Questions - Réponses

Santé

Lors de compétitions sportives, avant le début, je suis malade de stresse au point d'en vomir sauf que mis à part ces nausées je n'ai absolument pas la sensation d'être stressée je me sens même plutôt sereine. Y a-t-il une explication et surtout une solution?

Asli Erdemli

Réponse de Asli Erdemli

Doctorante

Centre interfacultaire en Sciences Affectives
Université de Genève

Le stress ou l'anxiété d'accomplissement a deux prédicteurs cognitifs connus:  une importance pour soi de la situation élevée ("Il faut absolument que je gagne cette compétition !") et un faible contrôle perçu ("Il se peut que je perde, ce n'est pas du tout donné. Je ne maîtrise pas la situation.")

Quand nous ressentons une émotion, la réaction émotionnelle se manifeste sur plusieurs plans: réponse physiologique (e.g. fréquence cardiaque, sudation, dilatation de la pupille), réponse motivationnelle (tendance à approcher ou éviter l'objet de l'émotion), réponse motrice (expression faciale et/ou corporelle) et ressenti subjectif (qui permet d'identifier consciemment ce que nous ressentons). Parfois le ressenti émotionnel conscient et le reste de la réaction émotionnelle ne sont pas "en phase". Faire correspondre sa réaction physiologique et son ressenti subjectif est une compétence émotionnelle qui se travaille!

Vous pourriez avoir ce décalage pour diverses raisons: certaines personnes sont naturellement plus douées que les autres pour être en phase émotionnellement. Certains entraînements (comme des entraînement sportifs) transforme la réinterprétation subjective d'une réaction physiologique. Par exemple, la douleur ou l'inconfort musculaire sont considérés comme désagréables par beaucoup, c'est souvent un signe de travail bien fait pour les athlètes (=ressenti subjectif positif). De plus, pratiquer un sport de haut niveau nécessite de combattre régulièrement les signaux d'évitement et de persister malgré la douleur et la fatigue. Autrement dit, il faut adopter une tendance motivationnelle d'approche face à des situations que d’autres éviteraient.

Comment réaligner son ressenti avec ses réactions physiologiques? Deux solutions: 1) écouter plus son corps afin d'être plus attentive à ses symptômes et les reconnaître consciemment. Pourquoi ne pas essayer la méditation ou le yoga afin d'augmenter sa réceptivité à son corps ou son intéroception? 2) Réévaluer la situation de manière à réduire la perception d'importance de la situation ou augmenter la perception de contrôle afin de réduire l'anxiété.

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

À consulter également