fermer

détail & partage

Galerie photos - En mission pour la paix

mmmmm

1/12

Les observateurs militaires en mission pour la paix. Ils ne sont pas armés, sauf d’une paire de jumelles. [Maya Chollet - RTS]

2/12

Le Suisse Simon Kohler est observateur militaire. Les Suisses ne peuvent pas être « Casques Bleus » : la politique de neutralité de la Suisse ne permet pas d’envoyer des soldats armés à l’étranger. [Maya Chollet - RTS]

3/12

UNTSO : ONUST en français : Organisme des Nations Unies chargé de la Surveillance de la trêve au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. La plus ancienne mission de maintien de la paix. [Maya Chollet - RTS]

4/12

En reportage sur la Ligne Bleue : la ligne de cessez-le-feu entre le Sud-Liban et Israël. [Maya Chollet - RTS]

5/12

Le Suisse Michael Schmutz explique son quotidien : 8 heures de patrouille et de nombreux rapports à rédiger. [Maya Chollet - RTS]

6/12

Les conflits ont laissé des traces au Sud-Liban [Maya Chollet - RTS]

7/12

Les Casques Bleus armés patrouillent. Ils sont groupés par nation, contrairement aux observateurs militaires non-armés et jamais en patrouille avec un.e compatriote. [Maya Chollet]

8/12

Un général ghanéen raconte ses différentes missions de maintien de la paix au micro de Maya Chollet. [Maya Chollet - RTS]

9/12

Les Casques Bleus : une organisation et une discipline militaire. Ici à Ghanbatt, le camp avancé du bataillon ghanéen. [Maya Chollet - RTS]

10/12

Dure la vie de reporter, avec un casque bleu de 2kilos et un équipement de 15kilos par 45 degrés. [Maya Chollet - RTS]

11/12

Les Casques Bleus français et les Forces Armées libanaises s’entrainent ensemble. Là, à l’évacuation d’un blessé. [Maya Chollet - RTS]

12/12

Le maintien de la paix au Sud-Liban consiste aussi à passer le témoin à l’armée libanaise. Les entrainements entre les soldats de l’ONU et les Libanais sont très réguliers. [Maya Chollet]