Janvier 2022: les nouveaux rendez-vous de RTS-La Première

De haut en bas et de g. à dr. : Simon Matthey-Doret, Pauline Vrolixs, Christine Gonzalez, Lucas Thorens, Antoine Droux, Ellen Ichters, Nicolas Julliard, Muriel Mérat, Christophe Canut [Philippe Christin / Laurent Bleuze - RTS]
De haut en bas et de g. à dr. : Simon Matthey-Doret, Pauline Vrolixs, Christine Gonzalez, Lucas Thorens, Antoine Droux, Ellen Ichters, Nicolas Julliard, Muriel Mérat, Christophe Canut [Philippe Christin / Laurent Bleuze - RTS]

Lausanne, le 9 décembre 2021 – Nouvelle année, nouveaux défis : le 10 janvier, RTS-La Première fait évoluer sa grille de programme, y insère plusieurs nouvelles émissions portées par des voix familières et favorise la belle énergie du direct. Un décryptage de la planète médiatique le matin avec Antoine Droux, des après-midis orientés vers ce qu'exprime la société avec le retour de Simon Matthey-Doret aux côtés de Pauline Vrolixs, les questions de genre sous la loupe de Christine Gonzalez… Un programme éclectique et pluraliste, ouvert sur le plaisir d’être ensemble et sur les enjeux inédits de notre société bousculée.

RTS-La Première avait déjà amorcé une évolution de sa grille avec la naissance du Grand Soir, en 2020. Des contraintes budgétaires, conjuguées au besoin de refonte pour mieux accompagner ses publics, ont incité RTS-La Première à repenser une partie de ses rendez-vous quotidiens et hebdomadaires. Plus de direct, plus d’émissions d’accompagnement et un souhait puissant : renforcer son lien avec le public.

La nouvelle tranche de 8h à 9h s’inscrit dans une meilleure continuité. Après le Journal, Tout un monde, l'analyse géopolitique d'Eric Guevara-Frey, et Médialogues se rejoignent chaque matin. A l’heure des « fake news » et des attaques répétées contre la presse, Antoine Droux observe et décortique le fonctionnement et le contenu des médias. Puis On en Parle, en commençant à 9h, gagne en cohérence.
Dis, pourquoi (du lundi au vendredi de 14h à 15h) de Lucas Thorens fait rire et réfléchir.
Drôle d’époque (du lundi au vendredi de 15h à 17h) de Pauline Vrolixs et Simon Matthey-Doret place l’humain au cœur de son sommaire. Deux heures d’émission quotidienne en direct pour comprendre la société d’aujourd’hui à travers le parcours de celles et ceux qui la constituent.
Question Genre (vendredi, de 21h à 22h, trois fois par mois) de Christine Gonzalez creuse sans tabou la relation au corps et au genre. Ou comment déconstruire et repousser les frontières des idées reçues.
Quartier Livre (dimanche de 16h à 17h) d'Ellen Ichters et Nicolas Julliard engage une conversation autour d’un roman, d’une bd, d’un manga, et accueille toutes sortes de personnes qui travaillent dans le domaine du livre (auteur.es, bibliothécaires, libraires, éditeur.trices, traducteur.trices,...).
La belle échappée (dimanche de 17h à 18h) de Muriel Mérat et Christophe Canut ouvre une fenêtre sur le monde, qu’il soit proche ou lointain.
Gare à vous (samedi de 10h à 11h). Duja continue d’arpenter les gares des villes suisses, à la rencontre des histoires et des personnalités locales. Trip ferroviaire désormais concentré sur 60 minutes hebdomadaires.

--> Présentations en vidéo sur le site RTS Info

« Les changements annoncés interviennent dans un contexte inédit. La pandémie dessine des lignes de fractures profondes dans notre société, les défis écologiques s’accumulent, la numérisation atomise le monde des médias et crée un archipel de bulles de convictions. RTS-La Première, en 2022, veut redire haut et fort qui elle est : une chaîne de référence où les idées circulent librement, un socle commun où se côtoient les valeurs cardinales du service public : diversité, cohésion, démocratie », annonce Véronique Marti – qui dirige l’Unité Société audio de la RTS.

« Un contexte économique plus difficile et un public plus volatile qu’auparavant nous poussent à faire évoluer la grille de programme. Mais, à l’image de la poésie qui impose des rimes, des contraintes peuvent stimuler la créativité. A l’heure où le média s’apprête à célébrer ses 100 ans, la radio est plus contemporaine que jamais : elle offre l’immédiateté, la disponibilité, le recul, la richesse de contenu et la capacité à susciter l’imaginaire que dictent nos rythmes de vie. Si la radio veut être écoutée, elle doit aussi savoir écouter le pouls de la société et ses attentes. C’est ainsi que nous avons conçu la grille 2022 de la chaîne, dans un souci de vivre ensemble », précise Ambroise Jolidon, chef d’antenne.