Modifié

Survivre à la mort de son enfant

Comment trouver un sens à la vie quand la mort s’impose si brutalement dans l’existence? [Pavelis  - Fotolia]
Comment trouver un sens à la vie quand la mort s’impose si brutalement dans l’existence? [Pavelis - Fotolia]
Le 13 mai 2013, Marie est assassinée par un meurtrier récidiviste aux arrêts domiciliaires. Moins d’un an après, son père Antoine Schluchter publie un livre où il retrace les moments forts de l’existence de la jeune femme et la vie sans elle, depuis l’annonce de sa disparition. Shafique Keshavjee, théologien et écrivain, a lui aussi perdu un fils. Simon est mort à l’âge de 13 ans, après trois ans et demi de lutte contre la leucémie. Est-il possible de se remettre de la mort d’un enfant? Comment trouver un sens à la vie quand la mort s’impose si brutalement dans l’existence? Pour les croyants, que signifie concrètement l'idée de résurrection?

Aline Bachofner reçoit Antoine Schluchter, père de Marie et pasteur de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud, et Shafique Keshavjee, père de Simon, théologien et écrivain.

Publié Modifié