Questions - Réponses

Santé

Je voulais savoir quelle était l'alimentation nécessaire à une cellule du corps humain saine comparativement à celle d'une cellule cancéreuse pour croître et se multiplier. Les "matériaux" sont-ils différents, l'efficacité respective de la cellule saine et de la cellule cancéreuse pour assimiler ces matériaux est-elle la même? Des thérapies anti-cancer multiples consistent à "affamer" par le jeûne les cellules. Prenant pour hypothèse que les cellules saines sauront mieux réorienter leur métabolisme que les cellules cancéreuses, lesquelles dépériront. Cette approche est-elle crédible? Merci d'avance.

Question de bernysong, 75 ans

Paul Walker

Réponse de Paul Walker

Docteur

Département de médecine interne
Hôpitaux Universitaires de Genève

La manière dont les cellules cancéreuses assimilent les nutriments disponibles pour croître et se multiplier fait l'objet de recherches approfondies. En effet, il y a déjà presque un siècle qu’il a été démontré que les cellules cancéreuses assimilent le glucose plus rapidement que les cellules saines, puis le brûlaient de manière différente pour se multiplier. En pratique, cela signifie qu'une tumeur en croissance chez un patient, composée de milliards de cellules cancéreuses, peut épuiser le glucose disponible. Malheureusement, la tumeur ne disparaît pas ensuite. Il semble que les cellules cancéreuses s’adaptent très facilement à la privation de glucose et qu'elles utilisent d'autres carburants à la place pour leur croissance.

Et que se passe-t-il lorsque les gens essaient de traiter le cancer par différents jeûnes thérapeutiques? La réponse n’est pas simple, car bien que le jeûne puisse ralentir certaines cellules cancéreuses d’une tumeur, toutes les cellules ne succomberont pas. De plus, de nombreuses cellules saines qui pourraient aider à lutter contre le cancer (comme les cellules immunitaires) pourraient devenir moins efficaces après un jeûne prolongé. En outre, le jeûne extrême peut même aggraver la situation des patients atteints d'un cancer avancé. Néanmoins, il est fort probable que certaines modifications du régime alimentaire puissent être utiles chez certains patients, avec certains cancers, en association avec d'autres types de traitement. Mais le régime idéal reste à déterminer et sera probablement différent selon le type de cancer.

6 mai 2019

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: