Modifié le 21 décembre 2018 à 19:45

1'519'224 CHF pour le droit à l’enfance en Suisse, merci!

1'519'224 CHF pour le droit à l’enfance en Suisse, merci!
1'519'224 CHF pour le droit à l’enfance en Suisse, merci! [2018 Anne-Laure Lechat ]

Pendant sept jours et six nuits, Tania Chytil Jonas Schneiter et Philippe Martin ont pris leurs quartiers dans un studio de verre, sur la Place Centrale de Lausanne. En direct sur Option Musique, ils ont incité le public à s’engager pour le droit à l’enfance et reçu de nombreuses personnalités, solidaires de l’opération. Grâce aux titres dédicacés, aux dons, aux actions menées ça et là en Suisse romande (voir ci-dessous), la cagnotte de Cœur à Cœur affiche, ce soir, un montant de CHF 1'519'224- qui permettra d’aider des enfants qui subissent des maltraitances ou des violences et qui vivent en Suisse.

Des actions dans toute la Suisse romande

Près de 100 actions ont été organisées au profit de l’opération Cœur à Cœur, par des personnes privées ou par des entreprises, dans tous les cantons romands. Mobilisation joyeuse et contagieuse, qui a généré de multiples initiatives : 87 enfants de La Sallaz sont venus remettre un chèque de CHF 11’400 suite à un "coursethon" organisé début décembre ; un concert itinérant de Valais de Cœur on the road, trio ultra pêchu, a débuté en chansons à 6h à Sierre et fini place Centrale à 21h, une classe vaudoise a débarqué un matin à 9h avec plus de CHF 3000, en ayant simplement fait un appel aux dons… et des vignerons valaisans, des Fleuristes de Mies, des sportifs de partout ailleurs (handball et basket) ont, eux aussi, tout donné pour lever des fonds.

Une expérience intense pour les trois animateurs et pour Yoann Provenzano

A quelques heures de quitter la Place Centrale lausannoise, Tania Chytil, Philippe Martin, Jonas Schneiter et Yoann Provenzano évoquent les moments qui les ont marqués :

Jonas Schneiter

Ce qui t’a le plus marqué ?

La communauté puissante que nous avons réussi à former. De nombreux Romands ont réalisé de quoi on était capable quand on se met ensemble !

Le moment le plus difficile ?

Le soir tard quand on est épuisé, on se sent parfois un peu seul et on a de la peine à rester motivé. 

Ton bilan de l’opération ?

Un plein succès ! Le nombre de personnes qui ont fait un don est incroyable pour notre pays. On peut être fier de ce qu’on a fait ensemble ! 

Une anecdote ?

Une mère de famille qui est venue de loin avec sa fille. Elle m’a expliqué qu’elle avait traversé la violence étant plus jeune mais qu’elle avait réussi à briser ce cercle vicieux avec l’aide de sa fille. Elles ont demandé un titre et se sont mises à danser ensemble en pleurant. Je n’ai pas réussi à rester stoïque.

 

Philippe Martin

Le moment le plus fort / joyeux ?

Impossible à dire, c’est tellement intense qu’on passe du rire aux larmes en une seconde. Chaque regard, chaque sourire, chaque témoignage est un souvenir. La force d’un enfant qui témoignait en disant "je n’lui en veux pas c’est ma maman" m’a tiré les larmes… Les nuits incroyables de partage, de rires, d’échanges ont été fabuleuses.

Le plus difficile ?

La perte de ma voix une nuit… Les cordes vocales ont lâché, il a fallu partir au combat sans armure. Pas le temps de se plaindre.

Ton bilan de l’opération ?

Une marque au fer rouge dans mon cœur, l’amour et la solidarité des gens, la gentillesse du staff. Une cause bouleversante. A ce stade pas de mot mais il va falloir digérer ces émotions

Une anecdote?

Les fous rires à l’antenne avec l’équipe ou les invités au moindre regard, la complicité du trio et cette vraie famille avec Yoann, notre nounou Leandra, les assistantes, ça nous a conduit a plein de situations borderline… Je dirais encore ces nuits avec des invités qui ont vécu des moments hors du temps avec nous, tous ont été marqués par cette ambiance.

Yoann Provenzano

Ce qui t'a le plus marqué ?

La générosité et l'implication des gens, à travers les dons, les actions, les défis, je trouve incroyable à quel point les gens se sont investis pour cette cause.
Le moment le plus difficile ?
Les moments de fragilité à cause de la fatigue, de la météo, mais ils ne durent jamais très longtemps, parce qu'au fond, il faut tout donner pour ces enfants.
Ton bilan de l'opération ?
Positif, je suis lessivé mais j'ai le sentiment du travail accompli et j'espère que ça sera bénéfique pour tous ces petits qui méritent une enfance digne de ce nom !
Une anecdote ?
On a organisé un Comedy Club, en plein air, à 4°C sur une terrasse, sous les arches, captée par la RTS, j'aurais jamais pensé !

Tania Chytil

Le moment le plus fort ?

Il y a eu de la joie tout le temps. Entre nous. Et puis ce sentiment délicieux de servir à quelque chose.

Le moment le plus difficile ?

Les réveils à 3h15 du mat

Ton bilan de l’opération ?

Juste géniale. Une expérience hors norme ! Je n’avais jamais vécu ça. 

 

Près de 200 collaborateurs de la RTS mobilisés et des partenaires impliqués 

Pour Jean-Luc Lehmann, chef de projet, "cette troisième édition de Cœur à Cœur a permis une montée en puissance avec une émission quotidienne en télévision ainsi qu’une quotidienne radio, sur La Première. Nous avons également offert un traitement spécifique de l’opération sur les réseaux sociaux.

Je tiens aussi à relever l’excellente collaboration avec LFM, RJB, RTN et RFJ. Ces radios ont joué un rôle primordial en termes de proximité et de terrain. L’augmentation importante du nombre d’actions dans les régions est clairement liée à cette fructueuse coopération."

 

Et du côté de la Chaîne du Bonheur

A l’issue de cette aventure humaine et solidaire, Sophie Balbo, porte-parole de la Chaine du Bonheur, relève : "Le fait de lever des fonds pour des enfants en Suisse a généré un élan de solidarité considérable, non seulement de la part de la population mais aussi des entreprises et des fondations qui ont fait des dons importants".

La totalité des dons sera reversée aux projets en faveur des enfants victimes de maltraitance dans le cadre familial.

Tony Burgener, directeur de la Chaine du Bonheur, a quant à lui déclaré : "Coeur à Coeur et les deux autres manifestations qui ont eu lieu simultanément à Lucerne et Bellinzone en faveur de la Chaîne du Bonheur démontrent à quel point la population de Suisse est non seulement généreuse mais a également envie de se déplacer pour démontrer sa solidarité".

Il est encore possible de faire des dons sur la plateforme de la Chaîne du Bonheur

Publié le 21 décembre 2018 à 19:44 - Modifié le 21 décembre 2018 à 19:45

Cœur à Cœur en chiffres

CHF 1'519'224 récoltés
120 invités dans le studio de verre
20 showcases dans le studio : la musique suisse à l’honneur
25 concerts et événements sur la scène de la Place Centrale
La page Facebook de Cœur à Cœur a permis d’atteindre 300.000 personnes en décembre
Plus de 1000 titres musicaux diffusés via un don
15 demandes d’adoption pour Candy le chat (candy@rts.ch). La SVPA les étudiera toutes.
147 heures d’antenne en direct
Près de 100 actions organisées
Près de 200 collaborateurs de la RTS impliqués