Notre lexique sur le gaz de schiste

Lexique

Publié le 04 octobre 2017 à 14:58 - Modifié le 13 novembre 2017 à 11:09

Quelques termes techniques autour du gaz de schiste

  • Le gaz de schiste

    Un gaz "non-conventionnel"

    Il est composé principalement de méthane. Ce gaz est une énergie fossile qui tire son nom des roches sédimentaires où il se trouve, les schistes. Le gaz de schiste est un gaz "non conventionnel", au contraire des gaz "conventionnels" comme le gaz naturel qui se trouve dans une roche poreuse d'où on peut facilement l'extraire. Parfois, on parle aussi de "shale" ou de "gaz de shale", une expression qui vient de l'anglais "shale gas".

  • Le schiste

    Une roche sédimentaire

    C'est une roche qui se trouve en profondeur. Moins perméable que le béton, cette roche sédimentaire se trouve à l'origine sous forme d'argile et de limon. Ressemblant à l'ardoise, le schiste est la roche sédimentaire la plus répandue sur la planète. Et il contient du gaz, que l'on appelle gaz de schiste. Mais les pores de ces roches sont trop petits pour que le gaz puisse en être aisément extrait.

  • Le forage vertical et horizontal

    Ou comment atteindre la couche de schiste

    Le forage vertical, qui se fait entre 1500 mètres et 3000 mètres sous la terre, et le forage horizontal servent à atteindre la couche de schiste avant d'y effectuer une fracturation hydraulique pour en extraire le gaz qu'elle contient.

  • La fracturation hydraulique

    Le "fracking"

    Appelée aussi le  "fracking", c'est une technique qui consiste à injecter de l'eau sous pression par plusieurs kilomètres de fond pour agrandir les fissures naturelles du schiste et en créer de nouvelles afin d'extraire le gaz qu'il contient. L'eau utilisée est mélangée à du sable et des produits chimiques pour que la fracturation des roches soit plus efficace et pour ainsi permettre d'en libérer le gaz.

  • Le liquide de fracturation

    Liquide comportant des risques de pollution

    Ça correspond à  l'eau injectée dans les puits de forage pour agrandir les fissures de la roche et pour pouvoir ainsi en extraire le gaz. Ce liquide est un mélange d'eau, d'additifs - comme des bactéricides ou des décapants - et de sable. But: faciliter le passage du gaz et éviter que les fissures créées dans la roche ne se referment. Les additifs utilisés sont à l'origine des polémiques liées à l'extraction du gaz de schiste. Ils constituent des risques de pollution des nappes phréatiques, du sol, de l'air et de l'eau (à lire sur ce sujet: Les arguments des partisans et des opposants au gaz de schiste).

  • Le derrick

    Ou tour de forage

    C'est la tour métallique qui soutient le dispositif de forage du puits de forage d'où l'on va extraire le gaz de schiste. On dit aussi "tour de forage".

  • Crédit image

    © Fixe 1501 - Fotolia

    Sources

    Le Temps, Wikipédia