Qu'est-ce que la RTS ?

La Radio Télévision Suisse (RTS) est une entreprise audiovisuelle de service public, appartenant au groupe média SSR (Société Suisse de radiodiffusion et télévision), qui propose des programmes sur quatre chaînes radio, deux chaînes tv et de nombreuses plateformes digitales.

Nous produisons, acquerrons et diffusons des programmes d’information, de sport, de culture, de musique et de divertissement, à destination de tous les publics en Suisse romande. Nos programmes généralistes de qualité sont ouverts à tous et fabriqués dans le respect de notre mandat et de la concession, avec indépendance, crédibilité et équilibre des informations. Traitant des sujets d’actualité régionale, nationale et internationale, nous offrons un regard romand sur les réalités qui nous entourent.

Nos studios sont basés à Genève et à Lausanne et nous disposons d’un bureau dans chaque canton romand ainsi que de correspondants à Berne, Zurich, Lugano et dans les principales capitales internationales.

Avec un budget annuel de 380 millions de francs et près de 2'000 collaborateurs, la RTS est une entreprise leader en Suisse romande sur son marché.

Notre mission: Répondre aux attentes de tous les publics

Pascal Crittin, Directeur RTS

Vous rassembler et vous ressembler. Contribuer à l’identité suisse et romande. Être le média de tou·te·s qui s’adresse à chacun·e, dans la diversité de vos goûts et de vos usages médiatiques. Être plus qu’un service public: un bien public.

Pascal Crittin [RTS/Jay Louvion]
Pascal Crittin

La Société Suisse de Radiodiffusion et télévision (SSR)

Une question de cohésion nationale

Entreprise de droit privé gérée selon les principes des sociétés anonymes, la SSR ne poursuit aucun but lucratif et ne sert aucune cause ou aucun intérêt autres que ceux du public.

À travers ses 4 unités d’entreprises régionales, RTS, SRF, RSI et RTR, la SSR propose 17 stations radio, 7 chaînes tv ainsi qu’une large offre sur internet et sur mobile.

L'offre SSRL'offre SSR


Avec un budget global de CHF 1.2 milliard*, elle est financée à 75 % par la redevance audiovisuelle et à 25 % par les recettes commerciales (publicité tv, sponsoring radio/tv et ventes de programmes). Ce modèle de financement et sa structure associative assurent à la SSR et à ses unités d’entreprise une indépendance éditoriale face aux pouvoirs économiques et politiques.

La SSR est mandatée par la Confédération. Sa mission et ses objectifs reposent ainsi sur la Constitution fédérale, la loi sur la radio et la télévision (LRTV) et la concession.

Les médias de la SSR ont une mission d’information, de divertissement et d’éducation. Les émissions répondent aux attentes de la majorité comme des minorités. Qualité, pertinence et diversité caractérisent les chaînes de la SSR, qui se démarquent ainsi des chaînes privées ou étrangères.

Grâce à un principe de solidarité financière instauré entre les régions linguistiques, la SSR peut offrir des programmes équivalents dans toutes les régions de Suisse et favoriser ainsi la compréhension et les échanges entre communautés. Elle distribue les recettes de la redevance et de la publicité à ses unités radio/tv des quatre régions linguistiques selon une clé de répartition qui soutient les régions linguistiques minoritaires. Ce réajustement des ressources permet à la RTS, la RSI et la RTR de recevoir une part plus importante des recettes que celle à laquelle elles auraient droit si la répartition était au pro rata du nombre de foyers.

Péréquation financière de la SSRPéréquation financière de la SSR

Clé de répartition de la redevance entre les régions

Interface [RTS]
Quid de la redevance - Clé Helvétia, une formule magique sans laquelle les médias RTS des minorités linguistiques suisses ne pourraient pas fonctionner. / Interface / 3 min. / le 14 janvier 2017

*Depuis le 1er janvier 2019, les revenus de la redevance pour la SSR sont plafonnés à 1.2 milliard. A quoi s'ajoutent les recettes publicitaires.