Audiences 2021

La RTS a réalisé de bonnes performances d’audience en 2021. Le site et les applications se maintiennent à leur haut niveau de 2020, tandis que les présences de la RTS sur les réseaux sociaux rassemblent un public toujours plus large. Le temps que la population consacre aux antennes TV et radio linéaires diminue. Toutefois, les chaînes TV de la RTS sont les plus regardées, surtout en prime time et RTS-La Première reste la première radio écoutée par le public en Suisse romande.

Avec ses contenus d’actualité régionale et internationale, de sport, de divertissement, ses émissions culturelles et sociétales, la RTS entend rester au premier plan dans l’univers médiatique quotidien du public romand. Dans un environnement toujours plus fragmenté, elle souhaite proposer davantage de diversité dans ses offres et ses modes de production de manière à toucher l’ensemble de la population, selon les exigences de son mandat de service public (communiqué audience 2021).

Audiences 2021 [RTS]Audiences 2021 [RTS]

Une bonne année 2021 pour le digital et la TV

L’essentiel en chiffres

  • Les plateformes digitales de la RTS sont largement rentrées dans les mœurs du public de Suisse romande. Avec une moyenne de 699'000 visites journalières en 2021, le site et les applications mobiles de la RTS se maintiennent au haut niveau atteint en 2020.

  • Lors des heures de prime time en TV, la RTS conforte sa position de leader vis-à-vis de ses concurrents avec une part de marché de 37,8% contre 35,4% en 2020.

  • En Suisse romande, les 30 premières émissions TV les plus suivies par le public en 2021 sont toutes des émissions de la RTS à l'exception de deux(Palmarès TV). Les efforts du média de service public pour informer le public, lutter contre la désinformation et veiller à la pluralité des opinions se traduisent notamment dans ce palmarès, de même que sa manière de l’accompagner dans ses offres d’évasion, de sport et de divertissement.

  • Conséquence des nouveaux usages médiatiques, le temps que la population consacre quotidiennement à la TV et à la radio en linéaire diminue chaque année au profit d’une multitude de nouveaux acteurs, principalement sur les réseaux sociaux. Les chaînes TV de la RTS ont touché chaque semaine en moyenne 58% de la population romande, contre 60,2% en 2020.

  • Côté radio, les chaînes ont touché en moyenne 732’000 personnes, soit 42,4% de la population en 2021 contre 45,2% en 2020.  Les parts de marché cumulées de RTS-La Première, Espace 2, Couleur 3 et Option Musique obtiennent ensemble 49,1% contre 50,9% en 2020. Cela dit, RTS-La Première reste numéro un en Suisse romande.

  • Le public plébiscite également les contenus RTS sur les réseaux sociaux (Palmarès RS), avec plus de 6 millions d’abonnements toutes plateformes confondues et un nombre de vues quotidiennes de 1'140'000, une progression de 6,8% depuis 2020, année déjà exceptionnelle.

Les applications mobiles de la RTS : RTS Info, Play RTS, RTS Sport, Couleur3, RTS Kids.

Source : Mediapulse

Lexique des principaux indicateurs d'audience

Les visites journalières (site et apps) : Une visite est un parcours sur un site ou une application mobile, constitué d’un certain nombre de pages vues. C’est l’indicateur le plus couramment utilisé pour évaluer l’audience d’une offre web ou app.

La part de marché (TV et radio) : Elle représente l’audience d’une émission en pourcentage de l’audience totale de l’ensemble des chaînes de télévision au même moment. Sur 100 personnes présentes devant la télévision au moment de l’émission, la part de marché indique combien elles étaient à regarder l’émission. Elle tient compte de l’audience du direct et en rattrapage (TV) jusqu’à 2h du matin.

L’empreinte hebdomadaire (TV et radio) : Elle est aussi appelée « couverture » ou « reach » et indique le nombre de personnes qui ont regardé un programme ou une chaîne au moins 15 minutes consécutives durant une semaine. Cet indicateur permet d’évaluer l’impact d’une offre auprès d’une population donnée.

Les abonnements (réseaux sociaux) : Ils correspondent aux « fans » et aux « followers » des réseaux sociaux, c’est-à-dire aux personnes qui souscrivent à des contenus spécifiques afin d’être régulièrement notifiés. La RTS mesure des abonnements et non des abonnés : un même individu (abonné) peut disposer de plusieurs abonnements à la fois (par exemple RTS Info Facebook + RTS Info sur Instagram).

Les vues (site, apps et réseaux sociaux) : Nombre de mises en lecture sur un player audio ou vidéo. On parle aussi de « démarrages » ou de« media views ». La RTS fixe un seuil de plus de 10 secondes pour Facebook et pour l’app RTS Info (en raison de l’autoplay).