• "On se sentait toujours accueilli comme chez un ami"

    Le journaliste de la RTS Christophe Schenk se souvient d'un homme "au charisme dingue".