Questions - Réponses

Sciences

Pourquoi l'anguille est-elle en voie de disparition ? Et pourquoi est-ce le poisson de l'année 2018 ?

Question de kevinou, 11 ans

Dr Raphael Covain

Réponse de Raphaël Covain

Docteur

Muséum d’histoire naturelle

Genève

Bonjour Kevinou, L’anguille européenne, Anguilla anguilla, est un poisson bien particulier. Unique représentant des Anguillidae en Europe, elle colonise l’ensemble des bassins d’eau douce de cette région, ainsi que la façade atlantique et une partie du pourtour méditerranéen. L’anguille ne possède pas de nageoires pelviennes ni d’écailles. Elle est capable de respirer de manière passive au travers de sa peau, si bien qu'elle peut passer d’un plan d’eau à un autre en traversant par voie de terre, pourvu que cette dernière reste humide (lors des pluies de printemps ou d’automne par exemple). Elle passe sa vie d’adulte en eau douce (mais ce n’est pas obligatoire), mais naît en mer. Contrairement au saumon, l'anguille quitte l’eau douce pour se reproduire en eau salée, on dit qu'elle est thalassotoque ou catadrome. Les anguilles sont de grandes migratrices; elles traversent l’Océan Atlantique pour se reproduire dans la Mer des Sargasses au nord de l’arc antillais, soit près de 6000 km. Les œufs éclosent sur place, puis les larves leptocéphales (en forme de feuille) se laissent porter par les courants marins de surface, en particulier le Gulf Stream, pendant 7 à 9 mois pour approcher les côtes européennes. Durant ce périple, les larves acquièrent progressivement la forme définitive de petite anguille pour arriver comme civelles dans les estuaires. Elles remontent ensuite les fleuves pour y vivre plusieurs années (une douzaine environ pour les femelles). Les anguilles ne se reproduisent qu'une seule fois dans leur vie, on dit qu'elles sont sémelpares. Pendant la traversée de l’océan, leur corps est soumis à de très fortes pressions induisant d’importantes modifications anatomiques. Les organes du système digestif régressent, remplacés par le développement de l'appareil reproducteur dans l’ensemble de la cavité abdominale. A l'issue de la reproduction, toutes les anguilles adultes meurent. Avec un cycle biologique aussi complexe, on comprendra aisément que toute interférence pourra compromettre la reproduction et menacer l’espèce. A l’instar de tous les grands migrateurs comme le saumon atlantique (Salmo salar) ou l’esturgeon (Acipenser sturio), l'anguille connaît un très fort déclin sur l’e nsemble de son aire de répartition, si bien que l’espèce a été classée en danger critique d’extinction par l’IUCN (l’Union internationale pour la conservation de la nature) et a été placée en annexe II de la CITES (Convention internationale sur le commerce des espèces menacées). Le recrutement de jeunes individus est actuellement insuffisant pour compenser la disparition des adultes, et le renouvellement des populations n’est plus assuré. Le nombre de civelles arrivant à rejoindre les eaux douces aurait même chuté de 99% ces 50 dernières années. Les principaux responsables sont les aménagements humains sur les cours d’eau, comme les barrages ou les écluses, qui empêchent les anguilles (mais pas seulement) de remonter ou descendre les fleuves. Des aménagements ont bien été réalisés, comme les passes à poisson, mais il semblerait que ce ne soit pas suffisant. La pollution est aussi suspectée de faire disparaître les jeunes anguilles, et en particulier les PCB, très utilisés dans l’industrie dans les années 70. Ces composés ont une fâcheuse tendance à s’accumuler dans les sédiments des fleuves et à contaminer les jeunes anguilles, affectant ainsi leur immunité. Le réchauffement climatique pourrait également jouer un rôle, en modifiant la circulation océanique et perturbant le retour des jeunes anguilles vers les côtes européennes. Énormément de facteurs jouent ainsi de manière synergique, et impactent différentes parties du cycle de migration reproductrice des anguilles. C’est pour ces raisons, et ainsi sensibiliser le public à l’impact des aménagements hydrauliques le long des cours d’eau, que la Fédération Suisse de Pêche a choisi de nommer l’anguille européenne Poisson de l’année 2018.

18 juillet 2018

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: