Modifié le 09 septembre 2019 à 10:41

La mondialisation peut-elle s’écrire en vert?

La mondialisation peut-elle s'écrire en vert?
La mondialisation peut-elle s'écrire en vert? Infrarouge / 1h01 / le 04 septembre 2019

La Suisse et ses partenaires ont conclu un accord de libre-échange avec le Mercosur, le grand marché sud-américain, pour fluidifier les échanges commerciaux entre nos deux continents.

Problème: à l’heure des plaidoyers pour une consommation locale et durable, la perspective d’une accélération des échanges internationaux, notamment de viande ou de produits agricoles, fait grincer des dents.

Peut-on à la fois promouvoir le libre-échange ET lutter pour le climat? Autrement dit, la mondialisation peut-elle s’écrire en vert? C’est le débat d’Infrarouge mercredi 4 septembre.

Présentation: Alexis Favre

Publié le 02 septembre 2019 à 10:00 - Modifié le 09 septembre 2019 à 10:41

Invité-es

Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse, psychiatre et aéronaute
Dominique Bourg, philosophe et professeur à l’Université de Lausanne
Olivier Feller, conseiller national PLR/VD, membre de la Commission de l'économie et des redevances du Conseil national
Lisa Mazzone, conseillère nationale Verts/GE