Nicolas de Flue

Série estivale en 7 épisodes de "Hautes fréquences" et diverses émissions

Publié le 10 juillet 2017 - Modifié le 03 décembre 2017

Nicolas de Flue, tous les chemins mènent au Ranft

Pour les catholiques, il est le saint patron de la Suisse. Pour les protestants, il a pavé le chemin vers la Réforme. Mais qui est donc Nicolas de Flue (1417-1487), cet ermite de Suisse centrale dont l’histoire helvétique a retenu le nom et dont on fête cette année le 600 anniversaire ? Pour « Hautes fréquences », Myriam Bettens, Gabrielle Desarzens, Fabien Hünenberger et Evelyne Oberson ont préparé une série estivale.

  • Un mari pour Dorothée

    Episode 1/7

    Statue de Dorothée de Flüe créée par Rolf Brem (1991) à Sachseln
    Hautes fréquences - Publié le 16 juillet 2017

     

    Pourquoi a-t-il quitté sa femme et ses dix enfants pour aller vivre en ermite au Ranft, à quelques centaines de mètres de la maison familiale ?!  Avec:

     

    - Jean Winiger, animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flüe ou l'âme d'un pays"

    - Pascale Paté, membre de la Communauté du Chemin neuf

    - Fritz Gloor, pasteur et auteur de "Bruder Klaus und die Reformierten"

    - Lucienne Bussy, historienne de l'art

    - Josef Lang, historien et conférencier lors de la commémoration des 600 ans

  • L'homme qui faisait parler les images

    Episode 2/7

    Peinture représentant Nicolas de Flue, avec l'inscription « Bruder Klaus » (« Frère Nicolas »).
    Hautes fréquences - Publié le 30 juillet 2017

     

    Parce que Nicolas de Flue est analphabète, les images jouent un rôle très important dans sa spiritualité. Comment ces images s'articulent-elles? En quoi sont-elles emblématiques de la spiritualité de son époque ?  Avec:

    - Bernard Schubiger, prêtre et responsable de l'édition française de "Nicolas de Flue. L'homme, le médiateur, le mystique"

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flue ou l'âme d'un pays"

    - Olivier Bonnard, psychiatre, Fritz Gloor, pasteur et auteur de "Bruder Klaus und die Reformierten"

    - Jean Winiger, comédien et animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

    - Pascale Paté, membre de la Communauté du Chemin Neuf
     

     

  • Un jeûne de vingt ans

    Episode 3/7

    Peinture représentant Nicolas de Flue, avec l'inscription « Bruder Klaus » (« Frère Nicolas »).
    Hautes fréquences - Publié le 06 août 2017

     

    Dans la région où il habite, Nicolas de Flue n'est pas le seul à vivre en ermite. Mais sa réputation d'abstinence totale de boisson et de nourriture - à l'exception d'une hostie de temps à autre - a fortement contribué à sa notoriété. Que sait-on de la vie quotidienne de cet homme qui, dès son jeune âge, s'est frotté aux pratiques ascétiques extrêmes ? Avec:

    Jean Winiger, comédien et animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg, Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flue ou l'âme d'un pays"

     - Pascale Paté, membre de la Communauté du Chemin Neuf

    - Bernard Schubiger, prêtre et responsable de l'édition française de "Nicolas de Flue. L'homme, le médiateur, le mystique".

     

  • "En mission diplomatique pour le Seigneur"

    Episode 4/7

    Peinture représentant Nicolas de Flue, avec l'inscription « Bruder Klaus » (« Frère Nicolas »).
    Hautes fréquences - Publié le 13 août 2017
     

    Juge et magistrat avant de devenir ermite, Nicolas de Flue a agi en plusieurs occasions comme médiateur. Une activité qu'il a poursuivie après son départ pour le Ranft. Son intervention à distance lors de la Diète de Stans, en 1481, a contribué à éviter l'éclatement de la Confédération. Que retenir de cette activité de pacificateur? Et pour quelle raison des grands d'Europe - le Duc de Milan ou Sigismond d'Autriche - ont-ils sollicité ses conseils ? Avec:

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flue ou l'âme d'un pays"

    - Jean Winiger, comédien et animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

     

  • "Catholiques et protestants se lʹarrachent"

    Episode 5/7

    Peinture représentant Nicolas de Flue, avec l'inscription « Bruder Klaus » (« Frère Nicolas »).
    Hautes fréquences - Publié le 20 août 2017

    Nicolas de Flue meurt une génération avant le début de la Réforme. Mais sa mémoire a tôt fait de devenir un objet de concurrence entre catholiques et protestants. Luther voit en lui un antipapiste, Zwingli apprécie son opposition au mercenariat et les piétistes allemands aiment sa relation directe avec Dieu. Les catholiques, eux, louent ses dévotions, soulignent sa participation à la messe et son recours au conseil d'ecclésiastiques. Ils en feront même un saint, le seul de Suisse, en 1947. Nicolas de Flue, pomme de discorde confessionnelle?

    Avec:

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flue ou l'âme d'un pays"

    - Bernard Schubiger, prêtre et responsable de l'édition française de "Nicolas de Flue. L'homme, le médiateur, le mystique".

    - Fritz Gloor, pasteur et auteur de "Bruder Klaus und die Reformierten"

    - Josef Lang, historien et conférencier lors de la commémoration des 600 ans

  • "Nʹélargissez pas trop lʹinterprétation"

    Episode 6/7

    Peinture représentant Nicolas de Flue, avec l'inscription « Bruder Klaus » (« Frère Nicolas »).
    Hautes fréquences - Publié le 27 août 2017

    "N'élargissez pas trop la clôture". Sans qu'on sache si elle a effectivement été prononcée par Nicolas de Flue, cette phrase a fait couler beaucoup d'encre. Au XVIe, les Lucernois en ont fait usage pour critiquer la conquête du Pays de Vaud par les Bernois. Plus récemment, Christoph Blocher s'en est servi pour sanctifier les positions de l'UDC contre l'adhésion de la Suisse à l'ONU ou à l'Espace économique européen. Nicolas de Flue serait-il le champion de la neutralité helvétique ?

    Avec:

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flue ou l'âme d'un pays"

    - Bernard Schubiger, prêtre et responsable de l'édition française de "Nicolas de Flue. L'homme, le médiateur, le mystique".

    - Fritz Gloor, pasteur et auteur de "Bruder Klaus und die Reformierten"

    - Josef Lang, historien et conférencier lors de la commémoration des 600 ans

    - Jean Winiger, comédien et animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

  • "Un maître spirituel pour aujourdʹhui"

    Episode 7/7

     

    Peinture représentant Nicolas de Flue, avec l'inscription « Bruder Klaus » (« Frère Nicolas »).
    Hautes fréquences - Publié le 03 septembre 2017

     

    Certains rendent régulièrement visite à son ermitage. D'autres ont transformé l'ermite en sujet d'icône. On se souvient de son choix radical d'une vie plus dépouillée. Mais aussi de l'accueil et des conseils qu'il prodiguait à ses visiteurs. Comment Nicolas de Flue inspire-t-il la vie spirituelle des Suisses aujourd'hui?

    Avec:

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flue ou l'âme d'un pays"

    - Pascale Paté, membre de la Communauté du Chemin Neuf,

    - Bernard Schubiger, prêtre et responsable de l'édition française de "Nicolas de Flue. L'homme, le médiateur, le mystique".

    - Fritz Gloor, pasteur et auteur de "Bruder Klaus und die Reformierten"

    - Josef Lang, historien et conférencier lors de la commémoration des 600 ans

    - Jean Winiger, comédien et animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

    - Jean-Marie Lussi, moine de l'abbaye de Hauterive

  • Nicolas de Flue, un saint kaléidoscope

    "Babel", 24 septembre 2017

    Statue de Nicolas de Flue, Chapelle Klisterlialp, Melchtal, OW.
    Babel - Publié le 24 septembre 2017
     

    Médiateur, protecteur, pacificateur: les qualificatifs ne manquent pas pour parler de Nicolas de Flue. Cet ermite de Suisse centrale, dont on fête cette année les 600 ans de sa naissance, synthétise beaucoup de projections. Icône de dévotion pour les catholiques, précurseur de la Réforme pour les protestants, Nicolas de Flue est, au travers de lʹhistoire, tantôt récupéré religieusement, tantôt politiquement.

    Aujourdʹhui encore, le mystique du 15è siècle a les vertus dʹun sage contemporain par son désir de simplicité, de silence et de méditation au cœur de la nature.

    Intervenants :

    - Bernard Schubiger, prêtre et responsable de l'édition française de "Nicolas de Flue. L'homme, le médiateur, le mystique"

    - Jean Winiger, animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

    - Jacques Rime, prêtre et auteur de "Nicolas de Flüe ou l'âme d'un pays"

    - Pascale Paté, membre de la Communauté du Chemin neuf

    - Fritz Gloor, pasteur et auteur de "Bruder Klaus und die Reformierten"

    - Josef Lang, historien et conférencier lors de la commémoration des 600 ans

    Une proposition de la rédaction de RTSreligion.

     

  • Matinée oecuménique (Schubertiade 2017)

    "Célébrer Nicolas de Flue"

    Célébration oecuménique.
    Célébration oecuménique - Publié le 10 septembre 2017
     

    « Célébrer Nicolas de Flue » dont on commémore cette année le 600ème anniversaire. En quoi le Saint de Suisse centrale est-il source d’inspiration spirituelle pour aujourd'hui?

    Comment cette figure emblématique a-t-elle prit corps dans la culture populaire, l’espace sociale, dans les images, la musique ou encore le théâtre?

     

    9h-10h: Célébration oecuménique en direct du Temple d'Yverdon, avec:

    Philippe Baudet, Abbé, pour la prédication, les pasteurs Olivier Bader, François Lemrich et Christian Stoll, Soeur Suzanne Page, Véronique Paradisi et Frédéric Schäfer pour la liturgie. Avec la participation musicale de la "Chorale du Brassus", sous la direction de Stanislava Nankova et du "Groupe musical Fraternité chrétienne" sous la direction de Christian Stoll.

     

    10h à 11h Table ronde en direct du stand Espace 2 du Village Radio avec:

    - Pascal Mayer, directeur de Chœurs, Dominique de Buman, Conseillé national fribourgeois

    - Jean Winiger, comédien et animateur d'un parcours sur Nicolas de Flue en ville de Fribourg

    - Lusia Shammas Asmaroo, aumônière de l’Église catholique en établissement scolaire et à l’armée suisse

    - Abraham Llucia Lopez, artiste peintre et sculpteur.

    Musique: le duo Estelle Revaz au violoncelle et Naré Karoyan au piano.

    Une production Médias-pro & Cath-Info en partenariat avec Espace 2.

     

  • Nicolas de Flüe : 32’000 descendants. Et moi, et moi, et moi…

    Faut pas croire

    Nicolas de Flüe : 32’000 descendants. Et moi, et moi, et moi…
    Faut pas croire - Publié le 02 décembre 2017
     

    Nicolas de Flüe aurait 32000 descendants à ce jour… A l’occasion des 600 ans de la naissance de leur aïeul, "Faut pas croire" a réuni trois d’entre eux pour discuter de l’héritage de celui qui est souvent considéré comme le Saint patron de la Suisse.

    Quelle image se font-ils de ce paysan d’Obwald qui a quitté femme et enfants pour mener une vie d’ermite ? Comment vivent-ils cette filiation ? Que pensent-ils des diverses récupérations politiques et religieuses dont leur ancêtre a été l’objet ?

    Aline Bachofner reçoit Kathrin Benz, auteur de « Nicolas de Flüe, un déserteur » aux éditions Saint-Augustin, Carlo von Flüe et Talia Bally-Wigger.

     

  • Nicolas de Flue, saint patron de la Suisse

    "Helvetica" (1/5)

    Statue en bronze de Nicolas de Flue, Flüeli-Ranft Obwald.
    Helvetica - Publié le 16 octobre 2017
     

    L’ermite du Ranft dans le demi canton d’Obwald a été canonisé en 1947 par Pie XII après avoir été vénéré comme un saint de son vivant déjà à la fin du 15e siècle.
    Issu d’une famille de paysans aisés, ce laïc quitta sa femme et ses dix enfants, après leur consentement, pour se rapprocher de la voie mystique selon les préceptes de Maître Eckhart et de Suso, jugés hérétiques au 13e siècle par l’Inquisition.

    Une figure politico-religieuse

    Dans le contexte agité des Guerres de Bourgogne en 1475 qui déchiraient les cantons de la jeune confédération, l’ancien banneret et soldat Nicolas de Flue, devenu ermite, joua un rôle, aujourd’hui encore discuté, en ramenant un peu de concorde entre intérêts querelleurs.
    Par Alain Perrottet et Christian Ciocca.

     

  • Nicolas de Flue, saint patron de la Suisse

    "Helvetica" (2/5)

    Statue en bronze de Nicolas de Flue, Flüeli-Ranft Obwald.
    Helvetica - Publié le 17 octobre 2017
     

    En suivant les mystiques rhénans

    A la suite d’une vision, Nicolas de Flue se destina à la vie érémitique à l’âge de 50 ans. Mais contrairement à la légende, il n’abandonna nullement sa femme et ses nombreux enfants. Comme beaucoup de laïcs, il voulait se rapprocher de la parole évangélique en suivant les écrits de Maître Eckhart et Suso, grands mystiques dominicains du 13e siècle, pourtant pourchassés par leur ordre religieux au service de l’Inquisition pour hérésie.

    Par Alain Perrottet et Christian Ciocca.

     

  • Nicolas de Flue, saint patron de la Suisse

    "Helvetica" (3/5)

    Statue en bronze de Nicolas de Flue, Flüeli-Ranft Obwald.
    Helvetica - Publié le 18 octobre 2017
     

    Un rôle de médiateur 

    On prête à Nicolas de Flue un rôle déterminant lors de la Diète de Stans en automne 1481 qui tenta de pacifier les huit cantons confédérés, profondément désunis. Mais comment un ermite qui refusait de suivre la messe quotidienne avec les autres paroissiens a-t-il pu s’impliquer à ce point?
    Par Alain Perrottet et Christian Ciocca.

     

  • Nicolas de Flue, saint patron de la Suisse

    "Helvetica" (4/5)

    Statue en bronze de Nicolas de Flue, Flüeli-Ranft Obwald.
    Helvetica - Publié le 19 octobre 2017
     

    Mobilisé au service de la patrie 

    En 1939, lors de l’exposition nationale, la Landi, à Zurich, Denis de Rougemont, intellectuel renommé d’inspiration chrétienne, et Arthur Honegger conçurent un oratorio pour mettre en écho les Accords de Munich, censés sauver la paix mondiale, avec la figure sainte d’un conciliateur obwaldien.
    Par Alain Perrottet et Christian Ciocca.

  • Nicolas de Flue, saint patron de la Suisse

    "Helvetica" (5/5)

    Statue en bronze de Nicolas de Flue, Flüeli-Ranft Obwald.
    Helvetica - Publié le 20 octobre 2017
     

    Saint patron de la neutralité suisse

    Par détournement, Nicolas de Flue fut "mobilisé" lors de la Première puis Deuxième Guerres mondiales pour renforcer la neutralité helvétique, malmenée par la vente massive d’armement aux belligérants de tous bords. Cette construction de l’histoire est évidemment assez éloignée de la figure mystique du 15e siècle. 


    Par Alain Perrottet et Christian Ciocca.

  • 1467: Nicolas de Flue

    "Helveticus"

    1467: Nicolas de Flue
    Helveticus - Publié le 13 février 2017
     

    L'histoire suisse racontée aux enfants

  • Nicolas de Flüe: les paradoxes du saint patron de la Suisse

    "Sur le pavis" RTSun

    Nicolas de Flüe: les paradoxes du saint patron de la Suisse
    Sur le Parvis - Publié le 11 décembre 2016
     

    Le 600e anniversaire de la naissance de saint Nicolas de Flüe sera célébré en 2017 dans toute la Suisse. Le «père de la patrie» a vécu sa condition de paysan-montagnard, époux et père avant de se retirer à l’âge de 50 ans dans une vie d’ermite sans manger ni boire jusqu’à la fin de son existence. Sa réputation de sagesse et de piété était telle que les grands de toute l'Europe sont venus chercher ses conseils.

    Une belle occasion pour la dernière émission de « Sur le parvis » de mieux comprendre les paradoxes de ce grand mystique avec Philippe Baud, spécialiste de Nicolas de Flüe.

    Présentation: Emmanuel Tagnard Réalisation: Alain Hugi

    Production: Pierre-Alain Frey (Médias-pro) et Emmanuel Tagnard (Cath-Info)

     

  • Nicolas de Flue

    "Racine" TSR (Racine)

    Nicolas de Flue prenant congé de sa famille.
    Racines - Publié le 27 septembre 2017
     

    Qui était Nicolas de Flue? Le parcours de l'ermite du Ranft, né dans le canton d'Obwald en 1417 et mort en 1487, s'inscrit dans un contexte historique marqué par les tensions politiques qui secouent la toute jeune Confédération et la crise d'une Eglise catholique de plus en plus contaminée par les intérêts mondains.

    Issu d'une famille d'agriculteurs aisés, Nicolas se marie à trente ans avec Dorothée, une jeune femme de 14 ans sa cadette, qui lui donnera dix enfants. Il  participe à des campagnes militaires aux côtés des mercenaires suisses et occupe durant un temps la fonction de juge. Attiré par la foi des mystiques rhénans, sa vie bascule en 1467 lorsqu'il décide de tout quitter pour se retirer dans un ermitage.

    En 1991, l'émission Racines dresse le portrait de ce Suisse hors du commun.

    Journaliste: André Kolly

    Réalisateur: Michel Demierre