Questions - Réponses

Sciences

J'ai quelques pierres rondes pesant entre 17 g et 33 g, masse volumique de 3600. J'ai essayé de les casser plusieurs fois avec un grand marteau, les ai trempées dans l'acide 24 heures mais elles sont toujours solides et rayent le verre et le fer. J'ai testé avec le testeur diamant il monte au No 3 rouge.

Question de dridi 28, 54 ans

Didier Perret

Réponse de Didier Perret

Docteur

Section de chimie et biochimie
Université de Genève

Il est extraordinairement difficile d’identifier le matériau minéral que vous décrivez, sur la seule base des paramètres physiques indiqués. Une analyse chimique s’avère indispensable pour déterminer la composition élémentaire des pierres.

Vous indiquez que la masse volumique9145761 de ces pierres est de 3'600; nous admettrons qu’il s’agit bien de 3'600 grammes par décimètre cube (donc 3.6 g/cm). Cette masse volumique ne correspond à aucun matériau minéral usuel; quelques pierres semi-précieuses ont une masse volumique proche de 3.6 g/cm, (dont le diamant, qui a une masse volumique de 3.5 g/cm) mais leur aspect et leur couleur les rendent aisément identifiables (ce qui ne semble pas être le cas ici, puisque vous ne l’indiquez pas).

Vous indiquez également que la pierre est toujours solide après avoir trempée dans l’acide, mais cette indication ne permet de tirer aucune conclusion : la réactivité d’un matériau minéral dépend du matériau, mais également du type d’acide utilisé (chlorhydrique, nitrique, fluorhydrique, mélange de type "eau régale", etc.) et de sa concentration, ainsi que de sa température. A titre d’exemple, l’acide phosphorique présent dans les boissons de type cola permet de dissoudre des minéraux du type carbonates, tandis qu’il faudra utiliser –avec beaucoup de précautions– de l’acide fluorhydrique concentré et chaud pour venir à bout de minéraux du type silice.

Selon les indications que vous donnez sur l’essai avec un testeur diamant "montant au No 3 rouge", nous pourrions penser (si ce testeur fonctionne comme la plupart de ceux disponibles dans le commerce) que votre échantillon est un métal. Mais cette hypothèse ne correspond pas avec votre description de pierres…

Si nous admettions que votre échantillon est un métal et non un matériau minéral, alors la substance s’approchant le plus de votre masse volumique est le baryum, mais cette hypothèse n’est pas valide, car le baryum est extraordinairement réactif en présence du dioxygène de l’air.

En bref: seule une analyse chimique ou élémentaire, par exemple avec un spectromètre de fluorescence X, permettrait de connaître le fin mot de l’histoire !

23 février 2018

Posez une question à un spécialiste

  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: