fermer

détail & partage

La gestion de la fiduciaire genevoise

Une série de document montrant le rôle de Favona SA dans la gestion de la fondation offshore de Luis Bárcenas

1/9

Ce document d'ouverture de compte, datant de 2005, correspond au moment où les fonds de Luis Bárcenas - récemment élu sénateur - passent sous contrôle de Sinequanon, une fondation basée au Panama. Il y est indiqué que Favona SA, à Genève, gère la partie administrative de la fondation. Sinequanon est elle-même contrôlée par une société basée au Bermudes: Impala Limited. Favona SA est une société parente de Lombard Odier, et, parmi les personnes habilitées à signer pour Impala Limited, de nombreux employés de filiales offshores de Lombard Odier.

2/9

Ce document d'ouverture de compte, datant de 2005, correspond au moment où les fonds de Luis Bárcenas - récemment élu sénateur - passent sous contrôle de Sinequanon, une fondation basée au Panama. Il y est indiqué que Favona SA, à Genève, gère la partie administrative de la fondation. Sinequanon est elle-même contrôlée par une société basée au Bermudes: Impala Limited.

3/9

Début 2009, alors que Luis Bárcenas est cité dans l'affaire de corruption dite "Gürtel" impliquant son parti, plusieurs versements d'un million d'euros vers des comptes aux Etats-Unis sont passés au nom de la fondation panaméenne détenant ses fonds. Jusqu'alors, aucun retrait d'une telle importance n'avait été enregistré. Ce document montre comment Favona SA, à Genève, s'est chargée de faire suivre les ordres de versement aux banques. Ayant pris connaissance de ces transactions, un juge espagnol a demandé aux Etats-Unis de bloquer les comptes concernés.

4/9

Ce document, daté du 24 mars 2009, correspond à un ordre de transfert d'un million d'euros vers un compte de HSBC New York.

5/9

Le 12 mars 2009, un ordre de transfert d'un million d'euros vers un compte d'une succursale américaine d'UBS est donné.

6/9

En date du 26 mars, un versement de même ampleur et vers le même compte que deux jours auparavant est demandé.

7/9

Le 29 avril 2009, un autre transfert d'un million d'euros vers le même compte de HSBC New York est demandé.

8/9

Le 2 juin 2009, un ordre, cette fois limité à 200'000 euros est demandé vers un nouveau compte de HSBC à New York.

9/9

Finalement, mi-octobre 2009, le reste des fonds détenus sur les comptes bancaires de la fondation panaméenne Sinequanon est transféré au nom d'une société enregistrée en Uruguay, Tesedul SA. Les comptes restent cependant toujours à Genève, respectivement chez Dresdner Bank et Lombard Odier.