Questions - Réponses

Santé

Comment le bacille de Koch passe-t-il dans le sang, autrement dit, comment se fait la dissémination hématogène de la tuberculose?

Angel Vilaseca

Réponse de Angel Vilaseca

Docteur

Unité de médecine de premier recours

Université de Genève

On peut distinguer plusieurs tableaux cliniques:
1) La primo-infection est le premier contact de l’organisme avec le bacille tuberculeux. Elle débute par l’inhalation de fines gouttelettes renfermant généralement de un à trois bacilles. A ce stade, chez environ 90 % des personnes, le système immunitaire est capable de contrôler l’infection mais, dans environ 10 % des cas, les bactéries se multiplient activement au site d’infection primaire et gagnent la circulation sanguine, directement ou via les ganglions lymphatiques qui drainent la région pulmonaire infectée. Au niveau cellulaire, il est admis que les bacilles tuberculeux inhalés sont phagocytés par les macrophages alvéolaires dans lesquels ils survivent et se multiplient grâce à leur capacité d’aménager le compartiment phagosomique, ce qui leur permet d’échapper aux défenses de l’immunité innée. D'autres types de cellules peuvent aussi être parasités par les bacilles de la tuberculose. Si ces macrophages ou autres cellules passent dans un vaisseau sanguin, la circulation sanguine assurera ainsi la dissémination de M. tuberculosis.
La zone vulnérable de prédilection du bacille tuberculeux est la zone apicale du poumon. C’est presque toujours dans cette région que les lésions cavitaires caractéristiques de la tuberculose pulmonaire se développent. Ces lésions sont dites post-primaires.

2) Après un certain temps, lorsque les bacilles de Koch se sont bien multipliés, ils sont suffisamment nombreux dans le poumon. On a la formation d'une zone riche en bacilles, visible sur une radiographie, sous la forme d'une tache, qui se forme aux dépens du tissu pulmonaire, et au sein de laquelle les vaisseaux sanguins locaux peuvent être attaqués et peuvent saigner. Un des symptômes caractéristiques de la tuberculose est, du reste, que le patient tousse et crache du sang. Des bacilles peuvent aussi pénétrer dans un vaisseau sanguin attaqué par la tuberculose, et on peut avoir à ce moment-là une dissémination hématogène. Comme le sang en provenance des poumons irrigue la totalité du corps, il amène alors les bacilles partout, notamment dans les ganglions, plèvre, appareil uro-génital, méninges, et les os, où le Bacille de Koch (BK) s'implante le plus facilement .
La gravité de la dissémination dépendra du nombre de bacilles disséminés.
La dissémination hématogène peut être non miliaire si elle résulte de la dissémination d’une quantité peu importante de BK, qui vont s’arrêter dans différents viscères où ils sont le plus souvent détruits, avec des granulomes d’aspect fibreux cicatriciel.
La tuberculose miliaire, quant à elle, résulte de la diffusion par voie hématogène d’une grande quantité de BK issus d’un foyer ramolli. Elle se traduit par des granulations miliaires qui évoluent toutes en même temps et qui sont donc au même stade évolutif histologique et peuvent atteindre, à des degrés divers, tous les viscères (poumons, foie, rate, moelle osseuse, système nerveux central, ganglions, etc.).

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

À consulter également