Guide de l'internaute averti

Protection des données, internet, internaute, web, métadonnées
Les métadonnées, ces informations que l'on donne sur soi à travers le web peuvent être très utiles aux entreprises pour cibler la publicité, par exemple. [© Julien Eichinger - ]
Aujourd'hui, nous vivons dans un monde hyper-connecté. On utilise internet pour tout et partout: depuis son ordinateur, sa tablette, son smartphone ou sa smartwatch, chez soi, dans la rue ou dans un café. La navigation sur le net fait donc partie intégrante de notre quotidien. Cette activité normale et presque banale n'est pas sans danger. Voici quelques conseils pour déjouer les pièges d'internet les plus communs.

Mises à jour et anti-virus

Pour une navigation plus sécurisée, il est important de toujours installer les mises à jour proposées par le système d'exploitation, le navigateur internet et l'antivirus.

Mots de passe

Un mot de passe doit être conçu de manière à ce que personne ne puisse le deviner ou le pirater (exemple à bannir: "123456", date de naissance, noms de parents...). Il ne doit en aucun cas être sauvegardé sur l'ordinateur et il est conseillé de refuser l'enregistrement automatique sur le navigateur internet et de changer ses accès régulièrement.

Se "googler"

Une des premières choses à faire, pour connaître la visibilité de ses actions sur la toile ou de ses publications sur internet est de se "googler", ou en d’autres termes, taper son nom sur un moteur de recherche. Ainsi, on peut vite connaître et gérer sa présence en ligne. C’est également un bon moyen de savoir si quelqu'un a usurpé votre identité virtuelle.

Les publications

Ne rien poster, envoyer ou stocker sur le net qui puisse être confidentiel. La toile n’est pas une "zone" sécurisée pour les données personnelles, les récentes révélations sur la NSA l’ont d’ailleurs confirmé. S’assurer que ce que l'on poste ne puisse être embarrassant si c’est repris par un tiers. Penser aux conséquences de la publication dans un futur proche ou lointain (ce qui peut être drôle et innocent lorsque l’on est plus jeune ne l’est plus forcément lorsque l’on a atteint l’âge adulte, par exemple).

Configurer ses comptes

Sur les réseaux sociaux, le compte personnel peut être configuré, et le niveau de sécurité peut être réglé selon les préférences de chacun. Sur chaque site, on peut configurer sa "page" de telle sorte qu'elle ne soit pas accessible depuis les moteurs de recherche comme Google ou Yahoo, par exemple.

Effacer régulièrement ses cookies

Les cookies stockent des informations sur votre navigation, les sites que vous avez visités, les informations que vous êtes allé chercher. Il est donc préférable de les effacer régulièrement, ainsi que l’historique de navigation. Les cookies vont permettre à un site d’enregistrer les préférences de l'internaute et permettre à plusieurs sites de cibler leur publicité en fonction de ses goûts. Ainsi, il est possible qu'un site de réservation de billets d'avion en ligne, par exemple, change les prix d’un vol à une certaine date si la recherche a été faite plusieurs fois depuis le même appareil.

Le risque 0 n'existe pas

En redoublant de vigilance et de prudence sur internet, on limite la portée que pourraient avoir certaines informations intimes ou personnelles et on réduit la publicité ciblée des sites web, ce qui rend la navigation plus confortable. Cela n’empêche cependant pas la collecte ou la vente des données personnelles!

Alba Queijo

Publié le 26 septembre 2014 à 15:42 - Modifié le 08 octobre 2014 à 10:03

Les sites américains

Il faut garder en tête que chaque information que l'on publie sur un site basé aux Etats-Unis appartient presque automatiquement au gouvernement américain. Ainsi, Facebook, Twitter, Google, et beaucoup d'autres sites échangent régulièrement des données avec le gouvernement des Etats-Unis.

Si les Américains sont (partiellement) protégés par le 4e Amendement de leur Constitution en ce qui concerne les données personnelles, ce n'est pas le cas pour les étrangers.

Des actions irréversibles

Il ne faut jamais oublier que chaque publication sur internet (photo, commentaire, vidéo, nom, prénom, etc.) est irréversible. Lorsque l'on publie quelque chose sur le web, on peut l'effacer, mais ce n’est pas pour autant que ça n'existe plus. Au moment de la publication, d'autres utilisateurs ont pu reprendre la publication et la stocker.

Il faut également savoir que tout le contenu qui est publié sur les réseaux sociaux appartient aux détenteurs de ces sites. Une photo publiée sur Facebook, par exemple, même après avoir été effacée, sera irrémédiablement stockée dans la base de données du site.