Vue aérienne du "Colibri", l'un des géoglyphes les plus populaires des lignes de Nazca, situées dans le désert de Nazca, dans le sud du Pérou. Selon certaines études, ces représentations datent de 500 ans avant J.-C. à 500 ans après J.-C..

Histoire Vivante

Publié le 16 janvier 2023 à 12:51 - Modifié le 20 janvier 2023 à 14:12

Fascinantes civilisations précolombiennes

Durant des millénaires, des peuples autochtones ont dominé celle qu'on appelle aujourd'hui "l'Amérique latine". Olmèques, Aztèques ou Mayas au centre; Incas ou Moche au sud...
Ces civilisations étaient les plus développées d’Amérique au moment de
leur rencontre avec les Européens. Elles n'utilisaient pas encore la roue mais avaient développé de remarquables connaissances en astronomie et en mathématiques, ainsi que des techniques complexes d'agriculture et d’architecture.

  • 1er épisode

    Les Moche

    Peu connue, la culture Moche ou Mochica s’est épanouie sur la côte nord du Pérou entre les IIe et VIIIe siècles. Les Moche ont développé une société complexe, sans doute la plus élaborée du Pérou ancien, avec son lot de temples, de palais, de mausolées funéraires contenant des tombes spectaculaires mais aussi des systèmes d'irrigation sophistiqués.

    Au micro de Laurent Huguenin-Elie, nous rencontrons Steve Bourget, archéologue, responsable des collections Amériques au musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris, spécialiste du Pérou ancien et auteur notamment de "Les rois mochica, divinité et pouvoir dans le Pérou ancien" (Musée d'Ethnographie de Genève).

    Dimanche 22 janvier à 20h55 sur RTS Deux, vous pourrez voir le documentaire "Pérou - Sacrifices au royaume de Chimor", disponible dès maintenant ci-dessous. Réalisation: Jérôme Scemla (France, 2022)

    Coiffe mochica du Museo Arqueológico Rafael Larco Herrera de Lima, Pérou. Les Mochicas étaient des conquérants. Installés au nord-ouest de l'actuel Pérou à partir de 200 av. J.-C., ils occupaient un territoire sur une bande côtière longue de plus de 600 km. Ils étaient aussi de brillants orfèvres et furent capables de cultiver des sols arides, grâce à un ingénieux système d’irrigation dont s'inspirèrent les Incas.
    PIERRE ANDRE LECLERCQ - Wikimedia
    Histoire vivante - Publié le 20 janvier 2023

    Photo: coiffe mochica du Museo Arqueológico Rafael Larco Herrera de Lima, Pérou. Les Mochicas étaient des conquérants. Installés au nord-ouest de l'actuel Pérou à partir de 200 av. J.-C., ils occupaient un territoire sur une bande côtière longue de plus de 600 km. Ils étaient aussi de brillants orfèvres et furent capables de cultiver des sols arides, grâce à un ingénieux système d’irrigation dont s'inspirèrent les Incas.

    >> Toutes les émissions d'Histoire vivante sur le portail audio RTS.ch

  • 2e épisode

    Les sacrifices humains

    Artisans hors pairs, les Moché (ou Mochica) manipulaient l’argile, la pierre, les coquillages, le métal avec brio. Il s'agissait de pourvoir les élites d'objets somptuaires ou rituels utilisés lors de sacrifices. Le système symbolique de représentation est unique et donne des pistes de compréhension face à cette question: pourquoi et comment les Moché s'adonnaient-ils aux sacrifices humains?

    Au micro de Laurent Huguenin-Elie, Steve Bourget, archéologue, responsable des collections Amériques au musée du Quai Branly-Jacques Chirac à Paris, spécialiste du Pérou ancien et auteur de nombreux articles et ouvrages, notamment "Sexe, mort et sacrifice dans la religion mochica" (éd. Somogy éditions d'art).

    Anneau de nez mochica en or incrusté de turquoises et de chrysocolles, Museo Oro del Perú y Armas del Mundo, Lima, Pérou.
    Manuel González Olaechea - wikimedia
    Histoire vivante - Publié le 20 janvier 2023

    Photo: anneau de nez mochica en or incrusté de turquoises et de chrysocolles, Museo Oro del Perú y Armas del Mundo, Lima, Pérou.
  • 3e épisode

    La momie de Rascar Capac

    La célèbre et effrayante momie qui figure dans l’album de Tintin "Les 7 boules de cristal" est exposée au Musée Art et Histoire de Bruxelles. Hergé l’a baptisée Rascar Capac, en référence au monde inca. Mais qui était véritablement cet homme momifié? Était-ce un dignitaire inca? Le mystère Rascar Capac a été récemment levé à l’issue d’une enquête.

    Serge Lemaître est archéologue, conservateur des collections Amériques du Musée Art et Histoire de Bruxelles. Il répond aux questions de Laurent Huguenin-Elie.

    Durant les années 1930, à Bruxelles, Hergé est voisin du Musée du cinquantenaire (devenu depuis le Musée Art et Histoire) qu'il visite régulièrement. C'est ainsi qu'il fait la connaissance d'une des momies péruviennes que possède le musée. Hergé utilisera sa posture accroupie et sa peau parcheminée comme inspiration pour créer la momie de Rascar Capac, "celui-qui-déchaîne-le-feu-du-ciel".
    Xavier Ramband - Panoramique Terre Productions
    Histoire vivante - Publié le 18 janvier 2023

    Photo: durant les années 1930, à Bruxelles, Hergé est voisin du Musée du cinquantenaire (devenu depuis le Musée Art et Histoire) qu'il visite régulièrement. C'est ainsi qu'il fait la connaissance d'une des momies péruviennes que possède le musée. Hergé utilisera sa posture accroupie et sa peau parcheminée comme inspiration pour créer la momie de Rascar Capac, "celui-qui-déchaîne-le-feu-du-ciel".
  • 4e épisode

    Des montagnes vénérées

    Majestueuses, impressionnantes, les montagnes de la cordillère des Andes fascinent depuis toujours, au point de représenter un véritable objet de vénération pour les civilisations qui ont occupé l’espace andin.

    Cette sacralisation de la montagne se retrouverait d’ailleurs chez tous les peuples originels d'Amérique. Partout sur le continent, des tertres, sortes de montagnes artificielles, rappellent l'importance de cette croyance, qui joue un rôle significatif dans la façon dont sont organisées ces civilisations.

    C'est de cette montagne sacrée dont il sera question dans cet épisode avec l’historienne, ethnologue et anthropologue Carmen Bernand, invitée de Noémie Guignard.

    L'Ausangate (6 385 m.) est la montagne sacrée la plus importante du Pérou. En quechua, elle est surnommée "Apu", le nom donné aux montagnes sacrées dans les Andes. Chaque année entre mai et juin, une fête est organisée en son honneur. Des milliers de pèlerins l'escaladent pour y prélever des blocs de glaces qu'ils ramènent chez eux.
    Edubucher - wikipedia
    Histoire vivante - Publié le 19 janvier 2023

    Photo: l'Ausangate (6 385 m.) est la montagne sacrée la plus importante du Pérou. En quechua, elle est surnommée "Apu", le nom donné aux montagnes sacrées dans les Andes. Chaque année entre mai et juin, une fête est organisée en son honneur. Des milliers de pèlerins l'escaladent pour y prélever des blocs de glaces qu'ils ramènent chez eux.
  • 5e épisode

    Pizarro le conquistador

    Son nom est moins connu que ceux de Christophe Colomb ou Hernan Cortes. Pourtant, l’espagnol Francisco Pizarro marquera lui aussi tristement l’histoire, pour avoir participé à la conquête du "Nouveau Monde". Francisco Pizarro et son armée mettront à genoux l’empire Inca et s'empareront de ses fabuleuses richesses.

    Au micro de Noémie Guignard, Bernard Lavallé, professeur de civilisation hispano-américaine coloniale à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III, évoque cette conquête et les affrontements sanglants qu’elle va engendrer.

    >> A lire également: L’enfer des enfants sacrifiés aux dieux  (Pascal Fleury - La Liberté du 19.01.2023)

    "Pizarro Seizing the Inca of Peru" (détail). Tableau de John Everett Millais (1829 – 1896) peint en 1845 et représentant Pizarro en train de capturer Atahualpa, roi des Incas, le 16 novembre 1532. Celui-ci livre alors six tonnes d'or (valeur actuelle: CHF 285 millions) au conquistador pour acheter sa liberté mais, contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne la retrouve pas. Après un procès expéditif, Pizarro le fait exécuter et proclame nouvel Inca Topa Hualpa, frère cadet d'Atahualpa.
    DR
    Histoire vivante - Publié le 20 janvier 2023

    Illustration: "Pizarro Seizing the Inca of Peru" (détail). Tableau de John Everett Millais (1829 – 1896) peint en 1845 et représentant Pizarro en train de capturer Atahualpa, roi des Incas, le 16 novembre 1532. Celui-ci livre alors six tonnes d'or (valeur actuelle: CHF 285 millions) au conquistador pour acheter sa liberté mais, contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne la retrouve pas. Après un procès expéditif, Pizarro le fait exécuter et proclame nouvel Inca Topa Hualpa, frère cadet d'Atahualpa.
  • Documentaire

    Pérou - Sacrifices au royaume de Chimor

    Dans le nord du Pérou, la découverte archéologique sans précédent du plus grand sacrifice de masse d'enfants connu au monde nous ouvre les portes du royaume de Chimor.
    Cette enquête archéologique internationale menée à la façon d'une enquête criminelle dévoile les mystères de la dernière civilisation des Andes avant l'arrivée des Incas.

    Réalisation: Jérôme Scemla (France, 2022)

     

    Histoire vivante
    Histoire vivante - Publié le 22 janvier 2023

    (disponible jusqu'au 23 mars 2023)