Modifié le 11 septembre 2017 à 15:23

1'230'276 CHF pour "Coeur à Coeur", merci et bravo!

1'230'276 francs! Merci!
1'230'276 francs! Merci! [Clotilde Beaumont - RTS]
Ils sont ressortis! Pauline Seiterle, Jonas Schneiter et Philippe Robin ont été "libérés" du cube de verre ce vendredi soir à 20h par la tenniswoman Timea Bascinszky, marraine de cette clôture. L'opération, qui aura duré 147 heures en direct sur les ondes d'Option Musique et sur le web, aura permis de récolter, grâce à la générosité de toute la population romande, la somme de 1'230'276 CHF pour la Chaine du Bonheur.

Lancée le samedi 17 décembre à 17h, l'opération "Coeur à Coeur" de la Radio Télévision Suisse (RTS) et de la Chaîne du Bonheur s'est terminée ce vendredi soir à 20h sur la Place Centrale à Lausanne (VD).

Un élan de générosité sans précédent

Mise sur pied pour la première fois en Suisse romande, "Coeur à Coeur" a été conçue pour initier un grand élan citoyen de solidarité pour lutter contre la précarité en Suisse romande, dont les chiffres sont alarmants. Aujourd'hui en Suisse, un million de personnes vivent dans la précarité. Une personne sur 15 vit en-dessous du seuil de pauvreté et une personne sur huit risque de devoir y faire face à la moindre dépense imprévue.

Au terme de l'opération, grâce à votre générosité et à votre mobilisation (défis, titres dédicacés et tirelire sur la Place Centrale) le montant remis à la Chaîne du Bonheur se chiffre à 1'230'276 CHF.

Des défis à travers toute la Suisse romande

Plus de 50 défis ont été organisés au profit de l'opération, tant par des personnes privées que par des entreprises.

Une expérience riche et intense

A quelques heures de leur sortie du cube de verre, les trois animateurs confiaient leurs toutes premières impressions, mais aussi leurs souvenirs et leurs émotions.

"Nous sortons plus riches de tout ce que les témoignages nous ont appris, plus solides grâce au soutien de tous. Le public nous a tellement donné."

 

Un souvenir qu'elle n'oubliera jamais et 147 heures d'intenses émotions. Tels sont les premiers mots de Pauline Seiterle, lorsqu'on lui demande quelles sont ses premières impressions. Malgré un "passage un peu difficile avec une accumulation de fatigue, des émotions et de la peine à voir le bout se rapprocher", Pauline confie (re)sortir "plus riche de tout ce que ces témoignagnes nous ont appris, plus solides grâce au soutien de tous".

Philippe Robin abonde dans ce sens: "les souvenirs les plus forts de cette opération resteront pour moi tous ces regards remplis de générosité, de solidarité, croisés à travers les vitres de notre studio. Sa plus grande difficulté? "Dormir correctement dans tout ce bruit. Je m'y attendais, mais pas à ce point!", déclare l'animateur.

Jonas Schneiter a quant à lui été marqué "par ces témoignages au milieu de la nuit au micro de la Place Centrale. C'était très touchant, le tout dans une ambiance nocturne propice aux confidences et à la solidarité.

«A un moment, on a mis le chat Didier dans une des chambres pour lui permettre de se reposer. Et on ne l’a plus retrouvé. On l’a cherché (à six !) durant plus de 30 minutes, sans trop oser en parler autour de nous. On n’était pas tellement prêts à dire à la SPA et à sa future famille d’accueil que nous l’avions perdu. Mais tout s’est bien fini et on a retrouvé Didier!»

 

Petite frayeur toutefois pour l'ex-animateur des matinales de Couleur 3, lorsque Didier a décidé de s'isoler pour se reposer après quelques jours (et nuits!) agitées. Tout est finalement rentrée dans l'ordre.

L'animateur souligne surtout "l'ampleur de la mobilisation populaire". Jonas déclare que "ce n'est pas la somme finale qui compte le plus, mais le nombre de personnes qui ont fait un don ou se sont mobilisées. Grâce à cette opération et à cette mobilisation, les Suisses romands ont réussi à discuter de manière décomplexée et unie de la précarité".

Une opération primordiale pour la Chaîne du Bonheur

A l'issue de cette aventure, la porte-parole de la Chaîne du Bonheur Sophie Balbo déclare: "cette opération est primordiale pour nous, parce qu’elle a permis de parler de la précarité en Suisse, un thème souvent tabou, et surtout parce qu’elle va nous permettre de venir en aide à des milliers de personnes dans le besoin".

Tony Burgerner, directeur de la Chaîne du Bonheur, a tenu a remercié "tous les donateurs pour leur grande générosité ainsi que toutes les personnes impliqueés dans l'opération. Il précise encore que "l'argent sera versé sous forme de coup de pouce aux personnes en Suisse qui vivent dans la précarité, qui n'arrivent pas à régler une facture imprévue ainsi qu'à des associations suisses qui travaillent dans le domaine de la réinsertion socio-professionnelle des jeunes et dans la prise en charge des mineurs non accompagnés."

"Coeur à Coeur" en chiffres, c'est...

CHF 1'230'276 récoltés

147 heures de direct

Plus de 100 interviews réalisées dans le studio de verre

Plus de 150 collaborateurs RTS impliqués

A l'heure du bilan, Jean-Luc Lehmann (RTS), chef de projet "Coeur à Coeur" a tout d'abord souligné qu'il s'agissait de "la plus grande opération tri-médiale d'envergure (et sur la durée) depuis la création de la RTS. "Coeur à Coeur" a mobilisé plus de 150 collaborateurs de la RTS, tous départements confondus (radio, télé, web, réseaux sociaux mais aussi décors, construction, ressources humaines et communication). Au terme de l'opération, Jean-Luc Lehmann évoque trois temps forts: "La grande générosité du public, Didier, nouvelle star romande et la programmation d'Option Musique, entièrement ouverte touchant un public très divers, au vu de la programmation des titres de ces derniers jours.

GC/rts

Publié le 23 décembre 2016 à 17:12 - Modifié le 11 septembre 2017 à 15:23