Modifié

Prix du public 2006: Jean-Luc Benoziglio

Jean-Luc Benoziglio. [Lukas Lehmann - Keystone]
Jean-Luc Benoziglio. [Lukas Lehmann - Keystone]

Jean-Luc Benoziglio est né à Monthey (VS) le 19 novembre 1941. Fils d'un médecin psychiatre issu d'une famille juive séfarade naturalisée suisse, et d'une mère d'origine italienne, il passe son enfance et fait ses études en Suisse. Étudiant en sciences politiques puis licencié en droit (Lausanne), il s'installe à Paris à l'âge de vingt-cinq ans.

Jean-Luc Benoziglio dit "ne rien renier de ses origines. Appartenir à une terre plutôt qu'à une autre, ça veut forcément dire quelque chose, quoiqu'on puisse être à l'aise partout".
 
En France, il travaille dans l'édition, chez Tchou, Payot, puis aux Éditions du Seuil. Il démystifie le récit afin de libérer le lecteur de la structure d'un texte. Bénoziglio est un orfèvre de l'humour noir et cinglant. Ses textes tournent souvent autour de la mort et de la guerre, des origines et de la solitude, et expriment, avec une verve souvent joyeuse parfois délirante, la banale folie du monde.
Il a obtenu le prix Médicis en 1980 pour "Cabinet portrait", le prix Jacques-Audiberti pour "Le jour où naquit Kary Karinaky" et le prix Passion en 1989 pour "Tableaux d'une ex".

Le Prix 2006 lui est attribué "Louis Capet, suite et fin" (Editions du Seuil).

Publié Modifié