Questions - Réponses

Santé

Étudiante dans le domaine de la communication, j'effectue une thèse sur l'atmosphère sensorielle des points de vente dans l'ère digital. J'aimerais faire une ouverture sur l'aspect peut-être thérapeutique de la sensorialité chez l'être humain. On retrouve de plus en plus d'aspects sensoriels autour de nous, notamment à Montpellier par exemple, ou les tramways vont être olfactifs, ... Pensez-vous que la démocratisation de cette discipline est un vecteur de bien-être?

Question de Lea3490, 24 ans

Tiffany Baer

Réponse de Tiffany Baer

Docteur

Université de Genève
Centre interfacultaire en sciences affectives

En effet, le marketing sensoriel s'est fortement développé notamment dans les magasins et les hôtels qui ont commencé à instaurer leur propre signature olfactive ou à diffuser des odeurs associées à certains produits pour en booster les ventes. Dans notre quotidien, nous sommes constamment bombardés de messages olfactifs, que nous en soyons conscients ou non. Les odeurs sont traitées de manière inconsciente par le système limbique qui joue un rôle essentiel dans nos émotions et par conséquent sur notre comportement. Ainsi, une odeur agréable va évoquer une sensation positive et provoquer la détente musculaire et à l'inverse une odeur nauséabonde va provoquer une sensation de dégoût et une tension musculaire. Des mesures ont été développées pour mesurer les réponses émotionnelles aux odeurs et on a constaté que différentes odeurs peuvent provoquer différentes réactions telle qu’une sensation de rafraîchissement, de relaxation ou de sensualité.

Utiliser les odeurs dans des transports publics est une manière de permettre d'établir un contact avec l'état émotionnel des usagers. On ne peut pas s'attendre à guérir des états dépressifs par quelques minutes dans un tram olfactif mais on peut effectivement s'attendre à un effet plus subtil sur le sentiment agréable et la détente pendant le trajet. De plus,  le fait d’inhaler consciemment l’odeur pourrait provoquer une respiration plus profonde et calmante. Toutefois comme avec n'importe quelle pratique, il faut garder en tête ses limites. D'une part, l'appréciation du parfum est très subjective et ne pourra pas plaire à tout le monde. En outre, certaines personnes sont très sensibles aux odeurs et en sont incommodées (par exemple les personnes souffrantes de migraines et les femmes enceintes). On ne voudrait pas que les passagers sentent leur petit déjeuner remonter parce que la trace olfactive est trop forte. D'autre part, il faut prendre en considération la quantité d'autres facteurs qui jouent également un rôle sur le bien être des passagers comme leur humeur avant de monter à bord, la quantité de passagers à bord, la présence de nuisance sonore.

Pour finir sur une note positive, cela vaut la peine d’essayer et de regarder ce que donnent les résultat de ce fameux tram olfactif. De toute évidence, voyager dans un tram qui sent la rose plutôt que le fauve ne peut qu’être bénéfique!

14 août 2019

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: