La RTS fait évoluer son offre dans les prochaines années

RTS Entreprise [RTS]
RTS Entreprise [RTS]

Genève / Lausanne, le 7 juin 2021 - La RTS annonce aujourd’hui une série de mesures sur trois ans (2022-2024) qui permettront de réaliser les objectifs d’économies annoncées par la SSR l’automne dernier. Elle annonce également des évolutions importantes de sa grille TV et de son offre digitale. Ces mesures vont permettre d'élargir le public touché par la RTS sur ses différents vecteurs. Le Conseil de direction s’engage à limiter au maximum les licenciements en privilégiant les départs à la retraite. 

Les annonces du jour s’inscrivent dans la continuité de ce qui a été annoncé en octobre dernier en matière d’économies et de transformation. En raison de la baisse constante des recettes commerciales (publicité et sponsoring), la RTS doit économiser 15 millions d’ici 2024 et plus ou moins 5 millions de plus en 2025, si la situation ne se stabilise pas. La redevance étant plafonnée, ces pertes ne peuvent pas être compensées.  

En même temps, la RTS annonce des évolutions importantes de sa grille TV avec de nouveaux rendez-vous qui lui permettront d'élargir son public.

Le Conseil de direction inscrit ces évolutions dans une stratégie qui vise à toucher une plus large audience et réinvestira donc dans de nouveaux rendez-vous. Pour y parvenir, plusieurs axes ont été présentés à l’ensemble du personnel aujourd’hui et seront affinés avec lui d'ici la fin de l'année.

La RTS va remodeler la case du lundi soir 
D’ici juin 2022, quelques mois avant la retraite du producteur Patrick Fischer, le magazine TTC s’arrêtera. Ce rendez-vous économique, lancé en 2007, a fait ses preuves grâce aux choix pertinents de son équipe de production. A la place, la RTS lancera un nouveau magazine en 2023, dans le but de diversifier l’offre et toucher un public qui est moins fidèle à la RTS qu’à d’autres chaînes. L’actualité économique garde toute sa place sur les différents vecteurs de l’entreprise et une nouvelle formule pour traiter de l’économie est à l'étude.  

Les soirées du mercredi seront également repensées 
Dès 2023, Infrarouge sera proposé un mercredi sur deux, mais dans une programmation touchant un plus large public, à 20h10, en alternance avec les magazines de société. En plus de son offre de débat en TV et en radio (Forum), la RTS entend également développer le débat et l’interaction avec le public, sur le digital. 

La RTS mène également une réflexion sur l’harmonisation de la durée des magazines TV de 20h. En effet, le format des magazines est différent chaque soir et plusieurs se terminent au moment où les chaînes françaises lancent leur soirée. Le public quitte RTS 1 pour rejoindre la concurrence. En harmonisant la durée des magazines pour qu’ils se terminent avant ce carrefour, la RTS incitera le public à rester avec elle pour la suite de la soirée. Cette mesure sera mise en œuvre progressivement. 

Grille TV réinventée pour la belle saison, dès 2023 
La RTS réfléchit à doper son offre lorsque les beaux jours arrivent et la différencier davantage de sa grille « normale ». Les années précédentes ont démontré que pendant la belle saison, le public apprécie une offre plus propice à la détente et en extérieur. Les émissions phare se poursuivront, mais en mode plus convivial, et partiront sur le terrain, à la rencontre de leur public. Cette grille sera aussi l’occasion de lancer de nouvelles productions, de nouveaux formats, de nouvelles écritures.

Du côté des Sports
Pour les rendez-vous réguliers du sport suisse, Sport Dernière passera en « tout image », soit sans présentation en studio, du lundi au vendredi. Pour les compétitions de football européen, des résumés seront proposés sur nos plateformes digitales. La RTS innovera en revanche en créant un rendez-vous football européen, un magazine hebdomadaire, le jeudi soir en prime time sur RTS 2. La RTS privilégiera ainsi le début de soirée plutôt que plusieurs rendez-vous tardifs les mardis et mercredis.  

En radio 
L’entreprise va revoir profondément la grille de La Première. Pour les journaux d’information, le but est de cibler l’effort sur les week-ends, en supprimant notamment le journal du 22h30 les samedis et dimanches. Espace 2 va poursuivre son évolution vers une chaîne de musique classique et faire un travail important de mutualisation de sa production musicale au niveau national afin de baisser ses coûts dans ce domaine et de mieux faire rayonner la riche production musicale suisse romande. 

Défis à relever
Cette transformation, que la RTS a initiée depuis quelques années, est indispensable pour répondre à l’évolution de la consommation des médias et aux besoins du public. Avec cette politique, la RTS s’engage à limiter au maximum les licenciements en privilégiant les départs à la retraite tout en continuant à s’adapter au contexte médiatique en plein bouleversement.