Questions - Réponses

Santé

Comment le cerveau oublie ?

Catherine Ludwig

Réponse de Catherine Ludwig

Docteur

Faculté de psychologie

Geneva Neuroscience Center

Pour comprendre comment le cerveau oublie, il est nécessaire de comprendre comment le cerveau se souvient. Car oublier, c'est aussi - et surtout - ne plus se souvenir. Les souvenirs se forment grâce à savant mélange entre l'attention, l'émotion et la répétition. Les nouvelles informations sont encodées, à savoir intégrées sous forme d'épisodes, et reliées à nos connaissances déjà acquises. Encoder l'information de manière efficace permet aussi de bien la stocker, et de bien la récupérer lorsqu'on en a besoin. Ainsi, ne plus se souvenir, peut-être lié à un encodage qui n'est pas optimal parce qu'il ne permet pas, ensuite, de bien stocker, et/ou de bien récupérer l'information. Par exemple, si une émotion est trop forte, il y a des chances pour que l'on ne se souvienne pas de l'évènement traumatisant. L'information est là, mais elle ne peut pas être consciemment récupérée facilement. On a oublié quelques instants de l'évènement. Dans d'autres cas, l'attention fait défaut. Si on ne se concentre pas, qu'on est plus distrait, on mémorise alors moins bien ce qui est important à retenir.

En conséquence, lorsque l'on veut récupérer l'information, qui a été partiellement encodée, il est probablement qu'on ait le sentiment d'en avoir oublié une partie. Enfin, parfois, à cause de maladie il n'est plus possible soit d'encoder de nouvelles informations, soit de récupérer les souvenirs existants. Comme exemple du premier cas, on peut citer la maladie d'Alzheimer, dans laquelle les patients ont des difficultés grandissantes à intégrer de nouvelles connaissances; ils ne fixent plus l'information et souffrent d'une amnésie dite "antérograde". Dans le second cas, il y a les amnésies dite "rétrogrades" qui qualifient la difficulté à récupérer des informations relatives aux évènements passés. Dans les causes possibles de ce type d'amnésie figurent les atteintes de certaines régions temporales ou sous-corticales du cerveau et les traumatismes émotionnels.

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

À consulter également