La RTS dénonce avec force tout comportement inadéquat et réfute toute accusation de laxisme dans la gestion de tels cas dans le cadre professionnel

Institutionnel [RTS]
Institutionnel [RTS]

Genève, le 31 octobre 2020 - La RTS a pris connaissance de l’article publié dans Le Temps de ce jour, 31 octobre 2020. Si les témoignages concernant les comportements de Darius Rochebin sont confirmés, la RTS fait part de sa consternation et condamne avec force tout manquement ou écart de conduite.

La RTS rejette fermement toute accusation de laxisme dans la gestion des cas de harcèlement ou de protection de ses collaborateurs.trices. Les cas portés à la connaissance de la direction sont toujours traités avec diligence et de manière professionnelle, y compris avec le recours à des enquêtes externes. La RTS va ainsi vérifier toutes les informations figurant dans cet article, réexaminer ses processus internes et prendre toutes les mesures nécessaires pour les améliorer le cas échéant.
 
Outre la communication auprès de la hiérarchie directe, la RTS dispose de trois outils efficaces propices à libérer la parole, en vigueur depuis plusieurs années :  la SSR dispose d’une plateforme de whistleblowing ouverte à tous.tes les collaborateurs.trices, qui peuvent signaler tous cas problématiques dans le plus strict respect de l’anonymat. La RTS a également mis en place depuis 1998 un groupe de médiation interne composé de six personnes soutenu par la direction de l’entreprise et son partenaire social. Ce groupe est composé de personnes qui sont formées pour traiter les cas et alerter, cas échéant, les lignes professionnelles, tout en protégeant les personnes qui font appel à ce groupe. Enfin, la RTS a adopté une directive précise qui concerne le harcèlement de quelque nature que ce soit. Ce dispositif a été récemment audité et a reçu la certification EDGE (certification de standard international sur les entreprises favorisant l’égalité des genres). Notre politique en la matière a été relevée par cette certification.  
 
La RTS invite toute personne concernée à utiliser ces différents moyens, en tout temps, afin qu’elle puisse agir rapidement et fermement, dans le respect de la protection de la personnalité et améliorer encore la gestion de tels cas.