Elina Duni.

La vie à peu près

Publié le 30 novembre 2021 à 10:46 - Modifié le 02 décembre 2021 à 13:50

Elina Duni

Une voix singulière qui a le don de nous emmener sur les chemins de lʹuniversel, Elina Duni est née en Albanie en 1981, pays alors sous régime communiste, et grandit dans une famille d'artistes et intellectuels: sa mère Bessa Myftiu et son grand-père Mehmet Myftiu sont écrivains, son père Spiro Duni est acteur et metteur en scène.

--> Toutes les émissions de "La vie à peu près" sur le portail audio RTS.ch

  • 1er épisode

    L'Albanie et les origines

    Elle a cinq ans lorsquʹelle commence à chanter, tout en commençant l'étude du violon. En 1992, après la chute du régime, elle quitte l'Albanie et s'installe avec sa mère à Lucerne, puis ce sera Genève. Depuis, elle sillonne le monde avec sa musique.


    Dès son entrée en chanson avec "Baresha" en 2008, elle nous fait voyager entre chants folkloriques de son pays et tubes français, de Gainsbourg à Ferré, le tout coloré de jazz.
    Remarquable interprète, elle est aussi une autrice et compositrice talentueuse.


    Dans ce premier épisode, Elina Duni revient à lʹAlbanie et les origines, à lʹimportance de lʹHistoire et à celle de son grand père Mehmet Myftiu, à la trajectoire aussi dramatique quʹinspirante.

    Elina Duni
    DR - DR
    La vie à peu près - Publié le 29 novembre 2021

  • 2e épisode

    Le piano, le violon et… la voix

    Une voix chaleureuse, lumineuse, même quand elle chante la tristesse. Elina Duni, aujourdʹhui basée à Londres, continue à tisser des liens avec ses origines balkaniques, les faisant vibrer sous le prestigieux label ECM.

    Le bassin méditerranéen comme creuset de son inspiration, elle incorpore à ses racines des compositions personnelles co-écrites avec lʹexcellent guitariste londonien Rob Luft.

    Toute petite, la chanteuse en herbe sʹest frottée au piano et au violon, un apprentissage quʹelle raconte au micro dʹYvan Ischer dans ce deuxième épisode de La vie à peu près.

    Elina Duni
    - DR
    La vie à peu près - Publié le 30 novembre 2021

  • 3e épisode

    Le folklore sublimé

    DʹElina Duni et de sa musique on a pu lire: "Les racines du folklore, les ailes du jazz et lʹaudace dʹinventer une nouvelle authenticité." Elle nous embarque Elina Duni, elle a ce don de raconter des histoires, de toucher au coeur de ce qui nous relie, de nous faire voyager dans des territoires aussi variés que la nostalgie et lʹailleurs.

    Sa botte secrète tient sans doute à ce subtil équilibre qui sait marier standards, tradition folklorique, compositions originales.

    Dans ce troisième épisode, elle nous raconte ses découvertes musicales qui vont tisser son ADN musical.

    Elina Duni
    DR - DR
    La vie à peu près - Publié le 03 décembre 2021

  • 4e épisode

    L'amour et la musique, la vie après la pandémie

    Dans ce quatrième épisode dédié à Elina Duni, il sera question d"amour et de musique, et de comment on reprend vie et voix après la pandémie, surtout lorsquʹon sort en pleine crise planétaire un disque chez ECM.

     "Lost Ships" est un répertoire de chansons dʹamour et dʹexil quʹElina Duni et Rob Luft ont initié en 2017 au moment de leur rencontre, un disque avec des chansons qui se réfèrent au passé, avec des sons tirés des folklores albanais et méditerranéens, avec lʹenvie d'explorer dʹautres traditions musicales: on trouve des ballades de jazz intemporelles, des chansons françaises, des airs folks américains…

    Elina Duni et Rob Luft
    DR - DR
    La vie à peu près - Publié le 02 décembre 2021

  • 5e épisode

    Coup de coeur pour le Japon

    Depuis quelques années, Elina Duni enrichit son projet solo "Partir", comme un work in progress sans fin. Un voyage à la fois singulier et universel, qui vient faire résonner exils, deuils, pertes, espoirs

    Dans ce dernier épisode, elle nous parle de sa passion pour le Japon, qui devrait faire sa place dans "Partir".

    Elina Duni et Rob Luft
    DR - DR
    La vie à peu près - Publié le 03 décembre 2021