Burnout ou dépression ?

Le stress au travail accroît le risque de dépression.
Le stress au travail accroît le risque de dépression. [Lichtmeister - ]
Le burnout est souvent confondu avec l'état dépressif, car leurs symptômes se recoupent. Mais l'épuisement professionnel n'est pas une maladie psychique, même s'il peut parfois mener à la dépression.

La dépression est une maladie psychique alors que le burnout est un déséquilibre physiologique avant de devenir psychologique. Il se traduit d’abord par des troubles fonctionnels, une « usure du corps » notamment au niveau des organes, avec par exemple la formation d’ulcères, avant d’évoluer vers des troubles somatiques.  

De plus, en situation de burnout, le taux de cortisol, qui est une « hormone du stress », est particulièrement bas. Au contraire, en cas d’état dépressif, son niveau est très élevé, comme si l’on s’en faisait des injections.

Le burnout peut mener à la dépression

Bien que ses symptômes se recoupent avec ceux de différentes maladies psychiques, le burnout est spécifique au domaine professionnel et n’induit pas nécessairement le sentiment de tristesse engendré par l’état dépressif. Toutefois, le surmenage professionnel peut créer un terrain favorable à la dépression, mais constitue un facteur parmi d’autres.

Jessica Vial

Sources : noburnout.ch, RTS

Publié le 03 décembre 2014 à 10:30 - Modifié le 13 janvier 2015 à 09:51