Le lexique autour du don d'organes de RTS Découverte

Lexique

Publié le 21 décembre 2017 à 10:21 - Modifié le 06 mai 2019 à 14:27

Le don d'organes

Transplantation, rejet, don croisé, immunosuppression, autant de termes utilisés lorsque l'on parle de don d'organes. Mais que signifient-ils? Réponse dans ce glossaire.
  • Don d'organes

    Le don d'organes ou de tissus est fait par une personne qui a exprimé sa volonté de donner un de ses organes à une personne qui en a besoin. On lui prélève alors l'organe en question - il peut s'agir d'un rein, d'un foie, d'un coeur, d'un poumon, de la peau, des os ou une cornée - pour le transplanter sur le patient dont l'organe est défaillant. Le don peut se faire du vivant du donneur s'il peut vivre sans l'organe, ou à sa mort s'il en a exprimé la volonté.

  • Transplantation

    Il s'agit de l'intervention chirurgicale pendant laquelle un organe ou une partie de tissu humain est transféré à un autre endroit du corps ou à un autre corps. Selon l'organe, le greffon peut être prélevé sur une personne en état de mort cérébrale ou sur un donneur vivant.

  • Rejet

    Parfois, les greffes ne prennent pas. On parle alors de rejet. Il s'agit de la principale complication de la greffe. Il s'agit d'une réaction immunitaire du transplanté qui va essayer de combattre le greffon qu'on vient de placer. Ses cellules vont s'attaquer à celles du donneur.

  • Immunosuppression

    Technique médicale visant à diminuer la réponse immunitaire qui permet d'éviter les rejets en cas de greffe.

  • Donneur vivant

    Pour pouvoir donner son organe à quelqu'un, il faut notamment être un membre de la famille du receveur ou apporter la preuve d'un lien affectif étroit et stable depuis au moins deux ans avec le receveur.

  • Donneur décédé

    Dans la grande majorité des cas, les donneurs sont des personnes décédées à l'hôpital par mort cérébrale.

  • Mort cérébrale

    La mort cérébrale est la perte totale et irréversible de l'ensemble des fonctions cérébrales. Elle correspond à la destruction totale et irréversible des fonctions de l'encéphale, à savoir l’ensemble formé par le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral.

  • Expression de la volonté

    Celui qui décide de donner ses organes à sa mort peut le mettre noir sur blanc en ayant une carte de donneur. Il peut préciser s'il donne l'ensemble de ses organes ou seulement certaines organes.

  • Don croisé

    Cette nouvelle possibilité s'applique aux greffes de rein et du foie. Lorsqu'un donneur se propose mais que son don est incompatible avec le receveur, il est peut-être compatible avec un autre receveur. Si on trouve deux paires de donneurs/receveurs permutables, le don croisé d'organes peut avoir lieu. Les actes de prélèvement et de greffe sont alors engagés de façon simultanée, respectivement sur les deux donneurs et sur les deux receveurs et les organes implantés respectivement sur chaque receveur compatible. L'anonymat entre donneur et receveur est respecté.

  • Xénotransplantation

    La xénotransplantation est une greffe entre deux espèces différentes. C'est par exemple lorsque l'on greffe un rein de porc chez un homme. La xenogreffe est encore au stade de recherche.

  • Ruban vert

    Le ruban vert est le symbole reconnu de l'appui au don d’organes et de tissus, à l'instar du ruban rouge qui est associé à la lutte contre le sida.

  • Crédits

    RTS Découverte

    Sources

    Arte.tv, Agence de la biomédecine, Swisstransplant.org.