Des traitements prometteurs?

COVID-19: des traitements prometteurs?
36.9° - Publié le 13 juillet 2020

"Il y a deux traitements qui ont été démontrés efficaces."

  • 0'48 Après plusieurs semaines/mois de pandémie, s'oriente-t-on vers des traitements efficaces et administrables facilement? Y compris pour traiter des cas de covid persistant?
  • 5'50 Y a-t-il un moyen simple de booster son immunité?

Réponses avec Pascal Meylan, infectiologue spécialisé en virologie au CHUV / Centre hospitalier universitaire vaudois et à l'UNIL.

Les tests sérologiques sont-ils fiables ? Interview du Pr Pascal Meylan

Les tests sérologiques sont-ils fiables ? Interview du Pr Pascal Meylan
36.9° - Publié le 07 juillet 2020

"Il y a assez d'anecdotes pour affirmer que c'est une maladie qui peut laisser des gens dans un état de convalescence pendant des semaines, voire des mois. Il n'y a aucun doute là-dessus".

Comment expliquer la présence de symptômes "typiques" alors que les tests sérologiques sont négatifs ?

Rencontre avec le Pr Meylan, infectiologue spécialiste en virologie.

Quelques moments-clés de la vidéo :

  • 00'30 : Les tests sérologiques sont-ils fiables ?
  • 01'30 : Qu'est-ce qui influence les résultats de ces tests sérologiques ?
  • 04'00 : Est-ce une maladie qui peut s'avérer être chronique ?
  • 07'17 : Peut-il y avoir des séquelles définitives ?

Les masques, une véritable solution pour limiter les transmissions

Les masques, une véritable solution pour limiter les transmissions
36.9° - Publié le 01 juillet 2020

"On a toutes les raisons de penser que les masques limitent la dispersion dans l'air des particules."

En Suisse, l'accent a surtout été mis sur le lavage de mains et les distances mais les masques ont-ils eux aussi leur utilité et dans quelle mesures.

Pascal Meylan, infectiologue spécialisé en virologie au CHUV / Centre hospitalier universitaire vaudois et à l'UNIL répond à cette question.

Que sait-on de l'immunité?

COVID-19: Que sait-on de l'immunité?
36.9° - Publié le 27 juin 2020

"On manque de recul pour affirmer quoi que ce soit en terme de durabilité de l'immunité."

C'est LA grande question qui taraude chercheurs et médecins : celle de l'immunité. Est-on immunisé contre le virus après l'avoir contracté ? Si oui, combien de temps ?

Le point avec le Dr Manuel Schibler, infectiologue et virologue aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

Quand les symptômes persistent...

Covid long: l'interview de Manuel Schibler, HUG
36.9° - Publié le 25 juin 2020

"Ce sont des cas relativement fréquents, de symptômes qui persistent au-delà de ce qu'on attend d'habitude d'une infection virale aiguë."

Pourquoi chez certaines personnes - même jeunes et sans facteurs aggravants - les symptômes du Covid-19 persistent-ils pendant des mois ? Ces cas de "covid longs", encore assez mystérieux, sont assez fréquents. Rencontre avec le Dr Manuel Schibler, infectiologue et virologue aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

Tabagisme et Covid-19: effet protecteur ou aggravant?

Tabagisme et Covid-19: effet protecteur ou aggravant?
36.9° - Publié le 18 mai 2020

"Des études montrent une étonnante faible proportion de fumeurs parmi les malades atteints de Covid-19."

Diverses informations ont circulé autour de la relation entre tabagisme et Covid-19. Qu’en est-il vraiment ? La nicotine a-t-elle un effet "protecteur" ? Les complications sont-elles plus graves chez les fumeurs ? Le point sur le sujet avec Dre Isabelle Jacot Sadowski, médecin agréée au Centre Unisanté de Lausanne.

Les grandes questions :

  • 00’20 : La nicotine est-elle protectrice contre le coronavirus ?
  • 01’20 : Comment explique-t-on l’effet de la nicotine sur ce virus ?
  • 02’50 : Le tabagisme aggrave-t-il le risque de complications chez les malades Covid-19 ?
  • 04’10 : Le tabac est-il un antidote contre le Covid-19 ?

Maladie de Kawasaki chez l'enfant: une complication du Covid-19 ?

Maladie de Kawasaki chez l'enfant : une complication du Covid-19 ?
36.9° - Publié le 11 mai 2020

"Si un enfant a une fièvre élevée pendant plusieurs jours associée en particulier à une éruption cutanée, une conjonctivite ou un gonflement, il faut consulter son pédiatre qui effectuera les examens sanguins nécessaires pour poser le diagnostic."

Plusieurs cas similaires au syndrome de Kawasaki ont été relevés dans différents pays d'Europe. En suisse, une dizaine d'enfants sont actuellement pris en charge à l'hôpital, présentant une maladie inflammatoire multi-systémique ressemblant à la maladie de Kawasaki. Les symptômes observés chez ces enfants sont : de la fièvre, des douleurs abdominales, avec parfois des éruptions cutanées.

Qu'est-ce que c'est ?

La maladie de Kawasaki, dont la cause reste à ce jour inconnue, s'observe uniquement chez les enfants, souvent de moins de 5 ans, et se caractérise entre autres par de la fièvre, des rougeurs au niveau de la bouche, une pharyngite, une éruption cutanée, l'apparition de ganglions, une conjonctivite. Elle peut entraîner une atteinte coronarienne nécessitant un traitement. La mortalité est en revanche très faible, moins de 1 pour 1'000. C'est une maladie qui survient surtout en hiver, et l'incidence en Suisse est d'environ 11 cas sur 100'000 par an.

Les explications de la Pre Nicole Sekarski, médecin-cheffe de l’Unité de cardiologie pédiatrique et Dre Sandra Asner, responsable de l’Unité d’infectiologie pédiatrique au CHUV / Centre hospitalier universitaire vaudois.

Les grandes questions:

  • 00'28 : Constatez-vous plus de cas de Kawasaki en ce moment ?
  • 01'12 : S'agit-il vraiment de la maladie de Kawasaki dans ces cas précis ?
  • 02'13 : Est-on certain que le Covid-19 est la cause de la maladie de Kawasaki ?
  • 03'19 : Quelles peuvent être les complications ? Y a-t'il un risque de mortalité ?
  • 05'07 : Face à quels symptômes les parents doivent-il consulter ?

Enfants et COVID-19: que sait-on?

Enfants et COVID-19: que sait-on?
36.9° - Publié le 07 mai 2020

"Je pense que c'est vraiment important d'avoir un message rassurant que dans son immense majorité, COVID-19 est une maladie à sévérité adulte. Mais, oui, les experts pédiatres restent vigilants."

L'immense majorité des enfants ne semble pas tomber gravement malade mais les enfants pourraient quand même être "porteurs" du virus SARS-Cov2, donc contagieux.

A quelques jours de la réouverture des écoles, nous faisons le point avec la Dre Sandra Asner, responsable de l’Unité d’infectiologie pédiatrique du CHUV / Centre hospitalier universitaire vaudois. Dans une prochaine vidéo, nous reviendrons avec elle plus précisémment sur la maladie de Kawasaki et son lien possible avec les coronavirus.

Les grandes questions :

  • 00’30 : Comment expliquer que les enfants soient moins touchés par le virus ?
  • 01’40 : Connaît-on la prévalence des cas graves chez l’enfant ?
  • 03’14 : Les enfants sont-ils peu ou très contagieux ?
  • 06’12 : Peut-il y avoir un lien entre les vaccinations BCG (tuberculose) ou ROR (Rougeole, oreillons, rubéole), et un effet "protecteur" contre COVID-19?
  • 08'08: Le visage de la crise aurait-il été différent si les enfants étaient affectés autant que les adultes?

Doit-on redouter une seconde vague?

Doit-on redouter une seconde vague?
36.9° - Publié le 29 avril 2020

"Bien entendu qu'il y aura des "deuxièmes" vagues, mais j'espère que ce seront des vaguelettes car nous pourrons ainsi continuer à déconfiner et à mesurer les risques."

Le déconfinement a débuté en Suisse mais si ça se passe mal, une seconde grande vague pourrait arriver. Explications avec la rédaction de Planète Santé et le Prof. Didier Pittet, Chef du Service de Prévention et de Contrôle de l’infection aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

Déconfinement: que faire ou pas faire?

Déconfinement: que faire ou pas faire?
36.9° - Publié le 28 avril 2020

"Que chacun ait un masque dans sa poche en cas de besoin, c’est certainement une bonne idée."

La Suisse a débuté lundi 27 avril sa première phase de "déconfinement". Qu’est ce que cela signifie exactement? Explications avec la rédaction de Planète Santé du Prof. Didier Pittet, Chef du Service de Prévention et de Contrôle de l’infection aux Hôpitaux universitaires de Genève.

Les grandes questions:

  • 0’40 : Avec la première phase du déconfinement, que peut-on faire et ne pas faire ?
  • 2’50 : Quelle est l’importance du masque aujourd’hui?
  • 5’40 : Est-ce qu’on sait ce que les masques chirurgicaux et FFP2 "retiennent" ou non?
  • 7’40 : Quelles mesures particulières pour les personnes vulnérables?

Confinement et santé mentale: vos questions, des réponses!

COVID-19, confinement et santé mentale: vos questions, des réponses!
36.9° - Publié le 06 avril 2020

"C'est tout à fait normal d'avoir peur car on ne sait pas à quoi s'attendre. On peut difficilement se fier à nos anciennes expériences pour se préparer."

Comment "mieux vivre" la maladie et le confinement? Vous êtes nombreux à nous adresser des questions. Comme promis, nous les avons rassemblées; et voici quelques réponses avec Viviana Barbato, psychologue à la cellule COVID19-Soutien (service gratuit).

Les grandes questions:

  • 0'39: Le confinement a un impact sur notre santé mentale. Comment faire pour éviter la dépression et gérer l’isolement social ?
  • 1'16: Je suis irritable à cause de la peur, ça créé des conflits avec mon entourage. Comment gérer cela ?
  • 2'21: Qu’en est-il du risque de violences conjugales avec le confinement ? Que peut-on faire en termes de prévention pour éviter une hausse des violences conjugales ?
  • 4'13: Je dors mal la nuit, j’ai peur de cette crise sanitaire, j’ai peur pour mes proches. Que faire ?
  • 5'26: Je me sens complètement inutile à la société en restant chez moi les bras croisés pendant que d’autres sont au front. Que faire ?
  • 6'13: Comment expliquer ce qu’il se passe aux enfants sans les perturber ?
  • 7'19: Comment gérer l’isolement pour les personnes âgées, qui souffrent déjà de solitude ?
  • 8'03 : Comment gérer les au-revoirs à distance pour les proches qui décèdent du COVID19 ?

La Main Tendue peut vous aider

La Main Tendue peut vous aider
36.9° - Publié le 08 avril 2020

"Les appels ne concernent pas forcément une crainte d'attraper le virus. Les gens sont assez sereins d'une manière générale. En revanche, c'est ce fameux confinement qui fait s'exacerber un certain nombre d'autres problèmes, notamment dans le couple."

Catherine est bénévole à La Main Tendue. Le 143 est en Suisse une ligne de soutien pour celles et ceux qui souffrent à cause de COVID19 mais pas seulement. Elle offre un accompagnement 24h sur 24, 7 jours sur 7, de manière anonyme et gratuite.

"La Main Tendue a l'avantage d'être à disposition. Avoir simplement quelqu'un qui répond permet d'apaiser ces tensions, ces difficultés, ces angoisses."

Ne pas oublier l'Afrique et l'Amérique latine

COVID-19: Ne pas oublier l'Afrique et l'Amérique latine
36.9° - Publié le 10 avril 2020

"Ma grande crainte aujourd'hui concerne les pays où il n'y a pas beaucoup de chiffres. Je pense que ce n'est pas forcément une bonne nouvelle. Ce virus a eu la possibilité de se propager partout. Il a suivi notre comportement, et nous vivons dans un monde globalisé. Il en a "profité" et s'est infiltré partout!"

Même si la situation se stabilise dans certains pays, il ne faut pas oublier aujourd'hui l'Afrique et l'Amérique latine selon Frédérique Jacquerioz Bausch, experte en santé publique aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

"Mon grand souci, c'est comment on va réussir à réagir au niveau mondial pour que tout ce qu'on apprend et développe puisse bénéficier à tout le monde".

Suis-je immunisé et pendant combien de temps?

COVID19: suis-je immunisé et pendant combien de temps?
36.9° - Publié le 07 avril 2020

"Si on n'a que 10% de la population qui a une immunité actuellement, il faudra être extrêmement prudent car une deuxième vague est possible."

Explications avec Frédérique Jacquérioz Bausch, experte en santé publique aux Hôpitaux Universitaires de Genève.

Une accalmie pour Pâques?

COVID19: une accalmie pour Pâques?
36.9° - Publié le 03 avril 2020

"Il a fallu 67 jours pour passer de 0 à 100’000 cas. Aujourd’hui il y a 100’000 nouveaux cas par jour."

Une accalmie possible pour Pâques ? Risque-t-on une "nouvelle vague" ? Nous avons posé plusieurs de vos questions à Frédérique Jacquerioz Bausch, experte en santé publique aux Hôpitaux Universitaires de Genève.