Modifié le 05 mars 2019 à 09:41

Que faire des Suisses partis pour le djihad?

Que faire des Suisses partis pour le djihad?
Que faire des Suisses partis pour le djihad? Infrarouge / 1h01 / le 27 février 2019

Ils sont Suisses, ce sont des hommes, des femmes, des enfants, on les appelle les voyageurs du djihad et ils seraient actuellement une vingtaine dans la zone irako-syrienne.

Faut-il rapatrier ceux qui sont détenus, pour les juger en Suisse? Quel accueil pour les candidats au retour? Peut-on les déchoir de leur nationalité?

Que faire des Suisses partis pour le djihad? Infrarouge a ouvert le débat mercredi 27 février.

Présentation: Alexis Favre

Publié le 25 février 2019 à 14:00 - Modifié le 05 mars 2019 à 09:41

Invité-es

Céline Amaudruz, vice-présidente UDC, conseillère nationale GE
Olivier Français, conseiller aux Etats PLR/VD, membre de la commission de la politique de sécurité
Carlo Sommaruga, conseiller national PS/GE, membre de la commission de la politique de sécurité
Claude Nicati, ancien suppléant du procureur général de la Confédération, ancien conseiller d'État neuchâtelois
Philippe Currat, avocat, membre de la Commission des droits de l’homme de l’Ordre des avocats de Genève
Jean-Paul Rouiller, ancien agent fédéral du renseignement et spécialiste de l’antiterrorisme, GCSP (Geneva Centre for Security Policy)