Questions - Réponses

Sciences

Est-ce qu'on est tous frères et sœurs?

Question de Nawara, 12 ans

André Langaney

Réponse de André Langaney

Professeur honoraire

Section de biologie

Université de Genève

Frère et sœur sont des mots qui désignent une parenté, c’est à dire le fait que deux personnes aient un ou plusieurs ancêtres communs. Mais le sens de tels mots varie beaucoup selon les pays, selon les cultures et selon les situations. Dans la plupart des lois européennes, on est frères, sœurs ou frère et sœur (ou « germains » si l’on ne veut pas préciser s’il s’agit de garçons ou de filles) si l’on a un père, une mère ou les deux parents en commun. Mais, dans de nombreuses autres civilisations, on ne fait pas de différence entre frères-sœurs et beaucoup de cousins, comme les cousins « issus de germains » et bien d’autres. On est alors dans des systèmes de « parenté classificatoire » parce que beaucoup de gens, avec lesquels nos ancêtres communs peuvent être très anciens et oubliés, sont aussi considérés comme des frères et des sœurs. Et puis il y a aussi l’usage, même en Europe, de considérer qu’un ou une ami-e proche, ou une personne qui vous rend service, est un « vrai frère » ou une « vraie sœur » (alors que, justement, ce n’en est pas un-e au sens de la loi, puisque l’on ne connaît pas de lien de généalogie entre les deux !). Frère-sœur deviennent alors des appellations montrant la qualité d’une relation humaine, solidaire et affective, comme celle qu’ont, en principe, les personnes élevées ensemble par les mêmes parents ! En généralisant, on parle aussi de population sœur, ou de pays frère, ou bien d’âme sœur dans les relations amicales ou amoureuses. Le mot parent a, lui-même un double sens. Selon l’usage que l’on en fait, il désigne soit seulement le père ou la mère, soit tout individu avec lequel on a un ancêtre commun, aussi lointain soit-il. Dans ce dernier cas, on dit que l’on est « apparenté » avec cette personne, ou « parent » de cette personne. Comme les fossiles humains et l’étude des gènes ont montré que les sept milliards d’humains actuels ont pour ancêtres communs quelques milliers de personnes qui vivait en Afrique, il y a cent mille ans ou un peu plus, tous ces humains actuels sont donc apparentés, ou parents. Si l’on parle en termes de parenté classificatoire ou symbolique, nous sommes donc bien tous frères et sœurs, comme l’a écrit Nawara! Si seulement nous pouvions nous comporter en « bons » frères et sœurs, qui ne se disputent pas trop et cherchent à être heureux ensemble… À la fin de cette longue réponse, toutefois, le généticien que je suis est obligé de prolonger la question. En effet, depuis que Buffon a soupçonné, Lamarck démontré et Darwin répété que tous les êtres vivants descendent les uns des autres, à partir des formes de vie les plus anciennes et les plus simples, les études des patrimoines génétiques des plantes et des animaux confirment que tous les êtres vivants descendent de ces ancêtres très anciens et très simples. Nous sommes donc parents, frères et sœurs si l'on veut, non seulement des humains, mais aussi des lions, des dinosaures, des fourmis, des sapins… et même de tous les microbes! Le monde vivant est donc une immense famille, vertigineuse, dans laquelle nous, les humains, ferions mieux de respecter plus les autres espèces, sous peine de conduire toute la famille à la catastrophe…

10 juillet 2018

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: