Questions - Réponses

Sciences

Que pensez-vous de ça: https://www.youtube.com/watch?v=NWP1prjxKrg (dispositif pour auto produire du courant). Je n'ai pas essayé partant du principe que le mouvement perpétuel n’existait pas et qu'il devait s'agir d’une supercherie...

Martin Reeve

Réponse de Martin Reeve

Fondation Juvene

La vidéo que vous proposez fait partie des nombreuses publications de type "fake news" trafiquées ou simplement remplies de fausses informations qui soutiennent l'existence d'une "énergie libre".

Pour commencer, il ne faut pas confondre "l'énergie libre" qui est une notion assez complexe de thermodynamique et "l'énergie libre" qui est une théorie conspirationniste répandue dans le grand public.

Dans tout ce qui suit, le terme "énergie libre" fera donc référence à cette dernière théorie conspirationniste.

"L'énergie libre" est un peu comme le mythe de la "voiture à eau" ou comme vous l'avez deviné celui du mouvement perpétuel remis au goût du jour. Selon les tenants de cette théorie, il y aurait un moyen de construire une machine qui permettrait de produire de l'électricité sans apport d'énergie extérieure et donc sans coût; parfois celle-ci produit beaucoup plus d'énergie que celle qui lui est fournie. La machine aurait déjà fonctionné, mais cette révolution serait empêchée par une conspiration d'intérêts économiques ou scientifiques. Le concept "d'énergie libre" est assez vague et évolue dans le temps; il peut concerner, par exemple, un générateur fonctionnant sur le mode du mouvement perpétuel ou la fusion à froid.

Pour donner de la crédibilité à cette théorie, ses promoteurs font souvent référence au célèbre ingénieur Nikola Tesla qui a exposé certaines théories sur l'existence d'une énergie disponible en tous points de l'univers.

 

Ce type de théorie a du succès car :

  • Elle répond à l'attrait du mystère et du sensationnel que contient toute idée de conspiration. Des forces supérieures (états, grandes entreprises, scientifiques, extraterrestres, etc.) agiraient dans l'ombre et maniganceraient des complots gigantesques.

 

  • L'opposition aux puissants est toujours populaire. Elle confère un statut de victime et de héros à celui qui révèle et diffuse la théorie. Celui-ci devient un combattant courageux d'une force infiniment supérieure à lui, ce qui est très valorisant (David contre Goliath).

 

  • Tout en créant un ennemi commun à combattre, ce type de théorie permet d'identifier les responsables de situations qui nous choquent (finance injuste et destructrice, entreprises cupides, destruction de l'environnement, etc.). En le faisant, nous nous exonérons de nos responsabilités et nions la complexité de la société et notre participation individuelle à ces systèmes. Il est tellement plus confortable de désigner un responsable extérieur à soi-même.

 

  • Cette théorie répond aussi à un rêve d'enfant. Bricoler et inventer quelque chose qui change le monde. Qui n'a pas rêvé, avec quelques planches et des clous, de se construire une fusée et visiter les planètes ?

 

  • Cette théorie nous permet également de ne pas modifier nos comportements. Pourquoi se priver, installer des capteurs solaires et des éoliennes si inesthétiques, si une solution simple, propre et illimitée existe déjà ?

 

Comment répondre à ce type de théorie ?

La difficulté de "démonter" ces théories c'est que si l'on se place d'un point de vue scientifique, nous savons que nous n'avons pas tout découvert. Il est donc possible que dans le futur une nouvelle façon de produire de l'énergie émerge. Répondre simplement que "l'énergie libre" est impossible n'est pas suffisant, ni crédible. C'est plutôt au niveau de la théorie du complot et d’éléments très factuels qu'il faut répondre.

 

  • Ce qui surprend toujours dans la théorie de "l'énergie libre" c'est que les machines présentées (il y a même des plans ou des vidéos) semblent souvent assez simples. Si vraiment un bon bricoleur peut construire une telle machine dans son garage on comprend mal comment cette révolution ne se serait pas répandue dans la société, ni qu'une autre personne quelque part sur terre n'aurait pas trouvé la même solution. Ce d’autant plus que l’invention existe depuis plus de 70 ans (avant l’électronique, etc.). La secte suisse Methernitha prétend d’ailleurs avoir construit depuis de nombreuses années une machine de ce type, la Thestatika. On voit bien ici le mélange entre croyance et technique.

 

  • Aucune entité supérieure ne peut empêcher aujourd’hui la diffusion d’une information. Si cette théorie fonctionne, il suffit à quiconque qui la possède de la poster quelque part sur Internet, même anonymement. Partout dans le monde, des curieux ou des scientifiques (ils ne sont pas tous corrompus...) pourront alors reproduire l’expérience pour la valider (surtout si cela permet de produire del'électricité gratuite !). D’ailleurs, un grand nombre de sites diffusent de l’information à ce sujet sans rencontrer de censure.

 

  • Sur certains sites Internet, la théorie du complot va jusqu'à prétendre que le nom de Nikola Tesla aurait disparu des livres scolaires alors qu'une unité de mesure et une voiture électrique portent son nom en son honneur. Tesla était un inventeur touche à tout et génial. Il a aussi soutenu un grand nombre de théories dont certaines sont à l'heure actuelle considérées comme totalement fausses. Par exemple, il ne croyait pas à l'existence de l'électron, ni à la théorie de la relativité d'Einstein. Il pensait, par exemple, que les atomes étaient immuables et qu'ils ne pouvaient pas être divisés. On peut donc être un grand ingénieur sans être un grand physicien. De plus, tout scientifique, même génial, peut se tromper.

 

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

À consulter également