fermer

détail & partage

Les plus grands scandales liés à des médicaments depuis les années 1950

1/9

Le thalidomide est un médicament utilisé durant les années 1950 et 1960 comme sédatif et anti-nauséeux, notamment chez les femmes enceintes. On découvrit qu'il provoquait de graves malformations congénitales. Le médicament fut retiré en 1961. [AFP]

2/9

Le Distilbène est une hormone de synthèse prescrite depuis les années 1950 aux femmes enceintes pour prévenir les fausses couches. Les premières anomalies -malformations génitales et tumeurs vaginales chez les enfants- sont identifiées en 1970. Le médicament est ensuite interdit. En photo: une publicité de l'hormone en question. [RTS]

3/9

L'Isoméride est un médicament coupe-faim très populaire, vendu par les laboratoires Servier (qui produit aussi le Mediator) dans les années 1980. L'Isoméride a été retirée du marché à la fin des années 1990 en raison d'effets secondaires graves, notamment des valvulopathies cardiaques et de l'hypertension artérielle pulmonaire. [vosinfos]

4/9

L'affaire du sang contaminé éclate dans plusieurs pays dans les années 1980 et 1990. Des patients sont infectés par le virus du sida ou par l'hépatite C après des transfusions sanguines. Les autorités sanitaires de plusieurs pays sont accusées d'avoir tardé à prendre des mesures pour contrôler le sang transfusé. [AFP]

5/9

C'est en 1985 qu'il apparaît que prendre des hormones de croissance de synthèse peut s'avérer dangereux. On apprend alors que trois Américains ont contracté la maladie de Creutzfeldt-Jakob. L'hormone, prescrite à des enfants souffrant de troubles de la croissance, est en effet obtenue par extraction d'hypophyses de cadavres de bovins. En France, 111 enfants ont trouvé la mort. [Keystone]

6/9

La Cérivastatine est un médicament contre le cholestérol commercialisé en 1998 par Bayer (Staltor) et Fournier (Cholstat). Il a été retiré du marché en 2001 à cause du taux élevé d'effets secondaires graves. Cette substance aurait provoqué le décès d'une cinquantaine de personnes. [AFP]

7/9

Le Vioxx est un anti-inflammatoire du laboratoire Merck prescrit lors de traitement contre l'arthrose. Une étude a montré en 2000 qu'il multipliait par quatre les risques de crise cardiaque. Le médicament a été retiré du marché à l'initiative du laboratoire pharmaceutique en 2004. Rien qu'aux États-Unis, on estime que plus de 20 millions de personnes l'ont utilisé. [Keystone]

8/9

Les Etats-Unis procèdent en 2008 à des rappels massifs d'héparine produite en Chine à partir d'intestins de cochons. Plusieurs stocks d'héparine, un anticoagulant puissant, ont été contaminés, vraisemblablement pour faire baisser les coûts de production. Bilan: plus de 80 morts. [Keystone]

9/9

Le Mediator, présenté comme antidiabétique mais prescrit par les médecins comme coupe-faim entre 1976 et 2009, augmente les risques cardiaques. Vendu par le laboratoire Servier, il a causé la mort de 500 à 2000 personnes. Le médicament a été retiré de la vente en Suisse en 1997. [AFP]