Modifié

Eglise et famille: vers plus d’ouverture?

L'Eglise doit répondre aux mutations de la famille. [majivecka - Fotolia]
L'Eglise doit répondre aux mutations de la famille. [majivecka - Fotolia]
Du 4 au 25 octobre, plus de quatre cent représentants de l’Eglise catholique se réuniront à Rome pour débattre de la façon dont l’Eglise doit répondre aux mutations de la famille.

Au-delà des points de doctrine sur l’accès des divorcés-remariés à l’Eucharistie ou de la reconnaissance des couples homosexuels, c’est la conception même de la famille qui est en jeu. Le modèle de la  "famille chrétienne" a-t-il toujours existé ? Quelle est son origine et pourquoi occupe-t-il une place si centrale dans la théologie catholique ?  Face à la réalité sociologique, l’Eglise acceptera-t-elle que ce modèle cède la place à une plus grande pluralité ?

Aline Bachofner reçoit Michèle Schumacher, Théologienne, Privat-docent à l’Université de Fribourg , et Michel Grandjean, professeur d’histoire du christianisme à l’Université de Genève.

Les hommes "sage-femme"

Le métier de "sage-femme" est généralement réservé à la gent féminine. Pourtant, cette profession qui demande beaucoup d’engagement et de sensibilité, s’ouvre également aux hommes. Loin des clichés et des a-priori, la réalisatrice Murielle Landry fait les portraits croisés de trois hommes exerçant leur vocation au CHUV.

Rediffusions dimanche 4 octobre à 18h25, mardi 6 octobre à 11h20 et vendredi 9 octobre à 16h55 sur RTS Deux.

Publié Modifié