Modifié

Mise au point

- Sarah Marquis entre ombre et lumière - Belgique : l'humour contre la crise- Le business choquant des peaux de reptile

Sur les traces de Sarah

Qui ne connaît pas Sarah Marquis, l’aventurière jurassienne ? La marche est sa marque de fabrique. En 2003, le public a pu la suivre dans un tour de l’Australie à pied. En 2006, elle parcourait la Cordillère des Andes. Très vite, elle a commencé à raconter ses périples. DVD, livre, conférences : tout s’enchaîne. Elle devient l’une des personnalités préférées des romands. Mais aujourd’hui, un guide qui a connu l’aventurière en Amérique latine fait d’étranges révélations et jette le doute sur le récit de son expédition dans les Andes. Un témoignage troublant, qui intervient au moment où Sarah Marquis a dû interrompre son projet de relier la Sibérie à l’Australie à cause d’un problème dentaire.

Interview : Massimo Lorenzi, Rédacteur en chef des sports.

Les exploits de Sarah Marquis ont été relatés dans de nombreuses émissions de la TSR. Ce printemps encore, Massimo Lorenzi la recevait sur son plateau. Il se dit déçu d’apprendre que l’aventurière a parcouru près de deux cents kilomètres en voiture dans les Andes.

Ils ont la frite !

La Belgique  est bord de l’éclatement. La crise politique qui secoue le pays s’est encore approfondie ces dernières semaines. Flamands (néerlandophones) et Wallons (francophones) sont tous les jours plus proches de la rupture. C’est l’existence même du pays qui est menacée. Mais les Belges, eux, préfèrent en rire ! A travers le portrait de deux humoristes, l’un wallon, l’autre flamand, ce reportage démontre que, de part et d’autre de la frontière linguistique, on sait rire de tout, même de cette situation dramatique. Manifestement, l’humour est l’une des dernières valeurs nationales belges et, peut-être, ce qui tiendra le pays uni !

Peaux de chagrin

Un bracelet de montre ou un sac à main en peau de reptile, c’est tendance. L’industrie de luxe en raffole et la Suisse est l’un des plus gros importateurs de ce genre de produits. Mais parfois, ces peaux sont prélevées dans des conditions inacceptables. Cette adaptation d’un reportage réalisé par l’émission Rundschau de la télévision suisse alémanique lève le voile sur les méthodes des tanneurs indonésiens. Il révèle des pratiques cruelles pour les animaux et jette le doute sur la fiabilité des certificats qui accompagnent ces produits. Parfois choquantes, ces images ont déclenché de vives réaction dans le monde de l’horlogerie suisse. Le Swatch Group, notamment, a décidé de ne plus utiliser de peaux en provenance d’Asie.

Interview : Jean-Marc Jacot, Directeur de Parmigiani

A  la tête d’une marque de très haute horlogerie, Jean-Marc Jacot connaît bien le monde du luxe. Il se dit choqué par les images qu’il a découvertes.

On se rappelle : Les grèves en France



La France
est dans la rue. La mobilisation est forte contre le recul de l’âge minimal de
départ à la retraite de 60 à 62 ans. Les images et les déclarations affluent
dans les journaux télévisés. En les découvrant, nous avons eu un étrange
sentiment de déjà-vu.

Publié Modifié