Questions - Réponses

Santé

Bonjour, je rougis souvent, parfois vraiment fort, et cela peut être très gênant...j'aimerais savoir ce qu'il se passe physiquement quand on rougit et s'il est possible d'atténuer ce phénomène si embarrassant! Merci d'avance

Question de grenadine (24 ans)

Jérôme Glauser

Réponse de Jérôme Glauser

Chercheur en psychologie

PRN Sciences affectives

UNIGE

Bonjour,

Le rougissement est lié au système nerveux autonome dont le rôle est de réguler différentes fonctions de l'organisme telle que la respiration, le transit intestinal, la transpiration ou encore la circulation du sang. Cette fonction de régulation est réalisée par le biais du système nerveux sympathique qui prépare l'organisme à l'activité physique ou intellectuelle (par exemple en accélérant l'activité cardiaque et respiratoire) et du système nerveux parasympathique qui ralentit les fonctions de l'organisme afin de conserver de l'énergie. Le rougissement est le résultat d'une forte activité du système nerveux sympathique qui dilate les vaisseaux sanguins du visage.

Le rougissement peut poser problème en situation sociale et être gênant. Le fait que le rougissement ne soit pas contrôlable n'arrange pas les choses et la tendance à essayer de le supprimer ou de le contrôler provoque souvent l'effet inverse. Cette gêne peut être plus ou moins intense. On parle d'éreutophobie (forme de phobie sociale) lorsque la peur de rougir en public fait souffrir la personne et qu'elle représente un obstacle à la réalisation de ses activités quotidiennes.

Il existe des thérapies dites cognitivo-comportementales visant à aider la personne souffrant d'éreutophobie à apprendre à vivre avec cette phobie. L'idée principale est de traiter le mal par le mal en plongeant la personne en situation de gêne et à lui apprendre à accepter graduellement ses rougissements. Il s'agira également pour la personne de confronter la manière dont elle se perçoit avec la manière dont les autres la perçoivent car il n'est pas rare que les personnes souffrant de ce trouble se perçoivent plus négativement que leurs interlocuteurs. Lorsque les rougissements sont insupportables et très invalidants, une intervention chirurgicale (la sympathectomie) consistant à sectionner le nerf sympathique peut être envisagée.

7 août 2008

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: