg, explique à l'AFP comment Notre-Dame de Paris pourra être reconstruite.  Selon lui, cela va prendre "des décennies" car les "dégâts vont être considérables" et "vu l'ampleur présumée des travaux, quasiment l'intégralité des corps de métiers devra intervenir."

    Eric Fischer précise que ce qui sera déterminant dans la reconstruction de l'édifice "ce sont les sources diverses de documentation, les copies qui permettront aux architectes et aux entreprises de reconstituer au plus près l'état actuel."

  • 1h54

    Les ouvriers du chantier de Notre-Dame entendus par les enquêteurs

    Les enquêteurs ont commencé dans la nuit de lundi à mardi à recueillir les témoignages des personnes qui travaillaient sur le chantier de Notre-Dame, a indiqué le parquet de Paris.

    Le feu, apparemment d'origine accidentelle, a pris dans les combles de l'édifice peu avant 19H00. Il semble être parti au niveau d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice, en travaux depuis plusieurs mois.

  • 1h45

    100 millions d'euros de dons pour Notre-Dame

    L'appel "d'une souscription nationale" lancé par Emmanuel Macron a déjà été entendu.

    La société d'investissement "Artemis" de la richissime famille Pinault va débloquer 100 millions d'euros pour participer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris, a annoncé son président François-Henri Pinault.

    De son côté, la Fondation du patrimoine a annoncé qu'elle va lancer mardi une "collecte nationale" pour la reconstruction de la cathédrale afin de "répondre à de multiples demandes".

  • 0h10

    Le feu pas encore éteint

    Si la structure de Notre-Dame semble sauvée, l'incendie n'est toujours pas éteint et les pompiers luttent toujours contre les flammes et pour refroidir le bâtiment. Le feu a baissé en intensité, mais des foyers épars demeurent actifs.

    On ignore également si certaines parties de la cathédrale pourraient encore s'effondrer, comme la flèche et une partie de la toiture en début de soirée.

    Quatre cents pompiers avec 18 lances à incendie, certains juchés sur des bras mécaniques à des dizaines de mètres de hauteur: un important dispositif de secours a été rapidement mis en place pour tenter de circonscrire au plus vite le feu.

    La foule observe Notre-Dame en flammes.
    La foule observe Notre-Dame en flammes. [EPA/Ian Langsdon - Keystone]

  • 23h45

    Emmanuel Macron: "Nous rebâtirons Notre-Dame"

    Le président français Emmanuel Macron s'est rapidement rendu sur les lieux et s'est exprimé devant la foule, en présence d'Anne Hidalgo et Edouard Philippe: "Ce qui s'est passé ce soir est un terrible drame. Je veux avoir une pensée et des remerciements pour les pompiers de Paris qui se battent contre les flammes avec un courage extrême et un grand professionnalisme. Je veux leur dire les remerciements de la nation toute entière."

    "Je veux avoir une pensée pour les catholiques à travers le monde. Je sais ce qu'ils ressentent et nous sommes avec eux. Je veux aussi avoir une pensée pour tous les Parisiens et pour l'ensemble de nos compatriotes, parce que Notre-Dame, c'est notre histoire, notre littérature notre imaginaire, c'est l'épicentre de notre vie. C'est tant de livres et de peintures", a ajouté le chef de l'Etat.

    "Je veux aussi avoir un mot d'espérance pour nous tous et toutes, celle de la fierté de tous ceux qui se sont battus pour que le pire n'advienne pas", a conclu Emmanuel Macron, précisant qu'il s'engagerait pour la reconstruction de l'édifice: "Je vous le dis solennellement: cette cathédrale, nous la rebâtirons, tous ensemble. Je m'y engage, une souscription nationale sera lancée et nous ferons appel aux plus grands talents."

    >> La déclaration d'Emmanuel Macron:

  • 23h40

    Les Unes de la presse

  • 23h25

    Le monde catholique dévasté

    Avec l'incendie qui a défiguré Notre-Dame de Paris, les catholiques de France pleurent une de leurs plus belles cathédrales, à la fois "symbole vivant" de leur foi, lieu de "réconciliation" avec les autres cultes et les non-croyants et un morceau de l'histoire de France.

    Alors que les flammes faisaient toujours rage, le Vatican a exprimé son "incrédulité" et sa "tristesse" lundi soir, se désolant pour ce "symbole de la chrétienté, en France et dans le monde".

    "Nous exprimons notre solidarité avec l'Eglise de France en cette période de semaine sainte et nous souhaitons le meilleur à cette église ainsi qu'à ses fidèles", a de son côté déclaré l'Eglise catholique de Terre sainte dans un communiqué diffusé à Jérusalem.

    "Ca va être une grande perte, une grande blessure", a déclaré Eric de Moulins-Beaufort, le président récemment élu de la Conférence des évêques de France. La cathédrale "fait partie des symboles de ces efforts de paix, de beauté, d'espérance, de foi et même au-delà de la foi chrétienne", a-t-il dit.

    Non loin de Notre-Dame, de nombreux badauds se sont mis à prier ou à chanter, remplis de tristesse en ce début de Semaine sainte

  • 23h10

    Enquête ouverte pour "destruction involontaire par incendie"

    L'enquête sur le sinistre qui a ravagé Notre-Dame de Paris a été ouverte au chef de "destruction involontaire par incendie" et confiée à la Direction régionale de la police judiciaire, a annoncé le parquet.

    Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, avait préalablement fait savoir que l'origine de cet incendie sans précédent dans l'histoire de l'édifice était encore inconnue.

  • 22h52

    La structure de Notre-Dame est "sauvée" selon les pompiers

    Les pompiers qui tentent depuis plusieurs heures de maîtriser le violent incendie à Notre-Dame ont réussi à sauver la "structure" de l'édifice "dans sa globalité", a déclaré leur chef sur place.

    "On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité", a indiqué le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Les deux tours semblent donc sauvées.

    "L'action principale maintenant est de refroidir les structures avec un point sensible, l'échafaudage central", a-t-il ajouté.

    "Le feu a baissé en intensité", a renchéri à ses côtés le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez, tout en invitant à rester "extrêmement prudent".

    >> Des images prises au drone montrent l'ampleur des dégâts:

  • 22h50

    Trésors sauvés

    La couronne d'épines et la tunique de Saint-Louis, deux objets extrêmement importants pour les catholiques, ont été "sauvés" de l'incendie qui ravage Notre-Dame de Paris depuis lundi soir, a indiqué Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale.

    La couronne d'épine est, selon la croyance des catholiques, celle que les soldats romains auraient posé sur la tête de Jésus pour se moquer de lui peu avant sa crucifixion.

    En revanche, on ignore encore l'état de l'orgue, des vitraux et des innombrables objets religieux qui se trouvaient dans le bâtiment.

  • 22h45

    Le Conseil fédéral exprime sa profonde tristesse

    Le président de la Confédération Ueli Maurer a exprimé, au nom du Conseil fédéral, "notre profonde tristesse de voir en plein Paris un monument si cher au coeur de tous ravagé par les flammes". Son message a été posté sur le compte Twitter du porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi.

  • 22h40

    Le choc et les larmes devant Notre-Dame de Paris en flammes

    "Oh mon Dieu!" Certains pleurent, d'autres prient: des centaines de touristes et de Parisiens épouvantés regardaient, sous le choc, les flammes dévorer la cathédrale Notre-Dame de Paris.

    Alors que les forces de l'ordre tentaient d'élargir le périmètre de sécurité autour de la cathédrale gothique, emblématique de la religion catholique mais aussi de l'histoire de Paris, les spectateurs stupéfiés continuaient de s'approcher, se massant sur les ponts de l'île de la Cité.

  • 22h30

    Une "collecte nationale" lancée mardi

    La Fondation du patrimoine va lancer mardi une "collecte nationale" pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris qui était en proie aux flammes lundi soir.

  • 22h25

    Des drones et un robot

    Les pompiers ont également envoyé des drones survoler le monument et un robot est entré à l'intérieur, a constaté un journaliste de l'AFP.

  • 22h15

    Les pompiers luttent toujours

    Les sapeurs-pompiers attaquent cet incendie avec 18 lances à incendie, depuis l'extérieur mais aussi depuis l'intérieur.

    Le feu concerne les deux-tiers de la toiture, qui s'est effondrée, ainsi que la flèche.

    "Actuellement la manoeuvre vise à préserver l'arrière de la cathédrale, où sont situées les oeuvres les plus précieuses, que nous sommes en train d'évacuer",  a déclaré le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, également présent sur place.

    "La seconde manoeuvre concerne le beffroi nord, avec le risque d'effondrement des bourdons. Si les bourdons s'effondrent c'est l'effondrement de cette tour", a-t-il ajouté.

  • 21h50

    Le flash spécial de RTSinfo

    FLASH 1504 20H46 INCENDIE ND PARIS
    L'actu en vidéo - Publié mardi à 12:13

  • 21h45

    La flèche qui s'effondre et l'une des tours touchées en image

  • 21h40

    Sauver Notre-Dame "n'est pas acquis"

    Le sauvetage de la cathédrale Notre-Dame, en proie à un violent incendie depuis le début de soirée lundi, "n'est pas acquis" malgré la mobilisation de quelque 400 pompiers et l'utilisation de 18 lances à eau, a indiqué le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez.

    "On n'est pas sûr de pouvoir enrayer la propagation au beffroi nord. Si celui-ci s'effondre, je vous laisse imaginer l'ampleur des dégâts", a déclaré à ses côtés le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

  • 21h30

    "Tristesse au-delà des mots"

    La classe politique française a vivement réagi à l'incendie et a exprimé son émotion en voyant partir en flammes ce joyau du patrimoine français.

    Le Premier ministre Edouard Philippe a exprimé une "tristesse au-delà des mots" devant l'incendie dévastateur, soulignant que les pompiers tentaient de "préserver ce qui peut l'être". Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a également réagi.

    Les anciens présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy ont aussi exprimé leur émotion sur Twitter.

    "Les dégâts sont terrifiants. Tous les Français ce soir ressentent un chagrin infini et un vertigineux sentiment de perte", a de son côté réagi Marine Le Pen, présidente du rassemblement national.

    La maire de Paris Anne Hidalgo a dit ne pas avoir "de mot assez fort pour exprimer la douleur" qu'elle ressent. "Ce soir, tous les Parisiens et Français pleurent cet emblème de notre Histoire commune. De notre devise, nous tirerons la force de nous relever. Fluctuat nec mergitur."

    L'animateur et spécialiste du patrimoine français Stéphane Bern a exprimé sa tristesse en jugeant qu'une "amie proche est en train de nous quitter".

  • 21h20

    Le largage d'eau est impossible

    Larguer de l'eau sur Notre-Dame de Paris pour éteindre les flammes n'est pas une option, a indiqué lundi soir la Direction générale de la Sécurité civile, car cela pourrait détruire le bâtiment en proie à un violent incendie.

    C'est un "feu difficile", ont indiqué les pompiers. Environ 400 d'entre eux sont mobilisés autour de l'édifice, selon le ministère de l'Intérieur sur Twitter.

    Sur place, les secours tentent donc d'éteindre le feu à coup de lance à eau puissantes, juchés sur des bras articulés à plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

  • 21h12

    De nombreuses images

    Les réactions sont innombrables sur Twitter, avec de multiples vidéos de Notre-Dame en flammes. Le ministère de l'Intérieur a aussi publié des images de l'intervention des pompiers.

  • 21H05

    L'intérieur d'une des deux tours touché par le feu

    L'incendie s'est propagé à l'intérieur d'une deux tours de Notre-Dame, selon une journaliste de Reuters

  • 20h50

    Grande émotion internationale

    La Première ministre britannique Theresa May a adressé lundi soir ses "pensées à la population française" et "aux services d'urgence qui combattent le terrible incendie de la cathédrale Notre-Dame".

    Londres se tient au côté de Paris "dans la tristesse", a déclaré lundi le maire de la capitale britannique Sadiq Khan, au moment où un violent incendie ravageait la cathédrale Notre-Dame.

    La chancelière allemande Angela Merkel a également réagi via son porte-parole,  sur Twitter: "Notre-Dame est un "symbole de la France et de notre culture européenne".

    Donald Trump a également réagi sur Twitter. "C'est si terrible d'assister à ce gigantesque incendie à Notre-Dame de Paris. Peut-être faudrait-il utiliser des bombardiers d'eau pour l'éteindre. Il faut agir vite", a tweeté le président américain.

    Les principales chaînes d'information américaines ont modifié leurs programmes pour diffuser en direct les images du sinistre.

    L'ancien président Barack Obama a également réagi sur Twitter, se déclarant en pensée avec le peuple français.

    L'organisation des Nations unies pour la culture, l'Unesco, se tient aux "côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable" qu'est la cathédrale Notre-Dame, a tweeté sa directrice générale Audrey Azoulay.

    "Notre-Dame de Paris appartient à  'humanité toute entière. Quel triste spectacle. Quelle horreur. Je partage l'émotion de la nation française qui est aussi la nôtre", a également réagi Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

  • 20h40

    13 millions de touristes chaque année

    Environ 13 millions de touristes visitent chaque année le bâtiment, situé au coeur de la capitale française.

    D'importants travaux y ont lieu depuis plusieurs mois, notamment pour nettoyer l'édifice, noirci par la pollution.

    Très prisée des touristes, cette cathédrale, qui est aussi un sanctuaire marial élevé au rang de basilique, continue d'assurer ses fonctions d'édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches. Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes.

    L'île de la Cité a été évacuée et est bouclée par militaires et policiers. "A cause des retombées de cendres", explique laconiquement un policier.

  • 20h30

    Les premières images

    >> Les précisions d'Anne Fournier dans le 19h30:

    La cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, les explications d'Anne Fournier
    19h30 - Publié lundi à 19:30

  • 20h15

    Emmanuel Macron attendu sur place

    Le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rend sur place, a annoncé l'Elysée. Il avait annoncé peu avant le report de son allocution télévisée au cours de laquelle il devait annoncer les premières "mesures concrètes" issues du "grand débat".

  • 19h55

    La flèche s'est effondrée

    La flèche de l'édifice, culminant à 93 mètres de haut, s'est effondrée sur elle-même peu avant 20h.

  • 19h45

    Rapide propagation des flammes

    Une épaisse fumée aux teintes jaunâtres se dégage de l'édifice, gagné par les flammes. Une partie de l'île de la cité, au coeur de Paris, était en cours d'évacuation vers 19h30.

    Le feu, qui se propage extrêmement rapidement, a pris dans les combles de la cathédrale, ont indiqué les pompiers. Il semble être parti d'échafaudages installés sur le toit de l'édifice, construite entre le XIIe et le XIVe siècle, selon les pompiers.

    "Tout est en train de brûler. La charpente, qui date du XIXe siècle d'un côté et du XIIIe de l'autre, il n'en restera plus rien", a indiqué André Finot, le porte-parole de Notre-Dame.

  • 18h50

    Un violent incendie éclate

    Un violent incendie à l'origine encore inconnue ravage la cathédrale Notre-Dame de Paris, d'immenses flammes dévorant la toiture du bâtiment le plus visité d'Europe.