RAPPORTS D’ENQUETE : MESURES ET DÉCISIONS PRISES PAR LA RTS

Communiqué Entreprise Avr2021 [RTS - RTS]
Communiqué Entreprise Avr2021 [RTS - RTS]

Genève / Lausanne, le 16 avril 2021 - Sur la base des enquêtes externes menées suite à des articles de presse, la RTS a pris des dispositions à l’endroit de deux des trois personnes visées. Dans le cas de l’ancien présentateur de la RTS, l’enquête ne permet pas de conclure à des actes relevant de harcèlement ou d’infraction pénale. La Direction poursuit les mesures déjà engagées pour renforcer les dispositifs d’alerte visant à protéger son personnel contre toute forme de harcèlement et d’abus de pouvoir, ainsi que pour renforcer le rôle des RH. Par ailleurs, le rédacteur en chef de l’Actualité TV et le chef du département RH ont décidé de quitter leur poste.

Début novembre 2020, le Conseil de direction de la RTS a tout mis en œuvre pour libérer la parole et entendre le personnel. En concertation avec le partenaire social (SSM), le bureau d’avocat.e.s Collectif de défense a été mandaté pour recueillir les témoignages de cas potentiels de harcèlement sexuel ou psychologique et d’écarts de conduite, ainsi que toute situation de souffrance au travail. Les témoignages déposés ont servi un travail d’enquête approfondi mené par l’étude spécialisée dans le droit du travail « Troillet Meier Raetzo ».

En raison de la protection de la personnalité à laquelle l’employeur est soumis, la RTS ne peut pas livrer les conclusions des enquêtes qui concernent son personnel. Cela étant, les enquêtes menées au sujet des deux collaborateurs et de l’ancien présentateur ont permis de vérifier les faits présentés dans la presse et de faire la lumière sur la base des témoignages recueillis par la ligne externe. Les conclusions des enquêtes ont conduit la RTS à prendre un certain nombre de décisions. En conséquence de quoi : un des collaborateurs a quitté l’entreprise ; l’autre a reçu une sanction formelle. Quant à l’ancien présentateur dont le nom a été cité dans la presse, aucun des témoignages recueillis ne permet de conclure à des actes relevant de harcèlement sexuel ou psychologique, d'atteinte à la personnalité ou d’une quelconque infraction pénale.

En ce qui concerne les autres témoignages recueillis par la ligne externe, il n’est pas nécessaire, en l’état actuel de nos connaissances, de lancer de nouvelles enquêtes disciplinaires.

« Je regrette profondément que certaines personnes en souffrance n’aient pas été suffisamment entendues et qu’il ait fallu, dans certains cas, des années avant qu’elles puissent l’être », relève Pascal Crittin, directeur de la RTS.

Importantes mesures de réforme en cours

Parallèlement aux enquêtes, la Direction de la RTS a accéléré des transformations déjà entamées en 2019. Elle avait alors annoncé la révision interne de son dispositif de protection contre le harcèlement et lancé une démarche avec le SSM. D’ici le mois de juin, elle annoncera les mesures concrètes et le nouveau dispositif, en application des décisions de ce jour du Conseil d’administration et de la Direction générale de la SSR concernant la prévention du harcèlement (communiqué SSR – 16.04.2021).

Pour être une entreprise encore plus égalitaire et inclusive, la RTS a publié en décembre 2020 une Charte pour un média de service public antisexiste et inclusif. En juin 2020, la RTS avait également obtenu le premier niveau de certification internationale EDGE pour les entreprises égalitaires et inclusives. Pour évoluer dans la certification et mettre en œuvre chaque engagement de la Charte, la RTS a élaboré une feuille de route et suit chacune des mesures qui en découlent, dans une démarche associant des représentant.e.s du personnel. Parmi ces mesures figure notamment la formation pour prévenir toute forme de harcèlement au travail.

Plus globalement, la Direction de la RTS poursuit les échanges avec le personnel et participe à des discussions régulières avec le SSM et l’Association des cadres afin de favoriser les initiatives permettant de faire évoluer durablement la culture d’entreprise et la culture managériale.

Réorganisations au niveau de l’encadrement

La Direction RTS a également pris acte du rapport sur la chaîne de responsabilité, diligenté par le Conseil d’administration SSR. Ce rapport relève certaines insuffisances managériales de la part de deux cadres RTS dans la gestion, il y a plusieurs années, d'un cas sur les trois examinés. Pour les experts, il ne s'agit pas de fautes graves. La RTS constate qu’aucune sanction ne s’impose. Le rapport recommande toutefois de faire évoluer les organisations ainsi que les pratiques, les outils et certains aspects de la culture managériale.

Le rédacteur en chef de l’actualité TV avait décidé, en novembre dernier, de se mettre en retrait des tâches opérationnelles pendant la durée de l’enquête sur la chaîne de responsabilité pour en garantir la sérénité. Après cette longue période, un retour à son poste s’avérerait peu réaliste. Avec l’accord de la Direction, il a donc décidé de quitter la RTS et de laisser la place à une nouvelle équipe qui aura pour tâche de mener à bien les changements de l’entreprise. La RTS le remercie pour son importante contribution au développement éditorial et numérique de l’actualité TV, particulièrement durant les 13 années de son activité à la tête de la rédaction.

En parallèle de l'enquête sur la chaîne de responsabilité, le directeur de la RTS a lancé, à la demande du bureau de Direction RH, un mandat externe pour évaluer la gestion du personnel à la RTS par le management et le département RH. Les conclusions attendues prochainement devraient aller dans le sens d'un repositionnement de la fonction RH, avec des changements importants au niveau de l'organisation et des processus.

Le directeur RH a souhaité laisser la place à une nouvelle équipe qui aura pour tâche de mener à bien ces changements. Nous discutons avec lui de son avenir professionnel en veillant à assurer une transition sereine de la fonction. La RTS le remercie d'ores et déjà de son très grand investissement personnel à la tête de son département, depuis 2013, et des évolutions importantes qu'il a menées au sein de l'entreprise dans le domaine des ressources humaines.

« Durant toute cette période, certaines critiques ont été bien sûr difficiles à entendre, mais nous en avons profité pour nous remettre en question et améliorer certaines de nos pratiques d’entreprise et de management. En rencontrant le personnel de manière intensive, nous avons pris conscience de l’importance d’être proche de lui pour l’entendre, le soutenir et l’impliquer dans les évolutions de l’entreprise », conclut Pascal Crittin. « Tout au long de cette période, j’ai pu mesurer à quel point le personnel est attaché à la RTS. Malgré le choc vécu par beaucoup d’entre nous, en plus de la crise sanitaire, je constate que les collaboratrices et collaborateurs de la RTS ont toujours été pleinement engagés dans leur mission de servir tous les jours le public. Je leur en suis extrêmement reconnaissant. »